Jeudi 12 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

COLLECTIF DES RESIDENTS DE GUEDIAWAYE : Gros malaise avec la cooptation de l’imam Youssoufa Sarr dans le Comité sur l’énergie

Single Post
COLLECTIF DES RESIDENTS DE GUEDIAWAYE : Gros malaise avec la cooptation de l’imam Youssoufa Sarr dans le Comité sur l’énergie

Les populations de Guédiawaye ne comprennent pas l’inertie du Collectif qui défendait leurs intérêts notamment en ce qui concerne l’électricité qui manque cruellement en ce moment. Ce qui repose la question de l’engagement de certaines personnes en faveur de la collectivité.

 
Paradoxalement, au moment où on s’attendait à une amélioration de la fourniture en électricité, à la faveur de l’installation du froid qui induit une diminution de la consommation, on assiste à une recrudescence des délestages et leur amplification. Paradoxalement encore, les voix qui avaient fini de s’identifier à la contestation contre les coupures d’électricité ne s’élèvent plus. Imams de la banlieue, Imams frondeurs, Youssoufa Sarr et les membres de son organisation avaient fini par être les porte-voix de la contestation sociale, donnant des consignes de boycott des paiements de factures, d’interdiction aux agents de la Senelec de procéder aux coupures des compteurs dont les propriétaires n’avaient pas honoré leurs factures. 
Paradoxalement enfin, la froideur du Collectif des Imams et résidents de Guédiawaye a coïncidé (hasard ?) avec la cooptation de l’imam Youssoufa Sarr, porte-parole et figure emblématique de l’association, dans le fameux Comité de relance et de restructuration du secteur de l’énergie mis en place par Karim Wade, après le départ de Samuel Sarr. Autre coïncidence aussi, l’imam Diop, une autre figure de proue de ce mouvement n’est plus actif dans les activités du Collectif des Imams et résidents de Guédiawaye. Si certains membres de cette association avec qui nous nous sommes entretenus disent que c’est à cause de la nomination de leur compère dans le Comité de relance du secteur de l’énergie, d’autres avancent qu’il n’assiste plus aux réunions depuis la levée du mot d’ordre de boycott du paiement des factures d’électricité.

Mais toujours est-il qu’avant le départ de l’Imam Sarr pour le Comité, il y a eu des débats houleux. «Certains ont dit que nous n’avions pas notre place dans ce Comité, d’autres ont soutenu le contraire», déclare un membre du Collectif qui ajoute qu’à l’entrée de l’Imam Sarr dans le Comité, «il y a eu beaucoup de délégués de quartiers, surtout ceux de Sam notaire, qui se sont retirés du Collectif». Toutefois, il faut signaler que le même problème était apparu au sein des imams quand El Hadji Malick Gackou, président du Conseil régional de Dakar, avait choisi l’Imam Sarr pour en faire un conseiller.

Pour Mouhamed Fall, du Forum civil de Guédiawaye, «l’imam Sarr a choisi son camp en laissant en rade les populations». Sur l’absence de contestation en cette période de résurgence des délestages, M. Fall soutient que c’est lié au fait que «les Sénégalais ont tendance à accorder un délai de grâce aux autorités, surtout quand il y a un changement de poste ministériel». Il ajoute également que les populations ne savent pas à quel imam se confier parce que depuis que les précurseurs de la lutte ont rejoint un Comité dont les prérogatives sont superficielles, il y a dispersion réelle du mouvement de contestation des imams. Ainsi la masse populaire n’a plus confiance, les partis politiques ne jouent plus leur rôle à part demander aux populations de descendre dans la rue». Du coup, «les populations se réfugient derrière des complaintes dans leurs salons et autour d’une séance de thé face à une situation sociale très tendue». 

Cependant, Mouhamed Fall prévient : «Mais au rythme où vont les choses, il faut redouter une reprise des contestations dans les rues, partout au Sénégal. Les populations en ont marre de ces valses des officiels aux propos discordants, allant du ministre de ce secteur au Premier ministre, sur la fin des délestages».

Pour Mouhamadou Barro, journaliste, «(l’imam Sarr) a été coopté dans ce machin mis en place par Karim Wade pour décapiter la tête d’un mouvement de contestation qui, malgré son caractère spontané, avait placé ses membres dans une vraie posture de combattants et de pionniers dans le refus des populations à la base». Et le seul but recherché, «c’est d’annihiler toute velléité de contestation populaire et organisée dans la zone sensible qu’est la banlieue de Dakar». Dans une contribution sur «la crise de l’engagement», l’ancien reporter de Sud Fm pense que «depuis l’alternance en 2000, le militantisme et l’engagement dans la constance ont semblé laisser la place à l’agitation et à l’escroquerie intellectuelle qui transforme ses adeptes en véritables manipulateurs qui vendent leurs âmes à vil prix contre des sinécures». 


Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Mameediarra

    En Décembre, 2010 (14:15 PM)
    que l'imam youssoufa sarr nous fiche la paix

    qu'il aille à la mosquée diape ak diouli

    moungi beuga soff nakk

     :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: 
    • Auteur

      Gollere Boussobe

      En Décembre, 2010 (14:35 PM)
      le respect se commence par soit meme ,il est de nos coutumes k on doit le respect aux personnes agees
  2. Auteur

    Soleil

    En Décembre, 2010 (14:26 PM)
    khalis bakhoul :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Kazè

    En Décembre, 2010 (14:35 PM)
    wade moy nafèkk bi
    Auteur

    Cira

    En Décembre, 2010 (14:54 PM)
    vous ne connaissez pas imama sarr donc ne le jugez pas demandez aux habitants de hamo 4 c'est un home intégre c'est sur que s'il est copté il accepte pour l'intérêt de guédiawaye comme je le connais c'est sur qu'il ne fera rien de suspect il est pieux kou geum yallah et puis c'est un homme qui est à l'aise cessez de voir toujours lecôté noir car un imama est d'abord citoyen donc doit s'immisser dans les affaires de la cité c'est sur quue s'il ya quelquechose de louche il n'hésitera pas à démissioner il n'est pas comme es autres qui ne croit en rien
    • Auteur

      Kagna

      En Décembre, 2010 (18:12 PM)
      hum!va à hamo 4 et interroge les polpulations sur cet imam!tu sera surpris !les habitants ne veulent même pas le voir en peinture!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email