Lundi 08 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Ecole de police : 42 élèves officiers et commissaires renvoyés

Single Post
Une promotion d'Officiers de Police renvoyée

42 élèves officiers et commissaires de police ont été renvoyés de l’école nationale de police. Selon la radio du Groupe Futurs Médias, c’est toute la 44 promotion de l’école nationale de police qui a été renvoyée. Une promotion qui renferme en son sein des professionnels aguerris, qui ont réintégré l'école de police via concours professionnel. La décision a été prise par le directeur de l’établissement qui reproche aux exclus des sevices corporels perpétrés sur de nouveaux pensionnaires de l’école. Beaucoup de blessés ont, en effet, été enregistrés, selon la Rfm.



29 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:10 PM)
    Très bien

    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (10:07 AM)
      c'est un deshonneur pour la police en particulier et du senegal en general. ce qui ce passe a l'ecole, c'est des revanchards qui veulent cultiver la haine diatribe dans le corps. un eleve ne peut pas encadrer un eleve. le zele des hall poulards
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:12 PM)
    C'est le bizutage et c'est normal ! La décision du Directeur est excessive et attaquable
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (14:19 PM)
      tu as raison, c'est une décision excessive. il faut l'attaquer en justice, vous aurez gain de cause.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (15:59 PM)
      dans quel texte as-tu vu que le bizutage est normal. c'est juste une activité rituelle ou traditionnelle et jusqu'où elle doit être tolérée? il est temps de revoir cette activité où on déplore souvent trop d'abus.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (16:06 PM)
      en tout cas bizutage excessif yobou wone na aye sapeurs tribunal pour meurtre! si on se rappelle les problèmes de leurs supérieurs; il ne faut pas s'étonner de voir le responsable de l'école de police prendre ses précautions!
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:13 PM)
     :fbhang:  :taala_sylla:  :emoshoot:  :fbhang:  :taz-smile:  :emoshoot:  :fbhang:  :taz-smile:  :emoshoot: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:16 PM)
    bayilen fen. wakhen lou len wor

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:25 PM)
    c'est faux que des mensonges on ne renvoi pas comme ça des professionnelles la même radio l'avait dit avec des élèves surveillants de prison et tout cela est faux nous sommes fiers nous hommes de tenues
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (18:38 PM)
      ah oui? parce que vous êtes hommes de tenues? vous êtes au-dessus des lois? toi qui prétend qu'on ne renvoie pas des professionnels? ils sont où? ceux que le président abdou diouf a fait virer? ils n'étaient pas des professionnels ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:26 PM)
    Sénéweb: vérifiez vos sources. c'est plutôt le contraire: ils ont été renvoyés parce qu'ils ont refusé de subir des sévices!!!!
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:41 PM)
    Bizutage, dites vous? Mais pourquoi devons nous singer les blancs dans leurs conneries?

    Objective ou de façon rationnelle et intelligente, quel apport pour les promotionnaires qu'un bizutage? Quelle utilité pour la promotion ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:41 PM)
    mensonges et mensonges
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:42 PM)
    ctte information fait douter de sa veracité,on ne peut imaginer toute une promotion de tortionnaires,
    Top Banner
    Auteur

    Malika

    En Mai, 2017 (13:53 PM)
    Les bonnes informations sur les problèmes fonciers à malika. - Ces propos sont tirés auprès d'un compagnon de Talla GADIAGA, Maire de Malika.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (13:59 PM)
    Le journal l'observateur de ce lundi 31 Août 20015 (page 13) à consacré un article au défunt commissaire Ibrahima Cissé. Nous vous avons pris la peine de le recopier pour vous permettre de mieux connaître les dessous de la disparition tragique de notre frère le commissaire Cissé.

    L'article est intitulé:

    THIES -REPRÉSAILLES MYSTIQUES CES MAINS INVISIBLES QUI TUENT LES AGENTS DE L'ÉTAT.

    Le commissaire Cissé laisse sa vie à Thies.

