Dimanche 05 Février, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

[Focus] Limitation de la durée d’exploitation : Ndiaga Ndiaye, Car rapide, 7 places, Tata …tous bons pour la casse

Single Post
[Focus] Limitation de la durée d’exploitation : Ndiaga Ndiaye, Car rapide, 7 places, Tata …tous bons pour la casse
La série macabre sur les routes sénégalaises se poursuit avec cette fois un dimanche (8 janvier 2023) tristement noire où 39 personnes ont perdu la vie dans un accident survenu à Kaffrine. Si la surcharge des véhicules de transport en commun a été pointée du doigt, la vétusté du parc automobile ne saurait être occultée dans la liste des défaillances. Coup d’œil sur les cartes-grises des véhicules de transport en commun. 

L’Etat du Sénégal s’est résolument engagé dans la lutte contre l’insécurité routière galopante qui décime en moyenne 700 vies humaines chaque année. A l’issue du conseil interministériel d’hier consacré à ce fléau, suite à l’accident dramatique de ce dimanche 8 janvier 2023 qui a fait 39 morts, 22 mesures ont été adoptées par les parties prenantes (Etat et acteurs). Parmi celles-ci figure la limitation, par arrêté ministériel (dans les 72 prochaines heures), de la durée d’exploitation à 10 ans pour les véhicules de transport de personnes et à 15 ans pour les véhicules de transport de marchandises.

Une décision qui, si elle est appliquée, mettra l’écrasante majorité du parc automobile très vétuste à la fourrière. Les cars-rapides, ces minibus bariolés qui font le charme de la capitale sénégalaise, vont quitter définitivement la circulation comme le souhaitait l’Etat depuis plusieurs années. Produit par Renault-Saviem entre 1965 et 1977, la fourgonnette SG3, spécialisée dans le transport de marchandises, a retrouvé une seconde vie -assez longue du reste- au Sénégal où elle est transformée en véhicule de transport de personnes.

Renault SG3 ‘’Car-rapide’’, un has been de l’automobile

Malgré la difficulté de retrouver des pièces de rechange sur le marché (Renauld n’en produit plus depuis 1982), les exploitants sénégalais de ce type de véhicule utilisent le système D (Débrouille) pour rafistoler les pièces et maintenir ce cercueil roulant en circulation. Ceci, au vu et au su des autorités dont les décisions sont restées des effets d’annonce.

La Mercedes-Benz 508D ‘’Ndiaga Ndiaye’’, bonne pour la fourrière

Les cars-rapides ne sont pas les seuls véhicules bons pour la casse et qui roulent encore au Sénégal. Les ‘’Ndiaga Ndiaye’’ sont également à ranger dans le même lot. Portant la touche particulière du ‘’Henry Ford du baol’’, le ‘’Ndiaga Ndiaye’’ s’est imposé dans le marché du transport sénégalais depuis 1983. L’ancien apprenti-chauffeur saisonnier, Ndiaga Ndiaye a ravi la vedette (au Sénégal) à Paul Daimler, Carl Benz et Emil Jellinek-Mercedes, ces concepteurs du constructeur allemand Mercedes-Benz, sur un de leur propre produit : la 508d.

Ce véhicule utilitaire allemand des années (1968-1980), porte depuis près de 30 ans, sous nos cieux, le nom de ‘’Ndiaga Ndiaye’’. C’est vers 1983 que Ndiaga Ndiaye a commencé à transformer la Mercedes-Benz 508d, un véhicule de transport de marchandise à la base, pour en faire l’un des moyens de transport en commun les plus populaires au Sénégal. Depuis, le nom de Ndiaga Ndiaye, devenu un label, est indissociable à la 508d au Sénégal.

Le baol-baol finit par créer un empire et ses véhicules se comptent par centaines. Son parc était estimé à pas moins de 355 véhicules ‘’Ndiaga Ndiaye’’ en 1986 et monopolisait plus de 90% du transport urbain et interurbain faisant de l’ombre à ses concurrents qui se partageaient la ‘’portion congrue’’ de 10%. Son empire était si puissant qu’en 1985, l’Etat du Sénégal a fait appel à lui pour assurer le service public durant la grève des travailleurs de la défunte Sotrac, ancêtre de l’actuel Dakar Dem Dikk.

Aujourd’hui 40 ans après la mise en circulation de la version modifiée (par Ndiaga Ndiaye) de la 508d, le temps est maintenant venu qu’elle cède la place à des véhicules plus modernes et répondant aux normes de sécurité routière.

Peugeot 505 break ‘’7 places’’, en circulation plus de 40 ans après sa fabrication

En plus de défier le temps, les ‘’7 places’’ chahutent également le président de la République Macky Sall qui avait annoncé leur retrait de la circulation en 2020. L’Etat qui avait enclenché le processus, avait même réceptionné en grande pompe au palais de la République, un premier lot important de minibus 15 places en septembre 2020. Mais la machine du renouvellement s’est vite grippée et les vétustes 305 break communément appelés ‘’7 places’’ continuent d’arpenter les routes du Sénégal en toute insécurité.

Mis sur le marché en 1979, la Peugeot 505 a été remplacée en 1989 par la 605. Elle restera dans les  catalogues Peugeot jusqu’en 1992 avant que le constructeur automobile cesse de la commercialiser. Au Sénégal, 30 ans après son retrait des catalogues Peugeot, fait fureur dans le transport interurbain. Des milliers de véhicules de ce type quittent quotidiennement les différentes gares du pays avec une dizaine de personnes à bord.

Minibus Tata, la 1ère et la 2e génération toujours en circulation

Si cette décision de limitation de la durée d’exploitation des véhicules de transports est appliquée, même les minibus Tata ne seront pas épargnés notamment ceux de la première et de la deuxième génération (King long) qui sont entrés en circulation de décembre 2005 à Septembre 2008. Premier jalon du programme de renouvellement du parc de ‘’cars rapides’’ et de ‘’ndiaga ndiaye’’, financée par la Banque mondiale et les opérateurs de l’Aftu à hauteur de 10,7 milliards de FCfa, certains minibus Tata se sont retrouvés dans la même situation que les ‘’cercueils roulant’’ qu’ils devaient remplacer.

Après 17 années d’exploitation, ces minibus de la première et de la deuxième génération sont devenus vétustes et continuent de circuler malgré tout. Ceux de la troisième (2010-2013) et de la quatrième (2014) générations seront bientôt frappées par la nouvelle mesure gouvernementale.

Camions gros-porteurs (Berliet), bus de transport interurbain sont quasiment tous dans la même situation. D’ailleurs d’après une étude réalisée en 2017, l’âge moyen du parc automobile est de 20 ans. Les autocars interurbains sont dans le rouge avec une moyenne d’âge de 30 ans, de même que les autocars urbains, les taxis interurbains et les camions qui ont une moyenne d’âge qui tourne entre 28 et 33 ans. C’est dire donc que l’Etat aura du pain sur la planche pour faire appliquer cette mesure.


37 Commentaires

  1. Auteur

    Dine

    En Janvier, 2023 (15:18 PM)
    C'est mesure sont betes dans la mesure ou si on limite le parc à 10 an spour les vehicule de transport de personne il aura plus de transport au senegal.

    Marchandise mome 15 wakhatoumako .
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2023 (16:00 PM)
      Je pense qu'il faut comprendre par exploitation la date à partir de laquelle le véhicule est mis en service pour le transport des personnes et marchandises. Ce qui veut dire qu'un véhicule peut avoir 8 ans et commencer à "travailler" pour 10 ans. Donc ce véhicule sera opérationnel pendant 18 ans.
    {comment_ads} {comment_ads} Top Banner {comment_ads}
  2. Auteur

    Gorgui Loro

    En Janvier, 2023 (15:21 PM)
    donc plus de vehicules au senegal. on retourne vesles charettes et chariots
    {comment_ads}
    • Auteur

      Hé!

      En Janvier, 2023 (18:38 PM)
      Tout le monde est d'accord sur l'âge anormal des ces véhicules et demande leur remplacement. Mais ça, ça a un coût.
       
      Le voyageur est-il prêt à subir une hausse du prix du ticket ? Sans parler de la diminution du nombre de places affectées et de l'interdiction pour ces véhicules de rouler la nuit qui entraîneront des pertes de revenues, un manque à gagner qu'il faudra combler ?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (15:24 PM)
    Le problème c est n est pas le Pneus mais le comportement des gens même si y a nouveaux pneus on respecte pas la vitesse les surcharges  un seul chauffeur veut faire plusieurs voyages sans dormir faut gâter le gagné pain des pauvres sénégalais Lou ni teleu rek ngueni dam Na les véhicules viennent ici en bon état Guen Yan len lounou atanoul  di wakh pneus ce régime n écoute que les grands place wakhou ataya nan café il faut pousser aux chauffeurs le respect du code de la route s il faut faire des formations gratuites wassalam bayil len émotion 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Oussou Les Sous

      En Janvier, 2023 (16:53 PM)
      Oui mon cher, et en plus des contrôles techniques rigoureux. Si on regarde bien les débris on peut même constater que le matériau après choc violent montre son degré de dépréciation et d'avarie du fait du temps. On dirait des pièces détachées entassées en vrac.
       
      Malheureusement, d'ici trois semaines, on oublira tout, d'autres catastrophes surviendront et les mêmes scènes de réactions, d'émotions reviendront et encore et encore et on ne connaîtra pas la fin, car le """JOOLA""" n'est pas si loin.
       
      On aura rien appris et tout cela a un mobile écoeurant c'est à dire le désir de gagner plus qu'on en peut à l'instant même.
       
      Prompt rétablissement aux blessés et qu'Allah accueille en son Paradis les morts. Aux familles des victimes, je souhaite du courage dans l'acceptation de ce destin douloureux. Qu'Allah garde ce pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (15:29 PM)
    faut faire attention! les tata sont venus y a pas longtemps et ils sont plus mauvais que les ndiaga ndiaye. l etat d un vehicule ne peut s apprecier que par son age! la qualité du vehicule est essentielle. on ne peut mesurer une mercedes a un tata. logiquement là ou la mercedes fait 10 ans le tata devrait faire max 5 ans
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (15:30 PM)
    Article bien présenté pour une fois
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2023 (18:43 PM)
      Tout à fait. Je ne pense pas que cet article soit rédigé par un journaliste de seneweb. Même pour copier et coller ils font des fautes. Pour la première fois que je lis un article de seneweb de bout en bout sans avoir des nausées. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Merci

    En Janvier, 2023 (15:34 PM)
    Il faut changer tous ces vehicles , trop de morts sur nos routes. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Rappel

      En Janvier, 2023 (15:46 PM)
      J'avais écris ça y'a une semaine quand notre président ns parlait de l'indigence à l'émergence!!! J'avais dit " Il vit dans quel monde lui! Un pays qui tend vers l'émergence lol. Vs avez vu les car Ndiaga ndiaye et autre super @car rapide, qui depuis plus de 40 ans sont là!! C ça un pays ki tend vers l'émergence. Sans compter des milliers de jeunes ki font marchant ambulants tu les vois ds la circulation, c désœuvrant Walah!! Et c Dakar la capitale que tu vois ça, même à la place de l'indépendance à qlq encablures du palais y'a des marchands ambulants qui courent après un 3000 franc par jour là pour survivre . Sans compter les charretiers qu'on voit aux Almadies fann mermoz etc. Ce pays doit faire une révolution!!! C'est la seule solution!!! "
       
      Je pense que c'est toujours d'actualité. Rien ne va dans ce pays et ils veulent forcer un 3ème mandat! Il le feront sans la majeure partie du peuple alors car il va falloir nous tuer tous pour y arriver!
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalais

    En Janvier, 2023 (15:35 PM)
    Il faut combattre la corruption et nos hommes de l'état sont les plus corrompus. Le mal de  e pays c'est bien Magouille Sall ak djabootam
    {comment_ads}
    • Auteur

      Oussou Les Sous

      En Janvier, 2023 (17:26 PM)
      Ce que vous dites n'est pas propre à ceux que vous citez.
      Ils sont sénégalais comme tout un chacun ici et d'ailleurs aussi car nous ne sommes pas seuls sur terre pour nous accaparer de ce mal. Ici, existe une particularité c'est à dire quand tu ne donnes pas tu est maudit;
      quand tu as l'habitude de donner tout ce que tu dis est vrai même si tu mens; certains ont beaucoup de sens interdits parce que si tu vas là bas tu te sens obligé de mettre la main à la poche; si tu y vas sans mettre la main à la poche tu sera parfois maudit;
      si certains rendent un service important, ils croient parfois que tu devrais être son obligé à vie sauf s'il est plus riche que toi;
      à son lieu de travail quelqu'un se croit propriétaire de l'exécution de son devoir alors qu'il est payé pour çà et attend une reconnaissance bienveillante de ta part;
      de même que quelqu'un se croit obligé d'une gratitude pour obtenir un traitement de faveur.
      Le phénomène n'est pas politique mais social.
      Oussou Sans Les Sous veut recueillir les voix des sénégalais pour un poste électif n'aura rien parce qu'il n'a rien à donner même si son programme est le meilleur. """SOO YOROUL FALEWOUGNE LEU""".
      En tout cas ressaisissons nous car le mal est très profond et les politiques ne sont que d'autres Oussou Les Sous tous sortis de nos propres maisons.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (15:45 PM)
    je suis d'accord pour les remplacer mais par quoi ???Quand je vois des bus tata et dem dikk fumer et vieillir plus que la plupart des ndiaga Ndiaye et super je me  pose des questions .Laissons les transporteurs s'organiser et aller rencontrer des constructeurs de leurs choix

    Les super et ndiaga Ndiaye sont une très belle réussite sans eux personne ne va travailler dans ce pays

    Une periode de transition est nécessaire 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (15:47 PM)
    Si les propriétaires de véhicules de transport (on les connaît...leur nom est apposé en grandes lettres dessus ) ne bloquaient pas le gouvernement, nous aurions des trains de dernière génération qui mettraient nos régions à moins de 2 heures de la capitale. Le président a eu énormément de mal à mettre le TER en place justement pour les mêmes raison. Alors imaginez un Dakar - Kaolack en 75 minutes en toute sécurité.... mais ce sont les djinns et les esprits maléfiques qui semblent avoir causé l'accident. On ne peut plus se fier à personne de nos jours, hein...!
    Top Banner
    Auteur

    Nobs

    En Janvier, 2023 (15:47 PM)
    très bon article ! Bien documenté et tré fouillé.

    Mes encouragments aux journaliste.
    {comment_ads}
    Auteur

    Son Goten

    En Janvier, 2023 (15:53 PM)
    Ce qui me sidere, c'est notre capacité a gouverner par reaction! Comment peut on vouloir se developper ainsi? Pourquoi attendre que l'irreparable se fasse? C'est quoi ce type de gestion?

    Depuis Mathusalem, on sait que la gestion des transports et de toutes les infrastructures liées au transport ne sont pas optimales voire tres mediocres au Senegal et pourtant ils n'ont rien fait pour ameliorer le secteur. Ces gens ne nous respectent vraiment pas et pourtant c'est nous qui les payons et subventionnons bons nombre de leurs activités.

    L'Etat a la capacité de negocier avec les banques pour que les chauffeurs de car rapides et de Ndiaga Ndiaye aient recours a des bus Flambants Neufs qu'ils payeront en 10 mais ne le fait pas, ils n'y pensent meme pas. Pendant ce temps, les " Néw di Dollé " continuent a prendre ces moyens de transports et s'exposent au maladies pulmonaires graves et viendront remplir les hopitaux : lieu ou l'Etat echoue et continuera a echouer.

    Gouverner c'est prevoire mais helas, la prevision n'est le modus operandi de notre cher gouvernement! 

    A l'heure ou je vous parle, le péage, la sois disante meilleure infrastructure routiere du Senegal n'est pas eclairé la nuit. Objectivement, est ce que vous pensez que c'est du respect???
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2023 (20:36 PM)
      Eclairer une autoroute la nuit nest pas primordial, par contre un eclairage efficace et reglementaire sur les vehicules automobiles en circulation doit etre la 1ere priorite des autorites. Ceci implique des forces de l'ordre irreprochables et pour cela correctement remuneres. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Nd Mbow

    En Janvier, 2023 (15:54 PM)
    Mesure impossibile il faut laisser les voitures aggee entrer  avec des plaq jaune qui peux circuler a linterieur du pays.on as une popolation vehiculè moin de 5%
    {comment_ads}
    Auteur

    Dakarois

    En Janvier, 2023 (15:55 PM)
    Il faut que l'état accompagne ses mesures par une baisse drastique des droits de douane a l'importation quitte a inverser et augmenter le taux plus lage du vehicule est grand, il ne faut pas oublié les taxis dans le problème de vetusté du parc automobile Senegalais. Interdire de nouveau l'importation de vehicule particulier de plus de 5 ans, resserer la visite technique et trouver un moyen de sanction des policiers qui laissent rouler ces vehicules, bus et camions pas aux normes contre un billet peut etre en faisant le contraire leur payer une prime mensuel conséquente selon le nombre de vehicule mis en fourrière.
    Top Banner
    Auteur

    En Janvier, 2023 (16:09 PM)
    trop de bavardage inutile dans ce pays

    on sait ce que l on doit faire mais vu l hypocrisie de la majorité des senegalais y aura aucun changement
    {comment_ads}
    Auteur

    Lui Et Moi

    En Janvier, 2023 (16:10 PM)
    Cette mesure n'est pas réaliste. La durée de 10 ans n'est rien.pour l'exploitation d'un véhicule. A mon avis il faut retirer les véhicules dont le fabriquant a cessé la production depuis plus de 10  ans parce qu'après cette période, il n'y a plus de pièces de rechanges disponibles sur le marché , par conséquent leur entretien ne peut se faire correctement. Si toutefois les véhicules en circulation ne répondent pas aux normes de sécurité,  n'ont pas subi de modifications de nature à altérer celles-ci,  ils devront être refusés à la visite technique. Ça c'est de la rigueur qu'il faut dans les contrôles  techniques
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (16:25 PM)
    Faut tout mettre à la fourrière. Comme ça il y aura moins de gens qui vont voyager sur Dakar 
    {comment_ads}
    Auteur

    Dome Yaye

    En Janvier, 2023 (16:49 PM)
    Jakarta yi nak 
    Top Banner
    Auteur

    Un Passant

    En Janvier, 2023 (16:49 PM)
    Thiebeu Ndiaye, félicitations pour cet article très instructif, simplement écrit et donc facile à comprendre. Merci et bravo.
    {comment_ads}
    Auteur

    Enqueteur

    En Janvier, 2023 (16:52 PM)
    Allez réfléchir encore.

    Note: une voiture doit être validée après une expertise technique. 

    Note: un règlement respecté est meilleure. Même si une route est défectueuse,  on ne peut pas l'incriminer. Il faut des signalisations adéquates pour informer le conducteur car il n'existe pas de routes parfaites ou de pneus parfaits.

    Et les policiers : ils font juste ce que vous faites au sommet de l'état.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (16:57 PM)
    Les bus tata sont très dangereux, ils roulent à des vitesses pas possibles
    {comment_ads}
    Auteur

    SÉnÉgalais

    En Janvier, 2023 (17:14 PM)
    IL FAUT TOUJOURS METTRE EN PLACE AU PRÉALABLE LES MOYENS FINANCIERS ET INFRASTRUCTURES AVANT L'APPLICATION DE QUELQUE MESURE. Restons lucides...
    Top Banner
    Auteur

    Man Lebou Bi

    En Janvier, 2023 (17:20 PM)
    les Ndiagas DIOP, il n'existe plus de Ndiaga NDIAYE. Ces derniers etaient bien 
    {comment_ads}
    Auteur

    Me

    En Janvier, 2023 (17:46 PM)
    Senegal = Bombe en retardement. Just waiting to blow off.
    {comment_ads}
    Auteur

    De Passage

    En Janvier, 2023 (18:33 PM)
    Très bel article. Félicitations au journaliste qui l'a mis au point. Prompt rétablissement à tous les blessés et qu'allah pardonne et accueille en son paradis ceux qui y ont laissé la vie
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (19:17 PM)
    Je ne suis pas transporteur mais je pense qu'il n'est pas possible de rentabiliser une voiture en 10 ans. Sinon, les billets seraient si chers que les populations ne pourraient les payer. 

    Quant aux portes bagages en l'état actuel, s'ils sont interdits alors que les voitures ne sont pas équipés de soutes à bagages comment et où mettre les valises ? Ces mesures sont certes pertinentes mais, pour certaines, ils faudra plus de temps pour prendre en compte tous les paramètres.
    Top Banner
    Auteur

    Mohamed

    En Janvier, 2023 (22:02 PM)
    Pouvons-nous croire aux 22 mesures annoncées par le PM au Conseil interministériel organisé 24 h  seulement après le tragique accident de Kaffrine?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (08:58 AM)
    Le Henri-Ford du baol m'a fait tombé de rire 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (08:59 AM)
    Faisons d abird appliquer  le port du casque aux motocyclistes.  Après on verra. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndiaga

    En Janvier, 2023 (09:05 AM)
    c'est d'abord l'indiscipline qui règne sur nos routes qu'il faut combattre. Meme si Macky mets des bus Bentley sakh tant que les gens ferons n'importe quoi il y aura des accidents et des morts
    Top Banner
    Auteur

    Bravo

    En Janvier, 2023 (09:17 AM)
    C'est la première fois que je lis un article si bien écrit, détaillé et documenté avec en plus des photos bien choisies !

    Bravo à l'auteur et si vous continuez comme ça vous serez lefigaro du Sénégal
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (09:20 AM)
    Quid du téléphone au volant ? Dans la circulation,  vous ne croisez pratiquement plus un conducteur sans son téléphone collé à l'oreille ! Ne parlons même pas  des motards, et , comble de l'histoire,  des charretiers, eux qui doivent du reste, être  interdits! Il suffit de créer  une brigade motorisée,  banalisée,  qui surprendrait régulièrement les contrevenants et les frapperait directement à la poche! De l'ordre de 10.000 à  20.000 fr cfa, sans possibilité de négociation. Cette brigade serait directement rattachée à une cellule indépendante,  qui ne craindrait ni politiciens, ni marabouts ! Le téléphone au volant, créé trop de désolation et de morts, surtout parmi nos pauvres écoliers et les piétons !!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (11:13 AM)
    gestion de pilotage a vue 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (13:48 PM)
    Arretez your hypocrisy. C"est l'Etat qui doit assurer le transport des personnes dans un pays comme le senegal 
    Top Banner
    Auteur

    Yakhouba Fall

    En Janvier, 2023 (15:35 PM)
    Le Sénégal a un des parcs automobiles, destinés aux transports publics urbains et inter-urbains les plus vieux de la sous-région, sinon d'Afrique. Annoncée à plusieurs reprises sans jamais vraiment être totalement effective, la mesure du retrait de plusieurs autocars destinés au transport collectif traîne encore à être effective sur tout le territoire national. 

    Les Cars rapides SG2, Super Gallion 2, les Mercedes dit "Ndiaga Ndiaye" et quelques autocars Tata, pas tous, [saluons beaucoup la société AFTU qui a fait beaucoup d'effort dans l'acquisition de véhicules neufs et qui, après l'indien Tata qu'elle a introduit au Sénégal presque partout, vient d'introduire des autocars neufs de Ashok Leyland, filiale indienne de la British Leyland constructeurs des Austins Morris, mini]. D'autres privés se sont joints aux efforts de la AFTU pour introduire eux aussi des autocars de même type et digne de notre ville qu'est Dakar. Nous n'oublierons pas la société publique de transport Dakar Dem Dikk toujours fidèle à elle même et dont les autocars restent exemplaires et la discipline de ses chauffeurs citée en exemple partout.

    Sans être ingrats, reconnaissons tous l'aide, Ô combien importante, de nos amis et frères conducteurs et apprentis des Super ou SG2 apportées aux populations de Dakar. Nous n'oublions pas aussi l'aide de ceux des "Ndiaga Ndiaye". Mais ces véhicules ont fait leur temps. Saviem n'existe plus et Renault Véhicules Industrielles (RVI) qui l'a reprise n'en fabriquent plus depuis près de 30 ans. Les derniers SG2 produits l'étaient en Afrique par Renault qui avait installé une unité de montage près d'Abidjan dans les années 70/80 pour répondre aux besoins du marché local des véhicules de transports urbains et inter-urbains. Cette unité de montage qui en a produit plusieurs centaines a fermé depuis près de 30 ans et ce pays de la sous-région s'est rabattu sur la Toyota Dina qui avait pris le relais pour ses "Gbaka" d'Abidjan rendus célébres par Daouda le Sentimental dans une chanson très célébre.

    Idem pour la marque Daimler-Benz (Mercedes) qui produit les cars "Ndiaga Ndiaye" qui n'en fabrique plus depuis au moins 30 ans, sans compter quelques Mercedes MB 60 qui circulent encore à l'intérieur du pays.

    Même si nous reconnaissons les efforts très importants des différents gouvernements du Président SALL dans le domaine du transport public, ces véhicules sont toujours là qui résistent encore aux changements. On parle souvent de lobbys (...) dans cette résistance qui empêchent l'arrêt total de la circulation de ses véhicules Cars rapides, Ndiaga Ndiaye complètement amortis. Mais on ne peut aussi empêcher ses pères de famille à faire rouler leurs autocars pour nourrir leur famille et assurer un salaire à leur employés chauffeurs et apprentis.

    Sécurité après l'accident de Kaffrine :

    On a tous pensé qu'après le naufrage du M/S le "Joola" que les Sénégais seraient plus prudents quant aux mesures et consignes de sécurité. Il faudrait reprendre et renforcer la sensibilisation quant aux mesures de sécurité.

    Ce qui empêche ou retarde le renouvellement des "cars rapides" et "Ndiaga Ndiaye" :

    Ce sont les taxes à l'entrée. La voiture est un luxe au Sénégal alors qu'elles devraient être une nécéssité pour chaque famille. Les taxes sont trop élevées au Sénégal beaucoup plus en Mauritanie, au Mali et même au Nigeria pour ce qui est des véhicules neufs acquis auprès de concessionnaires comme des véhicules déjà usagés de segondes mains dit "venant". 

    L'état, il le fait beaucoup, doit plus encore s'ouvrir aux transporteurs privés, les réunir et les écouter pour voir avec eux de quelle manière les aider à acquérir de nouveaux véhicules.

    La ville de Lagos faisait au début des années 80 près de 10 millions d'habitants et près de 3 millions de véhicules. Qui n'a pas connu ou vécu le "go slow" de cette ville ? Dakar est sur la voie d'emboîter le pas au géant Nigérian. Les véhicules dans Lagos sont sériés pour la circulation en semaine.

    Il y a énormément de véhicules qui circulent dans la ville de Dakar. La surchauffe des freins, des pneus vite usés... sont le lot de souffrance plusieurs automobilistes.

    Quelqu'un disait que la circulation à Dakar c'est : embrayage, frein/ embrayage, frein.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (23:47 PM)
    Article à compléter : n'oubliez pas le 400 mbaar.

    Le secteur du trandport a subi une privatisation à outrance, l'etat n'a le controle sur rien
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (10:13 AM)
    OU SONT LES MINIBUS QUE L'ANCIEN MINISTRE DES TANSPORTS QUE M. OUMAR YOUM AVAIT INAUGURE 
    {comment_ads}
    Auteur

    Mamadou M Sow

    il y a 1 semaine (13:23 PM)
    L'Argent vole par les Ministres peut financer et acheter toutes les vehicules de cet park automobile.
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

6 Latest News 01
Le Sénégal Remporte Le Chan
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email