Vendredi 20 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Le Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw libéré hier : Questions sur la suite du dossier

Single Post
Le Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw libéré hier : Questions sur la suite du dossier

Depuis hier 12 octobre 2014, le Colonel de gendarmerie Abdoulaye Aziz Ndaw a fini de purger les 60 jours d’arrêt de forteresse que lui avait infligé sa hiérarchie. Depuis le 13 août 2014, l’auteur de deux brûlots, qui ont défrayé la chronique cet été sur la vie et la gestion de la maréchaussée sénégalaise, a été détenu dans les locaux de la Section de recherche de la Gendarmerie nationale à Colobane. La sanction administrative passée, que restera-t-il de cette affaire ? 

On peut bien croire qu’une fois tombé l’émoi suscité par les révélations du Colonel Ndaw dans les deux tomes de son pamphlet intitulés respectivement La mise à mort d’un officier et Pour l’honneur de la gendarmerie nationale, l’opinion publique ne saurait pas le fin mot de cette histoire. L’officier supérieur Ndaw a fait sienne la prescription de Beaumarchais qui disait que «quand il n’est plus temps de se taire, il faut tout déclarer». Ainsi, a-t-il déballé en portant des accusations graves et précises.

Que le Colonel Ndaw ait, dans son opération de règlement de comptes et de guerre lasse, violé délibérément les lois et règlements militaires pour espérer se faire entendre de sa hiérarchie ; que le Colonel Ndaw ait trahi des secrets militaires ou étalé sur la place publique des affaires hautement sensibles pour la Sécurité nationale ; qu’il soit apparu aux yeux de certains comme un aigri ; qu’il ait étalé sur la rue publique les détails d’une vie privée scabreuse de ses ennemis ; qu’il soit passible de sanctions pénales, disciplinaires ou même qu’il soit condamnable du point de vue moral, ou tout simplement qu’il soit le mouton noir de sa corporation ; il n’en demeure pas moins qu’il a interpellé le chef de l’Etat, chef suprême des armées, ses collègues officiers supérieurs et toute la Nation sénégalaise. 

Le Sénégal ne peut plus faire comme si les livres du colonel n’ont jamais existé. Au niveau le plus élevé de l’Etat, on a eu un haut-le-cœur devant la parution des brûlots. C’est sans doute légitime. Aucun Etat au monde n’aime les lanceurs d’alerte. On a encore en mémoire le sort réservé à Julian Assange responsable du site d’informations Wikileaks ou celui du jeune soldat américain Bradley Manning entre autres. Seulement, les organisations citoyennes et la presse au premier chef, devraient pousser à ce que les révélations ne tombent pas dans l’oubli. 

Les personnes mises en cause par les révélations du Colonel Ndaw l’avaient menacé de leurs foudres. A la date d’aujourd’hui, aucune plainte n’est recensée au service du procureur de la République. Même pas une citation directe pour des faits de diffamation ! On semble préférer faire le dos rond. La seule réaction, si vraiment c’en est une, aura été celle du Général Abdoulaye Fall, qui s’était empressé d’envoyer un rapport au Président Macky Sall pour réfuter les accusations portées contre sa personne. Il semble vouloir s’en tenir à cela, et certains de ses proches travaillent pour lui faire retrouver son poste d’ambassadeur du Sénégal au Portugal et le cas échéant, notre pays serait bien ridicule. 

Ainsi, a-t-on vu récemment dans certains médias, que des «Sénégalais du Portugal» réclameraient son retour à un poste où il n’aura pas passé plus d’un trimestre ! Il est étonnant de constater que ce poste, qui n’est pourtant pas le moins important des postes diplomatiques du Sénégal, à l’étranger reste encore non pourvu. La première conseillère, Mme Geneviève Manel Faye, continue d’y faire office de chargée d’affaires ad interim. Voudrait-on attendre la fin des travaux d’un conseil d’enquête dont la mise en place annoncé avec tambours et trompettes attend encore d’être effective ? Le Président Macky Sall ne se presse pas pour tirer cette histoire au clair. Mais on peut parier que sorti de son emprisonnement administratif, le Colonel Ndaw reprendra la parole. 

