Lundi 17 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Pour exiger la révision d'une convention entre l'hôpital de Mbour et Polimed : Le Sames dépose un préavis de grève

Single Post
Pour exiger la révision d'une convention entre l'hôpital de Mbour et Polimed : Le Sames dépose un préavis de grève
La convention qui lie le centre d'imagerie Polimed à l'hôpital de Mbour n'est plus du goût du syndicat Autonome des médecins, Pharmaciens et Chirurgiens-Dentistes du Sénégal (Sames).

En effet, depuis 2015, une convention est signée entre l'Eps1 de Mbour et le centre d'imagerie.

Cette convention a finalement installé un malaise au sein de l'hôpital. Pour les syndicats, l'hôpital "vit une situation assez préoccupante". Après un sit-in, suivi d'un point de presse, le Sames, le Syntras, etc. ont listé des difficultés que leur cause cette convention.

Parmi ces maux, ils notent des difficultés d'accès à l'imagerie en urgence, d'absence de planification des rendez-vous donnés aux patients, de dangereuses conditions de travail des agents de Polimed qui n'ont pas de moyen de protection adéquate contre les rayons X, d'usurpation de fonction médico-technique du chef de service de radio par la gestionnaire de Polimed.

Des difficultés de prise en charge des cas sociaux, d'impossibilité pour l'hôpital d'offrir certains services au lit du malade, de non-respect de termes de la convention sont aussi signalés. Voilà entre autres griefs, les préoccupations qui poussent les différents syndicats de l'hôpital de Mbour à déposer sur la table de la direction un préavis de grève afin que la convention qui lie Polimed à la structure soit révisée.

"Beaucoup de difficultés ont été notées par les usagers, le personnel de l'hôpital (médecins et paramédicaux) et même le personnel travaillant à Polimed.

Ce préavis est en cours jusqu'au 31 décembre et passé le délai légal, si ces problèmes ne sont pas réglés, le Sames section Eps Mbour se réserve le droit d'observer un mouvement de 72 heures à partir du 31 mai 2021 reconductible au besoin", prévient Dr Koudous Mama, secrétaire général du Sames section Mbour.


3 Commentaires

  1. Auteur

    Volai414

    il y a 2 semaines (07:10 AM)
    BIZARRE !

    Je croyais que la santé était une priorité partout et particulièrement au Sénégal.

    L’écho que rencontre cette information me dit le contraire, vu le nombre impressionnant de réaction que cela suscite. Est-ce le mot « grève » qui exaspère mes concitoyens ou ont-ils simplement d’autres priorités ?

  2. Auteur

    Diakhlé

    il y a 2 semaines (08:25 AM)
    En tout cas tous les articles qui portent sur les soucis des besoins de base les gens s'en tapent. Ils.preferent s'intéresser aux histoires de fesses ou de politique. C'est un excellent indicateur ici pour savoir ce qui préoccupe le peuple. En tout cas c'est pas le santé. Quand il y aura un décès à l'hôpital par contre, ils viendrons ici insulter le personnel le taxant de criminel alors que les problèmes en amont....ils s'en fichent
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Mbourois

    il y a 2 semaines (11:20 AM)
    Les Autorités sanitaires du pays doivent impérativement chercher à savoir ce qui se passe à l’hopital de Mbour, plus précisément au Pôle d’infrastructures Médicales( Polimed), le centre d’imagerie médical sis à l’hôpital. En effet, il ne se passe de jour sans qu’il y’ait grogne des patients et autres professionnels de la santé à cause de problèmes liés au fonctionnement de la structure.



    Pour les professionnels de santé Polimed a déçu toutes les attentes compte tenu des espoirs de prise en charge rapides et efficientes qui ont motivé sa création. Pour les populations le centre d’imagerie est mal géré. Ils notent entre autres maux l’indiscipline notoire des agents préposés à l’accueil et les rendez-vous lointains pour des patients souffrants de pathologies qui nécessitent un diagnostic rapide. Pour Sophie Diouf venue de Thiadiaye « les femmes à l’accueil ne sont pas compétentes pour occuper ces postes qui exigent des qualités relationnelles nécessaires pour accueillir et renseigner des gens qui souffrent ». Selon Cheikh Faye a qui on a prescrit un scanner « je suis resté 8 jours avant de recevoir les résultats. Pendant tout ce temps je suis resté au lit ne sachant pas ce qui m’arrive »



    Rappelons que POLIMED est la première filiale du FONSIS qui a pour mission de concevoir et gérer des infrastructures médicales à travers le Sénégal. Le centre devait permettre aux populations de Mbour et des localités environnantes de faire des actes sur place au lieu de se déplacer jusqu’à Dakar ou Thiès pour accéder aux prestations d’imagerie et parfois pour des urgences vitales. Elle permet également à l’hôpital de diminuer les évacuations vers d’autres structures sanitaires pour la prise en charge de malades souvent pour des cas d’urgence. Mais la montagne semble accoucher d’une souris. Il ne suffit donc pas de construire une jolie bâtisse et acquérir une technologie de pointe, il faut aussi une ressource humaine de qualité capable de gérer tout ceci.

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

11 Latest News 01
Zidane Quitte Le Real
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email