Dimanche 05 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Importation de véhicules: un officiel sénégalais plaide pour des normes communes en afrique de l'ouest

Single Post
Importation de véhicules: un officiel sénégalais plaide pour des normes communes en afrique de l'ouest

 Les pays de la région ouest-africaine doit convenir de normes communes en matière d’importation de véhicules d’occasion, pour éviter d’exposer les populations à des "produits nocifs" et polluants, a plaidé, mercredi, à Dakar, Boubacar Mbodj, conseiller spécial à la présidence de la République, en charge de l’environnement et des énergies renouvelables.

"Si on a une politique commune émanant du trafic, alors que l’on n’a pas les mêmes normes chez nos voisins, cela ne servirait à rien", a-t-il souligné dans un entretien avec des journalistes, en marge d’un atelier d’échanges sur les réalisations du projet de suivi de la qualité de l’air dans le cadre du PATMUR, le Projet d’appui au transport et à la mobilité urbaine.
 
"Près de 400 gros porteurs circulent par jour sur la RN1. L’essentiel d’entre eux, provient de la sous-région", a fait valoir M. Mbodj, selon qui il faut une réflexion au niveau sous-régional pour édicter des normes communes, notamment au sein de la CEDEAO, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.
 
"L’air n’a pas de frontière, car l’épisode de la poussière qui sévit présentement vient du désert" à travers des pays comme la Mauritanie, l’Algérie, le Mali et "un peu plus haut", a-t-il dit.
 
"Nous sommes en alerte rouge et au niveau des hôpitaux, on va se rendre compte que les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque, d’asthme et d’autres pathologies, sont les plus consultées", affirme Boubacar Mbodj.
 
"Aujourd’hui, il urge de réfléchir à l’industrie de l’automobile, car le principe pollueur-payeur doit être consacré. Nous devons pousser les industriels à concevoir des véhicules propres au niveau de l’Afrique de l’Ouest", a-t-il proposé.
 
Les voitures de type diesel, qui émettent du dioxyde d’azote, contribuent "fortement à la détérioration de la qualité de l’air", a-t-il indiqué, en signalant que selon des statistiques, "près de 12 000 mètres cubes d’air sont inhalés chaque jour et par personne". 
 
Or, a ajouté le conseiller à la présidence de la République, l’air ainsi inhalé comporte des particules fines, ce qui fait que "les poumons seront touchés nomment chez les personnes âgées et les enfants".
 
Aussi faut-il selon lui "ériger des règles communes au niveau sous-régional".


liiiiiiiaffaire_de_malade

13 Commentaires

  1. Auteur

    Globetrotter

    En Décembre, 2017 (20:41 PM)
    il faut baisser le prix de l'essence (uniquement) et laisser le prix du gasoil intact.

    Exemple comme en côte d'ivoire.

    essence = 500 F

    gasoil = 500 F



    Cela va encourager les gens à oser prendre des véhicules essence qui sont plus fiables, plus silencieux, et surtout moins polluants.



    La politique c'est des actions concrétes.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (22:29 PM)
      mon frère quelque soit le produit pour que les prix baissent il faut augmenter la production. il faut aussi demander à l'etat de limiter les taxes liés au produit lui même. les limitations de prix prisent par l'autorité, sans respect des règles économiques ne favorisent que la pénurie.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (22:31 PM)
      le monde s'oriente vers les voitures électriques pas les voitures à essence.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (01:58 AM)
      toi nos maisons n'ont pas assez d'electricté et juge la facture élevée et tu veux brancher des voitures en plus
  2. Auteur

    Kenzi

    En Décembre, 2017 (20:59 PM)
    Savez que 80 pour cent des enfants sont asthmatiques au senegal sans oublier les nombreux cas de cancer....et personne ne fait rien de concret pour faire face a ce probleme
    Auteur

    Paul Kagame

    En Décembre, 2017 (21:06 PM)
    La pollution des taxis clandos et ces voitures qui nous enfument chaque jour.