On se souvient encore du commissaire divisionnaire Cheikhna Cheikh Saadibou Keïta, «banni» par la Police nationale et qui ne continue pas moins d’investir les plateaux de télévisions et les colonnes des journaux pour réitérer les graves accusations qu’il avait lui aussi portées à l’encontre de certains de ses supérieurs hiérarchiques qui seraient trempés dans des trafics de drogue. Dans le cas d’espèce, les personnes mises en cause avaient également fait le dos rond en se gardant de porter plainte. Seulement, le parquet de la République avait trouvé les faits suffisamment graves pour ouvrir une enquête judiciaire, même si les conditions et les circonstances de l’enquête avaient laissé bien de monde sur sa faim. 

Dans cette affaire de la gendarmerie, l’oubli semble être le choix des autorités de l’Etat. Mais a-t-on le droit de faire comme si des officiers supérieurs militaires n’avaient pas pactisé avec l’ennemi ? A-t-on le droit de ne pas situer les responsabilités sur des faits qui indiqueraient que des soldats étaient tombés sur le champ d’honneur du fait de l’irresponsabilité pour ne pas dire la cupidité d’officiers supérieurs ? A-t-on le droit de faire comme si de rien n’était quand on nous fait savoir que la Sécurité nationale a été mise en péril ; que des personnes qui ont pris des armes contre l’Armée nationale du Sénégal ont été armés, soutenus et protégés par des officiers supérieurs de cette même Armée nationale ? A-t-on le droit de fermer les yeux devant des faits de détournements de ressources destinées à des militaires engagés sur un champ de guerre au nom de leur Patrie ? Les faits sont si graves qu’ils seraient assimilables à de la haute trahison. «On nous tue mais on ne nous déshonore pas» : tel est pourtant la devise de l’Armée nationale du Sénégal. 

L’attitude aux allures «ponce pilatistes» serait dictée par un souci des plus hautes autorités de ne point favoriser ou encourager des révélations du genre, qui mettraient en péril ou saperaient le moral des troupes. Ce serait peine perdue, car d’autres brûlots vont encore sortir sur la gendarmerie, sur la police et sur l’Armée nationale. En réalité, la situation d’impunité, qui a toujours eu cours dans les plus grands corps de l’Etat, a été le lit de pratiques inacceptables dans un pays respectable. Des officiers, des hommes de rang, des commissaires de police, des magistrats, des inspecteurs généraux d’Etat, des douaniers ou autres vont parler et publier des livres. Autant donc se mettre dans une logique de transparence et de cultiver le sens des responsabilités en tirant toutes les histoires au clair, de manière juste et impartiale pour que tous les coupables soient sanctionnés à la hauteur de leurs forfaits. «En ces temps d’imposture universelle (tromperie généralisée) dire la vérité est un acte révolutionnaire.» George Orwell.
Article_similaires

14 Commentaires

  1. Auteur

    Solo

    En Octobre, 2014 (12:15 PM)
    Fn vérité, Macky Sall est un moins que rien, oui un président par défaut.

    En effet, quel est le sénégalais intelligent qui pouvait prédire la victoire à la présidence de 2012 devant Moustapha NIASSE, Ousmane Ténor Dieng, Moussa Touré, Ibrahima Fall, ...etc ?

    Macky Sall est devenu Président de la République du Sénégal par accident et vouloir dire le contraire, serait synonyme de cécité politique endémique.

    Alors quant au procès de Karim Wade, tout le monde sait qu'il est tout simplement politique pour la simple raison qu'on enferme quelqu'un pour après aller chercher des preuves pour lesquelles il est accusé.

    C'est vraiment honteux et regrettable dans un pays comme le Sénégal où les gens ne cessent de parler de son degré élevé de démocratie.

    Mais malheureusement, avec le régné de Macky Sall, le ridicule ne tuera jamais.

    Mais, Macky Sall doit savoir qu'il ne s'éternisera jamais à la tête du Sénégal et la vérité finira un jour par triompher sur l'affaire Karim Wade, d'autant plus qu'il est accusé à tort.

    La vérité, c'est que Macky Sall a peur de Karim Wade qui reste et demeure un adversaire de taille et qui une fois libéré prendra à coup sûr les destinées du Sénégal en 2017 si Macky Sall par aventure arrivé à organisé une élection présidentielle.

    En 2017, Dieu seul sait n"aura même pas la possibilité d'arriver au 2ème tour parce qu'il a échoué partout.

    Macky Sall est synonyme d'échec et souffrance.

    Oui, le Sénégal a mal partout, rien ne marche à par le mensonge, la calomnie, la diffamation, l'intox et la manipulation des consciences fragiles.

    Basta ! Macky Sall doit partir parce que les citoyens sénégalais en ont marre de politique mensongère et de ses promesse fallacieuses.
  2. Auteur

    Maky

    En Octobre, 2014 (12:49 PM)
    vs vs trompe de personne si u joure karim dirige le senegal ils vas etre plus pure que maky je vs jure vs les wolof vs alle jamais comprendre mes un jour vs alle comprendre se sa
    Auteur

    Redoublons De Vigilance!

    En Octobre, 2014 (13:56 PM)
    Merci Madiambal Diagne pour avoir pose toutes les questions auxquelles nous le peuple n'avons pas eu de reponses dans cette affaire. Que l'etat reponde aurait ete la moindre des choses mais leur silence assourdissant ne peut que confirmer la verite dite dans ces livres. Et si comme ils l'ont hurle tantot, le Cnl Ndaw etait coupable de haute trahison comment se fait il qu'il n'est recu qu'une pietre peine dans sa gendarmerie? Ce pays et ses dirigeants decoivent au plus au point. Tous sales, opportunistes et dangereux... et ce n'est pas le plus pire. Le pire est qu'il existe encore des citoyens indignes de ce nom qui sont prets a re-elire les memes incompetents en 2017. Ou sont tous ces politiciens que vous entendrez aux abords des presidentielles? qui dit quoi? Personne ne bronche, c'est a croire qu'ils font tous partie de cette secte secrete de mauvais larrons qui prennent le peuple pour des demeures. Et n'ont-ils pas raison puisque Massamba et Mademba se tirailleront pour defendre l'un ou l'autre en 2017 au lieu de prendre conscience de l'enjeu et de la sournoiserie malsaine de ces politiciens de tous bords. Ou sont les grandes gueules de Dansokho, Tanor, Niasse, Idy, Wade, Bara Gaye, Khalifa Sall??? Ou sont tous les talk shows? les pseudo journalistes? Qui dit quoi sur cette affaire??? Posez vous la question. Enfouir cette affaire dans le silence est leur objectif No1 et nous n'avons pas le DROIT de les laisser faire. Salam!
    Auteur

    Affaire Cl Ndaw

    En Octobre, 2014 (14:12 PM)
    Le colonel NDAW est un vrai DIAMBAR si j'étais MACKY j' allais sans hésiter le nommer GENERAL malgré les oppositions qui ne tarderont pas à se manifester dans la GRANDE MUETTE qui est muette mais pas innocente dans les faits divers.

    MACKY prenez vos courages à deux mains !



    Dans l'administration, dans le Privé il y a beaucoup de gens qui ont subit et qui subissent des injustices même dans les .



    MACKY auditez les frais de missions EXTERIEURES de certaines structures où l'ETAT a des actions importantes dès le dépot du rapport vous allez saisir la CREI ; voilà un tuyau pour dénicher d'autre créneau d'enrichissement illicites
    Auteur

    Justice Pour Tous

    En Octobre, 2014 (15:10 PM)
    ceux qui ont géré l 'affaire pape massata diack n'ont pas rendu service à la justice de mon pays.de plus en plus,le peuple ne se reconnait pas dans sa justice.l'audience a été renvoyée au 24 octobre parce que les blessés étaient dans l'incapacité de répondre aux questions des juges à cause de leur état physique et de leur souffrance physique.les incapacités sont de 60 jours et de 45 jours.comment dans ces conditions;on peut laisser une personne en liberté provisoire qui décide en plein jour et en l'absence de toute menace sur sa personne d'utiliser une arme à feu.les sénégalais ne mesurent pas la gravité des faits reprochés à diack fils.toutes les âmes sensibles qui ont assisté la semaine dernière à ce procès ont été frappées par l'aplomb de massata et le piteux état des victimes.les juges du siège doivent prendre leurs responsabilités en infligeant à massata la sanction à la mesure de la faute commise.quelle injustice de la justice envers les pauvres.
    • Auteur

      Pistorius

      En Octobre, 2014 (15:47 PM)
      je ne suis pas souvent d'accord avec madiambal et quelques soient ses erreurs,je pense que c'est un homme de principe et de conviction.il aurait pu choisir le camp du général fall,certainement plus riche et plus influent que celui du colonel ndao.je partage aussi l'opinion de mon prédécesseur.il y'a une semaine,ma femme et ma soueur se battaient dans la maison familiale et ma sœur a occasionné à ma tendre épouse 20 jours d'incapacité suite à des blessures.j'ai fait intervenir des amis magistrats très haut placés et quelques personnalités du présent régime,rien n'y fit.malgré le désistement de plainte par mon épouse sur ma demande,le procureur a été intransigeant .ma sœur a été déférée et mise sous mandat de dépôt;son audience prévue pour le 24 octobre.je conviens que la justice n'est pas équitable.avec le cas massata diack,tous les sénégalais ont été choqués.il n'y a plus rien à espérer de la justice.
    Auteur

    Citoyen De Mon Pays

    En Octobre, 2014 (16:05 PM)
    un ami magistrat m'a raconté cette histoire.il est aujourd'hui conseiller à la cour suprême et me lira certainement.il y'a de cela 10 ans ;son fils aîné lui avait volé sa voiture la nuit pour aller faire la fête dans dakar avec des amis.arrivé à hauteur de l'hôtel radisson,après un brusque frein,le sooter qui le suivait à vive allure heurta le derrière du véhicule de son fils et mourut.malgré les circonstances de l'accident qui n’engageaient pas la totale responsabilité de son fils,il refusa d'intervenir pour le respect de la vie humaine.il résista à la pression de sa femme et pendant des mois,son épouse refusera de lui adresser la parole.son fils fera une garde à vue de 48h et sera déféré devant le procureur qui le mettra sous mandat de dépôt .son fils aura passé 5 jours à reubeuss en attendant le procès.décidément;massata et son clan sont puissants ou ce sont nos institutions qui sont encore faibles.mention spéciale à la justice corrompue de mon pays.
    Auteur

    Vive Le Colonel Ndao

    En Octobre, 2014 (16:23 PM)
    crains dieu et dis toujours la vérité a dit dieu au prophète "psl".dieu existe et te soutiendra.je suis haut fonctionaire et je peux attester de la véracité de ce que vous avancez.
    Auteur

    Onditout

    En Octobre, 2014 (16:53 PM)
    MONSIEUR! je vous remercie et vous félicite pour cette réflexion dont toute la lecture nous remplit d'inquiétude !Toutefois, je crois au PRÉSIDENT M.SALL! Je crois et continue de croire qu'en toute discrétion il a considéré très sérieusement ces graves accusations révélées dans les livres du Colonel et qu'il prendra des mesures nécessaires pour retrouver l'honneur de SA gendarmerie! En aucun cas le Général et ses acolytes ne pourront se tirer d'affaire et leur silence témoigne de la vérité de ce dont ils sont accusés !Il ne sera pas possible de transiger pour eux , ce sont des hommes à part: DES MILITAIRES!Des épaulettes devront sauter et l'objet de leurs détournements qui ont constituè des biens mal acquis seront restitués à l’état!
    Auteur

    Monial 2002

    En Octobre, 2014 (16:55 PM)
    avec l'affaire massata diack,tous les sénégalais sont avertis.que chacun apprend à se protéger et chacun doit chercher une arme.il n'ya rien à attendre de notre justice.
    • Auteur

      Marabout De Massata

      En Octobre, 2014 (18:06 PM)
      rien n'arrivera à .massata.les magistrats sont de grands complexés.rares sont parmi eux qui ont une haute idée de leurs responsabilités .j'espère que la jeune génération des juges du tribunal de dakar releveront le défi en sanctionnant massata.le désistement de plainte de pauvres guinéens ne saurait l'absoudre.oui messieurs les juges,la justice ,c'est la pédagogie et l'éducation.afin que nul n'en ignore.
    Auteur

    Macintosh

    En Octobre, 2014 (18:44 PM)
    nous vous soutenons mon colonel.que dieu veille sur vous.quant à pape massata diack,dieu se chargera de lui faire payer son arrogance et sa lacheté.
    Auteur