    Un tout jeune commissaire, Ibrahima Cissé, très brillant , droit dans ses bottes, y a longtemps servi les justiciables thiessois .Cadre de la police, le commissaire Ibrahima Cissé, âgé de 34 ans , est arrivé dans cité du rail il à moins de 2 ans .L'homme connu pour rigueur et sa perspicacité,a vite fait de se faire un nom dans le milieu de la pègre. Craint par les malfaiteurs, il avait réussi à les empêcher de tourner en rond .En moins de quelques mois,sous la conduite de commissaire Idrissa Cissé, son adjoint avait réussi à démanteler plus d'une vingtaine de de bandes de brigands qui écumaient dans le département de Thies . Ce jeune commissaire intrépide était intransigeant et implacable. Ce qui lui a valu admiration et la confiance de ses supérieurs hiérarchiques qui lui confiaient des dossiers très brûlants et très sensibles qu'il résolvait avec succès. Avec le travail colossal qu'il a abattu en mettant hors d'état de nuire les bandits les plus irréductibles, Ibrahima Cissé avait réussi à faire souffler Thies. Sa dernière prouesse a été le démantèlement de la bande de 15 voleurs qui rasaient les boutiques ,les stations d'essence, les pharmacies et autres échoppes. Malheureusement, le plus dangereux de la bande n'a pas pu supporter sa garde à vue dans locaux du commissariat central. Le petit cœur du malfaiteur peuls craque. Il meurt . Ses parents crient au meurtre et accuse les policiers de n'y être pas allés, lors de l'enquête préliminaire, des mais molles .Les organisations des droits de l'homme parlent de tortures dans les liens de la prévention. Toutefois, l'autopsie commanditée par le procureur de la république confirme une mort naturelle .entendu que le malfrat prévenue avait un petit cœur et ne pouvait même pas vivre au delà de 40 ans .Mais ses parents ne décolèrent pas , scandalisés, ils promettent l' enfer aux enquêteurs de la police. Malgré les menaces tous azimuts , le jeune commissaire était inflexible et intransigeant, toujours au service de la sécurité publique. Quelques semaine après le décès de délinquant, le jeune commissaire qui se rendait à Nganda sur une route visible et bien dégagée, heurte involontairement et mystérieusement un vieillard qui meurt sur le coup. Il ne s' explique toujours pas sur cet accident. Un mois plus tard , le jeune commissaire qui aimait faire son jogging les après midi , dans la commune de Thies nord , sur les deux voies qui séparent les quartiers de thionakh et thiapong, fief de la bande des voleurs , commence à connaître des problèmes de santé. Petit a petit son état de santé se détériore. Il souffrait beaucoup en silence . De terribles maux de ventre et de jambes qui enfilaient font de son existence un calvaire. Interné pendant 3 mois à l'hôpital Aristide le Dantec , le commissaire porte seul sa Croix avec courage .Il est abandonné à lui seul ou presque. Ce jeune cadre de la police qui a laisser sa vie à Thies ne voit presque que son supérieur hiérarchique , le commissaire central Idrissa Cissé, qui va à son chevet pour le soutenir dans cette pénible épreuve. Généreusement les pharmaciens Thies lui envoient des médicaments. Ses collègues policiers se cotisent pour l'assister. A quelque centains de mètres de son lit d'hôpital , se dresse le ministère de l'intérieur . Tout au long de sa traversée du désert , il n'a reçu aucune visite de l'autorité. Après avoir lutté longuement contre la mort , il passe l'arme à gauche dans la nuit du mardi au mercredi 19 Août dernier. La ville de Thies est plongée dans la consternation. Le défunt commissaire est enterré à kaolack, au quartier Médina Baye le mercredi 19 Août 2015 vers 17h .Il laisse derrière lui une veuve et un orphelin inconsolable.

    Source: journal l'observateur de ce lundi 31 Août 2015

    Une autre article lui sera consacré demain sur le même journal.

    Maximum de partage s'il vous plaît .
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (15:07 PM)
      le probleme est que les populations voient mal la police.c'est une question d'interet,lorsque la police regle leurs problemes elles y sont avec eux mais quand la flamme de la loi les frappe,ces memes populations se dressent contre la police et malheureusement sur le plan mystique tot ou tard elles t'atteindront.le probleme dans ce genre de situation est que l'homme vise par ces pratiques mystiques est le policier qui se presentera.c'est tres difficile d'etre policier.en marge de cela les policiers sont presque marginalises .personne ne veut etre ami a eux a moins que l'individu soit un proche ou parent.la lecon dans tout ca ,etant policier faisons attention car on ne sait jamais ce que la personne d'en face pourrait faire.
    {comment_ads} {comment_ads} Top Banner
    • Auteur

      Dia

      En Mai, 2017 (04:15 AM)
      ila corruption est le fondement des hommes de tenue aux senegal tant qu'ils ne le cesseront ,il seront toujours derriere c'est du riba
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dia

      En Mai, 2017 (04:15 AM)
      ila corruption est le fondement des hommes de tenue aux senegal tant qu'ils ne le cesseront ,il seront toujours derriere c'est du riba
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dia

      En Mai, 2017 (04:15 AM)
      ila corruption est le fondement des hommes de tenue aux senegal tant qu'ils ne le cesseront ,il seront toujours derriere c'est du riba
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dia

      En Mai, 2017 (04:15 AM)
      ila corruption est le fondement des hommes de tenue aux senegal tant qu'ils ne le cesseront ,il seront toujours derriere c'est du riba
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dia

      En Mai, 2017 (04:15 AM)
      ila corruption est le fondement des hommes de tenue aux senegal tant qu'ils ne le cesseront ,il seront toujours derriere c'est du riba
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (14:12 PM)
    LE BIZUTAGE a toujours existé à l'entrée des Ecoles Militaires ( ex Prytanée Militaire de Saint-Louis ) et aussi à ll'entrée de l'Ecole de Santé Militaire à ses origines en tout cas....car on recrutait sur concours que des Mecs....

    De nos jours avec l'Avenement generalisée de la Gent Feminine dans l'Armée et les Forces de Securité ....le Bizutage est de moins en moins accepté... C'est dommage pour l'esprit de cohesion et de Corps qu'apportent de telles Pratiques au GROUPE et à l'Individu qui acquiert plus de Confiance en Soi et cela bien après avoir retrouvé la vie civile

    LA SANCTION DISCIPLINAIRE QUE VEUT APPLIQUER MONSIEUR OU MADAME LE DIRECTEUR DE L'ECOLE DE POLICE EST EXCESSIVE......DES ARRETS DE RIGUEUR AURAIENT AMPLEMENT SUFFIT......

    NE PRIVONS PAS LE SENEGAL D'EXPERTISES EN CES PERIODES D'INSTABILITé SOUS-REGIONALE ET MEME PLANETAIRE

     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (14:27 PM)
    ça était remarqué quand ? on ne peut pas dire que c'est à la fin de leur formation qu'on a constaté cette situation ?
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (15:28 PM)
    Je ne sais si l'information est vraie mais ce que je peux dire les agents formateurs ont eu des comportements excessifs
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (15:31 PM)
    bizutage ne veut pas ditre sauvagerie malheureuselment au senegal das nos forces de securite quand il ya de sauvagerie c'est pas militaire

    il ya aucun texte de la police qui dit on peut en senglanter un nouveau venu dans les rangs

    le bizutage c'est les roulates l'effort physique mais pas de prendre de gros baton pour frapper et casser la tete des gens

    maintenant s'ils sont renvoyes ils vont rejoindre leur ancien grade soit adjudant ou lietenant capitaine ou commandant mais pas le grade de commissaire

    on commet l'illegalite apres on saisit la cour supreme ils seront deboutes aller demander les eleves maitres tricheurs
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (16:20 PM)
    Thiey le Sénégal ! A chaque évènement, des " experts " s ' erigent en donneurs de leçons. Ces futurs commandants de la force publique, feront face à des foules,hostiles ou procatrices lors de manifestations ou de mouvements de foules. On les apprend alors dans la formation, à être endurant contre la douleur physique,les insultes ,les jets de pierres....d'autant plus qu' ?ils sont armés et auront pour mission d'évacuer sans trop de casses des citoyens, des frères. S'ils ne sont pas obéissants de la discipline quasi spartiate de l'école , bonjour les dégâts,les bavures quand ils seront opérationnels. C'est un commissaire de la police à la retraite qui donne une des raisons de la dureté de la formation.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Radar

    En Mai, 2017 (16:23 PM)
    Si je comprends bien :

    Ce sont des policiers qui sont renvoyés de l'Ecole de Police. Ils retournent à leurs postes et restent dans la Police. Ils sont privés de la promotion qu'ils auraient du avoir à la sortie de la promotion.



    Il faut interdire ou réglementer les bizutages.

    Intimider, faire mal, ridiculiser pour décoincer les nouveaux venus ne doit être permis à personne.
    Top Banner
    Auteur

    Democrate

    En Mai, 2017 (16:56 PM)
    Le policier d’emblée doit être quelqu’un de très stratégique et tactique. A ce niveau de formation comme officier il faut privilégier la formation des méninges de l’agent et non pas des muscles. Un élève officier professionnel a forcément un vécu en terme de formation militaire qui n’est plus à l’ordre du jour(a juste besoin d’un maintien).

