Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Factures d'électricité : un taux de recouvrement de 48, 94% enregistré dans l’administration publique en 2013 (officiel)

Single Post
Factures d'électricité : un taux de recouvrement de 48, 94% enregistré dans l’administration publique en 2013 (officiel)

Le taux de recouvrement des factures de l’administration publique, par la Société nationale d’électricité (SENELEC) était de seulement 48, 94% en 2013, et cela, malgré le paiement d'un montant de plus de 16, 6 milliards de francs CFA par l’Etat pour l’administration centrale, a révélé mercredi la directrice de la stratégie et de la réglementation au ministère de l’Energie, Oumy Khairy Diop. ‘’Le taux de recouvrement des factures de l’administration publique est de 48, 94% durant l’année 2013’’, a notamment dit Mme Diop, qui présentait le rapport sur le contrat de performance liant la SENELEC à l'Etat pour l’année écoulée.

Oumy Khairy Diop prenait part à une rencontre de partage sur le secteur de l’énergie. Cet atelier a été présidé par la ministre de l'Energie, Maimouna Ndoye Seck. Il a vu la présence des directeurs généraux de la SENELEC, de la Société africaine de raffinage (SAR), de l’Agence sénégalaise pour l’électrification rurale (ASER) et de l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (ANER), ainsi que celle du président du Conseil permanent de régulation.

Des responsables d’associations consuméristes et plusieurs partenaires financiers dont la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI), l’Union européenne, la Banque africaine de développement (BAD), la coopération allemande (GIZ), entre autres acteurs, ont aussi participé à cette rencontre de partage.

Membre du comité de suivi du contrat de performance de la SENELEC, la directrice de la stratégie et de la réglementation fait remarquer que le phénomène du non paiement des factures concerne plus particulièrement les collectivités locales et plusieurs établissements publics.

La problématique des factures de l’administration centrale a d'ailleurs occupé une bonne partie des débats entre partenaires au développement et représentants de l’Etat. ‘’Pourquoi pas mettre en place un protocole entre l’Etat et d’autres structures qui se chargeront du paiement des factures, surtout au niveau des collectivités locales ?’’, s’est ainsi interrogé le représentant de la BAD.

En guise de réponse, un responsable du ministère de l'Economie et des Finances annonce qu'''une convention va être signée dans les meilleurs délais pour prendre en compte le règlement des factures des collectivités locales et des établissements publics’’.

Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Ageroute

    En Mai, 2014 (21:49 PM)
    L'Etat doit sanctionner les individus qui ont détruit la route au niveau de CCBM sur le boulevard du centenaire de la commune en face de l'agence de la CBAO. Ces inconscients dénués de civisme ont creusé une tranchée sur une route bien faite et ont généré un embouteillage permanent. L’État doit sévir face à ce sabotage en règle.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email