Lundi 25 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Nubuleuse autour d’un titre foncier à Niakhirate

Single Post
Image illustrative

Au moment où le président de la République Macky Sall s’est engagé dans des réformes foncières, dans un contexte où l’on attend également la mise en œuvre des recommandations issues du dernier forum de l’administration, l’État et ses services déconcentrés sont pointés du doigt dans une nébuleuse affaire de charcutage du titre foncier numéro 1107 sis à Niakhirate précisément dans la commune de Bambilor.

Au banc des accusés, les services publics que sont les domaines, la Direction pour la Surveillance et le Contrôle des Sols (DESCOS) et la SN-HLM entre autres, devraient pouvoir répondre de leurs actes pour élucider certaines zones d’ombre qui entourent ce dossier qui a pris sa source au décès du vieux Mandiaye Thiandoum en 1949 et qui engage présentement leurs responsabilités individuelles et collectives.

Alors que les dignes héritiers du défunt n’avaient pas encore atteint l’âge de la majorité, il y’aurait eu un détournement d’héritage avec des documents fictifs qui auraient été même déposés en toute connaissance de cause au niveau du service des domaines et celui de l’urbanisme. Aujourd’hui les héritiers de Mandiaye Thiandoum sont déterminés à être rétablis dans leurs droits de propriété après avoir usé de toutes les voies de recours possibles et interpellent le président Macky Sall sur l’arbitraire et l’épreuve de force que leur opposent la DESCOS, les services du cadastre et des domaines ainsi que la SN-HLM qui œuvrent tous pour le compte de l’État.

Interrogé sur cette affaire par téléphone, le sous-préfet de l’Arrondissement de Bambilor s’est gardé de livrer quelque information en se limitant à nous conseiller de nous rapprocher au service des domaines. Nous avons également tenté d’entrer en contact avec le receveur du service des impôts et domaines, Mr Barry pour plus d’informations comme recommandé par le sous-préfet, mais en vain.

Mais le maire de Bambilor Ndiagne Diop qui aurait remis une autorisation de construire à la famille Thiandoum sans qu’elle ne soit en possession de droits réels a démenti ces allégations. Selon lui « le titre appartient à un certain Wade pour le compte duquel le maire de Tivaoune Peulh m’a appelé pour les frais de bornage à payer ». Aujourd’hui, la DESCOS a ordonné la destruction des bornes précédemment posées par les ayants droit et qui délimitaient jusque-là le morcellement des parcelles.

Le problème réside en fait dans une cacophonie qui semble savamment entretenue par les acteurs concernés par ce dossier par exemple : là où l’on crédite la SN-HLM d’une superficie partielle de 88 ha immatriculée sous le titre 1321, du côté des domaines l’on sert un autre discours comme quoi : la surface totale du titre 1107 appartient à la SN-HLM qui a déjà payé ses ordres de recettes au même titre que la société SEN Indien qui occupe aussi illégalement une bonne partie du site selon la famille.

Comment le titre foncier 1107 est devenu un patrimoine de la SN-HLM ?

Le titre foncier 1107 s’étend sur une superficie de 25 kilomètres carrés, allant du village de Keur Ndiaye Lô à Déni Birame Ndao et cette propriété léguée aux dignes héritiers de feu Mandiaye Thiandoum a fait l’objet d’un charcutage en règle et sans aucune base légale si l’on sait que pratiquement toutes les autorités administratives du département de Rufisque se gardent d’en parler comme s’il y’avait des choses à cacher, et pour cause… bizarrement, c’est la SN-HLM qui détient le titre foncier d’origine ou titre mère, enregistré sous le numéro 1107 sans que l’on ne sache comment alors que les autres titres que sont : 1321 ; 1664 ; 854 ; 821 ; 1045 ; 1249 ; 1327 ont été également défalqués de la même superficie (25 km2).

Comme il est impossible de faire du vrai sur du faux, le défunt Mandiaye Thiandoum décédé depuis 1949 s’est retrouvé copropriétaire du terrain en question dans le cadre d’une réquisition d’immatriculation déposée en 1953.

Mais la question est de savoir qui a signé à la place de feu le véritable titulaire du TF 1107 ? C’est d’autant plus préoccupant que le certificat de décès aurait été retrouvé chez le responsable des domaines de Rufisque. Dakaractu24 promet de revenir beaucoup plus amplement sur cette affaire qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email