Samedi 27 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Quand Diouf Sarr parle de la noblesse de la pratique de la médecine légale

Single Post
Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Sante
L‘Ordre national des Médecins du Sénégal a été créé par la loi n° 66-069 du 04 juillet 1966. Cela entre  dans la dynamique de notre pays qui a compris l’importance de mettre en place des instances de régulation telles que les ordres professionnels. En effet, « le Médecin est respecté pour son altruisme, son empathie, son sens de l’écoute, et pour tant d’autres qualités au-delà de son expertise médicale. Cependant, c’est un métier exigeant, qui requiert rigueur et professionnalisme, avec le besoin de s’adapter en permanence face aux évolutions scientifiques et technologiques », a expliqué le ministre de la Santé et de l’action sociale. Abdoulaye Diouf Sarr a présidé le lancement du plan stratégique de développement, premier du genre de l’Ordre National des Médecins du Sénégal (ONMS).

Diouf Sarr a insisté sur l’importance pour tous les acteurs, à commencer par les Ordres professionnels, d’œuvrer inlassablement pour préserver la noblesse et le lustre de la profession médicale. « Si nous ne le faisons pas, la confiance que le patient a toujours eue vis-à-vis de son médecin, de son pharmacien, de son chirurgien-dentiste, va se briser, et il sera long et difficile à reconstruire ».

Selon le ministre, ce document est un puissant outil pouvant permettre à l‘Ordre des Médecins de consolider sa dynamique de performance et d’apporter, à travers ses axes d’intervention et lignes d'actions, une contribution efficace à l'exercice de la profession médicale au Sénégal.

A propos du Tableau de l’Ordre national des Médecins, il a félicité les nouveaux médecins inscrits en 2021. « Ils ont agi conformément à la réglementation et sont maintenant en droit d’exercer. Ceux qui ne sont pas inscrits au Tableau sont dans l’illégalité. Ils exposent les patients et nuisent à leurs pairs et ternissent l’image de notre système de santé », dit-il. 

Et de conclure : « J’insiste sur ce point car, l'exercice illégal de la médecine est une menace grandissante pour le système de santé. C’est un fléau à combattre ».


3 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2021 (12:09 PM)
    Il faut donner la liste des médecins , dentistes , pharmaciens en effet nous voyons de nombreuses personnes qui sont devenus " médecin du jour au lendemain" combien de personnes peuvent perdre la vie ???????
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Octobre, 2021 (12:21 PM)
    li metina ma 

     je fais des longues etudes pour quelqu'un hors du corps medical m'encourage et me rapelle ma conduite.... mdrrr 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2021 (14:57 PM)
    Monsieur le ministre réaffecter les médecins chef de Région  certains restent dans leurs postes trop longtemps c'est pas normal ,il faut les changers au moins après 4 ans ou 5 ans de service durer dans un poste très longtemps y a des conséquences bouffer l'argent et vous savez le reste.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email