Vendredi 20 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Boffa : la Gendarmerie dispose de "preuves tangibles" qui aideront à asseoir la conviction du juge

Single Post
Boffa : la Gendarmerie dispose de "preuves tangibles" qui aideront à asseoir la conviction du juge

La Section de recherches de la Gendarmerie nationale qui a coordonné les opérations d’enquête sur la tuerie survenue dans la forêt de Boffa-Bayotte dispose des "preuves tangibles et avérées qui aideront à asseoir la conviction du juge sur l’implication ou non d’un mouvement rebelle" a déclaré, jeudi à Ziguinchor (sud), son chef, le lieutenant-colonel Issa Diack. 

"Des preuves tangibles et avérées de l’enquête attestent de l’implication directe de toutes les personnes arrêtées et déférées au Parquet dans le cadre de cette tuerie macabre de la forêt du Bayotte Est", a notamment dit le lieutenant-colonel.
 
Il intervenait au cours d’un point de presse conjoint avec Alioune Abdoulaye Sylla, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Ziguinchor. Les deux hommes ont fait le point sur l’enquête et les actions judiciaires qui en découlent.
 
"Les éléments de preuve fournis par l’enquête aideront à asseoir la conviction du juge sur l’implication, ou la non implication du mouvement rebelle dans la tuerie de Boffa-Bayotte. L’enquête n’étant pas encore clôturée, et pour des raisons de confidentialité et de projection dans l’avenir, nous sommes au regret de ne pouvoir en dire plus", a-t-il ajouté.
 
Selon lui, "les opérations d’enquête qui ont été menées sous la coordination du Haut commandant de la Gendarmerie, ont regroupé plusieurs composantes comme la Légion de gendarmerie Sud, la Section de recherches, la Légion de gendarmerie d’intervention (LGI), le Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) et le Peloton spécial d’intervention de la gendarmerie nationale (PSIGN) basé en Légion Sud".


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (18:51 PM)
    n est ce pas que c est lui qui avait attrapé thione seck assis sur un sac de faux billet.....



    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (19:48 PM)
      il faut mettre a prix la tete de salif sadio a 2 milliards de francs cfa et celle cesar atoute a 1 milliard



      surement des mercenaires gambiens ou bissao guineens ou bien des elements du mfdc seraient prets a les liquider pour recuperer la prime

      l faut mettre a prix la tete de salif sadio a 2 milliards de francs cfa et celle cesar atoute a 1 milliard



      surement des mercenaires gambiens ou bissao guineens ou bien des elements du mfdc seraient prets a les liquider pour recuperer la prime

      l faut mettre a prix la tete de salif sadio a 2 milliards de francs cfa et celle cesar atoute a 1 milliard



      surement des mercenaires gambiens ou bissao guineens ou bien des elements du mfdc seraient prets a les liquider pour recuperer la prime
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (19:48 PM)
      il faut mettre a prix la tete de salif sadio a 2 milliards de francs cfa et celle cesar atoute a 1 milliard



      surement des mercenaires gambiens ou bissao guineens ou bien des elements du mfdc seraient prets a les liquider pour recuperer la prime

      l faut mettre a prix la tete de salif sadio a 2 milliards de francs cfa et celle cesar atoute a 1 milliard



      surement des mercenaires gambiens ou bissao guineens ou bien des elements du mfdc seraient prets a les liquider pour recuperer la prime

      l faut mettre a prix la tete de salif sadio a 2 milliards de francs cfa et celle cesar atoute a 1 milliard



      surement des mercenaires gambiens ou bissao guineens ou bien des elements du mfdc seraient prets a les liquider pour recuperer la prime
  2. Auteur

    N'goné Latyr

    En Janvier, 2018 (10:53 AM)
    Bonjour,

    Ces individus ne sont pas pour la logique de paix, mais plutôt pour la logique de guerre. L'état du Sénégal ne doit pas céder à cette humiliation de nos forces de sécurité, la devise de notre armée est "On nous tue, mais on ne nous déshonore pas". Il faut leur déclarer la guerre totale sans faire de prisonniers avec un droit de poursuite jusqu'en Guinée Bissau ou en Gambie. Il faut les massacrer sans aucune pitié, ni remord.

    Merci,

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR