Vendredi 19 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

La vérité sur le coût des infrastructures du BRT

Single Post
La vérité sur le coût des infrastructures du BRT
Opportunité et pertinence du BRT

Dans l’agglomération dakaroise, malgré un niveau relativement faible de motorisation des ménages, la congestion routière entraîne des coûts économiques, environnementaux et sociaux extrêmement élevés nécessitant la mise en œuvre de solutions hardies et innovantes pour inverser cette tendance. Au-delà du constat, c’est maintenant qu’il faut agir : présentement le taux de motorisation des ménages est encore faible (25 véhicules particuliers pour 1000 personnes, au lieu de 500 pour 1000 dans les pays développés) ; 80% des déplacements motorisés dans la région de Dakar se réalisent en transports publics. En outre, la région capitale comptera 7 millions d’habitants à l’horizon 2040, soit le double de la population actuelle, avec comme corollaire une forte augmentation des besoins de mobilité dans un territoire où les possibilités d’extension des réseaux de transport sont limitées. C’est pourquoi, dans la perspective de répondre à cette lancinante problématique du déplacement optimisé, il a été pris l’option  de prioriser l’investissement sur les modes durables de transports collectifs et d’infléchir la courbe de croissance de l’automobile. 

Le BRT : une offre de transports modernes et durables

Le Brt est le premier projet de transport identifié au titre des contributions du Sénégal à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. D’ailleurs, c’est le seul projet de transport par lequel notre pays s’est engagé lors de la Cop 21. Dès l’étude du projet, une part belle a été faite aux aspects environnementaux avec une bonne prise en compte des aménagements paysagers et une réelle volonté de favoriser la sobriété énergétique. Les bus qui seront exploités sur le corridor du Brt seront respectueux de l’environnement. Des panneaux solaires alimenteront l’éclairage public au niveau des stations. Le Brt, c’est aussi l’aménagement du paysage urbain. Des arbustes seront plantés tout au long du corridor, accompagnés par un revêtement du trottoir en pavés, avec la plantation de palmiers le long des points singuliers du tracé (carrefours, pôles d’échanges, courbes). Au-delà de ces aspects écologiques, le projet Brt s’imprègne fondamentalement de l’essence de la mobilité durable et se réfère à la mise en place d’une politique globale des déplacements qui applique les composantes du développement durable au transport routier de voyageurs. 

Le coût des infrastructures du BRT

Le coût des infrastructures du BRT de Dakar, tenant compte du montant d’attribution du marché des travaux à 136,3 Milliards de FCFA TTC comprend les deux voies du corridor, les stations, les équipements et systèmes, les ouvrages d’art (autoponts de Case-bi et Liberté 6). Il faut aussi indiquer que ce coût est obtenu sur la base d’une chaussée en béton pour les voies BRT dont le coût est plus élevé que l'asphalte mais qui se révèle plus rentable sur la durée de vie de l’infrastructure. En effet, le retour d’expériences montre, qu’avec le poids et la charge des bus, le choix de l’asphalte n’est pas durable, la maintenance et le gros entretien se révélant beaucoup plus onéreux. 

Le BRT de Dakar traverse les zones les plus densément peuplées et congestionnées de Dakar. 

Le coût global du projet estimé à 300 milliards de Fcfa est lié à l’intégration d’autres composantes, qui rendent absurdes les tentatives de comparaison avec des BRT-light. 

En effet, le contexte urbain dans lequel le BRT de Dakar s’inscrit implique d’importants travaux de destruction / construction / réhabilitation et plus particulièrement la réhabilitation "de façade à façade" : chaussées pour voies de circulation générales, trottoirs tout au long des corridors, intersections construction / réhabilitation, passages pour piétons, mobilier urbain, aménagements paysagers, éclairage, assainissement, etc.

Par ailleurs, près de 85 Milliards de FCFA sont prévus pour la restructuration globale du réseau de transports publics et les aménagements urbains, qui permettront une connexion optimale du BRT à un réseau de rabattement. 15 milliards de FCFA environ sont affectés à la libération des emprises le long du corridor. 

L’investissement sur le matériel roulant, estimé à environ 40 Milliards de FCFA, sera pris en charge par le secteur privé dans le cadre d’une Délégation de Service Public. Il permettra l’acquisition et l’exploitation d’autobus articulés qui répondront aux standards internationaux en termes de performances technique et environnementale. Les opérateurs de transport locaux sont inclus d’emblée dans la structuration financière du projet.

Le reste de l’investissement porte, entre autres, sur les volets renforcement de capacités, sur la mise en œuvre d’expériences pilotes pour la promotion de transports durables, sur la prise en charge de la sécurité routière, sur des charges classiques liées à la gestion du projet ainsi que les provisions.

Le "BRT de Accra" est un abus de langage. Il s’agit en réalité d’une voie réservée simple, sans séparation de la circulation générale. Il ne comporte pas de stations fermées modernes mais des arrêts classiques avec des bus non articulés. Le système est quasiment à l’arrêt du fait de défauts de structures. 

Retombées économiques et sociales fondamentales du projet BRT

Les travaux publics liés à la construction du BRT créeront des opportunités génératrices de revenus pour les professionnels du secteur du transport, notamment les jeunes, avec des emplois allant des postes d’ouvriers qualifiés aux cadres. Avec le BRT, ce ne sont pas moins de 300.000 passagers qui seront acheminés quotidiennement avec des services de bus réguliers et capacitaires. Parmi les avantages de ces services figurent, entre autres, une amélioration considérable des temps de déplacement (de quasiment 2 heures en heure de pointe à 45 minutes), un accès accru aux services de transport public, une réduction des frais de transport, une diminution des temps de déplacement ainsi qu'une augmentation du confort et de la sécurité pour toutes les catégories de la population, en particulier celles à faible niveau de revenu. Ce projet générera des milliers d’emplois directs dans sa phase d’exécution. L’exploitation pourrait profiter à 1 500 personnes. Le taux de rentabilité socio-économique est de 15%, avec un impact réel sur le cadre de vie et la valorisation foncière autour du corridor. En réalité, plus qu’un projet de transport, il s’agit d’une véritable transformation urbaine.



31 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2019 (18:00 PM)
    ok pour le BRT mais tant que les auto pont sur les principaux rond point comme cambéréne, front de terre, colobane ne seront pas réalisés la mobilité urbaine sera un problème a dakar
    Top Banner
  2. Auteur

    En Novembre, 2019 (18:16 PM)
    Tant que toutes les salete de Dakar ne sont pas nettoye ont vera pas la beaute de tout ces luxe
    {comment_ads}
    Auteur

    Puuuuuffffffff

    En Novembre, 2019 (18:27 PM)
    Pas d espace pour faire ça. Arrêtez gaspillage d’argent Et construire des hôpitaux écoles. Régler l’Inondations. Wassalam
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (18:27 PM)
    Félicitations, il faut travailler et laisser aboyer les pétroralleurs. Comparer le coût de 02 travaux d’infrastructures c’est comme comparer le coût de 02 villas ou de 02 mosquées. Leur article portépresse ne convainc personne. Bon courage et en avant .
    {comment_ads}
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Novembre, 2019 (18:39 PM)
    on politise tout au senegal..
    Top Banner
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Novembre, 2019 (18:45 PM)
    en tout cas de toutes les comparaisons ( autoroutes,stadium ,trains etc)les senegalais sont couillonès..
    {comment_ads}
    Auteur

    L'homme De Le Vérité

    En Novembre, 2019 (19:06 PM)
    des explication très claire bravo le débat est clos parlé pourparler dire que le brt coûte 600milliards sans donner des explication précises c'est de la malhonnêteté intellectuelle jusqu'à maintenant sonko n'a pas donner des explication au sénégalais pourquoi le TER coûte 1200milliards avec des document précis à l'appuie et publier dans les resaux sociauxqui montre le prix de 1200milliards des déclaration rek
    {comment_ads}
    Auteur

    L'homme De Le Vérité

    En Novembre, 2019 (19:06 PM)
    des explication très claire bravo le débat est clos parlé pourparler dire que le brt coûte 600milliards sans donner des explication précises c'est de la malhonnêteté intellectuelle jusqu'à maintenant sonko n'a pas donner des explication au sénégalais pourquoi le TER coûte 1200milliards avec des document précis à l'appuie et publier dans les resaux sociauxqui montre le prix de 1200milliards des déclaration rek
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (19:16 PM)
    Donc le débat est clos le CETUD fait un excellent travail. Les menteurs peuvent continuer à mentir. Vous journalistes merci de nous donner les vraies informations svp.
    Top Banner
    Auteur

    Waw

    En Novembre, 2019 (19:17 PM)
    Malgre mon rejet de la politique actuelle de Macky, je pense que le BRT est un bon projet. j'ai l'impression en ecoutant les spécialistes que c'est un projet utile pour les populations et bien structuré. Quand c'est bon je dis que c'est bon mais pas de troisiéme mandat
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (19:21 PM)
    Les adeptes du Gourou mythomane et megalomane SONKO ont pris l'habitude de multiplier par 2 les coûts de réalisation des infrastructures. Comme ils se prennent pour les seuls doués de raison,ils pensent que les institutions financières de renommée internationale internationale jettent par la fenêtre leurs fonds. La Banque mondiale, la Bad , la Bid, l'AFD,etc.disposent des spécialistes chevronnés pour étudier et analyser les projets structurants qu'elles financent. Pourquoi cette polémique chaque fois qu"une infrastructure doit être réalisée au Sénégal; les mêmes qui critiquent ces réalisations sont les mêmes qui applaudissent quand elles sont réalisées ailleurs.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (19:33 PM)
    Des explications claires, le courage de donner des chiffres, crédit de la transparence dans le pilotage de ce projet. Cette fois ci je ne vais vraiment pas tirer pour tirer et tirer par manque d’information. Je pense que c un bon projet pour le Sénégal et nous sommes parmi les premiers pays africains à avoir cette solution de transport
    {comment_ads}
    Auteur

    Crédibilité

    En Novembre, 2019 (19:40 PM)
    Macky a tellement menti au peuple que tout ce qu’il dit et fait est considéré comme mensonge, manipulation. Les projets de Macky sont toujours surfacturés pour enrichir des proches et financer des activités politiques. Que cela soit le Centre de conférence Abdou Diouf, l’Autoroute à péage, le Building Administratif, le TER, l’aéroport ont tous été surfacturé et les coûts ont été doublé voir triplé. Le TER estimé au début à 600 milliards a finalement coûté plus de 1200 milliards, le Building estimé à 12 milliards a coûté plus de 50 milliards etc etc.

    Donc le mec n’est plus crédible ni sur son mandat ni sur ses projets. Et franchement tout ce qu’il dit est à mettre à la poubelle pour ne pas dire dans les chiottes et tirer la chasse !!!!
    Top Banner
    Auteur

    Kabir

    En Novembre, 2019 (19:52 PM)
    Au lieu d'investir sur l'education, la formation la santé et construire des infrastructures dans d'autres régions du pays, ils passent tout le temps à gaspiller dans l'argent dans des projets extremement couteux... qui ne se finilisent jamais, exemple TER.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (20:00 PM)
    projet bien expliqué.c'est ce que demande les senegalais -la transparence dans la gestion de nos ressources et deniers publiques-
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (20:23 PM)
    Transparence vous me faite rire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Laye

    En Novembre, 2019 (20:34 PM)
    C'est la nouvelle stratégie de communication présidentielle qui est en action. N'essayez d'être juge et partie. Il y a milles autres moyens d'améliorer la mobilité urbaine tout en s'occupant aussi de la misère rurale. Nos campagnes sont déshéritées en infrastructures. Et puis les truc comme BRT et consort sont des marchés pour multinationales étrangères. C'est ça le développement extraverti...
    Top Banner
    Auteur

    En Novembre, 2019 (20:38 PM)
    300.000 passagers qui seront acheminés quotidiennement ???
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Novembre, 2019 (21:22 PM)
    seneweb daal !!

    D'ou viennent ces explications. Aucune reference ??
    {comment_ads}
    Auteur

    Nay_leer

    En Novembre, 2019 (21:24 PM)
    Vos explications me laissent sur ma faim quat au coût réel des infrastructures au Sénégal. Il suffit de descendre au niveau des détails des différents coûts pour se rendre compte des surfacturations, des travaux déclarés et jamais effectués, etc.

    Le jour du jugement dernier risque d'être terrible pour certains (s'ils y croient.....)
    {comment_ads}
    Auteur

    Guilé De Ndangalma

    En Novembre, 2019 (21:50 PM)
    Il y a des priorités: un seul hôpital avec tous les équipements nécessaires, donc un plateau médical relevé, est 100 fois plus prioritaires qu'un TER ou BRT. Comme au Tchad, où Idriss Deby a créé avec l'argent du pétrole un hôpital 5 étoiles du niveau de celui de La Pitié Salpétrière à laquelle elle est jumelée et dont les médecins font des missions à l'hôpital de Ndiaména pour quelques semaines. Résultat: même bcp de nantis de la sous-région vont se faire soigner la-bas au lieu d'aller en France. Un tel hôpital ne coûterait pas le 1/3 du prix du BRT," démocratiserait" un peu l'accès au soin. C'est un minimum. Et la réussite les TER et BRT, le niveau des équipements tout seul n'est pas suffisant. Il faut dès maintenant penser aux mesures à prendre pour empêcher que l'esprit "car rapide/Ndiaga Ndiaye" s'y installe,
    Top Banner
    Auteur

    Bus Surfacturation

    En Novembre, 2019 (21:57 PM)
    40 millliard pour moins de 147 bus cé trop cela revient à 250 millions le bus. Cé pas possible ces bus ne doivent pas depasser 120millions l'un. Cé de la surfacturation wagnileen ko
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:19 PM)
    Ma nièce de 12 ans peut elle louer l'Aréna pour son anniversaire.....

    Elle a économisé 14 000 cfa......Elle dit qu'il ne sert qu'à des médiocres qui y annonent des fadaises.....et les blanchisseurs de coke préfèrent d'autres lieux pour le cirque des hippopotames.

    Merci
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:45 PM)
    Pourquoi des palmiers

    Pourquoi pas des arbres

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2019 (22:58 PM)
    This is very sad for a country like Senegal. A government with no vision or mission. Actions speak louder than words.

    Top Banner
    Auteur

    Ba

    En Novembre, 2019 (00:17 AM)
    Je dis que l'idee est bonne je l'approuve mais moi mon principal blém c le problème d'assainissement il faudrait y songer pour trouver une solution a ca,il ne doit plus y avoir des inondations dans ce pays, après cela paver ou goudronner toutes les rues de la région de Dakar et les autres régions aussi ,et surtout lutter contre l'insalubrité dans ce pays.le Sénégal est troooop sale,il faut qu'aussi les populations sachent qu'elles sont concernées par ça doivent faire des efforts à. ce niveau là

    {comment_ads}
    Auteur

    Latdior2012

    En Novembre, 2019 (05:50 AM)
    C'est un projet de la Banque Mondiale qui a fait emprunter de l'argent au Sénégal à des taux élevés. Et puis, regardez les principaux bénéficiaires des contrats, depuis les banques jusqu'aux entreprises de constructions. Aucune sénégalaise....
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngor

    En Novembre, 2019 (07:42 AM)
    C’est un projet de l’Etat du Sénégal qui a convaincu les bailleurs pour son financement à des taux très avantageux. Les procédures les plus rigoureuses sont appliquées pour la passation des marchés. Cela n’empêche pas aux entreprises sénégalaises de prendre leur part. Le coût de l’inaction est beaucoup plus élevé !! Arrêtez de tromper les sénégalais.
    {comment_ads}
    Auteur

    Wax Deug

    En Novembre, 2019 (08:22 AM)
    Soyons sérieux. Ce projet sera comme d'autres dont le TER. Beaucoup de paroles, rien de livré. Mountaga Sy ne disait-il pas a l’émission Jakaarlo que le TER serait livré en Novembre. Devinez quel mois on est ? Ou est le TER ? ILS NE FONT QUE MENTIR, MENTIR, MENTIR. C'est pathologique. Si le mensonge vous emmène en Enfer, tous y iront. Ils ne font que détourner l'aide, les prêts internationaux. Mme les bailleurs de fonds le savent parce qu'ils savent additionner les chiffres. Alors, ceux qui rêvent de BRT, de zones vertes, de bétons et de trottoirs, on a une mauvaise nouvelle pour nous: ils se paient votre tete, c'est une chimère. Rien de cela ne se fera. Au mieux, ils vous construiront une piste parallèle a l'autre avec 15 avenants
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2019 (19:14 PM)
    Parlons plutôt de la surfactution comme mode gouvernance vicieuse des deux dernières administrations des néolibéraux sénégalais et on aura levé un lièvre sur le pourquoi du comment en est-on arrivé à cette pauvreté crasse qui caractérise de nos jours le Sénégal
    {comment_ads}
    Auteur

    Ingénieur

    En Novembre, 2019 (21:02 PM)
    Ça semble clair pour des profanes. Mais je ne suis pas d'accord sur la démonstration pour vendre ce projet.

    Dakar n'est pas le Sénégal

    Pour désengorger il faut développer toutes les régions afin de fixer les populations dans leurs territoires.

    Créer des écoles de formation technique secondaires et supérieures pour tous les corps de métier.

    Ce n'est qu' à partir d'un certain niveau de vie pour l'ensemble du pays que l'on s'attaque à moderniser pour tout le monde.

    En dehors de Dakar où y-a-t-il des échangeurs? Immeubles...

    Ce sera un ÉTERNEL recommencent avec l'augmentation de la population.

    De grâce arrêtons de décider à la place des populations. Consertons nous pour un développement harmonieux et durable.

    Nous ne seront jamais à la hauteur pour l'exploitation et l'entretien des infrastructures dites de dernière génération.

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email