Dimanche 09 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Accords judiciaires avec l’ Espagne : Les précisions du gouvernement sénégalais

Single Post
Accords judiciaires avec l’ Espagne : Les précisions du gouvernement sénégalais

Méfiantes à propos de l’accord de coopération judiciaire, signé le 11 avril entre le Sénégal et l’Espagne, l’Association des expatriés sénégalais dans le pays ibérique et l’Organisation non gouvernemental « Horizon sans frontières » l’ont dénoncé soupçonnant une opération de rapatriement massif d’immigrés.


Dans un communiqué publié la semaine dernière, le président de l’association des immigrés sénégalais en Espgane, Momar Dieng Diop, a déclaré que cela cacherait « des astuces qui permettraient aux autorités espagnoles de rapatrier sans coup férir les Sénégalais en situation irrégulière en terre espagnole ».

 

A en croire Momar Dieng Diop, l’effectif des Sénégalais en détention en Espagne est « jusqu’ici estimé á 604 personnes et ces derniers sont pour la plupart des sans papiers et non des délinquants par conséquent, ce rapatriement massif est dénué de tout fondement objectif » Interrogé vendredi par la RFM, le directeur général des Sénégalais de l’extérieur, Sory Kaba, a confirmé l’accord tout en précise démentant que la convention que vise l’expulsion ou le rapatriement de Sénégalais. Et dans un communiqué reçu lundi, le ministère sénégalais de la Justice a fait savoir qu’il s’agit de « trois Conventions de coopération judiciaire relatives à l’entraide pénale, à l’extradition et au transfèrement des condamnés ».

 

De l’avis de la Chancellerie sénégalaise, « le transfèrement de condamnés qui suppose, en sus de l’accord des pays liés par la Convention, l’assentiment expresse du ressortissant définitivement condamné d’être transféré à son pays d’origine pour y purger sa peine et donc mieux préparer sa réinsertion sociale ». La même source souligne que cette procédure de transfert réciproque de personnes définitivement condamnées à l’étranger est « à distinguer des mesures de rapatriement ou d’expulsion d’étrangers séjournant de façon irrégulière dans un pays qui décide en toute souveraineté et conformément avec sa législation interne de les ramener à leur pays d’origine ».

 

A noter que des accords d’expulsions d’immigrés sénégalais en situation irrégulières ont été signés durant le règne de Wade dans le cadre du dispositif Frontex de lutte contre l’immigration clandestine.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email