Dimanche 22 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Eclaboussée par le scandale de la drogue : La police veut un Nouveau type de policiers

Single Post
Eclaboussée par le scandale de la drogue : La police veut un Nouveau type de policiers

La cérémonie de sortie de la 39e promotion de l’Ecole nationale de police a été une occasion pour les autorités de faire passer un message de remobilisation des troupes. Après le scandale né des révélations sur la drogue impliquant l’ex-Dgpn, la police veut se faire une nouvelle image avec l’émergence d’un nouveau type de policier.


La police est depuis quelques t le serment de servir dans l’honneur et dans le respect de la loi. Cela signifie en clair qu’en exécutant les missions régaliennes qui vous seront dévolues, vous devez en toutes circonstances de temps et de lieu avoir votre honneur en bandoulière et vous couvrir d’un manteau de dignité. Vous devez évoluer dans une serre de vertus et constituer des modèles qui pourront, le cas échéant servir de couloirs de transmission de certaines valeurs citoyennes», prodigue le directeur à ces hommes et femmes qui sont appelés à opérer sur le terrain.

Après deux ans de formation et sortis dans un contexte assez mouvementé pour la police nationale, les 229 récipiendaires sont très attendus pour relever les défis. «Nous voulons que vous soyez des pionniers pour le nouveau type de policiers que nous souhaitons voir émerger. Un policier imbu de ces mots qu’ils incarnent», lance le commissaire Ndiaye. Sous ce rapport le directeur de l’école les invite à avoir un viatique de ce professionnel assez averti selon qui «un policier doit être un mélange de tous les hommes. Il doit être à la fois un pasteur, un travailleur social, un diplomate, un dur et un gentil homme. Il doit savoir où sont commis les péchés du monde, mais n’en faire aucun». A travers cette promotion, c’est toute la corporation qui est interpellée. «Nous devons en notre sein faire des efforts pour ne plus voir prospérer ici et là certaines attitudes inadéquates, le pari étant pour nous de présenter une image beaucoup plus lisse, qui suscite moins de méfiance mais plutôt un respect et une considération plus accrue de la part des populations», a soutenu le directeur.  C’est là, de l’avis du directeur, «le gage d’une confiance plus considérable à notre endroit».

Le pari d’une image plus lisse de la police

Pour ce faire, des mesures innovantes doivent être prises. Ce qui explique que l’établissement de formation de ces garants de la sécurité des biens et des personnes ait intégré de nouveaux modules dans les enseignements. «Certaines préoccupations partagées au sein de la corporation nous ont amenés à mettre un accent particulier sur le renforcement des capacités des élèves en matière d’éthique, de déontologie et de droits humains», a dit Papa Mafall Ndiaye.

D’un autre côté, l’Etat a également un rôle à jouer pour relever le moral des troupes. «Il s’avère impérieux et nécessaire de revisiter entre autres le décret 2010-1500 du 11 novembre 2010 modifiant l’article 75 du décret 2009-490 du 28 mai 2009 fixant les modalités d’application de la loi 2009-18 du 9 mars 2009 relative aux statuts des personnels de la Police nationale», estime M. Ndiaye. Par ailleurs, le Directeur de l’école de police a plaidé pour une activation de la mise en place de l’Académie de police et le relèvement du taux des heures de vacation. Ce qui pourrait avoir un impact positif sur la formation des ressources humaines.

La cohorte 39 de l’Ecole nationale de police forte de 229 agents est composée de 12 élèves commissaires de police, 8 élèves officiers de police, 55 élèves sous officiers de police et 154 élèves agents de police. Dans cet effectif, figurent 32 filles dont la majore des élèves-commissaires et neuf personnes de nationalité comorienne.


Pathé Seck, ministre de l’Intérieur  : «Faire de la Police une institution forte»


Venu présider la cérémonie de sortie de la 39 éme promotion de l’Ecole nationale de police avec le représentant du nouveau Directeur de la police Nationale, Pathé Seck a promis de tout mettre en œuvre pour rendre plus performante la Police nationale. En s’appuyant sur les volets recrutement de personnel, équipement et formation. Cela en vue, selon lui, «de faciliter aux fonctionnaires de police l’adaptation du cadre juridique et du dispositif opérationnel aux mutations qui s’opèrent sous nos yeux.»

Il  a pris l’engagement de renforcer la Police nationale pour en faire «une institution forte ancrée dans les valeurs cardinales qui caractérisent le Sénégal».  «Je réitère mon engagement à œuvrer pour davantage faire de la Police nationale une institution forte comme elle n’a jamais cessé de l’être, respectée et ancrée dans ses valeurs cardinales qui symbolisent notre pays», a-t-il dit.


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Fox

    En Août, 2013 (19:52 PM)
    Ministre Dealer.
  2. Auteur

    Pat

    En Août, 2013 (12:17 PM)
    Ministre dealer toi et President complice vous meritez la pendaison!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR