Dimanche 15 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Après une semaine de répit : Les émeutiers de l’électricité reprennent du service

Single Post
Après une semaine de répit : Les émeutiers de l’électricité reprennent du service

Ils ont repris l’intifada. Après une semaine de répit, les jeunes de Liberté 6 ont encore brûlé des pneus sur les deux voies qui jouxtent ce quartier, avant d’en découdre avec les forces de sécurité. La veille, c’étaient ceux de Liberté 5 qui avaient enflammé cette route très fréquentée. Ils manifestaient ainsi leur courroux contre les délestages qui ont duré plus de 12 heures dans certains secteurs.

Douze, seize, voire dix-neuf heures sans électricité dans nombre de quartiers dakarois. Les jeunes en avaient marre d’attendre davantage. C’est pourquoi, après un moment de répit, en raison certainement du grand Magal de Touba, les émeutiers ont repris du service. D’abord avant-hier avec les jeunes de Liberté 5 qui ont enflammé les deux voies de Liberté 6. Puis hier, dans la soirée, avec ceux de Liberté 6 qui ont brûlé des pneus et empêché la circulation sur ces deux voies très fréquentées par les automobilistes. Leur courroux, ils l’expliquent par une indisponibilité de l’électricité ces dernières quarante-huit heures. ‘On ne peut nous donner l’électricité que deux heures et demie dans la journée et nous demander de payer des factures très chères. On en a marre d’attendre’, tonne un jeune que nous avons approché durant leurs échauffourées avec les forces de sécurité qui étaient venues disperser les manifestants à coups de grenades lacrymogènes.

Un groupe de sept éléments de la brigade anti-émeutes s’était, en effet, précipité sur les lieux peu après le début des heurts pour dissuader les manifestants. Mais c’était sans compter sur la détermination de ces adolescents qui en faisaient leur affaire. Et pendant que les parents et jeunes filles regardaient le spectacle, des groupes de jeunes et de badauds peaufinaient des stratégies pour échapper aux grenades et apporter la réplique. Et pendant que les uns étaient au front pour provoquer les forces de l’ordre, d’autres parcouraient le quartier pour trouver des pneus et autres objets inflammables à brûler dans un autre endroit. Ce à quoi la police répondait par des tirs de lacrymogènes pour disperser le moindre regroupement de jeunes, semant du coup la panique dans le quartier avec l’obscurité. Les policiers en ont profité également, en l’absence des sapeurs-pompiers, pour éteindre les feux et relancer le trafic qui reprenait timidement malgré la réticence de quelques automobilistes qui cherchaient des déviations.

‘Cela ne s’est jamais vu à Liberté 6. On ne peut rester pendant toute une journée sans avoir d’électricité. On ne peut même pas charger nos téléphones et nos provisions sont en train de pourrir. Plus grave, ils ne respectent pas le calendrier des délestages qu’ils ont eux-mêmes établi. Donc, puisqu’ils ne nous respectent pas, on va leur montrer notre force’, déclare un autre jeune qui a préféré requérir l’anonymat.

A noter que, pour innover dans ses rapports avec sa clientèle, Senelec tente, depuis la semaine dernière, de communiquer avec elle sur le calendrier des délestages dans les différents quartiers ainsi que dans les régions. Mais la réalité des longs délestages dans les quartiers ne correspond en rien avec les six heures d’indisponibilité du service annoncées dans ce calendrier.


Article_similaires

9 Commentaires

  1. Auteur

    Revolutionnaire

    En Janvier, 2011 (00:58 AM)
    YAURA PAS DE REVOLUTION SANS "FITNA"



    ET IL FAUT KE GNOU TEK FI "FITNA" NGUIR SOUGNOU "FITNA" TEGEKOU



    J VAI ENCORE PARTICIPER , ALLEZ REVEILLEZ VOU , JE VOU INVIT A NOUS REJOINDRE
  2. Auteur

    Tex Willer

    En Janvier, 2011 (01:10 AM)
    lii yabaté la ,wade nous prend pour des moutons ,nous devons réagir et faire quelque chose car il est grand temp



    faite passez svp
    Auteur

    Gorgui Mana Fene

    En Janvier, 2011 (01:18 AM)
    LE PAYS VA MAL; SENEGALAIS SENEGALAISES

    IL FAUT QU'ON FASSE COMME LA TUNISIE

    POUR POUVOIR SORTIR DE CETTE MISERE

    TOUT L'ARGENT DU PAYS A ETE GASPILLER A TOUBA

    SOUFOUME BOKALé
    Auteur

    Lu

    En Janvier, 2011 (01:48 AM)
    a quoi bon recommencer a manifester la situation reste toujours la même,la seule solution c'est de faire comme la senelec faire des delestages des factures d'electricité par quartier
    Auteur

    Ezrty

    En Janvier, 2011 (02:01 AM)
    ce que ces jeunes font derange surtout la population et cela est grave de barrer les routes si les pompiers,les ambulances doivent passer cela peut creer de grave incident
    Auteur

    Ezrty

    En Janvier, 2011 (02:01 AM)
    ce que ces jeunes font derange surtout la population et cela est grave de barrer les routes si les pompiers,les ambulances doivent passer cela peut creer de grave incident
    Auteur

    Ezrty

    En Janvier, 2011 (02:01 AM)
    ce que ces jeunes font derange surtout la population et cela est grave de barrer les routes si les pompiers,les ambulances doivent passer cela peut creer de grave incident
    Auteur

    Mbaye Sow

    En Janvier, 2011 (05:12 AM)
    pour moi ya que rone moreau qui peut redonner espoir au senegalais, mouy lou léér, et liberté 6 le connait bien,,, parti citoyen ce le bon parti ,,, en tout cas notre leader est rassurant et bosseur,,,
    Auteur

    Rahne

    En Janvier, 2011 (09:54 AM)
    JEUNES DU SENEGAL il est temps d'arréter de surfer et d'aller bruler des pneus

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email