Lundi 05 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Djiby Diakhaté sociologue : " La monarchie n’existera pas au Sénégal "

Single Post
Djiby Diakhaté sociologue : " La monarchie n’existera pas au Sénégal "

 Une dévolution monarchique du pouvoir ne se réalisera pas au Sénégal. Cette affirmation est du sociologue Djiby Diakhaté. Selon lui, la tradition démocratique du Sénégal, assez bien assise, et le contexte mondial n’acceptent plus certaines pratiques. ‘On a vu ce qui s’est passé en Egypte, en Tunisie et en Libye. Cela montre que tous les projets de dévolution monarchique de pouvoir se heurtent à la volonté populaire et à la communauté internationale’, a soutenu le sociologue, en marge d’un panel animé dans le cadre du Fesnac. ‘De ce point de vue, je n’ai aucune crainte et je crois que les règles du jeu doivent être respectées par tout le monde et que la monarchie n’existera pas au Sénégal’.

Interpellé sur les manifestations populaires conséquentes à la validation de la candidature de Me Abdoulaye Wade, Djiby Diakhaté pense que la topographie des manifestations pouvait être tracée bien avant le 27. ‘On savait qu’il y avait une crispation au niveau de l’espace politique autour de la candidature du président de la République. Lorsque cette candidature a été entérinée par le Conseil constitutionnel, le M23 a mis en branle les menaces qu’il a depuis longtemps brandies’.

Le sociologue juge nécessaire de doter la République de textes de loi qui soient consensuels et respectés par tous les acteurs. ‘Fondamentalement, le problème se situe à ce niveau’. D’après le sociologue, la constitutionnalité ou non de la candidature du président de la République devait être réglée de façon scientifique entre les différentes parties prenantes autour d’un conclave. Mais la question a été réglée de façon politique, dit-il. Et finalement, ‘on en est arrivé à une situation que si on y prend garde, risque de s’envenimer et de nous orienter vers des situations catastrophiques pour le pays. Il faut, non seulement trouver tout de suite une solution à la situation actuelle, mais ensuite il faudrait que pour les prochaines étapes qu’on se dote de clauses de contrats consensuels pour éviter des situations conflictuelles’, a-t-il préconisé. ‘On a assisté à une situation d’émeute dans certaines localités du Sénégal et il n’est pas à craindre que cette situation continue les prochains jours’, ajoute-t-il.

L’absence de dialogue politique est le soubassement de la situation actuelle, a affirmé le sociologue. ‘On a toujours insisté sur la nécessité de mettre en place un dialogue politique. Ce qui a conduit à cette crise actuelle, c’est l’absence de dialogue politique’. On ne peut pas faire un jeu, sans règle du jeu, indique-t-il. Et l’élaboration des règles exige, selon Djiby Diakhaté, l’apport de tous les acteurs. ‘Il fallait que les différents participants se mettent ensemble pour élaborer les règles du jeu. Et dans ce sens, on a péché. On est en train aujourd’hui de payer un lourd tribut’, souligne le sociologue.

Cependant, il soutient qu’il faut appeler, aujourd’hui, à la retenue,‘surtout aux forces de l’ordre’.‘Il y a quelque part de l’exagération.Malheureusement un policier a perdu la vie au cours des manifestations.Des postures de revanche de leur part risquent d’amener des bavures’.

Aïda Coumba DIOP


affaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Lyns

    En Janvier, 2012 (12:51 PM)
    Pourquoi les intellectuels sénégalais se laissent-ils entraîner dans cette chasse au serpent à plume qu'est "la supposée dévolution monarchique du pouvoir" que le Président Wade vouydrait imposer aux Sénégalais? Ce n'était que foutaise, l'opposition ne sait plus où donner de la tête, ne sait plus par quel bout prendre Wade pour le destabiliser, elle se cogne la tête partout sans succès! Qui peut imaginer sérieusement que le Président Wade, qui s'est battu pendant d'auusi longues années pour la dignité des peuples d'Afrique, s'amuserait-il à se faire succéder par son fils à la tête du pays? Impossible pour qui connaît Wade, qui a un tel respect pour son peuple. Je serais alors le premier à élever la voix pour dire non! Si son fils avait des ambitions pour faire un jour autant sinon mieux que son père, il en a les capacités, nous ne nous opposerions pas bêtement, il en a le droit autant que nous tous, Sénégalais. Par la voie démocratique normale, après son père, dans la transparence, je serais parmi les premiers à me battre pour qu'il y arrive, mais pas autrement!
    Top Banner
  2. Auteur

    Los

    En Janvier, 2012 (16:55 PM)
    ce sociologue est nul. Ses analyses ne sont pas scientifiques mais des jugements de valeur! il est très éloigné de la démarche d'un sociologue! il est tout simplement un mercenaire
    {comment_ads}
    Auteur

    Jean

    En Janvier, 2012 (12:40 PM)
    parce-que il ne dit pas ce tu veux entendre. soyons justes!

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2012 (18:01 PM)
    tout à fait d'accord avec toi Jean. Ce sont tout simplement des partisants de Wade et forcément ils ne sont pas d'accord avec ce que ce sociologue dit. Wade dégage
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email