    Plus loin, pour éviter les règlements de compte au sein de cette institution, les autorités de la police doivent se retrouver autour d’une table pour réfléchir sur le type de formateur. Enfin, ces élèves officiers ont été recrutés sur la base d’un concours par ricochet c’est la crème de la police qui est représentée dans cette institution. Nous pensons donc que ce groupe va très bientôt rejoindre le chemin des classes(droit, procédures, stratégies, tactiques) et non le chemin de la brousse(torture, humiliation, barberies etc..).
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:05 PM)
    @Anonyme le bizutage existe partout la sanction est trop sévère
    {comment_ads}
    Auteur

    Zale

    En Mai, 2017 (17:24 PM)
    attention il existe un grand oeil qui nous observe d'en haut trop c'est trop il faut revenir sur cette decision impopulaire avant ke vous ne devenez tristement celebre

    je pense ke officier commissaire et enarke doivent etre former miltairement par l'armee comme dans les pays en avance et non par des presques civil

    on forme par la tete et non par le coeur

    ceci est impensable au niveau de la gendarmerie ni dans l'armee
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:36 PM)
    Services corporel ou sévices corporels? Apparemment là n'est pas l'essentiel.
    Top Banner {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Res

      En Mai, 2017 (20:34 PM)
      il est trop tôt de parler de renvoi car nous ne connaissons pas encore ce qui s'est réellement passé . il faudra attendre le rapport du directeur de l'école qui ne va pas tarder à tomber. ce qui nous permettra d'avoir une idée exacte de la situation à l'école nationale de police. qui connait ce commissaire de police divisionnaire émérite prendra toutes ses responsabilités par rapport à ce qui s'est passé.
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (19:11 PM)
    Le directeur dois quitter car c une honte pour la police les commissaires civile n sont pas former surtout les femmes niou begueu former ay militaires menoul neh

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (20:05 PM)
    LES MOTS UTILISES SONT TRES LOURDS "SEVICES" CE N EST PAS ACCEPTABLES. SI MORT D HOMME S EN ETAIT SUIVI CELA AURAIT ETE GRAVE POUR LA DIRECTION DE L ECOLE DE POLICE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (20:31 PM)
    journaliste yi bayilene fene lingene di wakh dara woroulene ssi
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (23:05 PM)
    lit dou yone
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (01:29 AM)
    Cest dur est etrange mais rien ne prime sur la discipline...quant l'on est censè de proteger et eduquer on doit l'etre en reflet.qu'est qu'ils ont fait est pourqoi ont ils fait ? C'est le pourqoi la question,et la raison accepte la decision vraiment dur du directeur...aux eleves c'est un acte qui les a induit en erreur et a subir.maintenant il reste de leur souhaitès le meilleur et de leur demandes le pardons.Mr le directeur,certe leur acte est difficil mais ns vs prions de les excuses.si barke werou koor bi
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (08:26 AM)
    il faut qu'on change de façon de faire
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (16:56 PM)
    Ou va t on dans cette police ceci se serait passé dans les deux autres corps la solution serait trouvee à l interne celui qui doit être sancionne c est celui qui a informé la presse. Je suis un policier à la retraite je connais la plus part de ces officiers et sous officiers pour avoir participé avec certains d entre eux des missions de l ont ou avoir servi avec eux,les sanctionner pour avoir refusé "le beune" par des jeunes qu ils sont appelés à commander à leur sortei de lenpp serait une incommensurable pour la police. Je pense qu une solution intelligente va vite être trouvée par la très bonne hiérarchie.Ils ont concourir, ont réussi avec succès ils méritent de continuer la formation jusqu' au bout vive la police senegalaise
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (10:19 AM)
    Je crois qu'il est utile de faire le distinguo entre la formation physique qui englobe

    l'endurance, la souplesse, la force, la détermination, la rigueur et la générosité dans l'effort,

    de la cruauté barbare inutile sans apport positif, exercée sur l'élément pour satisfaire un

    penchant sadique. Il n'est pas rare d'entendre des gens se glorifier d'actes de barbarie

    qu'ils ont fait subir à telle ou telle promotion. Pour d'autres, c'est une question de revanche

    suite à ce qu'ils ont subi pendant leur propre formation. S'il s'en suit mort d'homme, ce qui peut arriver, le médecin délivrera un certificat de genre de ''mort naturelle''. Il ne reste alors aux parents que leurs larmes pour pleurer et aux tortionnaires, une affectation sans grand dommage. Il est temps que cela cesse. Ces fautifs ne sont pas radiés de la police mais réintègrent leur ancien grade, ceci me semble clément. Les méritants pourront revenir car le mérite ne se perd jamais, pour les autres, s'il y'en a....
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email