Dimanche 16 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Prolongation du mandat du Dg de l’Armp : Birahime Seck dénonce une forfaiture

Single Post
Prolongation du mandat du Dg de l’Armp : Birahime Seck dénonce une forfaiture

 Par décret n°2017-349 du 24 février 2017, le Président de la République, Macky Sall, a prolongé le mandat du directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp). Par cet acte, dénonce Birahime Seck, membre du Conseil d’Administration du forum civil, le Président vient de poser un acte en violation de l’article 24 du décret n°2007-546 du 25 avril 2007 qui dit que «la Direction générale (de l’Armp) est assurée par un Directeur général, recruté sur appel d’offres, par le Conseil de Régulation, sur la base de critères d’intégrité morale, de qualification et d’expérience dans les domaines juridiques, techniques et économique des marchés publics et délégations de service public ». Cet article poursuit à son alinéa 2 que «le Directeur général est nommé par décret, sur proposition du Conseil de Régulation, pour un mandat de trois (3) ans renouvelable une (1) fois. En cas de vacance du poste de Directeur général pour cause de décès, de démission ou d’empêchement définitif, et en attendant la nomination d’un nouveau Directeur général par l’autorité compétente, le Conseil de Régulation prend toutes les dispositions nécessaires pour assurer la bonne marche de l’Armp en désignant un intérimaire choisi parmi les Directeurs techniques de l’organe… ». Birahime Seck rappelle que le mandat du Directeur général a pris fin depuis le 31 janvier 2017. Son mandat a été renouvelé une fois comme l’exige la réglementation. Ce qui signifie qu’il ne peut plus bénéficier d’autre mandat car ayant atteint le plafond. «Il appartenait, donc, au Conseil de Régulation de désigner un intérimaire jusqu’au choix d’un nouveau Directeur général. Un autre acte illégal versé dans le panier du bilan de la mal gouvernance et du non-respect de l’Etat de droit qui ouvre l'ère de la politisation du poste du Dg de l'Armp», dénonce Birahime Seck.


affaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (22:24 PM)
    Jurer au nom de la Constitution et fouler au pied le Droit, cela dénote un manque de respect vis à vis des sénégalais. C'est nous prendre pour des demeurés.ça choque mais le constat est là, tu es un peul tu passes avant les autres, du n'importe quoi
  2. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (10:29 AM)
    Saer n'est pas peulh.Les traitres et laches sont de toutes les races.Ils dirigent l'armp d'une main de fer et le président du conseil est acuis à sa cause pour beneficier de ses largesses.
    {comment_ads}
    Auteur

    Maïmoune

    En Avril, 2017 (13:03 PM)
    Le pouvoir va dissoudre l'ARMP , les dossiers déjà sur la table de Saër Niang seront déclarés caduques ! C'est cela que doivent souligner ceux qui veulent défendre les intérêts du peuple Sénégalais. Un autre organisme sera mis en place par le Président Sall pour mettre de la poudre aux yeux des Sénégalais dont 70% au moins n' y pigent que dalle ! :fbblip: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email