Mercredi 16 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Fatick : De la drogue et d'autres produits illicites parfois saisis sur des véhicules administratifs et agents de l'État (CHEFFE)

Single Post
Fatick : De la drogue et d'autres produits illicites parfois saisis sur des véhicules administratifs et agents de l'État (CHEFFE)

La cheffe de la subdivision régionale des douanes de Fatick, le lieutenant-colonel Ndèye Fatou Ndiaye, a révélé jeudi que de la drogue ou des produits illicites ont parfois été saisis par ses agents sur des fonctionnaires ou des véhicules de l'administration utilisés frauduleusement, lors de contrôles menés entre les mois de mars et de septembre.

"Il est arrivé qu'on fasse des saisies de drogue ou de produits illicites sur des fonctionnaires de l'État, des saisies sur des personnes […] qui utilisent à titre frauduleux des véhicules de l'administration", a-t-elle déclaré au terme d'une opération d'incinération de faux médicaments et de chanvre indien d'une valeur de près d'un milliard 220 millions de francs.

"Ces saisies de chanvre indien et de faux médicaments ont eu lieu parfois sur des voyageurs anonymes à bord de véhicules de transport en commun, en brousse sur des porteurs, à bord de charrettes ou sur des voitures", a-t-elle ajouté, en présence du gouverneur de la région de Fatick, Seynabou Guèye.

Elle précise que "les techniques frauduleuses utilisées sont différentes". Pour elle, "cela prouve encore une fois que la menace est réelle et est partout", et illustre "encore une fois, pour nous forces de défense et de sécurité, la nécessité d'être en alerte et en veille".

Elle a précisé que concernant les produits incinérés, l'essentiel des saisies ont été effectuées par la brigade maritime de Toubacouta, située sur une zone ouverte sur la mer, la brigade commerciale de Karang, située à la frontière entre la Gambie et le Sénégal et la brigade mobile de Gossas, située dans une commune à la croisée des chemins entre Fatick et les autres régions.

Prenant part à l'incinération de cette importante saisie de faux médicaments d'une valeur marchande d'un milliard 68 millions francs CFA, la responsable de la Pharmacie régionale d'approvisionnement (PRA), le docteur Arame Niang, a soutenu que les faux médicaments sont pour la plupart des antalgiques et des médicaments contre les troubles de l'érection ou l'impuissance sexuelle.

"Des médicaments qui, a-t-elle ajouté, nécessitent une prescription strictement médicale, car ils présentent des conséquences néfastes pour la santé des populations", a-t-elle prévenu.

Un médicament, a-t-elle rappelé, suit un processus. Compte tenu de cela, un patient doit aller chez un spécialiste, pour lui prescrire un médicament à acheter au niveau des points de prestation sanitaires.

Mme Niang a par ailleurs expliqué que la forte valeur marchande des faux médicaments saisis par la subdivision des douanes de Fatick, s'explique par la grande quantité de médicaments contre les troubles de l'érection ou l'impuissance sexuelle, vendus entre 8000 et 10.000 francs CFA.


Article_similaires

7 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2019 (07:26 AM)
    À fatick ya pas de travail
  2. Auteur

    En Septembre, 2019 (07:42 AM)
    Merci les filles ca ce vois bien que vous passez vos temps au xawaarè merci
    Auteur

    Nianthio

    En Septembre, 2019 (07:45 AM)
    Restez à dormir là-bas en soutenant qu'il n'y a pas de travail a Fatick. Donne moi la définition du mot travail. Au Sénégal les gens ne prennent pas du temps à apprendre un métier. Vous trompez vos parents en perdant tout votre temps a l'école alors qu'au fond de vous vous ne voulez pas étudier. Quand on revoie vous vous croyez de grands intellectuels en refusant d'apprendre au moins un métier qui peut vous servir à l'avenir. Mais vote problème est que vous voulez beaucoup d'argent et tiutvde suite.
    Auteur

    Mooo

    En Septembre, 2019 (07:59 AM)
    Je ne sais pas pourquoi la plupart des gens de Macky sont des bandits de grand chemin ! Surtout les députés et ministres APR,que des rats !
    Auteur

    Ang

    En Septembre, 2019 (09:19 AM)
    Je suis littéralement sidéré par l'entrée de la drogue dans notre pays. Pendant qu'en Europe et aux Etats Unis, on mène un combat sans merci contre la drogue (du fait de nocivité et qu'elle constitue un frein au développement), au Sénégal on semble jouer avec. En fait, la répression n'est pas à la hauteur de la dangerosité de ce phénomène. Mais dans une société aussi monétarisée que la nôtre, ça n'est pas surprenant. L'avenir de ce pays me paraît très sombre.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (09:45 AM)
    Je félicite toutes ces femmes citées dans cet article et qui font un excellent travail. Les révélations de cette chef de brigade sont de taille; Des agents de l'administration pris dans des histoires de drogue DOIVENT ÊTRE RADIÉS TOUT SIMPLEMENT. La nouvelle doit être répandue que les agents de l'État n'ont doit à aucune erreur. Zéro faute! Ils ne doivent pas être protégés et leurs sanctions renforcées. Il en est de même des voitures AD que nous rencontrons dans la circulation. Ils sont souvent source d'accidents, par leurs excès de vitesse, leurs fausses manoeuvres en doublant ou dans les accélérations. Dans un pays qui se respecte, un fonctionnaire doit avoir, en tout temps, un comportement EXEMPLAIRE. L'État du Sénégal doit SÉVIR contre ses agents pris en faute. Merci!
    Auteur

    Brama

    En Septembre, 2019 (10:54 AM)
    Certainement dans les véhicules AD des douaniers! C'est eux qui ont le plus accès à la drogue, surtout les variétés les plus chères, idem pour les médicaments !! Elles aurait du nous parlé des véhicules qui roulent sans papiers avec de fausses immatriculations qui constituent l'essentiel du parc des véhicules des douaniers!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR