Samedi 15 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Cinq cent personnalités sur le projet d'écriture de l'Histoire générale du Sénégal

Single Post
Cinq cent personnalités sur le projet d'écriture de l'Histoire générale du Sénégal
Plus 570 personnalités sénégalaises travaillent sur le projet d'écriture de "L'histoire générale du Sénégal des origines à nos jours", a-t-on appris samedi à Dakar du coordonnateur de ce projet, le professeur Iba Der Thiam. Il s'agit d'enseignants-chercheurs des cinq universités du pays, dont divers spécialistes, historiens en grand nombre, mais aussi des intellectuelles, des géographes, des philosophes, des linguistes, a-t-il fait savoir. 

 Des sociologues, mathématiciens, physiciens, traditionnistes et médecins font également partie des rédacteurs, selon M. Thiam, par ailleurs député à l'Assemblée nationale. Des journalistes, spécialistes en communication, spécialistes en littérature et des informaticiens, entre autres font siègent au sein du comité de pilotage de ce projet. 

 "A l'heure actuelle, nous avons déjà reçu des manifestations d'intérêt provenant des représentants des différentes familles religieuses du Sénégal" qui ont manifesté le désir de "participer activement à toutes les phases de l'écriture de L'histoire générale du Sénégal des origines à nos jours", a par ailleurs relevé Iba Der Thiam. Selon lui, ce projet a bénéficié d'une dotation de 250 millions du ministère de l'Enseignement supérieur et la Recherche. 

La mairie de Dakar, le président de la République Macky Sall et la Fondation Cheikh Anta Diop de l'Université du même nom ont contribué à hauteur respectivement de 100 millions, 20 et 10 millions de francs CFA. Le projet d'écriture de "L'histoire générale du Sénégal des origines à nos jours" est né d'une idée du professeur Iba Der Thiam, en 2013. 

Il vise selon lui "l'écriture d'une histoire globale qui transcende les querelles d'écoles, pour prendre en charge toutes les problématiques humaines, économiques, politiques, sociales, culturelles, stratégiques, religieuses etc." Cette initiative a bénéficié de la caution de l'Etat à travers l'appui du président de la République, Macky Sall, dés décembre 2013. 

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche lui a apporté un appui financier. Le ministère de la Culture et du Patrimoine s'est pour sa part engagé à financer l'édition et la publication de tous les volumes tirés de ce travail. Le projet était entré dans sa phase active en mars dernier avec la tenue d'un séminaire de planification et de programmation (29 et 30 mars 2014). 

MS/SDI/BK

liiiiiiiaffaire_de_malade

31 Commentaires

  1. Auteur

    Atypico

    En Février, 2015 (18:17 PM)
    Excellent mais faites travailler aussi des historiens et géographes de langue anglaise moins susceptibles d'inventer, de mettre sous le tapis, ou d'enjoliver certains épisodes et réalités de notre histoire et de nos moeurs passés et modernes !
    • Auteur

      Kaddu Magg

      En Février, 2015 (18:29 PM)
       :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla: 
      c'est faux ce chiffre c'est de la poudre aux yeux. iba der et se acolytes sont tous de faux types qui ne font que plaire aux guordjiguènes de l'unesco ceux là mêmes que cheikh anta a lucidement esquivé lorsque l'unesco est sournoisement venu lui proposer d'écrire un projet du même genre sur l'histoire de l'afrique. l'unesco veut des éléments qui lui permettront de conserve avec l'onu le monde entier et cela passe par les six "oir" que l'on peut trouver sur les six branches de l'étoile de david l'emblème de l'état d’israël: le savoir; le pouvoir; l'avoir; le devoir; le vouloir et le mouvoir...
       :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla:   :tala-sylla: 
    • Auteur

      Au Secours

      En Février, 2015 (20:07 PM)
      si les religieux s'y mêlent c'est pour falsifier notre histoire pour servir leur interêts serviles. avec la complicité de quelques intellectuels sans honneteté intellectuels comme iba der thiam, on nous vend un sénégal islamisé depuis 1000 ans. or une infime minorité a été vraiment islamisée depuis si longtemps. il y a à peine 200 ans la majorité des sénégalais étaient thiédos, animistes. meme à l'époque de sérigne touba (donc très récents) beaucoup de grans parents de ceux qui veulent reduire notre histoire et nos valeurs uniquement à l'islam étaient anismistes. sérères, wolofs, diola, bambara, bassari, manjacques,
      les premiers convertis à l'islam peuls, toucouleurs mandingues ont été ceux qui ont les plus collaboré avec les arabes dans la traite négrière avec les arabes, les maures et les européens.
      ils faut dire la vérité au sénégalais car on ne batit pas une nation sur des contrevérités8

      wassalam
    • Auteur

      Senenmut

      En Février, 2015 (21:27 PM)
      der la science mais c 'est dejà fait par l unesco "lhistoire generale de l afrique " que veux tu encore? et puis on ne peut parler dhistoire générale du petit senegal mais dans un contexte de la sénégambi, de la sous région de la region, ect, d'où histoire générale de l'afrique.... et puis quantité ne rime pas avec qualité.
      l''histoire arabisé et confrérisée du sénégal nous gette avec des bamba et des mawado, des malick et niass partout fepp thiey
  2. Auteur

    Kaddu Magg

    En Février, 2015 (18:27 PM)
     :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 

    C'est faux ce chiffre c'est de la poudre aux Yeux. Iba Der et se acolytes sont tous de faux types qui ne font que plaire aux Guordjiguènes de L'UNESCO ceux là mêmes que Cheikh Anta a lucidement esquivé lorsque L'UNESCO est sournoisement venu lui proposer d'écrire un projet du même genre sur l'histoire de l'Afrique. L'UNESCO veut des éléments qui lui permettront de conserve avec L'ONU le Monde entier et cela passe par les six "OIR" que l'on peut trouver sur les six branches de l'étoile de David l'emblème de l'état d’Israël: le Savoir; le Pouvoir; l'Avoir; le Devoir; le Vouloir et le Mouvoir...

     :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Resal

    En Février, 2015 (18:48 PM)
    Très bonne initiative, cependant le terme de "Personnalités" me dérange un peu, car ayant une connotation politique qui ne convient pas ici : il s'agit d'universitaires, d'histoiriens, de scientifiques, de traditionalistes etc, bref d'hommes de sciences et de connaissances....

    Leurs travaux pour être exhaustifs, crédibles, aussi larges et complets que possible, dureront longtemps et soumis a analyses, critiques et contradictoires pour être réellement scientiques, demandent beaucoup de moyens financiers et ceux annoncés ne me paraissent pas y suffire et cependant c'est un travail d'intérêt national et Africain dans l'ensemble et sur ce plan donc, les Senegalais dans leur ensemble devraient y contribuer financièrement , surtout les entreprises nationales qui en ont les moyens.

    Et à ce titre, je m"étonne toujours qu'une entreprise qui fait un bénéfice qui fait un bénéfice de 145 millards de cfa par an, dont la fondation ne participe pour quasiment strictement rien dans l'œuvre nationale sinon sponsoriser les combats de lutte : certes le but d'une capitaliste est de rémunérer ses actionnaires, mais je reste persuade que si Orange demandait à ses actionnaires leur avis sur la possibilité de consacrer 8 à 10 pour cent de ses bénéfices annuels en œuvres sociales , elle aurait eu leur quitus.

    Nous sommes en Afrique et les besoins en ce domaine sont immenses, et les moyens de l'Etat n'y suffisent pas et il faut que nos entreprises soient plus patriotes .
    • Auteur

      Et Apres

      En Février, 2015 (22:20 PM)
      que l'on écrive ou réécrive l'histoire générale du sénégal, cela changera quoi dans notre vie de tout les jours dans un monde globalisé?
    Auteur

    Abdoun

    En Février, 2015 (19:08 PM)
    Professeur vous êtes dans votre domaine ,laisse la politique car tu peux servir le Sénégal autrement, au lieu de te laisser insulter par des gens qui ne t’arrivent pas a la cheville. Merci encore
    Auteur

    Ndiadiane Ndiaye

    En Février, 2015 (19:29 PM)
    Belle initiative si elle est menée å bien. C'est lâ le hic car notre cher Der la science n'est pas un exemple de rigueur. Avec lui c'est toujours l'autoglorification qui prendra le dessus. On ne change pas à 80 ans. Pour un travail serieux le groupe de chercheurs doit s' internationaliser et s' ouvrir aux pays voisins et aux occidentaux (français, britanniques, américains en particulier).Les non-initiés vous crier au scandale, mais la réalité est que ces derniers sont å l'origine des études, recherches et publications les plus sérieuses en la matière. Concernant les familles religieuses, leur implication risque de compromettre ce travail, car elles useront de leur influence pour orienter les récits dans le sens de leur intérêt. Vivement que la montagne n'accouche pas d'une souris.

    • Auteur

      Ohnom Delaverite

      En Février, 2015 (20:51 PM)
      si seulement cheikh anta diop pouvais etre la lui c4est scientifik ki a su prouver l anteriorite negre en egypte
      serieux je lui renouvelle ma confiance
    Auteur

    Looty

    En Février, 2015 (19:31 PM)
    quelle triste et inutile aventure et comme d'habitude ce sont les memes opportunistes qui veulent se remplir les poches. ce qui est interessant dans l'histoire du pays nous le avons déjas; ce que veulent les sénégalais, je suppose est du travail et une médecine à la portée de tous

    bordel de merde
    Auteur

    Goor

    En Février, 2015 (19:49 PM)
    Il va écrire tout, tout seul et dire que c'est 500 personne!
    Auteur

    Silver1

    En Février, 2015 (20:03 PM)
    ce serait tres interessant que l'on puisse un jour ecrire l'histoire du Senegal. la vraie, Celle qui dire les eloges aussi bien que les tares qui forcement existent dans notre histoire, comme dans l'histoire de l'humanite.Notre histoire n'est pas certainement la plus glorieuse de toutes, et nos encetres ne sont pas les plus valeureux de tous, ( bienque ils ne sont pas aussi les plus demeritants) mais, elle demeure notre histoire. Der n'est pas le mieux outille pour le faire. il nous recontera plutot la legende du Senegal. faite d'hommes et de femmes glorieux, irreprochables sur tous les plans. Et cela tout le monde sait que ce n'est pas du serieux. c'est plus du griottisme historique que de l'histoitre. Franchement je crois que c'est unitile des depenser 200 millions pour se faire reconter la mythologie du Senegal. En plus quand on invite les familles religieuses ce n'est pas pour les faire reconnaitre les eventuels errements historiques de leurs encetres, et Dieu sait qu'il peut y en avoir.

    Mr Der a perdu toute credibiltes et cherche un legs pour la posterite. Je ne pense pas qu'il merite une quelconque reconnaissance posterieure, si ce n'est pas saversalite au tant politique que en tant que historien.

    Nous devront attendre encore d'avoir des historiens courageux, avec un peuple senegalais tout aussi courageux pour ecrire la vraie histoire du Senegal avec tous ses honneurs, mais aussi ses pages les moins glorieuses. Et ce n'est pas demain la veille.
    Auteur

    Diaw

    En Février, 2015 (20:03 PM)
    Esperons que le Senegal ou l'Histoire du Senegal ne se limite pas à Dakar,Thiès et Saint Louis .Ils doivent faire appel aux traditionalistes de toutes les regieons,Departements et Collectivitès Rurales pour un travail serieux et veridique.
    Auteur

    Diouf

    En Février, 2015 (20:44 PM)
    L'histoire générale du Sénégal des origines à nos jours" est né d'une idée du professeur Iba Der Thiam, en 2013. " NON !!!!! avec des preuves je peux vous démonter que cette idée a été proposée plusieurs fois ici a Seneweb ET AILLEURS par MOI MÊME VOUS TROUVEREZ TRACE HISTORIQUE DANS VOS ARCHIVES DE 20011 20012 OU DANS MON COMPTE FACEBOOK CELA FAIT AUSSI PARTI DE L' HISTOIRE pour une verite historique MERCI DE VOTRE COMPRÉHENSION.
    Auteur

    Ohnom Delaverite

    En Février, 2015 (20:45 PM)
    SVP SVP SVP mettez de cote la haine que les jeunes portent sur nos grds parents qui se sont tant battu pour la liberte et la dignite. j ai envie de donner une bonne raclette quand j entend klkun qui dit LAT DIOR dafa daw bour sine est un pecheur par ce qu il a tue MABA DIAKHOU et que les femmes de nder nooon quand on ne les glorifient pas. ils font parti de lhistoire  :cry: 
    Auteur

    Nts

    En Février, 2015 (22:20 PM)
    Est il possible de reecrire l histoire du senegal sans en tenant pas en compte les archives du colon ?on sait que les archives francais sont une bonne partie contradictoire avec l histoire des erudits ecris par leurs propres tarikhas.comment on va savoir reellement ds ces conditions laquelle detienne la vraie histoire?Iba der aime se faire voir avec ses conneries qui n aboutira a rien de concret .notre histoire n a pas ete ecrite et je ne pense pas qu apres plus de 3 siecles cela puisse etre faisable
    • Auteur

      'nts'

      En Février, 2015 (11:22 AM)
      les archives du colon n'etaient pas neuter ni impartial aussi. les colons partout pas seulement les francais ont utilise leur anthropologie pour s'implanter et domineer en falsifiant ou inventant des histoires!
    • Auteur

      @nts

      En Février, 2015 (12:31 PM)
      la plus grande partie d l'histoire de serigne touba telle que racontée aujourdhui provient de ses propres écrits et de ceux de ses talibés fanatiques (serigne moussa ka par exemple). est ce un exemple de neutralité? le colon, peut certes manquer de neutralité, mais je crois que ses archives sont plus objectives que les épopées racontées par ci et par là. le colon, dans ses archives, décrit froidement des faits, est plus préoccupé par l'ordre public du territoire colonisé que par l'expansion d l'islam (c'était le cadet de ses soucis...). donc mettre de côté les archives du colon constituerait une grave erreur!
    Auteur

    Dof

    En Février, 2015 (23:28 PM)
    il faut pas que cela soit une affaire de "macla', c est a dire un compromis qui plaira a tout le monde. je ne sais pas ce que les marabout ont a voir avec. il faut mettre des historiens capable de dépassement et d objectivité.

    Certe les marabouts sont la depuis longtemps mais c esi depuis peu qu ils ont un poids important.
    Auteur

    Keba

    En Février, 2015 (23:44 PM)
    Il ya de fortes chances qu'il trafique notre Histoire pour faire plaisir aux descendants de tel soit disant héro ou grand marabout.



    Auteur

    Arissoi

    En Février, 2015 (00:24 AM)
    DE GRACE PAS DE COPIE.........  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Sociologue

    En Février, 2015 (01:59 AM)
    500 personnes? C'est vers 25 pages de remerciement et de participants. Vous n'avez besoin que d'universitaires pour ce travail, les religieux, traditionalistes et autres communicateurs, il faut juste les faire intervenir dans le cadre des enquêtes dont les informations recueillies doivent être soumises à la critique la plus rigoureuse. Épargnez-nous d'un bla-bla volumineux, subjectif et falsifié; le projet en soi est cependant opportun, noble et intéressant.
    Auteur

    Conneries

    En Février, 2015 (09:13 AM)
    :) Avec ce Iba Der Thiam , ce sera ceratainement ... l ' Histoire Guewelisee du Senegal ! :-D 

    DOYNA...SEUK..., AFFAIRI....DOULE KATE..., INVENTEURS DE FAUSSES LEGENDES ! :down:  :dedet: 

    Un politicard - historien -cameleon , pret , et presse de manger , depuis 5 decennies , de toutes les sauces

    offertes a ses yeux cupides et voraces, ne m 'inspirera aucune confiance intellectuelle certes !

    Donc...BASTA...et.... :down: ...a ce projet qui sera assaissonne d 'inventions et de tripatouillages surtout !

    WASSALAM...., et...SOURNA..., ...DIARAW' LAKK.... :dedet:  :tala-sylla:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  

    NIAKKA KHOROME...TE BEUGUE...ALAL...REKKE..!  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
    Auteur

    Imanoucrate

    En Février, 2015 (11:44 AM)
    Moi, je pense qu'il faut d'abord traduire les ouvrages de nos anciens qui sont écrits dans nos langues nationales ou en arabe, comme ceux de Serigne Moussa Kâ, Serigne Madiakhaté Kala, El Hadj Omar, etc... Ils avaient écrit avant nos intellectuels d'aujourd'hui. Et puis réclamer à la France le rapatriement de nos archives. Rappelez vous que les Chefs religieux avaient défendu les populations devant les colons au prix de leur vie (El Hadj Omar, Mamadou Lamine Dramé, Maba Diakhou, SERIGNE TOUBA, etc... Et des animistes aussi. Tous les autres, issus de l'école coloniale, étaient des collaborateurs.
    Auteur

    Sourang

    En Février, 2015 (11:53 AM)
    Encore une occasion pour inventer des histoires ou pour une falsification de l'histoire. Déjà que l'histoire de la casamance est en cours d'effacement. Lat Dior : une fuite transformée en victoire. Gorée: Une maison de commerçant devenue une maison d'esclave etc

    Auteur

    Tioubi

    En Février, 2015 (12:18 PM)
    Bjr,

    Il faut être sérieux et rigoureux, l'histoire du Sénégal, tout au moins le projet de sa sauvegarde et ses valorisations (films documentaires, livres spécialisés histoire du sport etc) doit être domicilié à l'université Cheikh Anta Diop au département d'histoire (ou équivalent en tous cas dans cette filière). Département qui pourrait bénéficier alors de soutien d'universités (universitaires) française, africaine, américaine reconnues.



    Cette démarche place l'institution (université) au coeur de ce chantier institutionnel.



    C'est la garantie d'un travail crédible.



    Nota : La légèreté qui a prévalu dans le choix d'une personnalité controversée du simple fait que sa carrière politique n'a souvent pas été marquée par des postures intellectuellement correcte, mais politique correct c'est selon.
    Auteur

    Tati

    En Février, 2015 (12:45 PM)
    "les africains ne sont pas rentré dans l'histoire !" (N.S.).....ça va être vite écrit alors......lol
    Auteur

    Seck

    En Février, 2015 (13:26 PM)
    QU'ON NE RACONTE PAS DU N'IMPORTE QUOI EN BALAÇANT DES LEGENDES DES FONDATEURS DE CONFRERIES.LES SENEGALAIS DOIVENT SAVOIR QUE AUCUN FONDATEUR DE CONFRERIE NE MENTIONNER LE SENEGAL EN TANT QUE ENTITÉ DANS LEUR ECRITURES, ET FAISONS ATTENTIONS AUX GENRES , BAMABA A PRIÈ SUR LA MER, OU LIMAMAOULAYE A POUSSÈ LA MER , TOUT CES CHOSES NE SONT QUE DES THEORIES NON ECRITS NULS PARTS,JE PENSE QUIL FAUT REMMETTRE EN CAUSE CERTAINS IDÉES QUI N'EXISTENT QUE DANS NOS TETES
    Auteur

    Olatunji

    En Février, 2015 (15:34 PM)
    Lisez "The history of the Yoruba people" de S.A Adebanji publié à Dakar par les éditions Amalion. C'est comme ça que l'on écrit l'histoire africaine authentique et non pas en racontant des histoires à dormir debout!
    Auteur

    Peuls,

    En Février, 2015 (15:34 PM)
    NOUS, NOUS maitrisons l'Histoire authentique du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT. NOUS approuvons une honnête-sincère-rigoureuse-vigoureuse-scientifique RE-ECRITURE complète-intégrale de l'Histoire du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT pour les jeunes générations présentes-future de notre cher pays. NOUS n'accepterons jamais que l'Histoire authentique du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT soit charcutée, déchirée, malmenée pour faire place à des abjectes sottises inventées, confectionnées de toutes pièces, pour faire plaisir à certains-es-archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux-affluents dont la vulgaire histoire bourrée de fétides histoires est connue du monde entier. La RE-ECRITURE de l'HISTOIRE authentique du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT, OUI, à condition qu'on tâche à être fidèlement fidèle à la VERITE vraie, couchée dans des documents authentiques, en Arabe, Français, aussi en Portugais-Hollandais-Anglais. PAS DE FALSIFICATIONS-USURPATIONS-TRICHES-CHARCUTAGES DE L'HISTOIRE AUTHENTIQUE DU SENEGAL! PEULS.
    Auteur

    Pleurs

    En Février, 2015 (16:23 PM)
    Publiez la liste des auteurs potentiels. Ils n'ont pas ce chiffre !
    Auteur

    Dx

    En Février, 2015 (17:13 PM)
    Une tres bonne initiative. Il faut aussi faire de meme pour les systems technologiques. Par example regrouper des ingenieurs, des mathematiciens, des physicistes, et autres scientifiques sur des projets de conception par example de voitures, de trains, central hydroliques, d'equipement minieres et autre.
    Auteur

    Enfant Du Sénégal

    En Février, 2015 (18:52 PM)
    C'est important de réécrire l'histoire du pays pour enlever toutes les légendes. De grâce et pour une fois rétablissez les vérités historiques et de manière scientifique.
    Auteur

    Noah

    En Février, 2015 (00:56 AM)
    Iba Der n'est qu'un griot raconteur de faits qui lui sont ou seront favorables. Un historien doit avoir un esprit critique et rationnel et avoir le courage de dire les choses comme elles étaient.

    Il faudrait quelqu'un sans prejudices averés comme Iba Der. ça doit être un comité ou commission d'hommes et de femmes credibles et objectives. Iba Der est deja exclu car c'est un menteur sans scrupules, un opportuniste sans vergogne et un ingrate sans remords.
    Auteur

    Noh

    En Février, 2015 (01:03 AM)
    J'espère que les hommes et femmes qui l'ecriront auront le courage de nous épargner des contes et legends et supertitions entourants nos soi-disant "saints" qui pillulent le sénégal.

    Il nous faudra d'une commission composée de courageux et non laudatreurs sans scrupules comme Iba Der
    Auteur

    Noah

    En Février, 2015 (01:16 AM)
    Ils vont surtout éffacer l'histoire de collaboration coloniale des "saints" pour ne pas se faire couper la tête. Confirmer des contre-verités, prendre au serieux des contes de feés. Vaudra meme pas la peine de le lire pour s'eduquer ou plutot de le lire pour s'amuser. ça sera les contes d'Amadou Coumba.
    Auteur

    Deug

    En Février, 2015 (04:57 AM)
    HONNETEMENT , je n'y crois pas. car dire la verite que presque tout le monde sait sans oser la dire ouvertement de peur de represailles mortelles, va faire tomber des empires chateau de cartes batis sur des mensonges evidents. non je n'y crois vraiment pas du tout. la verite sur l.histoire reelle du senegal, on peut l'imaginer peut etre , mais on la dira pas.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email