Dimanche 07 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Paiement factures eau et électricité : « Cela ne peut pas être des mesures à effet immédiat» (ALC)

Single Post
Paiement factures eau et électricité : « Cela ne peut pas être des mesures à effet immédiat» (ALC)
Porte-parole de la Présidence, Abdou Latif Coulibaly ne semble pas être enthousiaste face aux mesures annoncées par le Président de la République Macky Sall, ce vendredi, lors de son discours adressé à la nation à l’occasion de la fête d’indépendance du 4 avril. Parmi lesquelles, il y a les paiements de factures d’eau et d’électricité pour la tranche sociale pour des bimestres.

« Cela ne peut pas être des mesures à effet immédiat. Il faut bien travailler les modalités parce que la crise est tombée sur nos têtes. La priorité, c’est la lutte contre le coronavirus car c’est l’ensemble d’un système qui est éprouvé », a-t-il indiqué sur la Rfm.

Ainsi, sur la mise en œuvre opérationnelle des mesures annoncées par le Chef de l’Etat, il dira : « Ce n’est pas juste de ma part de vous le dire pour une bonne et simple raison : le Président dans son discours annonce un cadre général et des orientations ».

« Tout individu qui se hasarderait à vous dire… »

« Le caractère pratique de ces mesures est que chaque département ministériel présente au Président de la République des modalités opérationnelles et cela ne peut pas se faire du jour au lendemain.

C’est une évaluation qui doit se faire selon des critères et des paramètres précis », poursuit Abdou Latif Coulibaly.

Qui ajoute : « J’ai la chance de faire partie du comité de monitoring des mesures qui sont prises par le président de la République dans leurs modalités opérationnelles.

Et dans ce comité tous les ministres qui y participent arrivent en décrivant le processus par lequel ces mesures sont mises en œuvre. Le travail a démarré d’ailleurs avant le discours du Chef de l’Etat ».

Sur ce, le porte-parole de lancer : « Aujourd’hui, le travail n’ayant pas été terminé, tout individu qui se hasarderait à vous dire voilà comment cela se passe, je pense il dit des choses qui ne correspondent pas à la réalité ».

liiiiiiiaffaire_de_malade

13 Commentaires

  1. Auteur

    Alc

    En Avril, 2020 (23:14 PM)
    Un mec qui à perdu toute crédibilité. .tu peux crier si fort que tu peux mais saches qu'on t'entend pas..arriviste! [email protected]!!!!!!!!!!!!!arriviste!!!!!!
  2. Auteur

    En Avril, 2020 (23:25 PM)
    Cette mesure n'est que du Pipo .. au nakhaté leu...

    Wait and see rek
    • Auteur

      Pourquoi Il Brouille Le Discou

      En Avril, 2020 (08:07 AM)
      précision catastrophique du porte parole du président qui dilue carrément les espoirs perçus par des milliers de senegalais hier. complètement nulle cette sortie de latif qui brouille le très bon bon discours de son patron.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2020 (10:09 AM)
      bilay, je suis contre macky, mais le pauvre aussi, il est entouré de sangsues. domarams yi, ils doivent être rongé d'énervement, du fait de devoir perdre, pendant un certain temps, leurs privilèges ! macky n'a pas le choix, il doit tenir sa promesse cette fois ci.
    Auteur

    Mor

    En Avril, 2020 (23:34 PM)
    Tout simplement extraordinaire !
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2020 (23:43 PM)
    Moi je pense que le président a parlé de tout sauf de l'essentiel, c'est à dire la guerre frontale contre le virus et son développement. Qu'en est'il de la thérapeutique. Quel protocole? L’état doit faire le nécessaire pour appliquer le protocole du Pr Raoul complet rapidement surtout dans le contexte d'un deuxième mort ( Plaquenil+zythromax).



    Car en réalité la plus grande mesure est celle qui permettrait de dissiper la peur en allant dans le sens de l'éradication du virus. Notre objectif doit être d'avoir zéro mort entre le 04 avril et le 04 mai 2020 ce qui permettrais de barrer la route au virus. Le président aurait également du conseiller aux sénégalais de porter des masques lorsqu'ils sortent dehors mais également le rendre obligatoire dans la fonction publique et dans les entreprises.
    Auteur

    Mossanne

    En Avril, 2020 (23:58 PM)
    c'est de mettre la charrue avant les boeufs. Il faut d'abord parler de mesures sanitaires claires à prendre avant tout et équiper les établissements de soins de matériel et protéger le personnel médical qui est en première ligne.
    Auteur

    Knot

    En Avril, 2020 (00:06 AM)
    Pour une fois qu'il se réveille et sort du marrtaatisme dans lequel Macky l'a plongé, c'est presque un miracle.
    Auteur

    En Avril, 2020 (00:06 AM)
    Awa, un peu de sérieux et d'éthique. Ta phrase introductive n'est pas digne d'un journaliste. Ce qui est demandé à un journaliste c'est de rendre compte et non ses sentiments ou appréciations. Les modalités pratiques d'application prise dans l'urgence doivent être étudiées par des spécialistes. Faire croire aux gens qu'un membre d'un gouvernement est contre une décision présidentielle est débile.
    Auteur

    En Avril, 2020 (00:08 AM)
    Latif mange et tais toi waaayyy
    Auteur

    En Avril, 2020 (00:15 AM)
    N’importe quoi. Les structures techniques avaient toute la latitude depuis le début de l’état d’urgence de faire des propositions techniques qu’on pourrait mettre en œuvre dès demain...

    Mais discourir puis réfléchir ensuite sur la mise en œuvre c’est de l’amateurisme à la tête de l’Etat
    Auteur

    En Avril, 2020 (03:19 AM)
    Si c n pas pour demain alors c n plus de l’aide si sa doit prendre une éternité. Gnioun fallou niou la , deggwounioula Coulibaly . Macky mo o wakh d’où yow. Sokhor
    Auteur

    Fallou

    En Avril, 2020 (08:26 AM)
    mauritanie



    burkina



    niger



    ont tous supprimer les factures d 'eau et d'électricité



    pourquoi pas le sénégal qui est dans la même situation et plus riche ?



    c'est en situation de crise donc de force majeure qu'on reconnait les vrais GOUVERNANTS
    Auteur

    En Avril, 2020 (11:18 AM)
    opportuniste né
    Auteur

    Parolé Parolé Parolé

    En Avril, 2020 (12:10 PM)
    Que des promesses pour calmer les gens et éviter les perturbations et autres manifestations de la faim et de la colére.

    Les sénégalais doivent savoir que les 1000 milliards de CFA ne sont pas disponibles dans des caisses mais ce sont des promesses, de l'argent que l'état compte récolter auprès des bailleurs et des partenaires. Or il se trouve que ces bailleurs et partenaires sont aussi dans des difficultés.

    Par contre ce que l'état peut faire dans l'immédiat est de baisser les prix des produits de 1ère nécessité tels que le Riz, l'huile, le sucre, l'électricité, le carburant etc. Mais ces promesses de Macky n'engagent que ceux qui y croient !!!!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email