Dimanche 22 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

SÉNÉGAL: Obtenir un certificat de naissance grâce à un SMS

Single Post
SÉNÉGAL: Obtenir un certificat de naissance grâce à un SMS

KOLDA, 12 août 2012 (IRIN) - Seule une poignée de naissances sont déclarées dans la région reculée de Kolda au sud du Sénégal, mais une nouvelle application pour téléphone mobile, qui permet aux parents d’envoyer par SMS les renseignements concernant leur nouveau-né afin d’obtenir un certificat de naissance, pourrait réduire le nombre d’abandons scolaires lorsque les enfants sont plus âgés. 

 

Le droit sénégalais n’impose pas de déclarer les naissances, pourtant les certificats de naissance sont nécessaires pour l’inscription des enfants à l’école et le passage des examens écrits. L’éloignement de certains villages des centres d’état civil, associé à la pauvreté, l’ignorance ou même la négligence, sont autant d’obstacles à la déclaration des naissances. 

 

Suite à la présentation du système de messagerie par l’ONG suisse Aide et Action, les parents participant à la phase d’essai du programme ont déclaré 20 naissances en trois mois depuis septembre 2011. Le taux de déclaration le plus élevé datait jusqu’alors de 2003, quand seulement 12 naissances avaient été déclarées. 

 

« Un villageois qui travaille dans les champs n’a souvent pas l’argent nécessaire pour organiser un baptême. Il prénomme son enfant et retourne à la ferme – il ne se préoccupe pas de l’avenir », a déclaré Yaya Kandé, l’adjoint du chef de village, chargé de recenser les naissances. 

 

Des téléphones mobiles avec l’application de déclaration des naissances ont été remis aux chefs de villages de Kolda. Les parents qui n’ont pas les moyens de se rendre au service d’état civil peuvent désormais transmettre les informations concernant le nouveau-né au chef qui les envoie à l’officier d’état civil par simple SMS. Les certificats de naissance coûtent 300 francs CFA (environ 60 cents), tandis que l’envoi d’un SMS coûte seulement 10 francs. 

 

« Cette méthode garantit la sécurité des informations, car elle utilise un système de codification. Les données sont centralisées et conservées dans un serveur, et les autorités peuvent facilement en assurer le suivi », a affirmé Agnès Pfister, chargée de communication chez Aide et Action. 

 

Selon le fonctionnaire et officier d’état civil Abdoulaye Baldé, le système « réduit les distances, les délais et le coût. Un ancien du village vivant à 20 km peut envoyer des renseignements sur un nouveau-né dans la semaine qui suit sa naissance. Pour les parents qui ne peuvent pas quitter leur ferme, cela résout aussi le problème du déplacement ». 

 

D’après le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le coût élevé de la déclaration des naissances constituait le principal obstacle pour les parents qui ne le faisaient pas dans les 20 pays étudiés. C’est en Afrique subsaharienne qu’il y a le plus grand nombre d’enfants non déclarés, un chiffre estimé à 66 millions. 

 

« Cela a changé. Beaucoup de naissances sont maintenant déclarées. Ces deux derniers mois [mai et juin 2012], 80 pour cent des naissances ont été déclarées », a afirmé Aliou Camara, un autre officier d’état civil. 

 

« J’ai déclaré la naissance de mon bébé par téléphone parce que c’est très simple », a dit Sene Sally, mère de quatre enfants à Kolda. 

 

Cette région est la plus pauvre du Sénégal et près de 60 pour cent de ses habitants sont analphabètes. Ils dépendent principalement de la culture du riz, du mil et de l’arachide pour survivre. 

 

« Beaucoup d’élèves vont en classe pendant six ans, mais abandonnent l’école juste avant de passer les examens de sixième, car ils n’ont pas de certificat de naissance », a déclaré Oumar Baldé qui est chargé du programme de déclaration par téléphone mobile à Kolda. « Soixante pour cent des naissances à Kolda ne sont pas enregistrées ». 

 

Les chefs de village reçoivent généralement un registre pour répertorier les naissances et transmettre ensuite les informations aux officiers d’état civil, mais les grands livres sont rarement remplacés une fois remplis. De plus, les parents doivent payer environ 12 dollars pour déclarer la naissance de leur enfant au tribunal d’instance lorsque celui-ci est âgé d’un an. 

 

« Évidemment, les parents ne voient pas l’intérêt de revenir et de déclarer la naissance de leurs autres enfants », a dit Mohammed Salla, directeur adjoint de l’UNICEF pour le Sénégal. 

 

L’instituteur Ousmane Coly a déclaré que peu d’élèves de ses classes de maternelle et de primaire possèdent un certificat de naissance. « C’est une tâche difficile pour nous. Ils arrivent sans certificat lorsqu’ils entrent en maternelle, ce qui signifie qu’ils ne peuvent pas passer les examens d’entrée en sixième. Nous négocions avec les examinateurs pendant que les parents essayent d’obtenir les papiers », a dit M. Coly. 

 

« Souvent les parents pensent que les carnets de vaccination peuvent être utilisés à la place […] Dans notre école, seuls 50 enfants sur 172 de la maternelle au primaire ont un certificat de naissance ». 

