Mercredi 29 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Crash de l’avion de Sénégal Air : L’Anacim et la compagnie mises en cause

Single Post
Crash de l’avion de Sénégal Air : L’Anacim et la compagnie mises en cause

A la page 98 de son rapport, le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) chargé de faire la lumière sur le crash de l’appareil 6V-Aim de la compagnie Sénégalair a fait des révélations fracassantes qui mettent encore en cause l’ANACIM et l’exploitant de l’aéronef médicalisé. Libération publie en in extenso ces graves révélations.

«La compagnie (Ndlr, Sénégalair) est basée à DAKAR et l’organisme chargé de l’entretien du 6V-AIM est en AFRIQUEDUSUD. Ce type d’organisation peut poser d’énormes problèmes si l’exploitant n’a pas les ressources nécessaires pour faire face à certaines pannes qui entrainent l’immobilisation de l’aéronef ou des restrictions d’exploitation.
Malgré le problème posé par la différence de 200 pieds entre les deux (2) altimètres principaux le 10 Juillet 2015, l’avion a été remis en service sans intervention sur son système altimétrique et sans application des procédures de la compagnie (restriction espace RVSM).

Navigabilité de l’aéronef
«Le maintien de la navigabilité conditionne la validité du Certificat de navigabilité (Cdn). A noter que le 6V AIM a continué à voler dans des conditions non conformes aux règlements avec le départ, le 15 Août 2015, de l’unique mécanicien habilité.
Pourtant, l’équipe de l’Autorité chargée de l’audit de renouvellement du Permis d’exploitation aérien avait attiré l’attention de l’exploitant en soulignant dans les non-conformités ‘’que le mécanicien était le seul habilité à signer l’approbation pour une remise en service de l’avion et qu’en cas d’indisponibilité de ce dernier, la remise en service serait impossible’’.

Problèmes altimétriques
«L’avion est resté au sol du 29/11/2014jusqu’au10/07/2015.Ensuite, il a effectué ses deux premiers vols le 10/07/2015. Une différence de 200 pieds entre les deux altimètres primaires est signalée. Une confirmation lors du prochain vol est demandée. L’avion n’a revolé que dans la nuit du 22 au 23 Juillet2015(DAKAR-ROBERTSFIELD -DAKAR). Au vol retour, il est rentré en conflit avec un Boeing 737 de la compagnie ARIKAIR(ARA387).»

 


Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (08:10 AM)
    ANACIM ne joue pas son role



    Les virer, tous
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2017 (17:31 PM)
      c'est pour que tu les remplaces sûrement puisque tu passes tout le temps à voir le président de la république pour occuper le fauteuil. n'oubliez pas aussi de remplacer le représentant de l'asecna, le ministre du transport aérien et sûrement le patron de la compagnie en question.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (08:25 AM)
    Bravo à nos journalistes à deux balles, l'avion entre en conflit thiey liii: "Au vol retour, il est rentré en conflit avec un Boeing 737 de la compagnie ARIKAIR(ARA387).»"

     :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (08:26 AM)
    Qui veut coute que coute proteger l'ASECNA?
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2017 (09:04 AM)
      l'asecna est puissant motakh mais c'est sur que il sont en grande parti responsable de cet abordage!il faut nous dire que soit l'asecna ne pôssede pas de systeme de controle des voies aeriennes ou on aiguille les avions a l'aveuglette::!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2017 (17:35 PM)
      les journalistes qui n'essaient de ne rien comprendre de la situation et qui ne font que du copier coller. ils ne sont payés que pour attaquer une seule et unique structure
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (08:37 AM)
     :brawoo:  :brawoo: Bravo à nos journalistes à deux balles, l'avion entre en conflit thiey liii : "Au vol retour, il est rentré en conflit avec un Boeing 737 de la compagnie ARIKAIR(ARA387).»" (Collision est le mot exact dans ce cas de figure)
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2017 (09:00 AM)
      lool
      le pire est que le journaliste n'a copié collé que ce qui est écrit dans le rapport.
      "en conflit" vient de nos experts d.
    • Auteur

      Mii

      En Août, 2017 (09:24 AM)
      loool
      non,il n'est pas rentré en collision.c'est bien une situation de conflit qui s'est présenté ;-)
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2017 (01:52 AM)
      un conflit aérien est une situation spécifique, pendant laquelle deux avions ou plus sont en positions trop proches
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (10:10 AM)
    le rapport est terminé et les responsabilités situées (compagnie, anacim, asecna) mais il ne se passera rien. on est au Sénégal: Ndogal Yalla la barké Sérigne........

    les mis en cause demanderont juste une protection de leurs marabouts et le tour est joué.

    wassalam

    javascript:AddSmiley(' :sunugaal: ') :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (10:31 AM)
    Navigation a vue, c est comme ca .
    Auteur

    Ancien Aviateur

    En Août, 2017 (13:11 PM)
    Dans la reglementation aerienne,ne pas maintenir une altitude assignee est imputable au pilote directement....Et,le role de l'ASECNA etait faire sanctionner ou de reprimander le pilote dans l'immediat,et pas d'ecrire une lettre 30 jours apres l'incident.

    Je me demande ce que faisaient les controleurs aerien,pendant que ces avions etaient en trajectoires de collision? C'est de leur responsabilite de voir ce genre situation et d'y remedier.

    Cette enquete parle de beaucoup de facteurs qui ont contribue a l'accident,tout en occultant la cause principale et immediate: Le Controle aerien n'apas ete assure...Une fois qu'on ait demande au pilote de confirmer son altitude et qu'il y'a un ecart avec le transpondeur,la vigilence devait etre permanente,et le Hawker devait etre assigne au dessous du niveau 290 conformement au regles RVSM.

    Les ecarts d'altimetre sont frequents,mais ne cause ce type d'accident que quand le Controle aerien ne les prends pas en compte.

    La securite des Vols est un systeme,et la le maillon qui a failli c'est bien le controleur...

    Lautorite ne pouvait pas ne pas decerner un CDN a un avion certifie conforme.L'histoire du mecano non habilite et tout c'est de l'administration,rien a voir avec les qualifications du bonhomme..
    • Auteur

      Mii

      En Août, 2017 (13:21 PM)
      la vraie cause est le contrôle aérien!le contrôleur aurait du appliquer la procédure décrite dans le 4444,des lors que la différence était constatée..
      des donnees d'altitude erronées sont vues tous les jours mais ne causent pas pour autant des crashes.l'asecna est grandement responsable.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2017 (13:30 PM)
      y'a des rumeurs que le controleur en poste etait parti a un enterrement et avait laisse un stagiaire benevole surveiller le radar...
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2017 (17:09 PM)
      mon cher, ce ne sont pas des rumeurs. c'est fondé. aller voir du côté de la police...... le contrôleur en question était vers les parcelles assainies, abandonnant ainsi son collègue qui était occupé à faire autre chose, et non surveillé son stagiaire
    Auteur

    Khouly Beut

    En Août, 2017 (16:34 PM)
    A voir l'article, on dirait qu'il y a des cagoulards qui ne sont là que pour attaquer l'ANACIM.

    En réalité ils ne veulent que prendre la place du DG qui est le meilleur de tous les temps.

    La preuve depuis qu'il est là, l'ANACIM est sur les rails, et pas moins de quatre (04) ministres lui ont fait confiance depuis sa nomination.

    Alors Messieurs les Cagoulards, si vous êtes courageux, enlevez vos cagoules et osez affronter le DG face à face, et ne pas utiliser les journalistes qui ne connaissent absolument rien de l'aviation.

    D'ailleurs s'ils sont d'honnêtes citoyens, s'ils sont en possession du rapport, ils sauront que l'ASECNA est trempée jusqu'au cou dans cette affaire. L'ANACIM veut bien corrigée, mais faudrait-il qu'elle soit au courant. Et justement c'est l'ASECNA qui doit l'informer, mais l'a fait 25 jours aprés. Alors parlez en puisque ça se trouve dans le rapport.

    Je vous confirme par ailleurs que l'un des contrôleurs qui était de service avait bel et bien fait abandon de poste, puisqu'il n'était pas sur place. Parlez en d'autant plus qu'il a été traqué par la police, pendant que l'autre contrôleur était concentré sur son chapelet, laissant seul un stagiaire (inexpérimenté) géré cet incident. Parlez en.....

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email