    Gendarmefrustré

    En Octobre, 2014 (18:50 PM)
    Parler de " révélations " des livres du Colonel Ndaw ,s'est déjà porter un jugement de valeur sur le contenu . L'ex-ministre A.T. Wone à qualifié ces livres de "plus anecdotique qu'analytique " et essentiellement conjugués à la première personne du singulier . En d'autres termes ,le Colonel se décrit comme le Zoro ou autre Robin-des-bois de la Gendarmerie en racontant des anecdotes qui vont du bas de la ceinture du Général Fall , sa naissance ,le fonctionnement de nos services secrets ect... Que voulez-vous qu'on fasse avec un soit disant musulman et mouride qui s'abstient de parler et conseiller celui qu'il dit être son ami pendant leur compagnonnage à la tête de la Gendarmerie et ne commencer à agir et parler seulement au terme de ce compagnonnage . C'est faux de dire que des officiers financent et protègent les rebelles . C'est le Pr. Wade qui a opté pour cela en utilisant des porteurs de mallettes même si c'est un Général. Quant à l'inaction du parquet , si les mis en cause ne le saisissent pas pour diffamation , qu' attendent le Colonel Ndaw et ses avocats pour le faire s'ils détiennent comme ils le disent, de preuves des crimes et délits commis dans la Gendarmerie ?
    • Auteur

      Modoui Sall

      En Octobre, 2014 (21:29 PM)
      les avancements dans la gendarmerie et les affectations dans les postes cles ou on s'enrichie vite et enrichissant egalement le chef sont generalement l'affaire de copinage. pour etre marechal des logis, il faut avoir un soutien officier superieur sinon quel que soit ton degre de sacricfice rien de rien. le brillant general mansour niang qui a ete recale sur son grade de colonel par le gl pate seck ne me dementira pas. je prepare un livre ou il será question de mandiogou ndiaye le triste magistrat qui a precipite mon depart de la gendarmerie sur des mensonges et la corruption.
    Auteur

    Mamadou Sall

    En Octobre, 2014 (18:57 PM)
    Je suis un ex gendarme qui a ete radie par mandiagou ndiaye procureur de ziguinchor sur la base de mensonges et corruption. De ce fait je me pose la question de savoir s'il a fait l'objet d'enquete de moralite avant de rejoindre les cinq sages.. En tout cas je peux dire beaucoup de choses sur lui quand il etait procureur a ziguinchor et se faisait un malin plaisir a arreter et humilier les gendarmes, douaniers et policiers pour se rendre tristement celebre sans tenir compte que ceux la meme qu'il tentait de rebaisser veillaient nuit et jour sur sa securite. Mon mail // [email protected] // au cas ou mandiogou voudrait bien echanger avec moi avant de sortir mon brulot ou il serait question de lui puique source de tous mes malheurs. salut a tout ce beau monde
    • Auteur

      Sant Yalla

      En Octobre, 2014 (19:07 PM)
      le colonel a fait don devoir.le reste est entre les mains de l'etat mais nous n'attendons rien de la justice.si elle courbe l'échine devant pape massata diack,que peut elle faire contre un général.
    Auteur

    Cop' Nain

    En Octobre, 2014 (20:17 PM)
    Cher Colonel abdoulaye aziz ndaw,

    Compagnons d'infortune,



    L'abus de pouvoir semble bien être passé dénominateur commun: Police, Gendarmerie, Administration publique... et, à la limite du délire, Justice! De Dakar à Tivaouane..., de Juge de la famille à Président de juridiction..., d'Avocat à Homme d'affaires... de Greffière à Tricheuse..., tout porte à croire que c'est bien l'ère des "petits esprits", des trafiquants effrontés, sans foi, ni loi, chaussant la plupart du XXL en dépit de leurs petits gabarits. Bosse oblige!



    Pourtant demain, il fera assurément jour. En attendant que passe l'orage de la petite vertu, que vive la "foire de l'injustice".



    « Le silence c’est la mort,

    Si tu parles, tu meurs,

    Si tu te tais, tu meurs

    Alors dis et meurs ! » -Tahar Djaout :-D 
    Auteur

    Mbolomi

    En Octobre, 2014 (21:53 PM)
    President Macky

    Il faut no,,er le Procureur de la République Samba FAYE à la tete de la Gendarmerie et les brebis galeuses seront défénestrés

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR