Jeudi 24 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Le ministère de la Femme promeut l’Acte additionnel, sur l’égalité des sexes

Single Post
Le ministère de la Femme promeut l’Acte additionnel, sur l’égalité des sexes

Un atelier de partage et de vulgarisation de l’Acte additionnel relatif à l’égalité de droits entre les femmes et les hommes, s’est ouvert, ce mardi, à Dakar. La rencontre organisée par le ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfance  et le centre de la Cedeao en partenariat avec les organisations de la Société civile concerne l’espace Cedeao.

Il s’agit, selon Ciré Lo, directeur de cabinet du ministre de la Famille, d’« un dispositif juridique de promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes. En se dotant d’un tel outil, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) traduit sa conviction que l’égalité de genre est d’abord une question de principe dictée par un souci de justice et un enjeu de développement pour les états membres».

Mais aussi d’un échange entre les acteurs de l’égalité de genre pour une meilleure compréhension de l’Acte additionnel, qui est un accélérateur de l’intégration régionale. Et de voir les dispositifs de suivi, de veille et d’évaluation qu’il va falloir mettre en place.  
 
Sandra Oulate Fattoh, directrice de centre de la Cedeao pour le développement du genre, souligne que «la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes s’inscrit dans un cadre plus large de promotion des droits humains et du développement durable à laquelle tous les pays membres de la Cedeao attachent la plus grande importance».

Et d’ajouter que «dans l’Acte additionnel les conditions devront être créées pour une meilleure appropriation de politiques et initiatives régionales pour la promotion du genre dans la Cedeao dans différents domaines de la vie humaine et des droits».

Elle a invité les différents acteurs à travailler davantage à harmoniser les stratégies et mutualiser les moyens pour accélérer l’implication et la visibilité des femmes dans les politiques de développement, notamment celles de l’Afrique de l’Ouest. 
 
Pour Mariame Coulibaly Seck, représentante Ceci-Unitera, le Sénégal a consenti beaucoup d’efforts dans la mise en œuvre des politiques qui tiennent en compte les questions de genre. C’est pourquoi, lance-t-elle : « nous devons conjuguer nos efforts pour éliminer tous les obstacles discriminatoires auxquelles les femmes sont confrontées en veillant à l’effectivité des éléments juridiques y compris celles en zone rurales et en situation de vulnérabilité. Et prendre des mesures proactives pour s’attaquer aux facteurs les empêchant de jouir d’un accès égal aux ressources et aux actifs productifs tel que la terre et le financement. L’égalité des sexes a un coût».

Elle poursuit pour dire que, «les défis et les enjeux qui ont une répercussion sur les femmes doivent être pris constamment en compte».

 


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR