Jeudi 04 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Me Wade a-t-il ouvert un front dans la Justice sénégalaise ?

Single Post
Me Wade a-t-il ouvert un front dans la Justice sénégalaise ?

ASI24 – (Dakar) Le président de la République semble avoir ouvert un front dans la famille judiciaire, mercredi, lors de la rentrée des Cours et Tribunaux, a constaté ASI24.

La réplique sèche du président Abdoulaye Wade au bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Mame Adama Guèye, sur la corruption dans l’institution judicaire, a entraîné jeudi un lever de bouclier de plusieurs avocats. Se prononçant sur les stations FM, des avocats ont soutenu leur collègue et corroboré ses dires en citant des cas sans citer de nom.

Pour ces avocats, il y a bien corruption dans la justice sénégalaise. Si d’aucuns ont reconnu le mérite de nombre de magistrats qui refusent des ingérences dans les affaires judiciaires, d’autres ont soutenu l’interférence de certains juges qui interviennent pour « tirer d’affaire un parent ».

Ingérence dans des dossiers qui expliquerait d’ailleurs, selon eux, certaines incohérences et verdicts.

Mercredi, lors de la rentrée des Cours et Tribunaux portant sur le thème de la responsabilité de l’Etat dans les services publics, le bâtonnier de l’ordre des avocats du Sénégal s’était livré à une critique du fonctionnement de la Justice, qui souffre de corruption et concussion, selon lui.

Deux fléaux « inacceptables » dans le monde de la justice, a-t-il estimé. « Certains acteurs parasites ont fait le choix de se servir de la justice au lieu de la servir », a déploré Me Mame Adama Guèye, regrettant aussi l’absence de vision qui mène à un éternel recommencement dans les réformes » et les « pressions extérieures » des politiques et dignitaires religieux.

Sa vision d’une justice sénégalaise « inéquitable, lente, chère, complexe et source d’inquiétude et de désarroi », en définitive « d’une justice qui ne joue pas son rôle » et accuse un « déficit de fiabilité » avec un « niveau d’incertitude élevé » et « certaines carences », a été démenti par Me Abdoulaye Wade.

La refondation du système judiciaire sur la base de valeurs cardinales telle que l’indépendance souhaitée par le bâtonnier n’a pas agréé le président Wade, selon lequel la justice sénégalaise n’est pas corrompue.

« Je regrette que vous vous soyez lancé dans une plaidoirie en termes irrespectueux » a riposté Me Wade.

Rappelant qu’il s’agissait un instant solennel et non d’une tribune politique, Me Wade déplorant une description du pays « en des termes dégradants », a soutenu que s’il existe des magistrats véreux, compte on trouve dans tous les autres secteurs d’activité et dans tous les pays du monde, le Sénégal est lui « l’exception ». Il n’y a pas de magistrats corrompus au Sénégal selon lui.

« Je veux m’inscrire en faux contre cette assertion, la magistrature n’est pas aux ordres de l’Exécutif », avait-il martelé.

Cette sortie musclée du président Wade rappelle des déclarations d’une même veine, tenues récemment à l’endroit des imams, des chrétiens et catholiques du Sénégal. Après les religieux, ce sont des avocats qui semblent décidés à apporter la contradiction au président de la République.

 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email