Lundi 05 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Le sociologue Djiby Diakhaté : «La société sénégalaise ne peut pas accepter la manifestation publique de la pratique de l’homosexualité et du lesbianisme»

Single Post
Le sociologue Djiby Diakhaté : «La société sénégalaise ne peut pas accepter la manifestation publique de la pratique de l’homosexualité et du lesbianisme»

Directeur de la recherche et de l’Ecole doctorale de l’IAM (institut africain de management), le professeur Djiby Diakhaté décortique l’actualité et scrute d’un point de vue sociologique la recrudescence des cas de viols, de violences, d’homosexualité et de lesbianisme qui défraient la chronique ces derniers jours. Professeur Djiby Diakhaté répondait aux questions de Momar Mbaye dans le Grand Entretien de Seneweb. Ci-dessous quelques extraits de l'entretien en français (et en wolof), disponible ce soir sur votre portail Seneweb News.

Le rôle d’un sociologue dans la société sénégalaise


Ce qu’on attend d’un sociologue aujourd’hui, c’est de faire une étude sociologique des différentes mutations qui traversent la société sénégalaise. Une société marquée par un brassage culturel. Nous sommes assis sur un trépied avec d’une part l’occidentalité, de l’autre l’orientalité, et enfin notre caractéristique traditionnelle propre.

Nous sommes des sociétés excessivement complexes


L’histoire récente a montré que toutes les nations qui sont en train de connaître l’émergence, se sont fondées sur leurs valeurs traditionnelles propres. Le métissage est bon lorsqu’on en prend les éléments qui sont positifs et qui nous permettent de nous fortifier. Par contre le métissage est un handicap lorsqu’il conduit à un oubli de soi. Il faut se libérer de ce complexe d’infériorité.

Le traitement du fait divers dans la presse


Il faut en rendre compte, certes. Du fait divers, on ne retient que l’aspect négatif du divers. Lorsqu’il y a des éléments qui traversent notre société et qui sont en train de déstructurer notre tissu social, il faut en parler. Par contre les faits divers positifs ont tendance à être oubliés, comme les cas de solidarité, qui se font en toute discrétion. Il y a des pratiques positives qui continuent à être entretenues, en milieu rural par exemple. Malheureusement on a tendance à cacher ces bonnes pratiques et ne mettre l’accent que sur les mauvaises, comme si dans notre société, il n’y aurait que du mauvais.

La recrudescence des cas d’homosexualité et de viol


« Nous sommes dans une société où la ligne Maginot qui séparait la masculinité de la féminité est en train de se rétrécir, de disparaître progressivement. Avant, il y avait un type d’éducation qui avait essentiellement pour objectif de conférer à l’individu une Identité Sexuelle Remarquable. Dès le bas âge, on éduquait le jeune garçon de manière à l’amener à se rendre compte qu’il est un garçon, qu’il est un homme. Or, un homme, c’est un comportement, une attitude, une façon de parler, de s’habiller, de se coiffer, etc. Le garçon intériorisait cela par ce processus d’insertion psychosociale, ce processus d’éducation. Aujourd’hui, les façons de parler deviennent identiques, les hommes s’habillent, se tressent et mettent des boucles d’oreilles de la même manière que les femmes. Cette Identité Sexuelle Remarquable est en train de disparaître. Donc, il devient difficile, de nos jours, de distinguer l’homme de la femme dans certaines situations.


Nous sommes empêtrés dans le magma de la mondialisation, ce qui ne nous donne pas la possibilité d’être nous-mêmes. Nous sommes dans une situation où nous sommes plus les autres que nous-mêmes. Plusieurs études ont démontré que le monde est devenu un village planétaire, nous avons tendance à observer une uniformisation des conduites et des représentations ; nous sommes profondément envahis par ce qui se passe ailleurs. A nous de développer des anticorps pour y faire face.


Nous sommes une société poreuse à l’influence extérieure, ce qui est en train de faire disparaître cette ligne Maginot. Dans la société africaine chaque individu a son rôle. La famille qui était la cellule sociale de base traditionnellement ne joue plus le jeu.  Il y avait des valeurs et des principes ; ils ont disparu ; les grands-parents sont oubliés, relégués au second plan. Nous sommes dans une société qui a perdu ses repères, son modèle éducatif traditionnel et qui est maintenant complètement à la merci de toutes ces influences qui viennent de l’extérieur.

Le lesbianisme et l’homosexualité de plus en plus présents dans les médias sénégalais ?


Cela répond plus à une préoccupation mercantile. Avant, quand on parlait d’homosexualité, de lesbianisme, cela choquait tout le monde ; même si ça existait dans les sociétés traditionnelles, c’était à une proportion très marginale, faible. Aujourd’hui, la proportion devient de plus en plus grande. Il y a un conflit de génération autour de cette problématique. Les anciennes générations et les générations intermédiaires ne peuvent pas accepter des pratiques de ce genre, parce qu’elles ont été éduquées à certaines valeurs et à certains principes. Par contre les nouvelles générations, que j’appelle « e-generation », sont plutôt marquées par le modernisme, tellement ouvertes au monde, aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, qu’elles ont tendance à relativiser un certain nombre de principes. Pour eux, il faut permettre à l’individu de s’épanouir librement. Certains vont jusqu’à dire que c’est en rapport avec les droits de l’homme.

La liberté dans tout ça ?


Elle suppose des conditions à respecter, on ne peut pas être libre sans obéir à des conditions. Quand vous dites « je suis libre », vous obéissez à certaines règles grammaticales. Liberté et obéissance ne s’excluent pas. On peut être libre en respectant certains principes et valeurs. Or, dans la société traditionnelle, l’homosexualité et le lesbianisme était très cachées, très marginalisées, si elles existaient. Aujourd’hui, ces pratiques veulent se montrer au grand jour. Elles veulent défier les valeurs et les représentations, et exprimer leur liberté de la même manière que les autres qui expriment leur hétérosexualité. Il y a un certain nombre de barrières qu’il ne faut pas enjamber. Que ceux qui ont choisi l’homosexualité et le lesbianisme le fassent dans la discrétion la plus totale, qu’ils ne se montrent pas au grand jour jusqu’à choquer les représentations et les traditions des autres.

L’homosexualité, a-t-elle sa place dans la société sénégalaise ?


La société sénégalaise, qui est fortement croyante, ne peut pas accepter la manifestation publique de la pratique de l’homosexualité et du lesbianisme, sous une certaine forme. Cette société composée à 99% de croyants : musulmans, chrétiens et animistes. La pratique de l’homosexualité pose problème à partir du moment où ils veulent l’assumer en public. Quand ils le revendiquent ou quand ils veulent faire un lobbying pour inscrire leurs droits dans les textes qui organisent notre vie sociale, il y a un problème. Notre société n’est pas prête à accepter cela. Même si la croyance et la pratique religieuse diminuent de plus en plus, le lesbianisme et l’homosexualité n’auront pas leur jour de gloire demain.

Peut-on être musulman et homo ?


Ce n’est pas possible. L’islam en tant que religion interdit systématiquement la pratique de l’homosexualité. Et considère cela comme une pratique excessivement grave. Au Sénégal par exemple, ceux qui boivent l’alcool ne sont pas forcément des Michel et des Jean, ce sont des Amadou et des Moustapha qui consomment l’alcool. Si l’on veut développer la croyance religieuse, il faut retravailler au niveau de la famille. Revoir notre système éducatif, qui avant développait des leçons de morale, de civisme, des valeurs qui sont en train de disparaître. L’incivisme a conduit récemment au stade des jeunes à brûler le drapeau. Donc il faut revoir le système éducatif. Il faut un travail d’éducation de masse.


[Le Professeur Djiby Diakhaté, invité de l’émission Le Grand Entretien, à écouter ce soir sur Seneweb.com]


affaire_de_malade

32 Commentaires

  1. Auteur

    Voila

    En Octobre, 2012 (11:52 AM)
    NDAWWWWWWWWWWWWWWWWWW DEEEEEUUUUUUUUUUUUUUGGGGGGGGGGGGGGGGGGG :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Mameediarra

    En Octobre, 2012 (12:00 PM)
    je ne pense pas qu'il y ait une manifestation publique de l'homosexualité !



    d'ailleurs qu'entend t on par manifestation publique ? y a pas une manifestation publique de l'hétérosexualité au sénégal donc je ne pense pas qu'il puisse y avoir de manifestation publique de l'homosexualité.



    qui a déjà vu des couples hétérosexuels sénégalais s'embrasser et se tenir main dans la main en plein jour au sénégal ?  :hun:  :hun:  donc s'il n y a pas de manifestation publique de l'hétérosexualité il ne peut pas y avoir de manifestation publique de l'homosexualité



    ce dont il est question c'est de dépénaliser et faire en sorte que deux personnes de même sexe MAJEURS CONSENTANTS qui couchent ensemble ne soient pas emprisonné juste pour cet acte, c'est ça le sens de la dépénalisation ! ni plus ni moins  :up:  :up: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Temporaire à La Sonatel

    En Octobre, 2012 (12:02 PM)
    La sonatel nous exploite à longueur de journée. Changez nos conditions de travail sinon.....

    Les temporaires vivent le calvaire au sein de la sonatel. Je ne sais pas pour les autres mais pour nous qui sommes à la medina nous sommes entrain de s'organiser et si Le DG ne réagit pas on risque de perturber le travail et tout le mode aura des problèmes.

    Regroupons nous et combattons nos droits.
    {comment_ads}
    Auteur

    Razor

    En Octobre, 2012 (12:03 PM)
    POURTANT BETHIO EST UNHOMOSEXUEL. C'T LUI QUI A DEMANDE D'ÊTRE TRANSFÉRÉ À DAKAR POUR ÊTRE À CÔTÉ DE TAMSIR JUPITER NDIAYE. IL A ÉPOUSE SES SEPT BITCH POUR MASQUER SON HOMOSEXUALITÉ. BETHIO TOUNE EST UN MÉCRÉANT DE PREMIÈRE CLASSE AVEC SON FAT ASS.

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :dedet:  :dedet:  :down:  :down:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Kaw Kaw Bi

    En Octobre, 2012 (12:06 PM)
    Alors quels sont les peches que je puisse faire et rester un bon musulman? Vol, adultere, cambriolage, consummation du porc....???? Ou est-ce que les musulmans sans peche?
    Top Banner
    Auteur

    Socio-anthropologue

    En Octobre, 2012 (12:18 PM)
    L'analyse aurait pu être plus approfondie. Il est surtout question de comment devient-on socialement homosexuel, lesbienne. C'est un fait, une pratique pathologique, et le pathologique l'est toujours par rapport à quelque chose considérée comme normale. Or si c'est la société qui définit le normal et le pathologique, c'est donc elle qui en même temps decrète le pathologique, en l'occurrence l'homosexualité. Dans ce sens, on peut dire que c'est la société qui crée ses homosexuels: d'où la légitimité de se demander comment la société crée-t-elle des homosexuels. Pour ce, une étude sociologue partant du terrain s'impose. Car il faut questionner les PD (deviants sexuels sociaux) comment se sont-ils lancé dans cette pratique. De sorte qu'on ne peut pas être sociologue et se permettre (après avoir bu son leuweul) de faire une analyse spontanée de ce phénomène.

    Autre chose: Comment la société sénégalaise dans son évolution intègre-t-elle de plus en plus cette réalité dans son discours? Idem

    Merci
    {comment_ads}
    Auteur

    Lola

    En Octobre, 2012 (12:19 PM)
    Bonjour, votre analyse est trés pertinente.

    Merci beaucoup

    Si les homos font une marche, ils vont voir la population.

    {comment_ads}
    Auteur

    Injuma

    En Octobre, 2012 (12:21 PM)
    J'apprécie les réponses sans ambages fournies par le sociologue et ne laissent transparaitre aucune opportunité fut - elle mondialisation pour nous laisser tirer par la barbe vers des actes qui bouleversent totalement notre humanité, ces conneries de mariage entre hommes pour lesquels on parle de procréation assistée pour leur permettre d'élever des enfants, d'ailleurs sur cette question les auto - proclamés défenseurs des droits de l'homme doivent se prononcer sur les fondements juridiques de cette procréation assistée, non nous ne sommes pas prêts et nous ne le serons jamais car nous n'avons pour cela la bénédiction de nos illustres illuminés ...
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngor

    En Octobre, 2012 (12:27 PM)
    PAS DE MASLA OU DE RAIL MOU SEDD:



    GORDJIGUENE MOM SOTTI ESSENCE TAL REK;





    ON S'EN TAPE DES DROITS DE L'HOMME :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 



    GORDJIGUENE MOM SOTTI ESSENCE TAL SOU DOUYOUL NIOU KHEUP CI AMONIAK :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    Top Banner
    Auteur

    Zeus

    En Octobre, 2012 (12:30 PM)
    MAME DIARRA tu va mourir et tu iras en enfer que Dieu m'entend
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngor

    En Octobre, 2012 (12:31 PM)
    AUCUN DE NOUS AIMEREZ VOIR SES ENFANTS GRANDIR DANS UN QUARTIER DE GORDJIGUENE: DONC LA SOLUTION EST SIMPLE:



    SOTTI ESSENCE TAALL REK :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Gege

    En Octobre, 2012 (12:31 PM)
    "La recrudescence des cas d’homosexualité et de viol" un sous- titre très accrocheur que de comparer l homosexualité et le viol et de ne rien développer dessus ....normal vu qu ' il n y a aucun rapport ....manipulation quand tu nous tiens !!!!!!!!........ idem pour le rapport avec la religion , toute les religions traite du respect des autres , et la religion étant un acte personnel , le choix des autres n ' est pas votre problème , mais en plus de les juger , c est pécher !!!! vous vous prenez pour qui pour juger ....dieu !!!!!!!!!!!!! commencez déjà par vous occuper de votre propre personne et de vos défauts au lieu de vous occuper de ceux des autres ..........
    {comment_ads}
    Auteur

    Un Clein D Oeil

    En Octobre, 2012 (12:46 PM)
    C est un homme qui fait des analyses pertinantes dans le social mais malheureusement la société senegalais composée une taux importante de jeune inconscients de leurs actes dans le future.une population dont tu fais le constat que dans les maisons, les quartier, les villages les communes,les departement,les region meme dans le gouvernement devient de plus en plus rare de voir des hommes qui peuvent etre de reference en vers la population chaque jour que dieu fait on voit ou attend des faits divers entre conflits de générations des vieux personnes qui cherchent des jeunes filles de driankes qui cherchent des personne robustes et le pire arrive quant on voit des filles ensemble et des hommes ensemble font l amour.je pense l etat doit prendre toute sa responsablite sur ces actes indigne de la société composé 99% des croyants.La C.N.R.A doit etre vigilante sur les scenes television et sur l internet qui font une grand influence de tout ces actes.
    Top Banner
    Auteur

    Souffrant

    En Octobre, 2012 (13:08 PM)
    Certes j'ai penchant pour les hommes mais je ne serai jamais pour une dépénalisation de l'homosexualité encore moins de de faire une faire une marche pour la cause. Je suggère aux parents de veiller d'avantage sur l'éducation de leurs enfants et les aider à corriger certains tares. La plus part des homosexuels le sont au bas age et les parents et amis en riaient. Il ne faut pas laisser les enfants avoir certaines fréquentations et certains comportements, à la longue cela devient une habitude et comme dit l'adage l'habitude est une seconde nature. Je vous parle en conséquence de cause, j'ai presque tout ce qu'il faut pour être heureux (un bon job, une famille...) mais au fond de moi je ne le suis à cause de cette vice qui de temps à autre me pousse à faire des relations contre nature que je régrette aussitôt après. Même si mes amis et parents pensent que je suis la <>

    A chaque prière, je demande à Dieu de ma tête ce désir incompris et je prie pour que ce phénomène ne prend pas de surface jusqu'à ce que des homosexuels osent s'afficher et réclamer des droits si on peut les appeler droit même.

