Vendredi 01 Mars, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Baye ndoumbé Guèye, directeur de la planification et de la réforme de l’Education : "Ce ne sont pas les 40% du budget de l’Etat qui vont à l’Education"

Single Post
Baye ndoumbé Guèye, directeur de la planification et de la réforme de l’Education : "Ce ne sont pas les 40% du budget de l’Etat qui vont à l’Education"

Le directeur de la planification et de la réforme de l’éducation (Dpre) Baye Ndoumbé Guéye a, en marge d’un atelier du réseau des journalistes pour l’éducation et la formation (Rejef) apporté des éclairages sur le débat des 40% du budget de l’Etat attribués à l’Education. La vérité des chiffres est tout autre selon le directeur de la Dpre. "Ce ne sont pas les 40%du budget de l’Etat qui vont dans l’éducation", mais " 40% du budget de fonctionnement" qui est de l’ordre de 250 milliards environ.

PAR NETTALI.NET

Si comme le clame partout le gouvernement 40% du budget total de l’Etat (estimé à 1400 milliards) étaient éjectés dans le secteur de l’Education, cela aurait constitué un pactole de 600 milliards. Baye Ndoumbé Guèye, directeur de la Planification et la réforme de l’Education (Dpre), s’exprimant lors de l’atelier de mise à niveau des journalistes spécialistes des questions d’Education s’est voulu on ne peut plus clair : "ce ne sont pas 40% du budget de l’Etat vont dans l’Education", mais ce sont "40% du budget de fonctionnement hormis les dépenses communes et la dette". Concrètement, le budget de l’Education est de l’ordre de 250 milliards, dont les 70% donnés par l’Etat, et les 30% par les partenaires techniques et financiers ainsi que la société civile. Selon toujours Baye Ndoumbé Guèye, 70% des 250 milliards servent à payer les salaires des enseignants et ce sont les 30% qui sont affectés au fonctionnements des écoles, collèges, lycées, universités, cabinets ministériels etc. Pour lui, le budget consolidé d’investissement du ministère de l’Education est passé de 10 milliards en 2000 à 26 milliards ; le budget de fonctionnement de 90 milliards en 1999 à plus de 250 milliards. Malgré la mobilisation de cette somme d’argent, l’école sénégalaise est toujours en crise. En témoigne la grève de 72 heures décrétée par l’Intersyndicale pour des revendications d’ordre matériel, mais surtout à cause de l’absence de dialogue. Selon le directeur de la Dpre, " la progression fulgurante du budget a suivi la courbe des recrutements". Depuis 2000, l’Etat recrute en moyenne 3500 volontaires pour le primaire, 300 vacataires dans le moyen et secondaire. Parmi les volontaires et les vacataires 1000 sont intégrés chaque année dans la fonction publique. Ce qui occasionne d’énormes dépenses. Les syndicats ont toujours nié que l’Etat mobilisait 40% de son budget pour l’Education.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email