Lundi 01 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

L’offre de la Senelec loin de satisfaire les populations de Sédhiou

Single Post
L’offre de la Senelec loin de satisfaire les populations de Sédhiou
Des coupures intempestives à longueur de journée, des pannes techniques permanentes sur le réseau, des baisses de tensions destructrices du matériel électroménager, des demandes de compteurs classées sans suite, un éclairage public sectoriel. 

Voilà les principales complaintes des populations de Sédhiou quant à l’offre d’électricité.

«L’offre d’électricité est déplorable» se désole Karamba Tamba, instituteur au village de Bloc à 15 kilomètres au nord de la commune. «En matière d’électricité, nous sommes dans une insécurité totale. Dès que la nuit tombe, Sédhiou est dans une pénombre de cimetière», a expliqué Karamba Tamba.

Comme s’ils s’étaient passé le mot, Chérif Traoré, mécanicien motos et par ailleurs habitant le quartier de Kabeum, déplore les nombreuses coupures intempestives. «Non seulement les coupures sont nombreuses et non programmées mais s’il pleut, il n’y a pas de courant». Mais comme il pleut pratiquement tous les jours à Sédhiou en période d’hivernage, Chérif Traoré se demande quand est ce que Sédhiou luira. S’exprimant sur le manque d’éclairage public, M. Traoré dénonce l’obscurité ambiante sur les principales artères. «Avec un relief très accidenté, marcher dans Sédhiou en plein jour est déjà difficile à plus forte raison la nuit». Le troisième problème soulevé par le mécanicien, est la lenteur à satisfaire la demande en compteurs. «Pour obtenir un compteur, il faut attendre des mois et des mois, voire des années» s’est-il plaint.
Mame Aly Diallo, professeur de collège et président des jeunesses libérales reconnait que la ville est mal éclairée. «L’éclairage public fait défaut» a-t-il déclaré, pensant que les autorités locales comme nationales doivent en faire une priorité.

Les mêmes complaintes sont notées du côté des commerçants, des restauratrices et des réparateurs de radios. « Du matin au soir, nous vivons les coupures. Or, si nous n’avons pas de courant, on ne vit pas car nous sommes les véritables usagers » a dit Amadou Bâ, réparateur de radios et de télévisions au marché central. Le désagrément est pire chez Almamy Cisé, maitre tailleur. «Non seulement il n’y a pas d’électricité, mais les factures sont surestimées. Cela n’est rien d’autre que du vol» s’est-il vivement désobligé.

Un tour au niveau du bureau commercial de Sédhiou a permis d’avoir l’avis des autorités de la Senelec. La grosse difficulté évoquée est liée au fait que l’électricité provient de la centrale de Boutoute de Ziguinchor traversant ainsi des forêts sur près de 150 kilomètres. «Avec l’hivernage, des poteaux électriques peuvent tomber ou du fait du vent ou du fait des eaux de ruissellement», indique notre source. En saison sèche, poursuit la même source, «les feux de brousse, les accidents de la circulation, l’abattage des arbres ou par les apiculteurs, ou par paysans ou éleveurs nous causent beaucoup d’ennuis».

A ces désagréments indépendants de la volonté des autorités du service commercial, s’ajoutent l’absence de techniciens sur place. En cas de panne sur le réseau, le service commercial ne compte que sur les équipes techniques de Ziguinchor ou de Dakar. Cela prend parfois des jours et des jours. L’antenne de Sédhiou ne dispose que d’agents de perte non techniques (Pnt) qui ne s’occupent que des raccordements, des changements d’ampoules et des installations de compteurs. Et le chef du bureau commercial, Amadou Dieng, de confesser le manque notoire de personnel. En effet, le bureau commercial ne compte que sept agents titulaires et un groupement d’intérêt économique (Gie) dénommé Pakao énergie qui offre ses prestations sur la base d’un contrat avec la Senelec.

Sur le cas des compteurs, le chef d’antenne ne partage pas le même avis avec les populations car, dit-il, s’il y avait des lenteurs auparavant, ce n’est plus le cas. « Avec les compteurs intelligents, nous couvrons maintenant toutes les demandes. Seulement, ce qui se passe, apprend-on d’un autre agent, les gens font des demandes alors qu’ils sont en chantier. Nous ne prendrons pas le risque d’installer le courant dans de pareilles conditions », nous confie une autre source anonyme. Celle-ci précise qu’après constat de l’inachèvement des travaux, nous leur servons des bons de travail (Bt) pour leur montrer ce qu’il faut faire avant de disposer d’un compteur. 
Et la même source de préciser que si les clients se plaignent d’une quelconque lenteur, ce n’est pas de bonne foi. «Ce sont les conditions techniques de sécurité qu’ils ne remplissent pas». Et de moraliser : «La Senelec n’a pas intérêt à frustrer les clients. Au contraire, elle œuvre dans des conditions difficiles, sous la chaleur et la pluie pendant que le client dort à poings fermés».

Un technicien hors du service commercial explique que ce sont les clients qui font du tort à la Senelec. «Il y a les consommateurs qui ne se déclarent pas (Fraudeurs) et les consommateurs qui consomment ce qu’ils n’ont pas déclaré (matériel non déclaré)», a-t-il révélé.

Quant à la baisse de tension dans le Moricounda, la Senelec admet la réalité et parle d’un autre transformateur qu’il faut installer pour donner à ce quartier de la commune une électricité de qualité. En attendant cette électricité de qualité à tout moment et en tout lieu, les citoyens des 43 communes vont continuer à user de torches, de bougies ou de lampes chinoises pour s’éclairer. 

Par Paul Faye

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Bp

    En Octobre, 2014 (07:40 AM)
    Vos annonces gratuites sur bonplan221 point com
  2. Auteur

    Toshpi

    En Octobre, 2014 (09:04 AM)
    C LAMENTABLE!COMME SI SEDHIOU N'EST PAS UNE REGION!!!

    EN CE TROISIEME MILLENAIRE C FRUSTRANT Q'UNE MYTHIQUE REGION COMME SEDHIOU NE DISPOSE QU'UNE SEULE ET UNIQUE ROUTE GOUDRONNEE DE 5 KM!! je dis bien 5 km!!! GOUVERNANCE GENDARMERIE MARCHE. RIEN QUE 5 KM!!!

    VOUS VOUS RENDEZ COMPTE TOUT LE RESTE DE LA VILLE DE BALLA GAYE N'EST CONSTITUE QUE DE PISTES.

    ALLEZ VOIR LA VILLE DE MBOUR LA DIFFERENCE SUR LE PLAN INFRASTRUC EST VASTE COM LOCEAN!



    Auteur

    Atypico

    En Octobre, 2014 (10:48 AM)
    Débrouillez vous avec les chinois ou les allemands pour obtenir la technologie de fabrication et d'expoiltation des panneaux solaires et mettez en place un structure mixte sous contrôle de l'état pour offrir des locations/achats/entretien de panneaux solaires adaptés aux besoins de chacun( entreprises et familles) et tout le monde sera gagnant et les coûts de productions seront compétitifs et les productions agricoles et industrielles plus importantes ! Question subsidaire doit on vous considérer vous les "décideurs" comme une Bandes d'abrutis ou de vendus aux compagnies et états pétroliers ! Les deux peut - être !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email