    De toute façon, je demande à tous ce qui liront ce commentaire de prier pour moi pour que le bon Dieu m'aide à ne plus faire ces pratiques malsaines qui constituent la grosse tâche noire de ma vie (je prie, je jeune même hors ramadan, je donne l'aumône, je gagne ma vie honnêtement...)
    {comment_ads}
    Auteur

    Idéaliste

    En Octobre, 2012 (13:24 PM)
    Je trouve l'analyse de ce professeur vide de sens et d'une pauvreté incommensurable. Comment peut-on être sociologue, ce qui suppose avoir lu Freud, Kinsey et autres psychanalystes, et avoir une vue aussi simpliste de l'homosexualité? Je réfute avec la dernière énergie l'idée que l'homosexualité est une pathologie, ce qui reviendrait à faire passer les homos pour des malades mentaux. Quand à "Souffrant", c'est dur mais je suis à peu près dans la même situation que toi : Homo, gagnant honnêtement ma vie, social, poli, correcte, bref le garçon parfait, aimé et apprécié de tous, mais..hélas, je ne peux m'expliquer mon orientation envers les hommes, même si par ailleurs j'ai trouvé dans la psychanalyse des bribes d'explications qui ne m'on pas satisfaites. Espérons, car en fin de compte il n'y a que çà qui nous reste, que nous changerons un jour, qu'un miracle se produira et que nous serons "normaux".
    {comment_ads}
    Auteur

    Advisor

    En Octobre, 2012 (13:25 PM)
    Quelles sont les productions de monsieur Diakhaté sur ce sujet : Recherches, publications, enquêtes, etc. Ce monsieur est un bavard qui n'a jamais réfléchi sur quelques thèmes que ce soit. Je constate néanmoins qu'il a un point de vue sur tout. C'est dommage pour l'université et pour les média qui l'invite pour avoir un vernis scientifique. Universitaire produisez ..... Salam
    {comment_ads}
    Auteur

    L'éclaireur

    En Octobre, 2012 (13:38 PM)
    Le plus souvent le professeur Djiby diakhaté parle de choses qu'il ne maîtrise pas. il confond sociologue et psychologue parfois, alors qu'il y a une différence entre ces deux; pour vous expliquer simplement retenez que l'objet de la sociologie c'est le fait social et l'objet de la psychologie c'est le comportement. Appréciez et vous verrez que djiby diakhaté parle plus du comportement que du fait social; qui plus est beaucoup d'étudiants et de professeurs au département de socio de l'ucad ne lui reconnaissent pas le statut de sociologue car c'est un prof de philo qui n'a pas appris les bases de la socio.

    Top Banner
    Auteur

    Mon Avis

    En Octobre, 2012 (13:50 PM)
    Bien dit professeur.

    Quant a toi mame diarra té malade koma peut tu vouloir kon dépenalise l'homosexualité dans un pays ou plus de 90/° sont des musulman?est ce ta idée des conséquences de cette dépenalisation dont tu prone?je c pas kelle é ta réligion mais nous musulman inchalla on ne l'acepteré.
    {comment_ads}
    Auteur

    Blancheneige

    En Octobre, 2012 (13:51 PM)
    Et puis il a toujours tendance à se glorifier en parlant d'homos et de lesbiennes . Pourquoi

    C'est presque le seul sociologue qu'on interroge sur ces cas

    Laissons les de coté . Seul DIEU pourra le régler

    {comment_ads}
    Auteur

    Noah

    En Octobre, 2012 (14:13 PM)
    L'homosexualité a toujours existé au Sénégal certes cachée et tolerée dans sa cachette. Les religions révélées exitent depuis plus de 3000 ans et n'ont jamais pu eradiqué ce phenomene. Maintenant, la question qui se pose est est ce l'homosexualité est eradiqualble?. Les homosexuels biologiques et hormonales se montrent s'ils ne se sentent pas menacés. Le peuple Sénégalais dans son ensemble n'est pas encore prêt pour accepter ce phenomene indeniable donc il faut que les homo continuent de vivre dans dans la discretion pour le moment et pêut d'ici cent ans le peuple sera autant éduquer et mur dans son ensemble pour relativiser leur croyance.
    {comment_ads}
    Auteur

    Loth

    En Octobre, 2012 (14:21 PM)
    L'homosexualite qui a survecu les chatiments de Sodome et Gomorrhe, du peuple de LOTH, l'holocauste, les croisades et autres persecutions,........., ne mourra pas au 21eme siecle.
    Top Banner
    Auteur

    Es

    En Octobre, 2012 (14:27 PM)
    Je respecte Dijiby Diakhaté que j'aime bien écouté d'ailleurs. Mais je je ne vois pas ce que dit ce "sociologue" qu’un individu lambda (connaissant la société sénégalise) ne pourrait dire. Il reste souvent sur des constats en surfant sur la morale religieuse. An Sénégal, j’ai comme l’impression que l’on confond "sociologue" et "moraliste".

    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalese Dunx

    En Octobre, 2012 (15:00 PM)
    Passage d'une chanson de la célèbre Dalida :-D  :-D  :-D  :-D 



    Parolé parolé parolé¨Parolé parolé parolé et encore des parolé

    qui s'envolent au vent :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    Boyemerician

    En Octobre, 2012 (15:05 PM)
    senegal vous a vez beaucoup de temps comme vous avez rien a faire rester la bas s occuper lles histoire des homo ke vous le voulez ou non ya beaucoup d homo au senegal et la plupart ne se cache meme pas depenaliser ou non depenaliser sa sert a rien ils sont libre les homo qu ont en prison c est pas a cause de leur orientation sexielle soite on les arrete par racolage ou chantage donc essayer davancer dans votre vie et chercher a payer un mouton a votre mere ou aider a ceux qui nont pas en tant que bon musulman et croyant
    {comment_ads}
    Auteur

    Eclair

    En Octobre, 2012 (15:22 PM)
    tu te fatigue mbam darra tu n auras jamais ce que tu veux ta lutte pour la perversion est perdu d avance



    Top Banner
    Auteur

    Noah

    En Octobre, 2012 (15:24 PM)
    On peut exprimer nos opinions sans s'insulter. C'est dommage que le monde n'est pas parfait et ne le sera jamais.
    {comment_ads}
    Auteur

    Hope

    En Octobre, 2012 (16:05 PM)
    @ Mameediarra



    Je pense que tu fais erreur dans l'interprétation des propos de M.Diakhaté. Peut-être le fais-tu exprès?   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  

    Il parle de l'esprit de la loi alors que toi tu restes en surface...

    Le sénégalais n'a pas un tempérament démonstratif. D'ailleurs les manifestations publiques d'affection semblent inexistante dans notre société. Mais de plus en plus, les choses changent. Les nouvelles générations semblent plus décomplexées. Elles ingèrent toutes formes d'images venues d'ailleurs et délaissent de plus en plus les vertus d'antan. M. Diakhaté le dit très bien. Ce qui veut dire que les manifestations publiques d'affection telles qu'on les voit aujourd'hui dans d'autres sociétés vont tôt ou tard arriver chez nous. Ce n'est qu'une question de temps si notre "village planétaire" continue dans sa lancée "universaliste". Dans l'esprit d'une loi qui dépénaliserait l'homosexualité, cela ouvre bien la voie au "manifestations publiques". ll me semble que c'est bien de cela dont il s'agit.

    {comment_ads}
    Auteur

    Diaw Ndiaye

    En Octobre, 2012 (17:00 PM)
    Il ya un element qui manque dans cette reflexion qui au demeurant est bien articulee: il faut faire la difference entre homosexualite comme mode de vie (comme en Occident, to come out of the closet), d'un cote et l'acte sexuelle entre hommes et femmes de l'autre. L'acte sexuel entre hommes a toujours existe depuis le debut de l'humanite et existera toujours, meme chez les Arabes musulmans cela existe, mais on se cache , on se marie on a des enfants mais on est homo cache. Par contre, l'Occident, la mondialisation, les droits de l'homme, liberte, etc. ont mis sur la table la reconnaissance de l'homosexulaite comme un fait, qui est dans les genes et on nait avec, ces lobbies veulent une reconnaissance publique de l'homosexulaite (mariages entre hommes ou entre femmes se font en Occident maintenant ainsi que l'adoption d'enfants par les couples homos). La societe senegalaise et africaine n'est pas prete pour l'homosexualte ouverte. Donc l'hypocrisie regne: on est homo mais on se cache et on se donne une respectabilite.
    {comment_ads}
    Auteur

    Plus De Doute!

    En Octobre, 2012 (17:01 PM)
    Les modérateurs de ce site sont des PD... Ils viennent de faire sauter tous les commentaires HOSTILES à la DÉPÉNALISATION de l'homosexualité pour ne maintenir que ceux des PD QUI SONT EN SA FAVEUR.

    SURTOUT CELUI DE "le vrais" qui n'est autre que TATA EVA DIOP TRAV (travelo).



    SON COMMENTAIRE EST UN TISSUS DE MENSONGE! N'ACCORDEZ AUCUN CRÉDIT À TOUT CE QU'IL RACONTE.....



    Seneweb est une pourriture! Je comprends mieux pourquoi vous vous êtes débarrasser de XIMPERATOR et YVREE.
    Top Banner
    Auteur

    Socio-anthropologue

    En Octobre, 2012 (17:04 PM)
    L'analyse aurait pu être plus approfondie. Il est surtout question de comment devient-on socialement homosexuel, lesbienne. C'est un fait, une pratique pathologique, et le pathologique l'est toujours par rapport à quelque chose considérée comme normale. Or si c'est la société qui définit le normal et le pathologique, c'est donc elle qui en même temps decrète le pathologique, en l'occurrence l'homosexualité. Dans ce sens, on peut dire que c'est la société qui crée ses homosexuels: d'où la légitimité de se demander comment la société crée-t-elle des homosexuels. Pour ce, une étude sociologue partant du terrain s'impose. Car il faut questionner les PD (deviants sexuels sociaux) comment se sont-ils lancé dans cette pratique. De sorte qu'on ne peut pas être sociologue et se permettre (après avoir bu son leuweul) de faire une analyse spontanée de ce phénomène.

    Autre chose: Comment la société sénégalaise dans son évolution intègre-t-elle de plus en plus cette réalité dans son discours? Idem

    Merci
    {comment_ads}
    Auteur

    Laf

    En Octobre, 2012 (22:20 PM)
    merci djiby. Jpens k Lomo é bani par ttes les religions révéléés, presk ttes les culturs... la seule solution c ce ka di LISLAM (les lapider)sinoin on risk detr chatier par ALLAH avec ces homo de je ne sé po kw...
    {comment_ads}
    Auteur

    Extremeño

    En Octobre, 2012 (10:38 AM)
    merçi grand djiby yalla nala yalla feyal bopam sinon namnanioula homosexsualite dans un pays est toujours acconpagner de malheur surtout quand on se considere un pays musulman,et un conseille tres important tout ce que le bon dieu nous a interdit est toujours le mieux pour nous merçi les amis
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email