 

Mme Pfister a déclaré à IRIN que des experts techniques étudiaient le programme tandis que les autorités s’employaient à faire du système de messagerie une méthode reconnue juridiquement pour la déclaration des naissances. La deuxième phase du projet est en cours et ciblera 500 villages à Kolda et Diourbel dans le sud et le centre du Sénégal. 


Article_similaires

9 Commentaires

  1. Auteur

    Prof-fesseur

    En Août, 2012 (21:32 PM)
    fist class man

  2. Auteur

    Fuladu

    En Août, 2012 (21:40 PM)
    Faudrait il qu'ils sachent encore écrire! A vocal pp would have been better.
    Auteur

    Usa

    En Août, 2012 (21:41 PM)
    ATTENTION AU NIGERIANS,ILS OBTIENENT LA NATIONALITE SENEGALAISE MOYENANT QUELQUE SOUS..ILS INFESTENT NOTRE PAYS ET SONT LES PLUS GRANDS CRIMINELS ET TRUANDS
    • Auteur

      Pour @usa

      En Août, 2012 (10:14 AM)
      tu n'es pas informe mon cher. ou alors tu es nigérian. le département d'État américain à un site spécial sur les nigérians pas les sénégalais. faut simplement chercher nigerian scams et tu verras
    Auteur

    Sapotighetti

    En Août, 2012 (22:04 PM)
    Je ne suis pas d'accord, ah non non non, SMS pour avoir un quoi? Pas prudent, non et non et non
    Auteur

    Bs

    En Août, 2012 (22:08 PM)
    malien ethiopien kottou youmma way
    Auteur

    Nitt

    En Août, 2012 (22:40 PM)
    La question de l´ETA CIVILE senegalais dans son ensemble est lamentable et triste. Déclarer l´enfant est une étape, mais quel est le traitement reservé aux données après déclarations? je vous demande de faire un tour auprés des services d´etat civile (mairie, sous prefectures...). Vous vous rendrez compte que le numérique n´est pas encore senegalais. Des registres qui disparaissent,...tel est la situation. Et par voie de consequences ça paralise beaucoup d´autres secteurs parcequ´on ne peut construire quelquechose de bon sans un bon FONDEMENT, sinon à s´ecroule. J´avoue que la solution est simple, juste un mois pour resoudre ce problème en s´appuyant sur le eleves et etudiants et en mettant du materiel informatique à leur disposition...
    • Auteur

      Ben

      En Août, 2012 (23:26 PM)
      j'adhère à votre constat, l'état de certaines archives est plus que honteux et m'est avis qu'une réelle volonté et aussi une certaine compétence semblent absentes chez nos décideurs.
      la méthode électronique peut être bonne pour certains cas, mais il faudra réfléchir à fond sur les modalités de réglementation et surtout de sécurisation. l’électronique est une avancée importante dans beaucoup de domaines de gestion courante, mais qui dit net, dit fraude immanquablement. en effet dans l'optique d'une déclaration par sms , un malhonnête ne peut il pas déclarer des enfants fictifs dans le but par exemple, de toucher des allocations ou autres avantages ?il faudra créer d'autres points de recoupements et confirmations pour valider ces déclarations de naissances et à force cela risquera de compliquer pour certains cette méthode et finir de nouveau par faire retomber dans... la situation antérieure.
      il sera donc vraiment important, de réfléchir le plus largement possible en prenant le temps nécessaire, sur toutes les données de ces problèmes.
      et sauter sur l'occasion pour éradiquer la corruption dans les bureaux d'état civil; il est inconcevable de déclarer l'arrivée d'un bébé, dans la joie et le bonheur et devoir allonger un ou deux billets de banque pour pouvoir obtenir un certificat de naissance quand on en a besoin.
    Auteur

    Moo

    En Août, 2012 (23:26 PM)
    j'espere qu'ils vont verifier les informations sinon il y aura beaucoups de fraudes
    Auteur

    Jcpgs

    En Août, 2012 (03:34 AM)
    Intéressant mais pas suffisant. il faut sensibiliser la population quant à l'importance des déclarations de naissance. C'est grâce à ça qu'on peut faire des prévisions évolutionnels de la population et anticiper des infrastructures scolaires, des maternités.... Je trouve surprenant que le droit sénégalais n'impose pas les déclarations.Ce la dit , des reformes structurels des agences des municipalités sont nécessaires. En effet trouver un actes de naissance de son enfant est un véritable parcours du combattant au Sénégal. Raison pour laquelle beaucoup de parents non conscient de l'importance de cette démarche tarde à le faire. Je me demande bien à quand les passages au numérique dans ces agences.
    Auteur

    Triste

    En Août, 2012 (08:06 AM)
    Vraiment Trieste pour mon Cher pays. Être senegalais est un privilege, une benediction c'est sacret. Et voir que l'état n'est même pas fichu de respecter cela est une triste affaire. Dire qu'ils vont déclarer des naissance par SMS est ouvrir au monde entier et au criminel la porte d'entrer au Sénégal. Même au state la ou je réside avec les plus grande technologie ne feront jamais sa. Être déclarer est tout une procédure. Mais sa ne m'étonne pas quand je vois tout les libanais et autre avoir notre nationalite et sans servir seulement lorsqu'ils veulent faire des betises dans le monde.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR