Lundi 16 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

[PORTRAIT] Serigne Mbaye Sy Mansour, 7e Khalife de Tivaouane : Le gardien du temple

Single Post
[PORTRAIT] Serigne Mbaye Sy Mansour, 7e Khalife de Tivaouane : Le gardien du temple

Serigne Mbaye Sy Mansour, 85 ans, est le nouveau khalife des Tidjanes. Pour Seneweb, certains de ses proches et des membres de sa famille dressent son portrait.

Il est le nouveau khalife des Tidjanes. Surnommé le "gardien du temple", Serigne Mbaye Sy Mansour, un homme de lettres, est le fils de Serigne Mansour Sy Malick et petit-fils d'El Hadji Mawdo Malick Sy, le guide la confrérie tidiane et khalife de Cheikh Ahmed Tidiane Chérif au Sénégal.

À la mort de Maodo en 1922, son fils Serigne Babacar Sy prit le flambeau jusqu'en 1957 avant de passer le témoin à Abdou Aziz Sy dit "Dabakh", très tôt initié aux réalités du califat, justement, par le père de Serigne Mbaye Sy Mansour.

Sur les traces du grand-père El Hadji Malick Sy

Pour mieux se familiariser avec la personne du 7e khalife de Tivaouane, il faut revisiter un pan de l'histoire coloniale et remonter à l'époque de la Grande guerre (14-18), lorsque la France sollicita l'enrôlement des Africains pour aller défendre l'ancienne métropole. El Hadji Malick Sy, son grand-père, autorisa l'enrôlement de son propre fils, Sidy Ahmed Sy. "Je n'envoie pas au front les fils des autres, mais mon fils aîné Sidy Ahmed", déclara-t-il à l'époque.

Voilà donc Sidy Ahmed parti pour la première Guerre mondiale, à plus de 6000 km de Dakar. Sidy Ahmed savait qu'il ne reviendrait pas, qu'il trouverait la mort sur le champ de l'honneur, en 1916. Au moment de faire ses adieux, il a alors dit à son frère Babacar Sy : "Tu seras le khalife de ton père (Maodo Malick Sy)". Puis l'accompagnera de sa bénédiction et de prières pour sa mission future.

57 ans de vie et de bonnes œuvres

Né en 1900 et mort en 1957, Mansour Sy, père de l'actuel khalife, était âgé de 22 ans au décès de son père El Hadji Malick Sy. Il est, pour rappel, le frère cadet de Babacar Sy, et est du même père et de la même mère que Dabakh.

Lundi 25 mars 1957 : rappel à Dieu de Serigne Babacar Sy. Le vendredi suivant, Mansour qui devait être intronisé pour recevoir les condoléances et ensuite prendre la relève, a appelé Abdou Aziz Sy Dabakh, lui a donné des instructions et l'a chargé de diriger la prière. C'était le 29 mars de la même année, au crépuscule de sa vie. Cette injonction était une manière d'initier Dabakh aux nouvelles fonctions dont il aura la charge. De lui passer le flambeau étant donné que Mansour ne mettra pas longtemps à rejoindre Babacar et El Hadj Malick Sy dans l'autre monde.

D'ailleurs, c'est dans la soirée du vendredi qu'il rendit l'âme, soit quatre jours après. Revoilà Tivaouane endeuillée en moins d'une semaine. Et c'est dans ce contexte de deuil qu'advint l'intronisation de Dabakh à la tête du califat.

Pendant 57 ans de vie et de bonnes œuvres dévouées au Seigneur, Serigne Mansour s'était illustré par sa dimension humaine. Il avait pris sous sa coupe un de ses homonymes, Mansour Mbaye, le célèbre communicateur traditionnel. Sur terre, le chef religieux ne laissera qu'un fils, du nom de Babacar dit Mbaye Mansour, et une fille du nom de Sokhna Fatou Sy Mansour, devenue la première épouse de celui qu'on surnomma "Borom Daradji" (4e khalife des tidianes).

La mère de Serigne Mbaye Sy Mansour, Sokhna Aminata Seck, est issue d'une grande famille de Saint-Louis. Elle est la fille de Doudou Seck Bou Mogdad, un grand notable de Saint-Louis, renseignent nos sources.

L'épouse du khalife, première femme chef de quartier

Aux côtés de chaque grand homme, une grande dame ! Sokhna Aida Sy, actuelle épouse de Serigne Mbaye Sy-Mansour, ne fait pas exception à la règle. Fille d'El Hadji Abdou Aziz Sy Dabakh, elle est la première femme chef de quartier, au quartier dénommé Cheikh Ahmed Tidiane Chérif situé près de la Senelec, à l'entrée de la ville de Tivaouane. Un quartier moderne qui a connu une extension, devenu aujourd'hui l'un des quartiers les plus viabilisés de Tivaouane.

À l'Hôpital "Mame Abdou Aziz Sy Dabakh" qui porte le nom de son père, Sokhna Aida Sy est connue pour ses œuvres de bienfaisance. Elle y convoie chaque jour des repas destinés aux malades, et ce depuis plus de 20 ans, gratuitement, bénévolement, en toute discrétion. Avec la bénédiction de Serigne Mbaye Sy-Mansour, témoigne son entourage. Une manière pour elle de perpétuer l'œuvre caritative de son père, Dabakh, dont l'hôpital de Tivaouane porte le nom.

Un intellectuel, une forte personnalité

Né en 1932, le nouveau khalife général des Tidjanes est un lettré, un intellectuel. Il a fait ses humanités au Sénégal avant de s'envoler au Caire (Egypte) pour y poursuivre ses études supérieures. Versé dans les sciences islamiques à l'image de Mame Aziz Dabakh. Une forte personnalité. "Il a toujours vécu simple, jamais le culte de la personnalité, confie un proche. Dabakh avait intronisé Mbaye Sy Mansour imam, bien des années avant son décès (1997), pour diriger les prières de Tabaski et Korité. Mbaye Sy Mansour était le gardien du temple, très disponible mais ferme sur les principes. Ferme sur les principes de l'islam et de la charia, très aimable et pondéré. Il a le sens de la mesure, il est très discret et n'aime pas les protocoles."

Inhumé aux côtés d'El Hadji Malick Sy

Pour ces personnes qui l'ont côtoyé de près, l'actuel khalife est "très fidèle en amitié, il convoie beaucoup de pèlerins à la Mecque, notamment les anciens amis de son père auxquels il est resté très attaché. Il accorde beaucoup d'importante à l'héritage, au legs de ses ancêtres. Son père est le seul membre de la famille à être inhumé dans le même caveau que El Hadji Malick Sy. Tout un symbole !", fera constater un membre de la famille.

À Tivaouane, soufflent des proches, "Mbaye Sy Mansour a toujours été associé à toute prise de décision. C'est aussi quelqu'un qui a toujours gardé son équidistance avec les pouvoirs publics et il n'aime pas la langue de bois".

À titre d'exemple, quand il a reçu une délégation de l'Assemblée, dernièrement, il n'a pas hésité à asséner ses vérités à l'endroit de toute la classe politique sénégalaise. Un franc-parler qu'il a réitéré ce dimanche 24 septembre 2017 devant des milliers de personnes, lors de son intronisation au troisième jour des obsèques d'Al Amine, moment choisi pour mettre en garde les auteurs de médisances qui s'aventureraient à lui rapporter des propos sur leurs semblables.

Ni privilèges ni protocoles

Un père modèle, Mbaye Sy Mansour marche sur les traces de ses parents et grands-parents. "Ses enfants ont reçu une très bonne éducation : de l'aîné Maodo Sy à tous les autres, renseigne-t-on dans on entourage. Mbaye Sy-Mansour est un père qui met tous les enfants sur le même pied d'égalité. Il ne fait pas de distinction entre ses propres enfants et ceux des autres. L'humilité est un de ses traits de caractère. Même pendant le ‘'bourde'' (assemblée religieuse qui réunit des milliers de fidèles), tout le monde est au même niveau, assis par terre."

A la fois frère et oncle de Al Amine, sa fermeté est connue de tous. «Serigne Abdou Aziz al Amine était le seul à pouvoir faire fléchir sa position sur certaines questions de principe. Mansour lui accordait à son tour beaucoup de faveurs quand il s’agissait de se laisser convaincre», poursuit notre interlocuteur.

Un homme très cultivé, il voyage en Europe annuellement, mais prend en charge ses propres déplacements au plan financier. Très autonome comme son père, il inspire respect. C’est un rempart et il n’aime pas l’hypocrisie. Mais il entretient de très bonnes relations avec toutes les familles religieuses du pays. Mbaye Sy-Mansour, c’est quelqu’un qui n’a jamais été demandeur de quoi que ce soit. Il a toujours refusé les privilèges», précise un autre. Son califat entamé ce 24 septembre 2017, s’inscrit dans la continuité de l'oeuvre d'El Hadji Malick Sy, de Dabakh, de son père. En somme, il est la synthèse de El Hadji Malick Sy.

Article_similaires

51 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:01 PM)
    Yalla nako yalla défal khilaafa diam ak khéwel ak fan wou goude. Amine
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (13:37 PM)
      amiin machalla. merci m. momar mbaye.

      yalla na yenn bi oyof sy malick and ak goudd faann ak weerr ci barke nabi(psl). amiin
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (10:26 AM)
      bienvenue au khalif de la hadara tidjane des sy.
      il n’est pas le khalif general des tidjanes, qui font la majorité de la population musulmane senegalaise affiliée au soufisme. mais il est le khalif de la plus grande hadara tidjane du senegal.
      a côté de cette hadara, il faut toujours le préciser, il y a d’autres hadara tidjanes, qui n’ont rien à voir avec seydi hadj malik sy. ces hadaras n’ont aucun lien initiatique qui passe par le khalif incontesté de seydina cheikh, seydi hadj malik.
      on peut citer la tidjania hamaliste (cheikh hammalah du mali), la fayda tidjania (baye niass du senegal), la hadara de cheikh oumar foutihou tall ( al oumariya du senegal). ces 3 hadaras restent sont plus répandues que la hadara sy, en afrique.
       coté de celles-ci, il ya les petits hadara : ndieguene de thies, deme de sokone, thieneba, leona niassène, les b de la medouna gounass etc etc.. qui ont leur propre silsila.

      allah protège löe senegal et donne la force au khalif de sedi hadj malik sy la force de fortifier cette noble école de la tidjania, par la baraka de seydina cheikh, le khatimoulwilayati mohamdi
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (12:39 PM)
      chéres clients love massage vous salut ; avec des belles masseuses attirantes et sexy é aussi les cabinets sont climatisés é nous somme dans un lieu discréte é calme si vous désirez un trés bon massage nésitez pas de nous appelez sur :771811999:704 915584 :784741173:775617183 765 430152
  2. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:06 PM)
    Un grand homme!
    Auteur

    Anonyme Pa Diop

    En Septembre, 2017 (12:08 PM)
    Alla you ack bar que Le Bon Dieu vous aide avec cette lourde tache
    Auteur

    Lynx

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    Enfin TIVAOUANE va exister !
    • Auteur

      Ala Boni Cfa

      En Septembre, 2017 (19:26 PM)
      « aujourd’hui on est colonisé et on ment au peuple en disant qu’on est libre »

      (léopold sédar senghor. jeune afrique du 7 juillet 1977)la monnaie cfa: une longue histoire entre maître et esclave

      rappelons certains faits historiques antérieurs à l’existence du franc cfa: le 1er janvier 1804, après treize ans d’une guerre sans merci, saint-domingue, le fleuron des colonies françaises de l’époque, devient indépendant sous le nom d’haïti.

      la réaction de la métropole ne se fait pas attendre: elle impose un embargo à la jeune nation. c’est que l’ancienne colonie faisait vivre un français sur huit.

      après des années de tractations, en 1825, haïti se voit obligé de verser à la france de charles x la somme de 150 millions de francs lourds «destinés à dédommager les anciens colons». en échange, en fait, de la reconnaissance de son indépendance durement acquise.

      le versement de cette somme est en outre assorti d’un accord d’exclusivité en faveur des produits français qui entrent désormais en haïti sans droits de douane. la somme est empruntée à une filiale de banque française, la première et la seule du pays jusqu’au début du xxe siècle. pour rembourser l’emprunt ainsi contracté, l’état haïtien a eu recours pendant plus d’un siècle à la levée de lourds impôts sur la paysannerie.

      en 1942, le gouvernement d’elie lescot a même lancé un appel à souscription national pour réunir ce qui devait être la dernière tranche du remboursement jusqu’auprès des élèves du primaire. la dette ne sera définitivement soldée, remboursée au dernier sou, qu’en 1972. voilà les faits.
      qu’est-ce que le franc cfa ?

      pendant son occupation par l’allemagne, la france a été victime du nazisme monétaire. l’ambassadeur plénipotentiaire allemand hemmen, nommé à paris sous l’autorité du ministre de l’économie hermann göring, annonce à wiesbaden le 9 mai 1941, l’accord qu’il a obtenu et qui autorise l’allemagne à installer ses propres commissaires à la banque de france ainsi qu’à tous les postes stratégiques financiers du pays français vassalisé:

      «l’amiral darlan…avait approuvé l’établissement des commissaires (allemands nazis) à la banque de france, aux devises et au commerce extérieur et l’institution d’un contrôle douanier aux frontières»1.

      dès sa libération en 1945, la france applique aux africains ce même nazisme monétaire qu’elle a perfectionné et qui est lisible aussi bien dans les institutions que dans les quatre principes de la zone franc cfa dont les mécanismes de fonctionnement appauvrissent structurellement les pays africains utilisateurs du franc cfa.

      en effet, dès qu’elle a retrouvé la liberté, la france a été doublement inspirée par son ex-occupant allemand. elle a d’abord créé en 1945 une monnaie militaire appelée le franc cfa qui lui a permis de s’attribuer ex-nihilo toutes les devises des 15 pays africains de la zone cfa au nom de l’alimentation prioritaire des comptes d’opérations ouverts dans son propre trésor public.

      ensuite, la même france a fait signer en 1963 aux 15 pays africains de la zone cfa des accords néocoloniaux de coopération commerciale (accords de yaoundé, de lomé et de cotonou … ). grâce à ces accords léonins, la france a pu importer massivement les matières premières des 15 pays africains de la zone cfa sans dépenser une seule devise.

      le nazisme monétaire repose essentiellement sur la dévaluation de la monnaie du pays conquis, l’invention des monnaies coloniales, la libre transférabilité des capitaux des États colonisés vers les pays vainqueurs et les comptes d’opérations.

      a ce jour, le franc cfa est une monnaie sans aucune valeur d’échange sur le plan du commerce international. ce n’est pas une devise.

      les quatre principes de la zone franc sont d’inspiration nazie.

      les 4 grands principes du pillage par la monnaie cfa

      la libre convertibilité des francs cfa en euros

      la convertibilité du franc cfa «avec le franc français est illimitée».

      depuis la création effective en 1999 de la devise européenne, ce même principe de libre convertibilité peut être libellé de la manière suivante :la convertibilité du franc cfa avec l’euro est illimitée. il s’agit d’une véritable escroquerie. les limites structurelles de ce principe sont multiples dont ci-après quelques-unes seulement.

      la libre convertibilité est un argument spécieux dont se sert la france pour s’approprier les devises africaines contre remise de la fausse monnaie coloniale qu’est le franc cfa. car les 15 pays africains de la zone cfa (les 15 pays de la zone franc) donnent 100% avant 1973 et maintenant 65% de leurs devises à la france. a ce jour l’État français peut exiger jusqu’à 85% au gré de ses desiderata.

      dans la réalité, la france applique aux africains ce principe tiré du nazisme monétaire que décrit l’historien et économiste français rené sedillot quand son pays était sous occupation allemande.

      il n’y a pas de libre convertibilité entre les francs cfa émis par la bceao et la beac afin de rendre difficile le commerce afro-africain au profit de la france en particulier et de l’europe en général.

      la france est le premier apporteur des investissements directs étrangers (les ide) au maroc, en algérie et en tunisie alors que ces trois pays ont quitté la zone franc pour battre leurs monnaies respectives. cela veut dire concrètement que la garantie française de convertir les francs cfa hier en francs français et aujourd’hui en euros n’est pas, n’a jamais été et ne sera jamais un facteur d’attraction des investissements directs étrangers (ide) dans les 15 pays africaines de la zone cfa.

      ce principe est une justification fallacieuse statutaire du contrôle effectif des banques centrales et des économies africaines par la france. en effet, par exemple «la banque des États de l’afrique centrale est un établissement multinational africain, à la gestion et au contrôle duquel participe la france en contrepartie de la garantie qu’elle apporte à sa monnaie»2.

      la garantie française de convertibilité fait du franc cfa est un outil au service de l’impérialisme de la france en afrique. car les pays d’outre-mer sont maintenus en captivité pour «procurer les avantages politiques et stratégiques»3 à la france. le franc cfa s’affirme comme l’outil permettant à la france d’entretenir son «rayonnement» et son «influence… en afrique»4.
      la fixitÉ des paritÉs entre le franc cfa et l’euro

      «la parité entre le franc cfa et le franc français est fixe»5. depuis le 1er janvier 1999, avec la disparition des monnaies nationales européennes au profit de l’euro, le même principe sus exposé peut s’énoncer de la manière suivante: «la parité entre le franc cfa et l’euro est fixe». les conséquences de ce principe sont négatives pour les 15 pays d’afrique de la zone cfa.

      1 – ce principe est un système de pillage méthodique des richesses africaines à travers l’application scientifique du nazisme monétaire que le français rené sedillot présente comme une arme redoutable d’expropriation et d’asservissement des français vaincus par les allemands.

      2 – les 15 pays d’afrique de la zone cfa sont installés dans une rigueur monétaire suicidaire et sans fin pour maintenir en vie la zone franc.

      la préservation de la parité et de la fixité du taux de change des monnaies africaines, hier avec le franc, aujourd’hui avec l’euro, impose que les politiques d’assainissement des finances publiques mises en œuvre (plans d’ajustement structurels, fermetures des services publics dont les écoles et les hôpitaux, les licenciements des fonctionnaires) dans la plupart des pays malgré les difficultés soient poursuivies.

      3 – le détournement des 15 pays africains de la zone cfa se fait au profit de l’europe et au détriment de leur ouverture sur le reste du monde

      4 – il y a une impossibilité pour les africains de manipuler souverainement en leur faveur le taux de change.

      5- on assiste à une autonomisation ou à une augmentation mécanique en toute autonomie de la dette extérieure des paz f lorsque l’euro est plus faible que le dollar américain.

      6 – quand l’euro s’apprécie par rapport au dollar, s’observe la surévaluation du franc cfa avec les effets nocifs suivants pour les 15 pays africains de la zone cfa:

      7- perte de compétitivité des produits des africains et perte des parts de marchés extérieurs par les 15 pays africains de la zone cfa.

      8- pertes financières énormes pendant les conversions de leurs devises en euros

      9- creusement de leurs déficits de la balance des paiements,

      -justification économique des dévaluations répétitives ou en séries du f cfa rattaché à l’euro devenu robuste grâce à l’affaiblissement du dollar décidé par les américains dans leurs intérêts légitimes.

      la libre transférabilité des capitaux des 15 pays africains de la zone cfa vers la france. «les transferts de fonds entre les etats membres et la france sont libres»6 ce principe génère pour les 15 pays africains de la zone cfa des conséquences nuisibles à leur véritable développement:

      1- ce principe favorise la fuite des capitaux financiers indispensables à la reconstruction des pays africains.

      2- les banques centrales africaines gaspillent leurs réserves de change dans le rachat de leur propre monnaie. par exemple, «pour les six premiers mois de 1993, les rachats par la bceao des billets de son émission se sont élevés à 162,1 milliards contre 106 milliards un an plus tôt.»7

      3- la libre transférabilité s’oppose de fait à la formation de l’épargne nationale et encourage le recourt à l’emprunt extérieur dont le remboursement contraint les populations à supporter des souffrances dont on veut faire l’économie.

      4 – la centralisation des changes ou les comptes d’opérations.

      les comptes d’opérations ont une origine nazie et ont un mécanisme de fonctionnement qui a des conséquences très lourdes sur les africains. les inconvénients des comptes d’opérations sont essentiellement d’ordre financier, économique, social et politique. le préjudice financier est énorme:

      les africains financent l’économie française à leur propre détriment.

      le trésor public français utilise les capitaux africains pour combler ses propres déficits.

      le remplissage prioritaire des comptes d’opérations se fait contre le développement des africains

      la france emprunte les capitaux africains détenus sous forme d’obligations

      politique de rigueur budgétaire et l’austérité économique sans fin imposées aux 15 pays africains de la zone cfa par la france

      la gestion des comptes d’opérations infantilise et déresponsabilise les africains.

      la france spécule en bourse avec les capitaux des africains

      la france utilise les intérêts des placements pour endetter les 15 pays africains de la zone cfa.

      l’accaparement de l’or africain par la france:

      la banque de france a en dépôt plus de trois mille tonnes d’or dont l’essentiel est en provenance des anciennes colonies françaises. car «la couverture du franc cfa est assurée par l’ensemble des devises et de l’or centralisé par le pool commun à la zone franc».8 ?dans le cadre de cette couverture ou de la garantie du franc cfa, les banques centrales des africains

      ce sont là 4 principes qui fondent le système du pillage de l’afrique par l’État français. ce ne sont que quelques hommes, avec la complicité silencieuse de l’assemblée nationale, qui complotent au profit d’une minorité et au détriment d’une majorité africaine.

      d’autres mécanismes encore sont répréhensibles. il serait ici trop long de tous les énumérer. néanmoins on pensera aussi à la confiscation des devises des travailleurs africains de la diaspora qui, à chaque fois qu’ils émettent un mandat de transfert vers un des 15 pays africains de la zone cfa (avec western union, money gram, etc), en réalité ces devises partent remplir les comptes d’opération à paris. en échange les familles en afrique se voient recevoir cette monnaie de singes qu’est le franc cfa – une monnaie sans aucune valeur internationale et donc incapable de participer à la construction du pays.

      tout aussi grave, lorsque les États (hors la france) émettent des fonds d’aide au développement des 15 pays africains de la zone cfa, là encore les devises offertes partent constituer les comptes d’opération de paris.

      ces comptes d’opération participent à réduire le déficit économique de la france qui est en réalité subventionnée depuis des dizaines d’années par les économies africaines.

      depuis le 1er janvier 1999, avec la disparition des monnaies nationales européennes au profit de l’euro, le même principe sus exposé peut s’énoncer de la manière suivante: «la parité entre le franc cfa et l’euro est fixe».
      les consÉquences de ce principe sont nÉgatives pour les 15 pays d’afrique de la zone cfa.

      1 – ce principe est un système de pillage méthodique des richesses africaines à travers l’application scientifique du nazisme monétaire que le français rené sedillot présente comme une arme redoutable d’expropriation et d’asservissement des français vaincus par les allemands.

      2 – les 15 pays d’afrique de la zone cfa sont installés dans une rigueur monétaire suicidaire et sans fin pour maintenir en vie la zone franc. la préservation de la parité et de la fixité du taux de change des monnaies africaines, hier avec le franc, aujourd’hui avec l’euro, impose que les politiques d’assainissement des finances publiques mises en œuvre (plans d’ajustement structurels, fermetures des services publics dont les écoles et les hôpitaux, les licenciements des fonctionnaires) dans la plupart des pays malgré les difficultés soient poursuivies.

      3 – le détournement des 15 pays africains de la zone cfa se fait au profit de l’europe et au détriment de leur ouverture sur le reste du monde

      4 – il y a une impossibilité pour les africains de manipuler souverainement en leur faveur le taux de change.

      5- on assiste à une autonomisation ou à une augmentation mécanique en toute autonomie de la dette extérieure des paz f lorsque l’euro est plus faible que le dollar américain.

      6 – quand l’euro s’apprécie par rapport au dollar, s’observe la surévaluation du franc cfa avec les effets nocifs suivants pour les 15 pays africains de la zone cfa:

      -perte de compétitivité des produits des africains et perte des parts de marchés extérieurs par les 15 pays africains de la zone cfa.

      -pertes financières énormes pendant les conversions de leurs devises en euros

      -creusement de leurs déficits de la balance des paiements,

      -justification économique des dévaluations répétitives ou en séries du f cfa rattaché à l’euro devenu robuste grâce à l’affaiblissement du dollar décidé par les américains dans leurs intérêts légitimes.

      la libre transférabilité des capitaux des 15 pays africains de la zone cfa vers la france «les transferts de fonds entre les etats membres et la france sont libres»9 ce principe génère pour les 15 pays africains de la zone cfa des conséquences nuisibles à leur véritable développement:

      a- ce principe favorise la fuite des capitaux financiers indispensables à la reconstruction des pays africains.

      b- les banques centrales africaines gaspillent leurs réserves de change dans le rachat de leur propre monnaie. par exemple, «pour les six premiers mois de 1993, les rachats par la bceao des billets de son émission se sont élevés à 162,1 milliards contre 106 milliards un an plus tôt.»10

      3- la libre transférabilité s’oppose de fait à la formation de l’épargne nationale et encourage le recourt à l’emprunt extérieur dont le remboursement contraint les populations à supporter des souffrances dont on veut faire l’économie.

      4 – la centralisation des changes ou les comptes d’opérations.

      les comptes d’opérations ont une origine nazie et ont un mécanisme de fonctionnement qui a des conséquences très lourdes sur les africains. les inconvénients des comptes d’opérations sont essentiellement d’ordre financier, économique, social et politique. le préjudice financier est énorme:

      5 – les africains financent l’économie française à leur propre détriment.

      6 – le trésor public français utilise les capitaux africains pour combler ses propres déficits.

      7- le remplissage prioritaire des comptes d’opérations se fait contre le développement des africains?

      8 – la france emprunte les capitaux africains détenus sous forme d’obligations

      9 – politique de rigueur budgétaire et l’austérité économique sans fin imposées aux 15 pays africains de la zone cfa par la france .

      la gestion des comptes d’opérations infantilise et déresponsabilise les africains.

      la france spécule en bourse avec les capitaux des africains

      la france utilise les intérêts des placements pour endetter les 15 pays africains de la zone cfa.
      l’accaparement de l’or africain par la france

      la banque de france a en dépôt plus de trois mille tonnes d’or dont l’essentiel est en provenance des anciennes colonies françaises. car «la couverture du franc cfa est assurée par l’ensemble des devises et de l’or centralisé par le pool commun à la zone franc».11 ?dans le cadre de cette couverture ou de la garantie du franc cfa, les banques centrales des africains déposent périodiquement une partie de leurs stocks d’or en france.

      ce sont là 4 principes qui fondent le système du pillage de l’afrique par l’État français.

      ce ne sont que quelques hommes, avec la complicité silencieuse de l’assemblée nationale, qui complotent au profit d’une minorité et au détriment d’une majorité africaine.

      d’autres mécanismes encore sont répréhensibles. il serait ici trop long de tous les énumérer. néanmoins on pensera aussi à la confiscation des devises des travailleurs africains de la diaspora qui, à chaque fois qu’ils émettent un mandat de transfert vers un des 15 pays africains de la zone cfa (avec western union, money gram, etc), en réalité ces devises partent remplir les comptes d’opération à paris. en échange les familles en afrique se voient recevoir cette monnaie de singes qu’est le franc cfa – une monnaie sans aucune valeur internationale et donc incapable de participer à la construction du pays.

      tout aussi grave, lorsque les États (hors la france) émettent des fonds d’aide au développement des 15 pays africains de la zone cfa, là encore les devises offertes partent constituer les comptes d’opération de paris.

      ces comptes d’opération participent à réduire le déficit économique de la france qui est en réalité subventionnée depuis des dizaines d’années par les économies africaines.

      le système monétaire du franc cfa est unique en son genre, en permettant la fuite des capitaux des sociétés multinationales vers la france; en cela, il représente un paradis fiscale en toute impunité

      face à la paupérisation par le franc cfa, que faut-il faire?
      les solutions

      au préalable, l’abolition sans condition ici et maintenant du franc cfa et de toute l’administration que l’État français mit en place et entretient encore à ce jour. ensuite la création de la monnaie unique africaine et la transformation locale des matières premières, telles sont les meilleures solutions pour vaincre efficacement en très peu de temps le sous-développement socio-économique de l’afrique.

      la création de la monnaie unique africaine (mua)

      a- liquidation du franc cfa et la sortie du camp de concentration monétaire

      la création de la monnaie unique africaine doit libérer immédiatement du nazisme monétaire français les 15 pays africains de la zone franc.

      b-la garantie de la monnaie unique africaine

      la monnaie unique africaine doit être garantie par la valeur synthétique de certaines matières premières minérales, minières, énergétiques et agricoles (comme le cacao par exemple) dont regorge l’afrique.

      les africains pourront exiger d’être payés, de leurs échanges avec le reste du monde, dans leur propre monnaie commune qui prendra nécessairement de la valeur parce que sa demande sera plus forte que son offre.

      c – les règles de conduite internes aux pays africains utilisateurs de la monnaie unique africaine

      1- le taux de transformation locale des matières premières à 100%

      2- la nature et la composition des exportations africaines: des produits finis transformés sur le sol africain.

      3- la garantie de la monnaie unique africaine par la valeur synthétique des matières premières africaines

      4- le taux d’inflation inférieur à 6% (au lieu de 3% en europe)?

      5- l’encours de la dette extérieure : dettes/pib < 30%. (contre 60% dans l’union européenne)?

      6- le déficit public : déficit public/ pib < 1,5 % (contre 3% du pib des pays membres de l’union européenne) ?

      7- le taux de pression fiscale : tpo < 20% contre 44,2% en france en 2006

      8- la démocratie comme outil de gestion rationnelle des biens publics

      d- la création de la banque centrale africaine

      une seule et unique banque centrale africaine (bca) destinée à loger la monnaie unique africaine doit être créée. cette bca mettra fin à la balkanisation monétaire et à l’atomisation ridicule des banques centrales africaines. en effet, il y a 40 banques centrales africaines qui gèrent annuellement chacune en moyenne un pib estimé à 27 milliards de dollars.

      cela veut dire que si le modèle africain devrait être recopié par les pays ou régions, on aurait par exemple 488 monnaies et banques centrales différentes12 aux États-unis où il n’y a qu’une seule. la même observation est valable pour la zone euro, le japon, la chine , la russie et l’inde où l’on aurait respectivement 393, 161, 97, 36 et 34 monnaies et banque centrales différentes pour chacune de ces entités considérées dont le choix de l’unité monétaire doit inspirer favorablement l’afrique.
      constitutionaliser la transformation locale de toutes les matiÈres premiÈres africaines

      la transformation locale des matières premières est la véritable solution aux différents sérieux problèmes socio-économiques du continent noir. par exemple, si la république de côte d’ivoire transforme en poudre toute sa production annuelle de café et de cacao, elle pourrait non seulement éteindre en moins d’un an toutes ses dettes, mais elle aurait également les moyens financiers consistants pour nourrir décemment toutes les populations de l’afrique subsaharienne. au lieu de cela, le pays continue actuellement de vouloir s’endetter auprès des institutions bancaires internationales pour construire routes et ponts.

      conclusion

      la m.u.a doit être créée par l’union africaine en urgence pour libérer immédiatement du nazisme monétaire français les 15 pays africains de la zone franc.

      la garantie de la monnaie unique africaine peut être assise sur la valeur synthétique des matières premières stratégiques dont regorge le continent.

      s’impose la constitutionnalisation de la transformation en afrique de toutes les matières premières afin de permettre aux africains de vaincre efficacement et très rapidement la pauvreté grâce à leur enrichissement dynamique des valeurs ajoutées générées par les produits finis fabriqués localement et vendus tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du continent noir.

      avec ces produits finis fabriqués en afrique, s’accélérera le commerce afro-africain qui demeure la véritable solution au sous-développement du continent face au protectionnisme des pays du nord.

      par la monnaie unique africaine, se fera la redynamisation des blocs économiques africains exposés à la rude concurrence des économies du monde qui se régionalisent et se continentalisent

      s’impose la création de solides sociétés d’État dont celles des industries alimentaires pour nourrir décemment la population africaine qui avoisine les deux milliards en 2050.

      il y a donc urgence à créer la monnaie unique africaine pour mettre véritablement les africains au travail, produire leur propre nourriture et acquérir la sécurité alimentaire.

      l’afrique doit se donner les moyens objectifs d’éliminer son nouveau partage par l’europe et l’asie.

      saisir les opportunités qu’offre la crise financière et économique mondialisée pour reconstruire l’afrique

      la monnaie unique africaine sera aussi un gage de sécurité pour les peuples africains.

      la monnaie unique africaine doit traduire à l’échelle internationale l’existence de l’afrique comme le font le dollar, l’euro et le yen qui évoquent respectivement dans l’inconscient collectif les États-unis d’amérique, l’europe et le japon.

      l’assujettissement des pays a.c.p. à l’europe par les accords de yaoundé et de cotonou n’a pu réaliser la moindre petite parcelle de l’industrialisation des économies africaines promise dans le traité de rome de 1957. seule la monnaie unique africaine doit industrialiser le continent noir, en stimulant le génie inventif des africains !

      la monnaie unique africaine doit contribuer à la formation rapide des États-unis d’afrique

      elle permettra aux États africains d’économiser les sommes importantes qu’ils utilisent pour soutenir individuellement leurs différentes monnaies nationales. car celles-ci auront été remplacées par la nouvelle monnaie unique africaine.

      avec la monnaie unique africaine, seront éliminés les risques de pertes de changes qui accompagnent les opérations de conversions des monnaies les unes dans les autres. seront éliminées sur le continent noir les dévaluations anarchiques des monnaies nationales grâce à l’usage de la monnaie unique africaine.

      monnaie de facturation et de règlement des opérations, la monnaie unique africaine permettra la transparence des prix des produits et une meilleure information des consommateurs. ceux-ci seront les grands bénéficiaires de la concurrence et de la compétition résultante, entre les entreprises implantées sur le sol africain. la monnaie unique africaine donnera ainsi un coup de fouet supplémentaire aux activités commerciales, au grand bonheur de l’emploi. elle apparaîtra comme un facteur structurel de relance économique

      en définitive, la création de la monnaie unique africaine garantie par la valeur synthétique des matières premières stratégiques africaines et la constitutionnalisation de la transformation locale de toutes les matières premières du continent, telles sont les seules véritables solutions capables de vaincre efficacement en très peu de temps le sous-développement socio-économique de l’afrique !

      rené naba
      pour aller plus loin, sur ce lien

      kaky nubukpo: agrégé es sciences Économiques de l’université française, chargé d’enseignement à oxford university, directeur de la francophonie économique à l’oif (organisaiton internationale de la francophonie)

      http://www.liberation.fr/debats/2017/07/26/franc-cfa-un-vestige-de-la-colonisation-a-abolir_1586379
      http://www.civox.net/le-cfa-arme-de-destruction-massive-contre-le-developpement-africain-par-dr-don-mello-ahoua_a8485.html

      ainsi que la conférence du professeur mamadou koulibaly, président de lider à la chambre de commerce et d’industrie de côte d’ivoire, à abidjan, le 11 février 2017

      https://www.youtube.com/watch?v=tyt8yczfcdg
    Auteur

    Lynx

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    Enfin TIVAOUANE va exister !
    Auteur

    Lynx

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    Enfin TIVAOUANE va exister !
    Auteur

    Lynx

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    Enfin TIVAOUANE va exister !
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    pourquoi ne pas choisir des jeunes au lieu des vieux qui vont rendre l'âme bientôt.
    Auteur

    Lynx

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    Enfin TIVAOUANE va exister
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    prkw tjrs LS vieux,il ft cède leurs place aux jeune
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    Tivaoune a toujours exister et existera pour toujours inchalah
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    d'être halifa c' st ce lui qui a beaucoup de sagesse parmi LS autres ou ps
    Auteur

    Lynx

    En Septembre, 2017 (12:09 PM)
    Enfin TIVAOUANE va exister !
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:11 PM)
    Dessinez nous l'arbre genealogique, c'est plus facile a comprendre......
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (12:26 PM)
      vraiment
      j'ai rien compris avec des noms qui se ressemblent
      faites nous un schéma svp
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:14 PM)
    l'HUMILITE est de la grandeur. Il a montré un trait de omar Abdel Aziz 5e khalif de l'islam en refusant d'accepter d'entendre ceux qui emmenent les propos d'autrui.



    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:16 PM)
    Il doit s'attaquer à la réforme de la confrérie comme l'avait suggéré Feu Dabakh : mettre la confrérie (source de division) à côté et s'unir en Allah, SAW et suivre strictement la méthodologie du Prophète, SAW. Les rencontres islamiques sous l'angle confrérique virent à la pollution sonore.
    • Auteur

      Sopey Nabi Psl

      En Septembre, 2017 (12:28 PM)
      poste 14 si vous dite que la confrérie est source de division tu raconte des mensonges on ne peut pas pratiquer la religion musulmane sans appartenir a une confrérie ou a une école reconnue par les savants la confrerie tidiane est malikite imam malick exemple les saoudiens se réfère a l ecole de ibn hambal etc
    • Auteur

      Soufi Et Fier

      En Septembre, 2017 (18:24 PM)
      sope naby dit qu’on ne peut pas être musulman sans appartenir à une confrérie ou…à une école déterminée (je ne sais pas pourquoi tu as préféré simplement mentionner la confrérie en « oubliant » l’école).
      ce qu’il a dit ne se trouve pas dans les hadiths mais c’est une situation de fait ! car l’islam a généré des écoles doctrinales dont chacune a fait une interprétation des versets et des hadiths sur lesquels elle fonde sa pratique.
      au sénégal, toutes les confréries sont malékites. le wahabisme est de l’école hambalite. il y’a aussi l’école chaféite, et les hanafites. donc tout musulman est, de fait, dans l’une ou l’autre de ses écoles, de par sa pratique religieuse.
      le wahabisme lui-même est une confrérie, comme les frères musulmans d’egypte. car le wahabisme a ses normes, ses guides, sa façon de voir le monde. vous me diriez que ses normes, sa façon de voir le monde, c’est les normes de l’islam ! je vous répondrai : toutes les confréries pensent aussi que leur voie est celle de l’islam et toutes pensent qu’elles sont ahlou sunnah.
      il n’ya que les wahabites qui se disent bruyamment ahlou sunnah alors qu’ils font des choses que le prophète n’a jamais fait et qu’ils omettent de faire beaucoup de choses que le prophète faisait ou recommandait.
      donc sope naby a bien raison !
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:22 PM)
    qui peut me dire si mon serigne va bien? il s'agit de Mbaye Sy Abdou; Ndiol Fouta

    je ne l'ai pas vu dans la cérémonie de deuil!

    • Auteur

      Mauritanienne

      En Septembre, 2017 (14:08 PM)
      je n'appartiens à aucune confrérie mais celui dont tu parles je l'aime d'amour !
      j'aimais son père, je l'aime wallah ! il est si doux, si véridique machaallah !!!
      je prie dieu qu'il ait une longue vie et qu'il se porte bien, lui et ahmad rafa'i mbacké ibn mohamed vadil ! je les love !
    Auteur

    étudiant

    En Septembre, 2017 (12:23 PM)
    nako yalla yokkal khéweul té woyofal yann bi, Amiiin

    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:27 PM)
    Qui peut me dire pourquoi ils (tidianes et mourides) se marient souvent entre cousins directs? Dans notre culture sénégalaise normalement on se marie avec "sa domo badiéne wala sa domo nidjay" mais pas avec "sa domou baye wala sa domou ndeye" n'est-ce pas?

    C'était juste une question pour savoir.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (17:27 PM)
      qui ose épouser son domou ndey ou son domou baye ??? c'est haram de chez haram ! beurk ! aucun croyant n'ose faire cela ! tchambay
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (21:17 PM)
      cousin paternel = cousin direct = germain...

      cousin maternel aussi.

      il n'y a pas de différence.

      y'en a même qui pense que le mariage entre domou badiène ou domou nidiaye est pire...les gênes maternels.
    Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    En Septembre, 2017 (12:31 PM)
    Nous souhatitons un bon et long khalifat a Serigne Mbaye Sy Mansour, un home franc, direct, sans tricherie ni senegalaiseries. Good Luck!
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:34 PM)
    JOLI PORTRAIT



    LONGUE VIE ET BEAUCOUP DE SANTE POUR SERIGNE MBAYE SY MANSOUR

    AMINE

    AMINE

    AMINE
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (12:49 PM)
    Longue vie avec l'assistance d'ALLAH swt
    Auteur

    Mlk

    En Septembre, 2017 (12:52 PM)
    Yalna yalla défe djame thi Keur gui
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (13:07 PM)
    85 ans ! seneweb tu dois dire L'ANCIEN nouveau khalif des tidianes.......à 85 ans on n'est plus nouveau ou neuf..... :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Septembre, 2017 (13:08 PM)
    85 ans ! seneweb tu dois dire L'ANCIEN nouveau khalif des tidianes.......à 85 ans on n'est plus nouveau ou neuf. :frustre:  :frustre: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (14:57 PM)
      mais toi c'est la fonction qui nouveau pour lui. mais le nouveau c'est pas en fonction de l'age
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (14:57 PM)
      mais toi c'est la fonction qui nouveau pour lui. mais le nouveau c'est pas en fonction de l'age
    Auteur

    Vrai Brain

    En Septembre, 2017 (13:27 PM)
    de cét foi ci linformation de la sénéweb écrimen sur la personne en le khalif ne po commenté parske sé dire ke dieu mem a toujour envoyé de sé pré ou de se loin dé répérésentation de sa méssaze à tou le monde de la monde et pour moi de moi on doi de pas bocou parlé par rappor à eux doné à eux oci bocou de la respect. mintenant seul dieu sai pour se ki ést de la finir
    Auteur

    Respect

    En Septembre, 2017 (13:27 PM)
    Il faut toujours respecter les plus anciens c'est ce qu'on connait.
    Auteur

    Aissatou

    En Septembre, 2017 (13:40 PM)
    Qu'ALLAH SOUBHAANAHOU WA TAALAH t'assiste et te guide toujours et à tout moment. Amiin. Très longue vie, une santé de fer pour nous accompagner pendant longtemps encore. Amiin. Yalana yan bi woyaf. Amiin.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (13:43 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (13:48 PM)
    gros titre, article presque vide.



    comme d'hab...vous nous apprenez pas grand chose.
    Auteur

    Anonyme Pmd

    En Septembre, 2017 (13:53 PM)
    YALLANA SOUNOU BOROM SAME BE LOU KAWE NDIORTO DIOULID YI SOUNOU BOROM DEFAL LAKHO BI DIAYI SEYDINA MOUHAMED (PSL) A MINE
    Auteur

    Jolofmane

    En Septembre, 2017 (15:09 PM)
    Tivaoune a jarrama Chekh babacar sy khalifa
    Auteur

    Jolofmane

    En Septembre, 2017 (15:09 PM)
    Tivaoune a jarrama Chekh babacar sy khalifa
    Auteur

    Jolofmane

    En Septembre, 2017 (15:09 PM)
    Tivaoune a jarrama Chekh babacar sy khalifa
    Auteur

    Anonyme Fans

    En Septembre, 2017 (15:10 PM)
    a ce khalif general A SERIGNE SIDY MBACKE KHALIF GENERAL DES MOURIDES A LA FAMILLE DE MABA DIAKHOUPA BA et a toute la famille d eh malck sy ma famille et moi presntons nos condoleances a tte la famille de maodo presntons en meme temps nos sinceres condoleances a pa aida a mame fama sy lo aida mansour aida a cheikh aida a sidy ahmed aida a oumou sy aida a sophi aida A ALY LO DE TAIBA et a ous les enfants de feu serigne abdou amine sans oublier modou ndao iran ndao a pathe njine diop et a tous les habitants de DAKHARLAYE A CHEIKH DIOP NDOMOR A MASLOICK DIOP A MODOU THIOUNE A KHADY THIOUNE A TOUS LES HABITANTS DE NDOMOR EN UN MOT A TOUS LES SENEGALAIS QU ALLAH LUI EFFACE TOUS SES PECHES CONNUS OU INCONNUS QU IL LUI ACCORDE PAR SA BONNETE UNE PLACE AU PARADIS

    AMEN

    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (15:12 PM)
    Manchallah Sy Malick.



    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (16:03 PM)
    c'est un Mr que j'ai toujours admiré et respecté. Yalna yène bi oyoff SY Malick. Yalla may la wèr ak goudou fane, amine.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (16:22 PM)
    Auteur

    Foulbés!

    En Septembre, 2017 (16:30 PM)
    Il était plus que temps qu'un Peul de Souche purement pure

    s'empare de nouveau du sain-saint BÂTON de GUIDE pour combler le vide (après DABAKH!) afin que l'Islam de DIEU soit effectivement réinséré à jamais dans les crânes arides et torrides des "êtres" de là-bas.

    Peut-être aussi dans les crânes désertiques des "êtres" de là-bas-là-bas (ce serait, toutefois, un miracle miraculeux).

    NOUS, NOUS savons que Thierno Mbaye Mansour SY, aura trop de pains sur ses Planches, car il est impossible de changer une mentalité mentalement ancrée ces crânes en quelques années.

    Pour NOUS, l'Important est que Thierno Mbaye Mansour SY remette les pendules à l'heure, déblaye les saines-saintes VOIES alors tracées et balisées par l'Erudit Thierno Malick SY (Peul de Souche purement pure),

    afin que le monde entier sache qui sont ces "êtres" qui usent-abusent de l'Islam de Dieu pour leurs funestes desseins, torpillant ainsi les Principes fondamentaux de l'Islam de DIEU (CORAN).

    NOUS savons que DIEU est avec Thierno Mbaye Mansour SY.

    Yo Alla wallu!



    FOULBES!!!
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Septembre, 2017 (17:18 PM)
    le gardien du temple ou le gardien du MICRO ( incident avec la dame qui avait chopè le micro Central).........Mdrrrrrrrrrr....... :frustre: 
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Septembre, 2017 (17:26 PM)
    Depuis presque 60 ans il a tjrs cette apparence à cotè de ses freres qui etaient plus visibles...Une personalitè mythique du tidjanisme de la ville de tivaouane.........tjrs en lunettes noires , en grands boubous , bonnet "fass" et une jolie montre ............SON LOOK N'A VARIE UN IOTA DEPUIS PLUS DE 60 ANS......... :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Dado

    En Septembre, 2017 (17:32 PM)
    Yalla yen bi oyoff.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (18:02 PM)
    EN VERITE LE VRAI GARDIEN DU TEMPLE DE KEUR SEYDI EL HADJ MALICK ETAIT LE DEFUNT EL ABDOU AZIZ AL AMINE. TROUVEZ AUTRE CHOSE POUR L'ACTUEL KHALIFE.
    Auteur

    Macky Korr Premiere Djeeke

    En Septembre, 2017 (18:57 PM)
    Sy Mansour, Yalla na nga fi yaggueu te werr. Le Senegal a besoin d'hommes veridiques, d'hommes de principes comme vous.
    Auteur

    Doff Niit

    En Septembre, 2017 (20:31 PM)
    Notre pays, le Sénégal est entrain de satisfaire les caprices d’un dictateur (Erdogan) au détriment de milliers d’enfants innocents, et leurs parents.

    Je me demande comment nous sommes arrivés à ce stade de désintéressement de nos dirigeants à la bonne formation de l’avenir de notre pays. Que nous apporte la Turquie de Erdogan jusqu’à ce que le Président Macky Sall, le Premier ministre B A Dionne et le Ministre de l’éducation nationale Sérigne Mbaye Thiam veulent sacrifier l’avenir de milliers d’enfant sénégalais innocents. Pourtant les services politico-stratégiques sénégalais doivent savoir que la Turquie de Erdogan n’est pas viable, car la Turquie de Erdogan risque de finir comme la syrie. Déjà sur le plan économique, ce pays est en chute libre. La turquie est de plus en plus isolée sur la scène internationale. D’ici quelques mois la guerre contre les kurdes va reprendre de plus belle, car les kurdes (irakiens, turques et syriens) vont accélérer la création de leur état. D’ici trois ans, la turquie , avec Erdogan, sera à genoux. Peut-être nos autorités actuelles se disent qu’ils ne seront plus là, car ils perdraient les élections à venir. Malheureusement, ils ont oublié que le Sénégal sera toujours là.

    Nos dirigeants ont-ils oublié cette règle élémentaire qui veut qu’un pays n’ait pas d’amis et n’a que des intérêts. L’intérêt immédiat que peut tirer nos dirigeants sur cette affaire vaut-il l’anéantissement de l’excellent cursus scolaire qu’aurait pu avoir ces milliers d’enfant sénégalais ? Je ne le crois pas, car la vraie richesse du Sénégal réside dans la qualité de ses ressources humaines.

    Chers dirigeants, (Président Macky Sall, Premier ministre B A Dionne, et Ministre de l’éducation nationale Sérigne Mbaye Thiam), on vous a confié notre Sénégal pour que vous défendez nos intérêts, nous sénégalais, et pas vos intérêts ni ceux d’un fou dictateur sanguinaire turc.

    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (22:09 PM)
    Amine
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (00:58 AM)
    Euskey
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (10:32 AM)
    Au delà de la discrimination de l’État entre les différents chapelles confrériques, dites nous sans tabou, ce qui a fait de Cheikh Sidy Haj Malick, le khalife général de Cheikh Ahmad Tidiani au Sénégal alors que Thiénéba, Médina baye etc....sont là et n'ont rien à envier à Tivaoune ?

    En tout état de cause, il faut arrêter les extrapolations parce que CHEIKH n'aime pas le mensonge.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (10:40 AM)
    boulène gniou sonal way doyena nak yonentu bi sakh psl lakou na, khana nite dou dé, sénégal dale diakhale nama loll sakh ces familles religieuses n'arrivent pas à la cheville de notre prophète psl !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! toujours serigne diwe patati patata
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (11:46 AM)
    macha ALLAAAH SY MALICK



    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (16:10 PM)
    yalla gnen bi woyof toll ci mom mala beuk sama serigne

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR