Jeudi 17 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Farine de poisson : Un casse-tête à Dakar pour l'État

Single Post
Farine de poisson : Un casse-tête à Dakar pour l'État

Lors de la visite du ministre de la Pêche, hier au Port, beaucoup d'acteurs évoluant dans la transformation de produits halieutiques ont évoqué, selon L'As, la farine de poisson. Mais, Aminata Mbengue Ndiaye a indiqué que les autorités sont en train de préparer les termes de référence. "Nous avons même fait un document technique qui nous permettra d'analyser toutes les déclarations que nous entendons dans la fabrication de la farine de poisson pour voir si réellement cela perturbe la consommation en poisson des populations", dit-elle.

Ce sera aussi, pour elle, une manière de voir les alternatives que doivent avoir les autorités en charge de ce secteur du fait des nombreuses demandes venant des nationaux, mais aussi d'étrangers, dans le but d'installer des usines pour la fabrication de la farine de poisson qui, selon elle, entre dans l'aliment de bétail et l'alimentation des poissons pour l'aquaculture. "On va analyser avec les acteurs, les Ong et tous les partenaires pour trouver ensemble les meilleures manières et pratiques à adopter par rapport à cela", souligne le ministre.


Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2019 (10:33 AM)
    Il fallait titrer Le massacre des ressources halieutiques.

    Il n y a plus de.repos.biologique pour les especes marines.

    Now oceans vont devenir des deserts ou il n y a que de l'eau salée.

    L'etat participe avec les chinois et les russes au netoyages de nos mers.

    Ils pechent a l'explosif ou avec des mailles qui laissent rien passer.

  2. Auteur

    En Septembre, 2019 (10:38 AM)
    La loi du marché hein ? Continuez avec cela et les peuples affamés d´Afrique balaieront leurs régimes inconscients et corrompus. Tu ne manges pas à ta faim et tu veux nourrir les chiens et chats du monde, rien pour avoir des voitures et des pacotilles ?
    Auteur

    En Septembre, 2019 (10:43 AM)
    il faut 7 kg de farine de poisson pour faire 1 kg de poisson d ' elevage !!! cherchez l ' erreur ou plutot la connerie humaine .....
    Auteur

    Deug Deug

    En Septembre, 2019 (10:48 AM)
    Ce qui m'enerve dans cette situation, c'est que les etangers notamment les chinois (qui se foutent eperdument des lois et realites senegalaises) font la pluie et le beau temps dans ce pays sans aucune inquietude. Nos autorites font la sourde oreille.
    Auteur

    Gainde9

    En Septembre, 2019 (10:58 AM)
    On est toujours en mode sapeur pompier .....

    A quant la proactivité ?????????
    Auteur

    Khouly Beuth

    En Septembre, 2019 (11:35 AM)
    Madame le ministre vous pouvez toujours avoir du poisson de très bonne qualité et noble chez vous. Mais pour les autres pauvres sénégalais même le "Yabooye" aux yeux rouges proche de la pourriture n'est plus disponible sur le marché. Yeermendéeé Waye.
    Auteur

    Ibourahima

    En Septembre, 2019 (11:47 AM)
    Transformer et augmenter la valeur du produit et que chacun y gagne

    c est du gagnant gagnant.Le poisson n a pas de nationalite Senegalaise

    si on ne le peche pas il va aller se pecher ailleurs c est cela un saison de peche.

    Il ne faut pas qu on soit jaloux de l expertise des autres hier c etait UE aujourd hui

    la chine faisont que demain se seras notre propre exploitation avec nos ressources

    nos outils notre personnel et pour nous meme.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (11:52 AM)
      voila une réflexion idiote et egoiste.
      que faites vous de la reproduction des ressources.
      c'est les petits poissons qui servent de.farines animale!
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (11:54 AM)
      pecher a l'explosif, c'est cela que tu appelles expertise chinoise!!!!
      bullshit!
    Auteur

    Thiebou Dieune

    En Septembre, 2019 (12:16 PM)
    Les especes transformees en farine demeurent la principale source de proteine des populations demunies.ce sont les especes pelagiques(yaboy et condorts) sans parler des milliers de gens qui vivent de la commercialisation,de la transformation et du transport de ces produits.si un yaboy coute j'usqua 200f la piece a mbour,il faut tout simplement fermer ses usines te lek sunuy dieune d' autant plus que dieune sakh mo amatoul si guedj gui
    Auteur

    En Septembre, 2019 (12:59 PM)
    C'est du pillage des ressources halieutiques avec la complicité du gouvernement.

    Ces misérables se contentent des miettes qu'ils empochent et se foutent complètement du sort des autres acteurs et surtout des populations
    Auteur

    En Septembre, 2019 (13:01 PM)
    Pendant qu'on y est on peut aussi cultiver pour fabriquer des bio-carburant et laisser les populations mourir de faim
    Auteur

    Faye Art

    En Septembre, 2019 (17:25 PM)
    cet l’État qui encourage le pillage des ressources halieutiques en subventionnant les moteurs hors bord à hauteur de 1 million multipliable ainsi par 10 l'effort de pêche.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR