Vendredi 14 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

Industrie pharmaceutique : Macky «relance» les activités de Médis Sénégal

Single Post
Industrie pharmaceutique : Macky «relance» les activités de Médis Sénégal
Les activités de l’industrie pharmaceutique au Sénégal pourraient décoller dans les prochaines semaines. C’est du moins le souhait émis par le président Macky Sall, ce mercredi en réunion du Conseil des ministres.

Le Chef de l’Etat « a souligné l'importance qu’il accorde à l'approvisionnement régulier du pays en produits pharmaceutiques. Il a, à cet effet, demandé au ministre de la Santé et de l’Action sociale de faire le point sur la viabilité du modèle économique de la Pharmacie nationale d'Approvisionnement (PNA) », lit-on dans le communiqué dudit conseil.

Macky Sall a, par ailleurs, rappelé aux ministres chargés de l’Industrie et de la Santé, ses instructions relatives à la relance effective dans les meilleurs délais, des activités de l'usine pharmaceutique MEDIS SENEGAL SA (ex-Sanofi).

liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Medi

    En Juillet, 2020 (22:23 PM)
    Décollage sans les grossistes et ndeye Katy fall sur les faux médicaments c’est des trafiquants faux médicaments faux usage de faux documents au sein du ministère de la santé
  2. Auteur

    Hg

    En Juillet, 2020 (23:02 PM)
    Encore des promesses pour la relance des activités de Médis . Le plus inquiétant depuis qu'on en parle personne n'est venu s'enquérir du problème .Voilà presque 6 mois aucune autorité étatique n'est venue faire un état des lieux au moins pour comprendre . Pourtant le site est a moins de 16 kms de Dakar Plateau sur la Route de Rufisque
    Auteur

    En Juillet, 2020 (23:12 PM)
    Il y a hérésie dans le transport à Diamniadio. Il est difficile de quitter diamniadio pour aller a l'aéroport ou à l'intérieur du pays. On est obligé de retourner jusqua Sedima avec ses embouteillages pour ensuite rebrousser chemin. Le gouvernement doit corriger cela en connectant directement le site sur l'autoroute sur la sortie 11 comme cest le cas à sedima cad sortie 9. Il faut anticiper sur les problèmes. En tant que métropole sa connexion par la route avec l'aéroport doit être automatique. Vu le volume des infrastructures prévues notamment le stades et autres l'ouverture de Diamniodio vers l'intérieur est un impératif. Le gouvernement doit corriger cette insuffisance.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (00:23 AM)
      Ça été fait volontairement par eiffage pour obliger les usager a payer le péage de rufisuqe . impossible de sortir a keur ndiaye lo , impossible de remonter de youssou mbargane en direction de diamnadio , impossible de quitter diamnadio pour diass saly. eiffage a pris le gouvernement sénégalais pour des crétins , qu'ils sont d’ailleurs , surtout le ministre des transport ancien et actuel , de vrais imbéciles !!!
    Auteur

    Pharma

    En Juillet, 2020 (23:21 PM)
    Bonjour

    Pour la relance de Medis Sénégal il faudra comprendre que à mon avis Medis veut changer de stratégie industrielle sans le dire. C'est à dire qu'il veulent passer de full manufacturing à un conditionnement secondaire tout cours ( importer de Tunisie ou d'inde des produits pharma et faire le conditionnement secondaire à Dakar)

    Ceci va tuer d'aventage notre industrie ils auront juste besoins du quart du personnel actuel pour cette phase.

    Y'a deux options à mon avis:

    - organiser dignement un départ négocié comme Pfizer l'avait fait

    - l'état met plus de pression pour que Medis redemarre ou cède l'usine.

    Autres points à envisager pour regler définitivement lle problème de l'importation des médicaments dans la zone CDEAO:

    - ne plus importer les medi aments fabriqués da s la zone CDEAO tout en renforçant ces industries locales. Cette mesure est appliquée au Maroc, algerie et Tunisie.

    - Faciliter l'installation de nouvelles industries pharmaceutiques en créant un cadre attrayant.

    - l'importation des medicament tue l'industrie pharma et la qualité peut ne pas y être.

    - renseignez vous aupres de Apix, une firme sud africains était très intéressée pour racheter le site de Pfizer.

    • Auteur

      Sonio

      En Juillet, 2020 (09:17 AM)
      a mon avis il faut repartir à zéro avec une autre usine.
      c'est pas complique
      2 zones de fabrication une en galenique (sirops, cremes et suppo) et une en secs (capsule, comprimés)
      annexer a chaque zone de fabrication un du conditionnement primaire et une centrale de conditionnement commune.
      si on vise l'autosuffisance par rapport qu'au sénégal, c'est pas si énorme.

      les pa meme les européen ne les fabriquent pas, mais peut etre developpé ulterieurement
      les excipients c'est juste de l'ingredient.

      il faut aussi mettre en avant les fab magistrale dans les pharma des regions pour certains produits.

      les fournisseurs de machines et de cuves sont connus et il y en a pour tout les bourses
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2020 (23:26 PM)
    avec ces incompétents du ministère de l'industrie, il ne faut s'attendre à aucune avancée
    Auteur

    Msénégal

    En Juillet, 2020 (23:39 PM)
    J’ai vraiment peur pour l’avenir de la santé au sénégal un problème dans un secteur aussi stratégique, concernant l’unique industrie pharmaceutique en full manifacturing peine à être réglé

    C’est la deuxième fois que le président donne des instructions sur ce problème et les ministres ne parviennent toujours pas à le résoudre
    Auteur

    Industrie Pharma

    En Juillet, 2020 (23:44 PM)
    Je ne comprends pas un president qui ne cesse de donner des instructions qui ne sont pas suivies. Ceci est le deuxième message du president dans le sens du redémarrage des activités de Medis Sénégal.

    À qui profite cette situation?

    Je suis sûr d'une chose s'il s'agissait d'une industrie sénégalaise en Tunisie les autorités tunisiennes allaient dépouiller les sénégalais et nationaliser leur unité de production.

    Les fautes sont enormes:

    - Salaires impayés depuis 7 mois presque

    - contentieux banques- travailleurs

    - non respect des bonnes pratiques de fabrication

    - la DPM roule t-elle pour les tunisiens et pour quelles raisons.

    - pourquoi ne pas retirer les autorisations de mise sur le marché des produits de Medis qui ne sont plus suivis en stabilité, la DPM connais bien les fautes lourdes de Medis.

    MEDIS NE RESPECTE PAS NOS AUTORITES EN MATIETES DE BONNES PRATIQUES DE FABRICATION SES AMM DOIVENT ETRE ANNULES DANS LA CDEAO. LA DPM EST COMPLICE

    Auteur

    En Juillet, 2020 (04:25 AM)
    Affirmatif dans le titre beaucoup moins dans le corps du texte.

    VOUS NOUS EMMERDEZ vous ne vous respectez même pas.

    La rigueur ça ne vous dit rien.

    Après vous allez chialer, les blancs ceci,les trucs cela,

    les chinois snif snif snif
    Auteur

    En Juillet, 2020 (08:21 AM)
    L etat doit etre ferme sur la relance des activites de Medis.Il y a des interets non dits derriere.



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email