Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Emploi, electricité, coût de la vie, inondation... : Les Sénégalais dressent la feuille de route de Aminata Touré

Single Post
Emploi, electricité, coût de la vie, inondation... : Les Sénégalais dressent la feuille de route de Aminata Touré

Des Sénégalais que nous avons interrogés attendent du nouveau Premier ministre la résolution des questions d’emploi, du coût de la vie, des coupures d’électricité ainsi qu’une meilleure gestion des inondations. Selon eux, ces questions doivent constituer la priorité du nouveau Premier ministre et de son gouvernement conformément au programme « Yonnu Yokuté » du chef de l’Etat.

Si  certains citoyens  saluent la nomination de Aminata Touré comme Premier ministre, ils fondent sur elle beaucoup d’espoirs. Ils indiquent que le nouveau chef du gouvernement doit travailler  davantage  que son prédécesseur en vue de concrétiser les promesses du président de la République. Ainsi, il est attendu de son gouvernement, une baisse du coût de la vie, un terme aux coupures d’électricité, une résolution des inondations. «Mimi est une Sénégalaise qui incarne les valeurs de notre pays. Elle mérite amplement cette nomination. Toutefois, elle doit cultiver un esprit d’ouverture », déclare Pape Ndour, mécanicien. La réduction du coût de la vie, constitue, à ses yeux, une urgence pour le futur gouvernement. Il y ajoute la baisse du prix du carburant, une solution aux inondations. S’agissant de l’emploi, il demande à Aminata Touré de mettre l’accent sur la création d’industries capables d’employer de nombreuses personnes. Il plaide aussi pour la création d’une nouvelle capitale politique et administrative pour désengorger Dakar qui est à l’étroit.  

Teint noir, Abdou  Faye,  un  conducteur de pousse-pousse au marché Castor, ne rêve que d’une chose : « trouver un travail décent » qui lui permettra de subvenir correctement à ses besoins et à ceux de ses parents restés au village. « Qu’elle améliore notre quotidien, en nous trouvant du travail. Nous avons longtemps attendu mais, c’est toujours la même chanson », dit-il.

Pour Dieynaba Diouf, vendeuse de légumes et originaire de la région de Thiès, Aminata Touré doit prêter une oreille attentive aux sollicitations du monde rural,  des paysans particulièrement.  « L’agriculture est le moteur du développement. Si elle ne fonctionne pas, rien ne marche. Je pense qu’on ne peut  pas régler le problème du pays sans commencer par ce secteur », argue-t-elle. Selon elle, cela passe par la mise à la disposition des agriculteurs des semences de qualité, des engrais et des produits phytosanitaires suffisants. Elle analyse la nomination d’une femme à la primature comme une promotion de la gente féminine au Sénégal. L’emploi constitue également un sujet qui préoccupe cette dame. Elle invite le futur gouvernement à accorder  une attention particulière à cette question. « Si nos  fils  travaillent, on peut rester à la maison sans souci car ils pourront prendre soin de nous », lance-t-il.   Sur l’avenue Bourguiba, Omar Ndiaye, vendeur de cartes de crédit interpelle le nouveau chef du gouvernement sur les coupures de courant. Il révèle que son Bène Barak à Pikine est resté deux jours dans le noir. « Cette situation, dit-il, a fini d’installer un grand problème d’insécurité. J’aimerai que le Premier ministre nous aide à mettre  fin à ce mal, mais aussi à trouver du travail », déclare Omar Ndiaye. Ndiogou Hann et Babacar,  officiant dans un atelier de menuiserie, invitent le  nouveau Premier ministre à restaurer l’ordre et à inculquer aux Sénégal la discipline. « Aminata  Touré, connue pour sa rigueur, doit  travailler à éduquer les Sénégalais pour un retour aux valeurs et à la discipline», déclare Ndiogou Hann.

Ibrahima BA

 

Futur gouvernement : Une quinzaine de personnes consultées

 

Une quinzaine de personnes ont été consultées, hier, dans la soirée par le nouveau Premier ministre Aminata Touré. Elle va certainement dévoiler le nom des membres de son gouvernement cet après midi. Toutefois, il faut s’attendre à l’arrivée de trois nouvelles personnes au sein de la future équipe à savoir le Dr Papa Abdoulaye Seck, Awa Diop   Mbacké et Me Oumar Youm.

 

Le nouveau Premier ministre Aminata Touré aura passé, hier, une journée plus longue que d’habitude. Après avoir confirmé sa nomination au Palais de la République devant la presse, elle a rejoint son bureau, au 7ème étage du Building administratif pour se consacrer aux consultations des membres du nouveau gouvernement attendu, aujourd’hui, dans l’après-midi. Elle est entrée dans ses locaux vers 18 heures 30. Pendant ce temps, les journalistes avaient déjà commencé à faire le pied de grue devant le portail du Building. Ils y resteront un bon moment. Un temps que les confrères vont meubler en causettes et en s’achetant mutuellement du « café touba » et des arachides. Il faut attendre une heure plus tard pour voir un des visages de l’ancien gouvernement pointer le nez. L’ancien ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye ouvre le bal en arrivant au Building, conduisant seul sa Walkswagen. Aucun garde du corps ou collaborateur ne l’accompagne. Il a l’air serein et rassuré. A sa sortie, il confirme sa consultation par Mme le Premier ministre, même s’il ne donne aucune information sur son maintien ou non au ministère des Affaires étrangères. Un autre visage très connu fait son apparition, Benoît Sambou, assurant jusque-là, les fonctions du ministre de la jeunesse. Même s’il affiche le sourire, il restera évasif sur son sort, laissant les journalistes sur leur faim.

 

D’autres visages très connus sont consultés, mais ils n’ont pas parlé à la presse. Parmi eux, Augustin Tine, le ministre des Forces armées sous le gouvernement Abdoul Mbaye. Il en est de même du ministre de la culture, Abdoul Aziz Mbaye dont la Mercedes noire a franchi en trombe le portail du building, sans se soucier de la présence des caméras et des hommes de médias. A côté de ces ministres avares en propos, d’autres ont répondu aux questions des journalistes. C’est le cas de Mbagnick Ndiaye avec son éternel sourire informant venir répondre à la convocation du premier ministre, même s’il dit revenir de Koungheul dans une finale de champion populaire. Restera-t-il ou pas dans le gouvernement ? M. Ndiaye préfère remercier le président de la République et le Premier ministre de la confiance qu’ils lui témoignent.

 

Feuille de route du président de la République

 

Aly Haïdar dont la demeure est située derrière l’hôpital Principal de Dakar arrive au Building à pied, vêtu d’un boubou traditionnel vert. Il repart comme il était arrivé en laissant « la primeur » au Premier ministre pour le maintenir ou non dans le gouvernement. Deux autres ministres Mansour Sy et Aly Ngouille Ndiaye confirment leur maintien dans l’attelage gouvernemental. Le premier dit : « Le Premier ministre m’a proposé de travailler avec l’équipe pour que la feuille de route du président de la République puisse connaître davantage de succès. J’ai accepté ». Aly Ngouille Ndiaye soutient qu’il fera partie de la future équipe.

 

Mais dans la soirée d’hier, au-delà des spéculations sur le maintien ou non des uns et des autres ministres, trois nouveaux visages sont apparus, suscitant la curiosité des journalistes. Le premier le Docteur Papa Abdoulaye Seck, qui s’est présenté volontiers aux confrères. L’homme est un fonctionnaire international, directeur international du Centre du riz pour l’Afrique. Il est aussi un ancien directeur de l’Isra et membre de l’Académie des sciences du Sénégal et celle de l’Afrique. Même s’il se garde de donner le nom du département qui lui sera confié, son profil le prédestine à l’Agriculture. L’autre visage auquel, la presse n’était pas familière est celle de Mme Mbacké Sokhna Awa Diop, vice-consul du Sénégal à Paris. Elle fera partie des membres du prochain gouvernement, mais son poste reste à confirmer. La troisième figure qui est apparue tard dans la soirée au Building est beaucoup plus connue que les deux précédents. C’est celui de Me Oumar Youm, jusque là directeur général de la Société nationale de recouvrement (Snr). Un probable ministre de la justice ? « C’est possible », répond cet avocat et membre de la convention des cadres républicains. Il est un peu moins de 00 heure, aucune autre voiture n’entre dans le parking du Building. La valse des véhicules a ralenti. La fatigue commence à gagner les jambes. La faim fait son effet. La longue journée du nouveau Premier ministre tire à sa fin. Mais il reste encore des consultations à faire aujourd’hui, avant la publication officielle de la liste des membres du nouveau gouvernement.



8 Commentaires

  1. Auteur

    Lol!

    En Septembre, 2013 (16:48 PM)
    lol
    Top Banner
  2. Auteur

    Lol!

    En Septembre, 2013 (16:51 PM)
    du courage Mme le premier ministre . on te souhaite bonne chance même si on est pas dans le même camp ! car le plus important c'est le SENEGAL . bonne chance et du courage encore !
    {comment_ads}
    Auteur

    Kaw Cisko

    En Septembre, 2013 (17:01 PM)
    Une république bananière et un gouvernement de profane composé de:

    - vieux: ceux qui sont la depuis 1950 sans jamais changer le vecu des sénégalais

    - pilleurs de la république: ceux étant pauvres en 2000, devenus subitement riches de 8 milliards en 2012

    -de maitres chanteurs: comme latif coulibaly, souleymane jules Diop etc

    -de wathie you bess 'malgré leurs comptétences amadou kane, abdoul mbaye, youssou ndour etc. ne savent rien de la gestion des biens publics

    Macky n'est pas l'homme qu'il faut pour ce pays. croyant que c'est un problème, il se sépare de son PM au motif que mimi doit apporter de la vitesse dans l'éxécution de sa politique. qu nenni.

    Macky milliards, refusant d'admettre que ''deuk bi daffa macky'', face à la dure réalité du pouvoir, rechange les ministres, change de PM pour pouvoir tenir ses promesses.

    De toute façon, dans un pays ou tout est priorités, macky a le devoir, comme promis:

    - de diminuer le prix du carburant (moins cher que le mali)

    - de diminuer les couts de la vie

    -réduire le prix de l'electricité et en meme temps régler la question de l'énergie

    -de créer 100.000 emplois par an

    -et de trouver des maris a nos soeurs comme il l'a lui meme annocé, déclaré et signé.

    A l'impossible nul n'est tenu mais macky est une CATASTROPHE pour ce pays, cela a tout point de vue
    {comment_ads}
    Auteur

    Ialia Live

    En Septembre, 2013 (17:25 PM)
    ne vous chargez pas tout dans le dos du gouvernement ......................lassez cette dame tranquillement ....travaillons nous ensembles  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Lyr

    En Septembre, 2013 (17:43 PM)
    est que la premiere du senegal est marie quelqu un serait il mesure de m aider je sais pas
    Top Banner
    Auteur

    Hibernons Juskà 2017

    En Septembre, 2013 (18:12 PM)


    cette dame dite de fer, ne pourra RIEN régler, même pas trouver un début de solution pour le quartier "niéti mbar"

     :sad:  :sad:  :sad: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Mane Moussa

    En Septembre, 2013 (18:42 PM)
    Mme Aminata TOURE me rappelle des techniciens de surface qui, même après avoir bénéficié de promotion d'inspecteur pour diriger des équipes oublient qu'ils ont changé de poste en s'occupant du travail de ceux qu'ils dirigent. Résultat? Non seulement ces inspecteurs arrivent à faire licencier leurs subordonnées parce qu'ils exécutent le travail destiné à ces derniers mais aussi, ils ne s'acquittent plus de leur propre travail. Ainsi, c'est tout l'appareil fonctionnel de l'entreprise qui se trouve bloqué par la bêtise. A ce rythme de ses déclarations, elle n'a encore rien compris du statut de sa fonction, ni de l'image qu'ils ont donnée du Sénégal et qu'elle a mal analysée. En homme politique, elle aurait pu s'inspirer de la prise de conscience du Président OBAMA. Oui, un homme né ou originaire d'un pays sous developpé reste pour toujours aux yeux des autres un citoyen de pays sous developpé quel que soit le satatut de sa fonction dans n'importe quel pays. OBAMA, Président des USA que l'on a auriolé du prix Nobel de la paix est acculé à déclarer la guerre dans un premier temps en Lybie (opération réussie) et en ce moment en SYRIE pour laquelle il semble avoir compris le manège. Oui, ne nous trompons pas; aux yeux des pourvoyeurs de légionnaires nous ne sommes rien d'autre que ce qu'ils pensent de nous dans la défense de leurs intérêts et non des nôtres. Madame la ministre pense que son comportement vis à vis de certains de ses compatriotes...
    {comment_ads}
    Auteur

    Astuce

    En Septembre, 2013 (23:00 PM)
    pérrugou (perruque de ) mimi touré kou ka gnémé ??? mdrrrrr ! mimi ya ngi beumeukh sa monde dal , di ko secoué hahha
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email