Dimanche 05 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Non respect de l'état d'urgence : 7 membres d'une même famille envoyés en prison

Single Post
Non respect de l'état d'urgence : 7 membres d'une même famille envoyés en prison
C'est L'Observateur qui donne la nouvelle dans sa parution de ce vendredi. Sept membres de la famille Mbaye de la commune de Diockoul Diawrigne, à Kébémer, croupissent en prison pour non respect de l'état d'urgence.

Ils avaient blessé le commandant de la brigade de la gendarmerie de Kébémer, et un agent de sécurité de proximité (Asp). Ils sont tous placés sous mandat de dépôt en début de semaine.

Le jour des faits, il était environ 17 heures quand le commandant de la Brigade de gendarmerie de Kébémer, accompagné d'un agent de sécurité de proximité (Asp), de retour d'une patrouille, est tombé sur un groupe de jeunes.

À la vue du véhicule de la gendarmerie, ces derniers, qui étaient en train de jouer aux cartes à quelques mètres de la route goudronnée, sachant que les rassemblements sont interdits en cette période d'Etat d'urgence, ont détalé comme des lapins.

Cependant, au cours de la débandade, l'un d'eux, bousculé, est tombé par terre. Malheureusement pour lui, avant qu'il ne se relève, les hommes en uniforme lui mettent le grappin dessus et essayent de l'embarquer dans leur véhicule.

Au moment où ils s'apprêtaient à lui mettre les menottes, le nommé Babacar Mbaye dit Mbodj, qui observait la scène à partir de sa maison, surgit et interpelle directement le commandant de brigade : "Vous n'avez pas le droit de le frapper. Vous avez outrepassé vos prérogatives !"

Le commandant, qui s'est senti offensé dans l'exercice de sa mission, décide de trouver son interlocuteur dans sa maison pour l'appréhender. Il s'est alors heurté à une vive résistance de son vis-à-vis, lequel a refusé qu'on lui passe les menottes.

C'est dans ces circonstances que le commandant a été blessé avec une pierre. Quant à l'agent d'assistance à la sécurité de proximité (Asp), qui voulait prêter main forte à son supérieur, il sera, lui, blessé à l'œil.

liiiiiiiaffaire_de_malade

19 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2020 (09:29 AM)
    Mbaam moom, gnaf rek.
    • Auteur

      Diay Dolé Rek

      En Avril, 2020 (11:54 AM)
      j'en suis sur que les gendarmes ont maquillé l'histoire ils te provoquent et te coffrent de force ils sont pires que le coronavirus
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2020 (12:03 PM)
      mais quel est l'intérêt d'aller cueillir une personne dans sa maison parce qu'il t'a dit que tu ne devais pas frapper quelqu'un et pourtant il a raison le monsieur. honnêtement certains de nos hommes de tenue abusé de leur autorité. c'est la population de kebemer qui doit se soulever contre cette injustice
  2. Auteur

    Boy Bandit

    En Avril, 2020 (09:52 AM)
    Sénégalais dafa niémé guerrier guerrier lou mais une fois à la police ou la gendarmerie il devient comme une poule mouillée .

    Puisque nous sommes tous des poltrons, restons civilisés et respectueux envers nos hommes de tenue.

    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2020 (10:00 AM)
      franchement les forces de l'ordre doivent être respectées mais ce n'est pas en brimant à tout va que cela va se faire. cette histoire ne méritait pas qu'on en arrive à tout ça. déjà ils ont detalé fallait juste les laisser se disperser et c tout. mais course poursuite et je ne sais pas quoi.... un citoyen constate qu'un homme est brutalisé et le dit haut et fort après ? on le voit tout le temps dans des images où des policiers sont 0arfois interpellés plus sévèrement mais ils restent zen et font leur boulot et la vie continue. tchip
    • Auteur

      ^pfff

      En Avril, 2020 (11:58 AM)
      les gens ont peur parceque les policiers et gendarmes sont des menteurs corrompus ils peuvent te coffrer sur de fausses accusations
    Auteur

    En Avril, 2020 (09:53 AM)
    Je délire deux choses dans ce récit :

    Le fait que le commandant ait frappé une personne.

    L’autre choses c’est qu’ici à Dakar il y a des rassemblements dans tous les coins de rue. Hier j’étais ébahi quand j’ai vu dans tous les quartiers les gens rassemblés pour discuter de tout et de rien.

    L’autre jour à la plage alors que faisais mon jogging un gendarme me dit que s’est interdit. Je rebrousse chemin poliment. Mais j’étais ébahi de voir qu’au même moment d’autres arpentaient la plage pour aller courir au vu et au su du gendarme et de ces collègues...

    Ce que je veux dire c’est que la loi doit être appliquée à tout le monde et non de manière parcellaire...



    S’ils veulent vraiment interdire des rassemblements ils n’ont qu’à venir à Dakar qui est devenu le foyer du virus
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2020 (13:02 PM)
      le commandant a abusé de son pouvoir en pénétrant dans un domicile privé sans mandat pour régler un compte personnel.
      un citoyen qui se fait arrêter parce qu'il réclame un droit ....il n'y a que dans la république arachidière du sénégal qu'on ça. pays de merde...
    Auteur

    En Avril, 2020 (10:06 AM)
    Deja dans le récit on parle de 17 h...le couvre feu commence à 20h

    Vous allez me dire que les rassemblements sont interdits

    Ensuite c juste un monsieur qui en observant la scène dit que vous n’avez pas le droit de le frapper ! Il a tort ?

    Personne n’a le droit de frapper fusse t’il que vous soyez commmadant .

    Et quand je vois certains commentaires posts qui légitiment ça .

    • Auteur

      Nit

      En Avril, 2020 (10:26 AM)
      tout ceux qui légitiment sont des ignorants qui ignorent une petite notion: “droits de l’homme”
    Auteur

    En Avril, 2020 (10:20 AM)
    le jogging n est pas un rassemmblement et nest pas interdit il fallait lui dire non. ces forces de securite qu on respecte ne doivent pas se donner aux abus de pouvoir. Tout le probleme est que beaucoup d entre eux pensent que les gens ont peur d eux. c’est minable
    Auteur

    En Avril, 2020 (10:22 AM)
    Je pense que le commandant a fait du zèle ici en arrêtant dans le gars dans sa maison.
    Auteur

    En Avril, 2020 (10:33 AM)
    Hier en arpentant la vd3 à hauteur de guédiawaye j'ai constaté des rassemblements montres au niveau des plages ( mailbou, guédiawaye, mailka).

    Ces zones sont ils concernés par l'état d'urgence? Damaye lathié dongue ndakh dama beug commencé déme fofou deff sama jogging
    Auteur

    Sénégalais

    En Avril, 2020 (10:34 AM)
    Ce commandant n'a pas le droit d'interpeller les Gens comme ça.cest de l'abus de pouvoir... c'est quoi ce pays
    Auteur

    En Avril, 2020 (10:41 AM)
    Certains hommes de tenue pensent que les civils sont des êtres inférieurs a eux et qu'ils n'ont aucune leçon a leur donner. Ils se croient comme des rois.
    • Auteur

      Korsiga

      En Avril, 2020 (10:47 AM)
      certains hommes de tenue pensent en recevant des suggestions, des remarques, etc. par les civils, les prennent comme des ordres dont les civils n'ont pas le droit de leur donner (oubien ils se sentent humilies, rabaissés, etc. ). mais on est pas de l’armée tous.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2020 (13:05 PM)
      ouvrez les yeux, on a une police coloniale. c'est comme ça que ça se passait pendant la colonisation et on est dans la continuité.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2020 (13:05 PM)
      ouvrez les yeux, on a une police coloniale. c'est comme ça que ça se passait pendant la colonisation et on est dans la continuité.
    Auteur

    Free

    En Avril, 2020 (10:45 AM)
    mais aussi il y a abus de pouvoir dans cette histoire déjà au sénégal les marchés sont bondés les grands places sont remplies dans les coins les gosses se sont dispersés en courant c'est en plein jour quelqu'un qui demande de ne pas frapper il est dans sa maison on veut faire des menottes a vous de juger.
    Auteur

    En Avril, 2020 (10:54 AM)
    Abus de pouvoir rek comme d´habitude
    Auteur

    Zeusss

    En Avril, 2020 (11:00 AM)
    Comme du côté de louga , le procureur ne pense qu’à un mandat de dépôt parce qu’il n’est jamais là bas ( il prend son week end le jeudi pour revenir le mardi ) . Def lenn lenn mandat de dépôt le temps ma gniew rek ngay degg. . Si ça s’est pas passé comme l’a écrit l’article , c’est plutôt le commandant qui a tord sur toute la ligne
    Auteur

    En Avril, 2020 (11:13 AM)
    Et vous pensez qu’avec des faits , tels que racontés par seneweb un procureur ou un juge d’instruction même dans un régime de dictature placerait sous mandat de dépôt un groupe de personnes...méfiez de la presse!!!!
    Auteur

    En Avril, 2020 (11:36 AM)
    Les forces de l'ordre agissent pour notre bien à tous, si on met en avant les droits de l'homme, nous ne nous en sortirons pas. Je lisais hier qu'il y a un président qui a demandé aux forces de l"ordre de tuer les personnes qui ne respectent pas le confinement sans raison valable. Une seule personne peut créer la chaîne qui peut contaminer tout un peuple. Que tout le monde médite l"exemple de Touba, ils ont écouté leurs chefs religieux, mouride ndiguel et tout se passe bien chez eux. Machaallah.
    Auteur

    En Avril, 2020 (11:38 AM)
    REPUBLIQUE BANANIERE !



    des hommes assermentés ne respectant pas le droit du citoyen , c'est la belle démocratie dans un pays gouverné par un ...?????



    les mettre dans une prison bondée ne fera qu'accentuer la contamination ....bref on est au Sénégal !
    Auteur

    Gogo

    En Avril, 2020 (11:50 AM)
    Ce n'est pas parce-que ça se fait ailleurs moi aussi je dois le faire .le commandant est responsable de sa zone donc s il juge nécessaire d intervenir il le fait en toute responsabilité.certains citoyens aiment défier l autorité ce n'est pas bon on ne se rebiffe pas contre l administration par contre il faut la servir et l obéir.respectonsles forces de défense et de sécurité.citoyen model
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2020 (12:07 PM)
    Thieuy les opposants kheupeu katou souf, took katou grands places yi, ak tindéfal kate yi, souniou lène déglô dina niou nou sankeu. Les rassemblements sont interdits et des petits malins se retrouvent à leur grand-place pour jouer aux cartes au bord de la route ! ça c'est de la provocation ! Anes têtus mome, yatt rèk, si on n'avait fait que les disperser, ils seraient revenus dès que les gendarmes seraient partis.
    Auteur

    Thiey

    En Avril, 2020 (13:49 PM)
    Ce pays est bourré de nafékh.kou guéne niou niéf sa mame.Pourkoi interpeller 1 gendarme?Vs ne savez meme pas ce que vs voulez.Aux filipines.on tire a bout portant sur les recalcitrants et cest bien.Vs vs comportez comme des animaux domarames.
    Auteur

    En Avril, 2020 (13:52 PM)
    Commandant ou Commissaire, aucune autorité des forces de sécurité n'a le droit d'aller cueillir ainsi un citoyen ! Il y avait d'autres moyens pour identifier ce citoyen qui, du reste a dit la vérité de la loi !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email