Vendredi 15 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Le Sénégal mobilise deux nouveaux contingents de gendarmes au Mali et en Haïti

Single Post
Général Jean Baptiste Tine.

Deux nouveaux contingents de gendarmes ont été déployés au Mali et en Haïti. Le Général Jean Baptiste Tine, leur  remis le drapeau aux contingents Senpsu 5 (Minusma) et Senfpu 12 Minustah de la gendarmerie nationale déployé dans le cadre de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies au Mali et en Haïti. « Conformez-vous en permanence à nos lois et règlements ainsi qu’à ceux du pays hôte. Les règlements spécifiques des Nations-unies devront être scrupuleusement observés notamment ceux relatifs au code de conduite. Vous êtes nos ambassadeurs et vous avez une réputation à préserver. Ambassadeur du Sénégal, 1er  pays contributeur de police du continent vous avez de grandes responsabilités », leur a t-il demandé.

« Nous avons à l’honneur deux contingents destinés à deux missions véritablement contrastées. En Haïti, nous allons assister à l’extinction d’une mission, témoignage de sa réussite et son remplacement par une nouvelle plus adaptée à l’évolution de la situation alors qu’au Mali la Minusma continue de se consolider. Nous allons y renforcer notre présence par l’adjonction d’une capacité antiterroriste à notre 5e  contingent d’Ucp », a-t-il précisé. 

Selon le Général Jean-Baptiste Tine, « cette mission comptera sept unités de police constituées soit de 980 personnels et 295 policiers hors unités constituées. Elle sera chargée d’aider le gouvernement haïtien à « renforcer les institutions de l’état de droit en Haïti, d’appuyer et de développer encore la police nationale d’Haïti, et de suivre la situation en matière de droit de l’homme, d’en rendre compte et de l’analyser ». L’unité que la gendarmerie y déploie constitue la 12e  relève et compte un effectif de 140 personnels. Elle constitue l’une des 7 Ucp qui ont été retenues pour accompagner le nouveau processus et le développement de la Pnh, en servant de mentors et de modèles », ajoute le Général de brigade, commandant de la gendarmerie mobile.  

« L’état de droit et la justice sont les gages d’une paix durable. C’est la raison pour laquelle il faut rester optimiste relativement à la situation de la mission au Mali, la Minusma. Cette mission est confrontée à de sérieux défis des bandes armées et des groupes terroristes. Elle poursuit néanmoins son expansion et renforce ses capacités. C’est dans ce cadre qu’après avoir mené avec nous gendarmerie du Sénégal l’expérimentation des unités d’appui à la protection en RCA, le département des opérations de maintien de paix (Dpko) nous propose aujourd’hui de déployer pour la première fois une capacité antiterroriste au sein de l’unité constituée de police stationné à Bamako. Notre effectif va maintenant se chiffrer à 175 militaires de gendarmerie », dit-il.  « Toutes les dispositions nécessaires à un bon déroulement de votre mission ont été prises. Il vous appartient de maintenir les standards professionnels les plus élevés pendant les 12 prochaines moins », a conclu le commandant de la gendarmerie mobile.

Mamadou Salif DIENG



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email