    Et personne ne parle , la police ne les arretent meme pas.

    Les enfants souffrent de bronchitis et autres problemes.



    Les carrapides toujours là .

    Y a du travail pour remettre ce pays en ordre.

    IL nous faut un Paul Kagame.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (22:42 PM)
    EXCELLENT ! Faisons les choses à l'échelle de l'Afrique de l'Ouest.

    Vivement un Etat Fédéral en Afrique de l'Ouest !
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (23:47 PM)
    Qui peut me donner la date estimée (car la date exacte n'existera pas ) de la mise en circulation du plus jeune Car-Rapide? Ces cercueils circulant.....si demain on leur interdit de circuler, les faux marabout des touba et consore les remettent a circuler. Ce conseiller doit d'abord régler le problème du senegal avant de parler de sous-région. Avant de nettoyer tout un village, nettoie d'abord devant chez toi.
    Auteur

    S. Diallo

    En Décembre, 2017 (09:01 AM)
    Ce conseiller a complètement raison, il faut avoir des réflexions et des projets sous-régionaux et non nationaux, la carte d’identité et le passeport est CDEAO, le permis de conduire, l’immatriculation et les règles d.importation des voitures doivent être également CDEAO c’est une question de bon sen
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (09:01 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (09:01 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (12:19 PM)
    Je crois qu on se trompe de priorité. Dans la sous région les moyens roulants sont plus modernes que les nôtres. La preuve, il suffit juste de voir les camions maliens qui arrivent à Dakar et les comparer a notre parc.Nous devons nous dire la vérité, le véritable problème est la circulation des cars rapides et des camions berliet qui datent des années 70 et aucune autorité n a les couilles qu il faut pour décider. Des gens sont tués sur nos routes à cause de leur silence pour des sois disant élections. C est un pays oû l intérêt personnel est au dessus du sentiment de patriotisme. En plus le véritable facteur de pollution senegal est Dakarnave lors des sablages des navires. Chaque mois c est des tonnes de poussières de fer qui sont larguées dans l air au coeur de Dakar, mélangées à des peintures. C est le véritable phénomène de pollution et aujourd'hui ce sable est interdit dans les pays européens. Il faut que les spécialistes ou soit disant expert font un tour à dakarnave pour voir comment on enlève la peinture des navires..ça leur donnera une idée sur la pollution de l air.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (12:20 PM)
    Je crois qu on se trompe de priorité. Dans la sous région les moyens roulants sont plus modernes que les nôtres. La preuve, il suffit juste de voir les camions maliens qui arrivent à Dakar et les comparer a notre parc.Nous devons nous dire la vérité, le véritable problème est la circulation des cars rapides et des camions berliet qui datent des années 70 et aucune autorité n a les couilles qu il faut pour décider. Des gens sont tués sur nos routes à cause de leur silence pour des sois disant élections. C est un pays oû l intérêt personnel est au dessus du sentiment de patriotisme. En plus le véritable facteur de pollution senegal est Dakarnave lors des sablages des navires. Chaque mois c est des tonnes de poussières de fer qui sont larguées dans l air au coeur de Dakar, mélangées à des peintures. C est le véritable phénomène de pollution et aujourd'hui ce sable est interdit dans les pays européens. Il faut que les spécialistes ou soit disant expert font un tour à dakarnave pour voir comment on enlève la peinture des navires..ça leur donnera une idée sur la pollution de l air.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (21:22 PM)
    VIve une état CEDEAO
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (21:22 PM)
    Un état (oups)
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (22:40 PM)
    Le Senegal a le parc automobile le plus vetuste de la sous region. Allez voir en Gambie et en Guinee Bissau.

    La cause: la loi sur l'interdiction d' importer des vehicules de plus de huit ans. Cette loi rencherit le prix des vehicules et oblige la plupart des Senegalais a maintenir en circulation des vehicules bon pour la casse.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email