Mardi 27 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

ASSOCIATION DE MALFAITEURS, ESCROQUERIE ET CHARLATANISME : Les Guinéens Michel Onivogui et Morris Sano risquent 3 ans de prison et 5 ans d'interdiction de séjour

Single Post
ASSOCIATION DE MALFAITEURS, ESCROQUERIE ET CHARLATANISME : Les Guinéens Michel Onivogui et Morris Sano risquent 3 ans de prison et 5 ans d'interdiction de séjour

Michel Onivogui et Morris Sano ont comparu hier au Tribunal des flagrants délits de Dakar. Compatriotes et originaires de la Guinée-Conakry, ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, charlatanisme et escroquerie portant sur 445 000 F en plus de bijoux en or au préjudice de Siga Bintou Coly. Ils risquent 3 ans de prison ferme et 5 ans d'interdiction de séjour au Sénégal si le tribunal qui a fixé le délibéré de cette affaire au 14 juillet prochain suit le réquisitoire du procureur. Les faits qui ont valu à ces deux Guinéens leurs démêlés avec la justice remontent au courant du mois de mai dernier. Dépeints comme des individus dangereux agissant en bande organisée, Michel et Morris ont comme principales cibles les dames stériles, celles qui recherchent un mari, les couples en instance de divorce ainsi que les commerçantes qui veulent fructifier leurs affaires.

 C’est grâce à cette réputation qu’ils ont gagné la confiance de la dame Siga Bintou Coly, domiciliée aux Parcelles assainies. Son mariage ne répondant plus à ses attentes et voulant fructifier son fonds de commerce, cette dernière sollicite les services d’Onivogui. Mal lui en a pris, car une fois chez le marabout, ce dernier lui fait prendre un bain mystique. Dès lors, la dame, qui est comme sous hypnose, obéit au doigt et à l’œil et satisfait tous les désirs d’Onivogui qui ne se prive pas de lui soutirer de l'argent. Mais, comme toute chose a une fin, la dame finit par retrouver ses esprits avant de porter plainte contre Michel Onivogui et son complice Morris Sano qui seront arrêtés. Hier, devant la barre, c'est un autre Michel Onivogui qui a fait face au juge pénal.

 Agité et comique par moments, il a même poussé le bouchon très loin en faisant de l’ironie, moyen pour lui d'assurer sa défense puisqu'il n'a pas commis d'avocat. Mais la victime est restée constante dans ses déclarations. L'avocat de la partie civile qui a reconnu la constance des faits a réclamé la somme de 700 000 F pour les intérêts civils. À sa suite, le représentant du ministère public, du même avis que lui, a requis 3 ans ferme contre les mis en cause et 5 ans d'interdiction de séjour au Sénégal.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email