Dimanche 15 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Electrification rurale : L’Aser veut atteindre le taux de 60% en 2017

Single Post
Electrification rurale : L’Aser veut atteindre le taux de 60% en 2017

L’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser) a l’ambition de doubler le taux d’électrification dans le monde rural, d’ici 2 ans. L’annonce a été faite par   la responsable de la cellule de la communication de l’Aser, Khady Ndiaye. «Depuis la création de l’agence en décembre 1999, le taux d’électrification rurale du Sénégal était de 5%. Ce taux est passé de 8% en 2 000 et à 24% en 2012. En 2014, il est passé à 29%», a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter que l’Aser compte amener ce taux à 60% en 2017.  


L’obtention de ces résultats, selon Khady Ndiaye, a nécessité “la mise en place d’un ensemble d’outils d’intervention tels que la subdivision du territoire en 10 concessions d’électrification rurale dont 6 attribuées à ce jour, et qui permettront de fournir un service électrique à 1.060.000 ménages d’ici 2017, la promotion de l’initiative locale par la mise en œuvre de projets Erils, la valorisation de l’électricité en zone rurale par la maximisation des effets de la ressource énergétique sur le développement local et la mise en place des programmes d’urgence à côté de ces outils d’interventions classiques ci-haut cités”.


Un autre programme dont le coût est estimé à 107 milliards de francs CFA hors taxe est en gestation. Il permettra d’atteindre 133 588 ménages au moins. Sur ces outils d’intervention reposent plusieurs projets porteurs d’espoir pour les populations rurales. Il s’agit, entre autres, du projet Inde phase 2 d’un coût de 27,5 millions de dollars Us (soit plus de 13 milliards FCFA) pour l’électrification par extension de réseau Mt de 216 villages et près de 17 000 ménages dans les régions de Thiès, Diourbel et dans la région de Casamance. Il y aura aussi l’électrification par voie photovoltaïque de 52 villages toujours dans cette même localité, la construction de 57 km de dorsale et l’alimentation de l’île de Carabane par câble sous marin. Un projet de développement de l’accès à un service électrique durable pour 50 000 personnes vivant dans 70 villages pôles de développement de la région de Matam et du département de Bakel très éloignés des lignes électriques est également en gestation. Le coût total de ce projet est estimé à 16 millions d’euros (soit environ plus 10 milliards FCFA).


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Waa Dekba

    En Août, 2015 (14:41 PM)
    NGAYENE SABAKH

    Situé dans le département de Nioro du Rip à 12km à vol d’ oiseau de MEDINA Sababkh Ngayène Sabakh Commune qui compte plus de32000 âme s’est la seule commune dans la zone qui n a pas d’ électricité. Medina Sabakh 12km Kaymor 13km Diama Gadio 15km tous ont été électrifies. Aujourd’hui on nous fait savoir qu’ il y a un prive qui veut installer un central solaire ou on ne sait pas quoi et non seulement la vente de cet énergie sera plus chère mais moins performant Nous lançons donc un appel solennel au Président de la République au ministre de l’ énergie et à l’ Aser pour que Ngayène Sabakh aie beaucoup plus de considération pourquoi cette commune de plus de 32OOO personnes ne peut pas être connecter au réseau mt à l’ instar de Médina Sabakh Kaymor et Diama Gadio Du respect pour cette localité ou se trouve les sites Mégalithiques de Sine Ngayène et tant d autres .Ngayene Sabakh commune meurtrie et oubliée appelle à l’ état du Sénégal à plus de considération à son égard.



  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (15:13 PM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email