Mercredi 22 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Seydi Gassama (Amnesty international) sur l’affaire de la drogue : "Que Keïta ne soit pas l'agneau du sacrifice"

Single Post
Seydi Gassama (Amnesty international) sur l’affaire de la drogue : "Que Keïta ne soit pas l'agneau du sacrifice"

Que la justice fasse son travail jusqu’au bout et que les coupables soient châtiés. Ainsi se résume le point de vue de la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh) et de la section sénégalaise d’Amnesty international sur l’affaire de la drogue dans la Police.

Le dossier de la drogue qui secoue la Police nationale ne laisse pas indifférentes les organisations de défense des droits humains. 

A la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh), on reste d’avis que ce scandale «est une affaire regrettable». Aussi, Me Assane Dioma Ndiaye, président de la Lsdh, pense-t-il que ce dossier «jette le discrédit sur une institution (la Police) qui est au cœur de la République». «Un corps comme la police est éclaboussé. Quelles que soient les personnes incriminées, c’est inquiétant», fait comprendre la personne morale de la Lsdh. 


Evoquant la même affaire, le directeur exécutif de la section sénégalaise d’Amnesty international décline sans hésiter la position de sa structure. Celle-ci s’articule ainsi : «Le procureur (de la République près le Tribunal régional hors classe de Dakar) doit s’autosaisir et mener une enquête pour faire la lumière. 

Nous ne croyons pas du tout à une enquête administrative.» Assez suffisant, aux yeux de Seydi Gassama, pour afficher ses inquiétudes face aux «informations distillées à travers la presse aujourd’hui (qui) vont finalement faire du commissaire Keïta l’agneau du sacrifice alors qu’il a vraiment tiré la sonnette d’alarme. Nous n’accepterons pas que quelqu’un soit sacrifié dans cette affaire. Il ne faut pas que celui qui dénonce des pratiques malsaines soit sacrifié. Il n’en est pas du tout question». 


Me Ndiaye milite pour qu’un «traitement sérieux» soit réservé à cette affaire de drogue qui touche la police. «Un traitement qui ne (doit laisser) trace à aucune complaisance», insiste l’avocat défenseur des droits de l’Homme. 

Et l’avocat défenseur des droits humains de prôner : «La loi doit s’appliquer dans toute sa rigueur. Nous écartons toute idée de protection de qui que ce soit. Toute personne impliquée, quel que soit son statut, doit répondre devant la justice.» Comme pour lui montrer qu’ils jouent sur le même registre, Seydi Gassama martèle : «Il faut que toutes les personnes impliquées dans ce trafic de drogue soient démises de leurs fonctions et traduites devant la justice. Nous continuons à préconiser que le procureur mène l’enquête jusqu’au bout et établisse clairement si les personnes mises en cause sont impliquées. Si elles sont impliquées, qu’elles soient non seulement radiées de la police, mais qu’elles soient aussi traduites devant la justice et punies conformément à la loi.» Et pour cela, «nous allons rester extrêmement vigilants pour faire en sorte que dans cette affaire-là, la justice puisse faire son travail». 
 
«Si nous étions dans un pays de démocratie avancée,…»
Invitant à dissocier l’enquête interne à la police de celle ouverte par le procureur de la République, le président de la Lsdh avertit : «Il peut y avoir une enquête interne. Le danger, c’est que cette enquête (menée au sein de la police) puisse faire obstacle à une enquête judiciaire.» 

Me Assane D. Ndiaye craint, cependant, que «la prééminence soit donnée à l’enquête (interne à la police) au détriment d’une procédure judiciaire». Celle-ci est, au regard du président de la Lsdh, «la seule habilitée à faire la lumière sur cette affaire (de drogue dans la police)». 

«Il ne faut pas qu’il y ait un mélange de genres», prévient Me Ndiaye. Le président de la Lsdh a aussi sa petite idée sur l’absence de démission ou de suspension de ses fonctions du directeur général de la Police nationale. Me Assane D. Ndiaye l’explique par «les failles de notre système démocratique, le retard dans notre culture gouvernante en Afrique». «Nous ne sommes pas au diapason. 

Si nous étions dans un pays de démocratie avancée, c’est la personne suspectée qui prend spontanément la décision de démissionner pour ne pas gêner l’enquête. Ou bien l’Etat demande aux personnes mises en cause de se mettre de côté, pour mettre à l’aise ceux qui mènent l’enquête», fait savoir le responsable moral de la Lsdh. 


Me Ndiaye espère que les Sénéga­lais seront édifiés «sur les tenants et les aboutissants de cette affaire, à la suite de l’enquête» ordonnée par le procureur de la République. 


Article_similaires

21 Commentaires

  1. Auteur

    Rocco Siffredi

    En Juillet, 2013 (15:28 PM)
    il état flic,il faisait du bon travail mais il avait commis le crime le plus grave en témoignant contre d'autres flics............................ ça vous dit quelque chose
    • Auteur

      Xeme

      En Juillet, 2013 (16:30 PM)
      quand wade arriva au pouvoir et trouva 85 milliards en caisse (chiffre de mamadou l loum, ancien pm de diouf) sa stratégie a été, à chaque occasion de crier et répéter: " il y a de l'argent, faites moi des projets." "je ne veux pas entendre que c'est cher. quelque soit le prix, dites moi combien ça coûte." "mais il y a de l'argent assez, il faut le consommer". "si des investisseurs mettent leur argent et que vous n'arrivez pas à le consommer, la prochaine fois ,ils n'y mettront pas leur argent". et bien d'autres phrases célèbres et identiques de wade. 
      résultats: les investisseurs ont commencé à s’intéresser à ce pays qui "baigne" dans de l'argent. ils ont eu confiance pour remettre leur argent entre les mains de celui qui "en a trop".
      macky arriva au pouvoir au bout d'un gros mensonge jumelé aux feu et sang. la vengeance en avant. la peur atroce du niveau où wade a laissé la barre. la zéro-isation était l'unique solution du joufflu. il s'acoquina d'avec ceux qui en détiennent les outils, les patrons de presse. la solution concoctée, présenter le sénégal comme un pays en crise, en faillite, en famine. un pays où 2 000 milliards ont été détournés comme dans les tiroirs du charbonnier du coin. un pays où le président de la république battu vole même des moquettes. 
      si dans un pays, le président de la république vole des moquettes, est ce qu'un autre citoyen de ce pays peut se défendre "proprement" d'être irréprochable ? il pourra dire, peut être, qu'il ne vole que des œufs, lui, et jamais de moquettes. bref la politique de l'arc en ciel qui consiste à détruire wade pour avoir de la place, faire descendre wade pour avoir de la hauteur, soi même, cette politique a eu et continuera d'avoir des conséquences que les nuls ne peuvent appréhender. si sous wade, les investisseurs sont venus remettre leur argent à celui dont ils pensaient qu'il "en avait assez", sous macky ils fuient celui qui a crié sur tous les toits qu'il est fauché. 
      un vieux de khombole me disait: "même quand on est pauvre, il ne faut pas trop se lamenter. parce que le lamentant réduit ses potentiels de biens ("waññi wërsëk"). parce que dans les biens de l'homme riche, on peut retrouver des biens qu'on lui a confiés et beaucoup qu'on lui a prêtés. un voisin qui est entrain de réunir de l'argent pour un mariage qu'il prépare d'ici un an et qui vous le confie. vous pouvez utiliser cet argent pour vos besoins en attendant la date fixée pour lui restituer son argent. de l'argent confié vous a permis de régler vos problèmes. mais s'il vous a confié cet argent, c'est parce que vous ne vous êtes pas lamenter devant lui. si à tout bout de champ vous n'arrêtiez de répéter que vous êtes fauchés, que toutes vos caisses sont vides, que toute la famille est affamée, le voisin ne vous confiera pas un rond". 
      si vous avez compris, vous avez compris la différence de la stratégie de wade d'avec la haine de macky. l'un ment que les caisses sont pleines pour attirer les investisseurs, l'autre ment que les caisses sont vides pour faire fuir les investisseurs. 
      l'arc en ciel n'est composé que de nains, nuls et haineux qui déroulent un plan de vengeance au détriment du sénégal.
    • Auteur

      G

      En Juillet, 2013 (17:24 PM)
      haha àmoi si. c'est l'intro de la série le rebelle. je me seouviens quand ça passait à la télé sénégalaise réno raines avec son acolyte, un indien américain du nom de bobby sixxkiller. :)
      ma mémoire est un fardeau. comme écrit l'autre "j’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans"
  2. Auteur

    Fonction Publique

    En Juillet, 2013 (15:31 PM)
    Je me souviens des milliers et des milliers de jeunes devant les grilles du ministère de la Fonction publique pour déposer leur dossier de demande d'emploi. A quand le recrutement qui a valu autant de bruits et d'espoir pour ces jeunes. Que fait le collectifs des diplômes chômeurs? JOURNALISTES INFORMEZ-NOUS SUR CE DOSSIER. :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Baden

    En Juillet, 2013 (15:32 PM)
    Il faut faire revenir l'ancien DGSN Saliou Diallo soit comme Ministre de l'Intérieur soit comme DGPN
    Auteur

    En Juillet, 2013 (15:57 PM)
    Ce qui me taraude dans l'histoire du commissaire Niang est qu'on dit que oui le Mr n'a rien il prenait même le bus pour venir travailler, mais attendez pourquoi alors il n'est jamais aller en mission pour s
    • Auteur

      Sess

      En Juillet, 2013 (19:30 PM)
      ce qui me taraude dans l'histoire du commissaire niang est qu'on dit que oui le mr n'a rien il prenait même le bus pour venir travailler, mais attendez pourquoi alors il n'est jamais aller en mission pour se refaire une santé financière?! là est la question! on sait que tous les flics profitent de ses missions onusiennes parce que ça rapporte beaucoup! ne me dites pas qu'il aimait vivre dans la misère et qu'il n'a jamais voulu mettre sa famille dans de bonnes conditions! pourquoi vouloir rester 12 ans dans un poste ne jamais vouloir bouger et rester dans la misère pendant que d'autres vivent mieux ? réfléchissez à ces questions.
    Auteur

    Malick Diagne Socilogue

    En Juillet, 2013 (16:26 PM)
    Rien dans le rapport de KEÏTA que j'ai lu n'indique avec certitude que les faits incriminés sont avérés. Peut-on condamner l'ancien Directeur de OCRTIS sur la base de simples allégations d'un trafiquant de drogue tenues dans des circonstances que l'on sait, c'est-à-dire lors d'une opération de charme dont l'objectif était de corrompre et d'enrôler le nouveau Directeur de l'OCRTIS ? Quelle crédibilité accordée à des témoignages obtenus dans de telles circonstances ? Quelle crédibilité accordée à un trafiquant-corrupteur ? Est ce que KEÏTA a fait sa propre enquête pour vérifier les allégations du trafiquant ? Quels en sont les résultats ? Qu'en est-il du patrimoine de l'accusé (Commissaire NIANG) ? Est-ce que ses avoirs personnels permettent de confirmer les allégations ? Qui d'autre est trempé au sein de l'OCRTIS ? Qui d'autre a confirmé les dires du trafiquant au sein de l'OCRTIS ? Etc.

    Toutes ces questions en suspens montrent que tout n'est pas clair dans cette histoire et que KEÏTA peut bien être demain le dindon de la farce. Il est plus sage d'attendre les conclusions de l'enquête.
    Auteur

    Ben Laden

    En Juillet, 2013 (16:30 PM)
    Je me souviens des milliers et des milliers de jeunes devant les grilles du ministère de la Fonction publique pour déposer leur dossier de demande d'emploi. A quand le recrutement qui a valu autant de bruits et d'espoir pour ces jeunes. Que fait le collectifs des diplômes chômeurs? JOURNALISTES INFORMEZ-NOUS SUR CE DOSSIER.
    Auteur

    Bouche Ouverte....

    En Juillet, 2013 (16:36 PM)
    Amnesty est dans toutes les sauces....Ils sont en fait quoi?
    Auteur

    Maïmoune

    En Juillet, 2013 (16:41 PM)
    Nous sommes à des années-lumière d'une véritable démocratie ! L'enquête sera ce que le Président Macky Sall et Aminata Touré voudront en faire ! Le Commissaire Keïta ca
    Auteur

    Mima

    En Juillet, 2013 (16:48 PM)
    amnesty mègne lène gnou diam soof nguèen torop way ishhhhhhhhhh
    Auteur

    Lebaolbaol

    En Juillet, 2013 (16:51 PM)
    tambacounda, est une ville pratiquement bamanan (bambara) !! c 'est uniquement ces dernieres annees qu on y parle woloff......
    • Auteur

      Tambading

      En Juillet, 2013 (21:29 PM)
      tamba c pa une vile bamana il p parle le bamana mes c une vile diahankhe e soce e soninke ca sa remonte plus de 1000 an n kon fondre pa le bamana e soce ou diahanke
    Auteur

    Moi

    En Juillet, 2013 (17:00 PM)
    Bien dit, Seydi. En tout cas si cette affaire n'est pas traitée avec toute la rigueur qui sied, le Sénégal serait à la merci des narco trafiquants. et bonjour le grand banditisme et la criminalité la plus horrible. En tout la tournure que les choses sont entrain de prendre avec la complicité de la presse, c'est keita qu'on va sacrifier et les grands bandits continueront leur sale besogne.
    Auteur

    Bon-sang-ne-ment-pas

    En Juillet, 2013 (17:08 PM)
    SEYDI GASSAMA EST LA SEULE PERSONNE QUI DISE LA VERITE DANS CE PAYS.TROP DE LACHES.J'ATTENDAIS SON POINT DE VUE PAR RAPPORT A CE PAUVRE KEITA QUI N'A APPAREMMENT PAS UN LOBBY PEUHL POUR LE SOUTENIR.
    Auteur

    Ma Ko Wax

    En Juillet, 2013 (17:48 PM)
    Merci Malick Diagne, pour votre commentaire plein de sens! Personne n'a cherche a faire du Commissaire Keita "l'agneau du sacrifice" ou "le dindon de la farce" si ce n'est lui meme! C'est bien ce meme Keita qui a donne le baton pour se faire battre! Ses accusations ne m'ont jamais convaincu! Jamais, jamais au plus grand jamais car "deugg" dou nourro ak "doul"! Les faits rapportes par ce dernier ne corroborent en rien le train de vie, les avoirs financiers, le patrimoine, ou meme ce que nous savons de l'integrite, de la competence, du "track record", et de la piete des personnes que Keita a mises en accusation! "It just doesn't add up"!
    Auteur

    Nini Sadji

    En Juillet, 2013 (17:48 PM)
    ce keita a choisi de parler qu'il en prenne toutes les responsabilités. Quant aux droitdelhommistes ils prennent parti sans le dire.
    Auteur

    Marteau

    En Juillet, 2013 (17:58 PM)
    SOYONS SERIEUX, KEITA A RENDU UN GRAND SERVICE A L'ETAT..AU MOINS ON PEUT RECTIFIER LE TIR ET SAUVER NOS INSTITUTIONS, ARRETER CES MAFIEUX QUI Y CROUPISSENT...Mouillé ou pas,,lui au moins il est courageux
    Auteur

    Mbeuk

    En Juillet, 2013 (18:03 PM)
    ce régime nous déçoit de jour en jour. rien de concret pour d meilleur conditions des sénégalais et macky semble franchement ne plus être en mesure de contrôler son gouvernement. pour preuve au ministère de la culture des agent sont à 6mois sans salaire le président donne des instructions depuis le mois d'avril pour les faire payer et rien. c totalement écoeurant ce laxisme au sommet.
    Auteur

    Ib

    En Juillet, 2013 (18:10 PM)
    il est flic, il a fait du bon boulot les Sénégalais doivent lui protéger du sacrifice. Je ne le connais mais je l'adore
    Auteur

    Pepes

    En Juillet, 2013 (20:26 PM)
    LE PROBLEME AVEC SEYDI GASSAMA C'EST QU'IL EST TOUJOURS PROMPT A PRENDRE FAIT ET CAUSE POUR QUELQU'UN SANS CONNAITRE LES TENANTS ET ABOUTISSANTS D'UNE AFFAIRE ET AVANT QUE LA JUSTICE SESOIT PRONONCE...HIER CE FUT CONTRE LE COMMISSAIRE ARONA SY DONT IL A CONTRIBUE A SACRIFIER LA CARRIERE,AUJOURD'HUI POUR KEITA QU'IL NE FAUT PAS SACRIFIER!
    Auteur

    Mbou

    En Juillet, 2013 (05:33 AM)
    keita est un commissaire qui est presque a la retraite et n'a jamais eu de promotion, a chaque poste il commet un ndiakhoum et a toujours été sanctionné, consultez les archives de la police, il a toujours été ripoux avec r majuscule en tenue de commissaire sale avec des cheveux ébouriffés. Il n'est même pas en mesure de juger le dernier auxiliaire de police ripoux. il part à la retraite sans jamais être directeur,il est aigri,rancunier.Vous qui le défendez, prenez de la hauteur, il ne mérite aucun respect, méditez ceci "lékouma thi thiéré dji da ma thiy kheup souf", Cheikhna keita est un minable et il l'a toujours été, emmenez chez le psychiatre.Ce que je dis la , je le jure par le Coran en ce mois béni de ramadan. que la vérité triomphe dans cette affaire.amen
    Auteur

    Coulbali

    En Juillet, 2013 (07:18 AM)
    la vèritè ne sera jamais connu dans cette affaire de droge les vrais responsables ètant hautement situès c est le citoyen ordinaire ki y laissera ses plumes.QUE DIEU PROTEGE CETTE PARTIE DE SENEGALAIS. SINON COMPTER SUR CE GOUVERNEMENT C EST PERDRE SON TEMPS. IL S OCCUPE DE PRETENDUS BIENS VOLES SANS INTERPELLER L ENSEMBLE DES RESPONSABLES DE CE VOL DONC ECHEC. VJVEMENT KE LE PROCHAIN SOIT VERTUEUX.
    Auteur

    Fallu2017

    En Juillet, 2013 (08:41 AM)
    les autorités ont terni l'image de la police alors que seul les agents et les auxiliaire qui travaille dans cette police et qui reçoit peu leur part de gateau à la fin du moi. rien n'est bon ans la police un statut qui ne rapport pas d'argent

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email