Mercredi 19 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

L’Etat ne doit pas affecter des terres à des fins d’appropriation privée (officiel)

Single Post
L’Etat ne doit pas affecter des terres à des fins d’appropriation privée (officiel)

L’Etat ne doit pas affecter des terres à des fins d’appropriation privée exclusive, a indiqué le directeur de cabinet du ministre de la Promotion de la Bonne gouvernance, chargé des Relations avec les Institutions, Cheikh Dieng, selon qui, l’attribution doit œuvrer pour l’intérêt général.‘’La gestion foncière par les institutions publiques est une gestion de l’urgence des principes généraux de fonctionnement de l’Etat de droit et de démocratie. On ne doit pas affecter des terres à des fins d’appropriation privée exclusive. Le projet qui est présenté doit avoir directement ou indirectement un impact sur la vie des populations’’, a-t-il dit. 

Cheikh Dieng s’exprimait en marge d’un forum dénommé "Médias et bonne gouvernance’’ axé sur "la gestion du foncier dans le développement local.’’ Cette rencontre entre dans le cadre des ‘’Regards croisés traditionnels’’ qui sont le ‘’fruit de la coopération entre le Centre d’études des sciences et techniques de l'information (CESTI) et la Fondation Konrad Adenauer (FKA). ‘’L’Etat poursuit des buts d’intérêt général lorsqu’il y a une affectation de terre, cela doit être effectué dans ce cadre de recherche de l’intérêt général’’, a estimé M. Dieng, soutenant que la terre est ''un facteur économique au même titre que le travail et le progrès technique''. Selon lui, la plupart des conflits dans le monde ont comme soubassement la question de la gestion foncière. ‘’Soit c’est à l’intérieur d’un Etat où les gens se discutent des assiettes foncières soit entre deux Etats qui discutent une frontière. 

Tout cela montre l’importance de la terre’’, a-t-il expliqué. Cheikh Dieng a également indiqué que la nouvelle politique du ministère de la Promotion de la bonne gouvernance dans ce secteur est ''d’encadrer et de préserver l’affectation foncière des détournements d’objectif''. Il a rappelé que les programmes de promotion de la bonne gouvernance ne sont pas explicitement destinés aux décideurs. Selon lui, ces activités sont également destinées à la population qui joue un grand rôle dans la détermination de dynamique d’ensemble de la société.


affaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    Deug

    En Décembre, 2013 (16:57 PM)
    L'Etat a deja fait pire,en attirant des fonds exterieurs au profit d'un Fondation privee de la "1ere dame"N'avez-vous pas vu la cooperation bilaterale de ce geant produire 12 millions ,du jamais vu!!!!!!  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">   :dedet:  :haha: 
  2. Auteur

    Nit Dafay Nité

    En Décembre, 2013 (17:05 PM)
    Bien dit mais comment s'y prendre. Si la loi est faite par des hommes , elle est aussi détournée de son objectif par des hommes. On l'aime ou pas mais avec le recul en étudiant: la loi sur le domaine national , le code de la famille , le Code des obligations civiles et commerciales il faut reconnaitre que nos textes de loi avaient été bien

    élaborés. Dans la pratique ça a moins marché ( surtout le loi sur le domaine national et le Code du domaine de l’État Des pistes doivent être explorées : pourquoi le domaine de l’État devrait dépendre du Ministère des finances ? le commandement territorial s'est aussi trop impliqué des questions de terre .

    Il est urgent de se pencher sérieusement sur une réforme.

    Pardon si j'ai offensé in volontairement quelqu'un ou une institution

    {comment_ads}
    Auteur

    Mody

    En Décembre, 2013 (17:37 PM)
    Ces terres ont toujours appartenu aux senegalais. Mais les colons les ont ranges dans le domaine public pour affaiblir une categorie de senegalais. Dans le Fouta, beaucoup de resistants ont perdu leur terres a cause des colons.

    Le Senegal n'est pas un pays communiste. Nous avions nos Lamanes qui distribuaient la terre par le biais de l'usufruct.

    Le vrai probleme est l accaparement de nos terres par les fonds d investissements europeens ou asiatiques. Mais Mr Dieng veut menager ses hotes allemands. DEs centaines de milliers d hectares ont ete allouees par Wade aux etrangers. Ce phenomene constitue un danger a notre souverainete nationale, a l equite, au progres economique, et a la securite alimentaire.

    Tous les africains doivent se mobiliser pour que la terre de nos aieuls reste notre propriete. Un loi doit etre promulguee a l assemblee nationale pour que plus jamais nos terres ne soient colonises par des petits fils de colons.
    {comment_ads}
    Auteur

    Trasa

    En Décembre, 2013 (20:10 PM)
    Des milliers d'hectares sont alloués a des marabouts qui le vendent a coût de milliards.Ou est l'interet de la population dans cela.
    {comment_ads}
    Auteur

    Atypico

    En Décembre, 2013 (21:24 PM)
    Il y a en effet deux types de problèmes : l'attribution à des sociétés étrangère qu devrait être limités dans le temps et obéir à un cahier précis des charges et l'attribution de terres cultivables à des personnalités religieuses ou politiques qui les revendent en parcelles qui deviennent rapidement constructibles . Le tout sur fond de corruption et de népotisme et d'électoralisme. ( Voir notamment la question sur Sangalkam et les projets du beau père du président à Bambilor) Donc tant qu'on aura la corruption, le népotisme et l'électoralisme, les attributions de terres resteront peu productives pour l'intérêt général. Et désigner les compagnies étrangères restera vide de sens.Juste un moyen encore de faire l'autruche et de revoter pour "les mêmes".

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email