Jeudi 27 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Impact du pétrole sur la pêche: Vague d’émigration clandestine sans précédent à Cayar

Single Post
Lamine Dramé, Ancien maire de Cayar

La commune de Cayar dans le département de Thiès vient de connaitre «la saison de pêche la plus désastreuse de son histoire». L’alerte est de l’ancien maire de Cayar, Lamine Dramé qui attire l’attention des autorités, de l’opinion publique sur les départs massifs vers l’Europe, par la mer. Une conséquence directe de l’exploration du pétrole dans la localité, qui fait fuir les jeunes et moins jeunes de plus en plus tentés par l’émigration clandestine, selon l’ancien maire et spécialiste en décentralisation et développement local.

Des produits capturés qui baissent de moitié

Accroché à Thiès en marge d’un atelier de dissémination des contrats miniers, gaziers et pétroliers, organisé par le forum civil (Coalition publiez ce que vous payez) avec l’Appui de l’association AGIS (Appui à la gouvernance et aux initiatives de la société civile), Lamine Dramé de révéler qu’à Cayar, la mise à terre (produits capturés) baisse de plus de la moitié, un manque à gagner énorme qui a des conséquences sur le devenir des populations dont la pêche était jusqu’ici la seule activité source de revenus.

«Il n’y a pas eu de campagne à Cayar»

Cette exploration sans aucun doute, a eu des effets néfastes sur la pêche dans la ville côtière. Une situation qui rappelle la vague d’émigration clandestine qui avait frappé la localité en 2006, avant de s’estomper par la suite. «Ce que nous avons vécu ces derniers mois est pire que ce que nous avons connu en 2006. Il n’y a pas eu de campagne à Cayar», déplore Lamine Dramé. Qui fait état de centaines de départs, près d’un millier de jeunes femmes et hommes, et même d’enfants de 12-13 ans qui partent sans perspective, sans objectif pour aller en Espagne.

Le même constat a été fait, indique-t-il, par les ressortissants de Cayar établis en Espagne, qui accueillent ces derniers. «Il y a beaucoup de pirogues laissées à quai, qui ne peuvent plus aller en mer. Ces pères de familles ont laissé derrière eux de jeunes épouses, de jeunes enfants, (avec) des conséquences au niveau social importantes...

Les parents vont faire face à des charges qu’ils ne peuvent pas assumer», explique-t-il. Entre 2 et 4 milliards Cfa perdus, contre 106 millions de fonds de dotation Similaires aux conséquences des accords de pêche qui ont impacté négativement les ressources halieutiques dans les années 70, les effets de l’exploration (du pétrole) aujourd’hui, exploitation demain, emmènent ces jeunes vers l’émigration.

Des pertes immenses de mises à terre, estimées entre 2 et 4 milliards de FCfa de revenus, de chiffre d’affaires, alors que la société qui exploite n’a donné que 106 millions de fonds de dotation à la commune. Qui va combler ce gap ?», s’interroge Lamine Dramé comme pour dire que ce que l’Etat gagne ne vaut pas ce que perdent les populations.

Ce sont des ressources nationales qui appartiennent au peuple selon la constitution, tient-il à rappeler. Soulignant que ce sont les populations des localités impactées comme Cayar qui en subissent les conséquences désastreuses. «L’Etat doit prendre des mesures et régler ce problème», insiste l’ancien maire de Cayar.


affaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Khatior-bi

    En Juillet, 2018 (13:07 PM)
    Appelez Macky votre president sauveur.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (07:34 AM)
    Quand c'est important pas de commentaires.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (11:43 AM)
    Non! Monsieur le Maire; L'exploration du pétrole au large de Cayar n'a pas produit les effets que vous relatez sur la pêche dans votre Commune ! Bien sûr que l'exploitation du pétrole, quand elle commencera, pourra avoir des impacts importants sur la pêche sur une bonne partie de la Grande Côte et même plus loin !

    Ce que vous avez vécu ces derniers mois, et ces dernières années, à Cayar ("absence de campagnes de pêche, des centaines de départs de milliers de jeunes femmes et hommes, et même d’enfants de 12-13 ans sans perspective") est la mal gouvernance du secteur de la pêche par votre Président de Parti Macky Sall et ses Ministres successivement en charge de la pêche. Les ressources halieutiques sont d'abord pillées par des acteurs nationaux et par le Gouvernement (accès libre à la mer sans permis ni licences, subventions excessives de moteurs, de filets, de pirogues.....). La bonne gestion des pêches ne colle pas avec le "social" de Macky Sall ! Monsieur le maire, l'avenir de vos pêcheurs sera plus bouchée à partir de 2019 si la politique sectorielle ne change pas de cap !
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (09:52 AM)
    TRESBIEN DIT monsieur cest lla consequence de la sur exploitation des ressources qui est la cause
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email