Samedi 10 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Situation critique à la Sonacos : L'arbitrage de Macky sollicité par les syndicats

Single Post
Thié Mbaye Ndiaye

La situation de la Sonacos interpelle les travailleurs et syndicat des huiliers. En assemblée générale extraordinaire suivie d'une conférence de presse, ce mercredi, à l'usine de Diourbel, ces derniers ont disséqué les obstacles qui selon eux hypothèquent leur outil de travail. Thié Mbaye Ndiaye et ses camarades ont ainsi retracé les péripéties de leur boîte.
"Nous rappelons qu'en mai 2016, Macky Sall, suite à une promesse de campagne électorale, avait décidé dans son rôle régalien, de reprendre la Sonacos devenue Suneor,avec tout ce qu'il y avait comme problèmes. 96 mille tonnes de graines d'arachide avaient été collectées par la Sonacos avec l'appui du gouvernement au cours de la campagne 2016-2017", soutient-il.
"La Sonacos avait réussi 59,85% de la collecte globale des huiliers. Pour cette présente campagne 2017-2018, avec un record de production d'un million 411 mille tonnes de graines d'arachide, et avec l'absence des exportateurs en début de saison, les producteurs ne savaient plus où donner de la tête jusqu'à commencer à brader leurs récoltes. Il a fallu l'engagement de la Sonacos aux côtés de l'État pour qu'aucune graine ne reste entre les mains des paysans" , poursuit-il. 
Thié Mbaye Ndiaye de rappeler que "durant cette période, la Sonacos a réalisé 65% de la collecte globale des huiliers avec plus de 187 mille tonnes de graines d'arachide. En tournée économique à Kaolack, le Président Macky Sall avait demandé qu'une solution soit trouvée aux graines restantes. À la suite de quoi, le ministre du Commerce, Alioune Sarr, avait convoqué les acteurs et un accord avait été trouvé pour matérialiser du gouvernement". 
"Depuis lors, la Sonacos dans sa mission de service public, s'est engagé dans un modèle financier pour matérialiser cette décision présidentielle qui reste une demande sociale. Le ministre du Commerce avait instruit ses services pour que tous les formats d'emballage d'huile raffinée soient en huile d'arachide fabriquée au Sénégal. Mais rien de tout cela n'a été fait", se désole le syndicaliste. 
"Les produits finis et stockés et invendus à la Sonacos se chiffrent à six milliards Cfa. Et au même moment, les autorisations d'importer sont délivrées en grand nombre aux opérateurs économiques et des sociétés concurrentes refusent d'appliquer le protocole. Ce qui saborde la volonté du Chef de l'État et de son gouvernement sans sanction. On veut couler la Sonacos qui est le soutien de la filière arachide et de cinq millions de producteurs", clame-t-il
Prenant l'opinion publique à témoin, Thié Mbaye Ndiaye décrète: " la mévente des produits de la Sonacos est un réel danger pour les paysans et pour la filière arachide. Les travailleurs refusent d'être sacrifiés par des fonctionnaires véreux mus par leurs intérêts cryptopersonnels. Le Sénégal importe pour deux cent milliards Cfa d'huile alors qu'il dispose d'usines en mesure de satisfaire la consommation annuelle". 
Et d'ajouter "Nous exigeons 50% du marché local en huile d'arachide parce que les récoltes des paysans augmentent d'année en année. Nous demandons l'arbitrage du Chef de l'État car une prochaine campagne de commercialisation pointe à l'horizon".
 


affaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email