Jeudi 23 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Tabaski : Quand les patrons font appel aux "bonnes" ou "boy" occasionnels pour les tâches ménagères

Single Post
Tabaski : Quand les patrons font appel aux "bonnes" ou "boy" occasionnels pour les tâches ménagères
Durant la fête de Tabaski, les domestiques se font rares à Dakar. Ces dernières rentrent dans leurs villes ou villages d'origine pour passer la fête en famille. Cependant, certaines familles à Dakar optent pour une "bonnes" ou un "boy" afin d'assurer la propreté dans la maison, la veille, le jour-j et le lendemain de fête. La plupart du temps des femmes "lingeuses" ou hommes, appelés "Boy", assurent ce service durant 48 ou 72 h moyennant une somme d'argent allant de 5000 f à 10000f la journée. Seneweb vous fait découvrir ces "bonnes" ou "Boy" occasionnels.

Sabado Gomez plus connue sous le nom de Pithie, la quarantaine dépassée, est une Bissau-guinéenne qui a longtemps vécu au Sénégal. En temps normal, elle fait le linge dans la plupart des quartiers de Grand-Yoff, Dieuppeul, Castors, Liberté 6. Elle habitait Grand-Yoff, avant de déménager vers Keur-Massar, il y a deux ans. Toutefois, elle devient "une bonne" pour assurer le nettoyage dans les maisons lors des cérémonies de mariage, deuil, baptême et durant les fêtes de Korité, Tabaski…

Pour cette année, elle a été prise par la famille Faye, habitant Les Parcelles-Assainies de Keur Massar dans la commune de Jaxaay, pour deux jours, soit la veille et le jour de la Tabaski. Elle va aider dans le nettoyage, la vaisselle mais également la cuisson, en se chargeant d'éplucher oignons, légumes et autres condiments. "Cela fait plus d'une décennie que je fais ce travail. Aujourd'hui, il y a ma fille qui m'accompagne pour que le travail soit rapide. C'est 7500 f la journée et les deux jours font 15 000 f. Je donne une partie à ma fille et je prends le reste", renseigne-t-elle.

"Dès fois, ce sont mes clientes qui me sollicitent et je ne demande rien pour la paie, mais en retour elles me paient bien et m'offrent même des cadeaux. On va en profiter en attendant le retour des domestiques qui sont parties dans leurs villages fêter la Tabaski", lance-elle en sourire.

Même son de cloche chez Marie-Jeanne, la trentaine, de teint clair et d'ethnie "mancagne". Elle habite Malika, quartier "Ndiago". Elle a été recrutée par la famille Mbengue dont le chef de famille est gendarme et habite la cité Gendarmerie de Keur-Massar. "D'habitude, je nettoie chez des locataires célibataires, le matin ou l'après-midi. Mais actuellement, mes clients sont partis faire la fête dans les régions. J'en profite pour me faire un peu d'argent aussi. Dans cette famille, les femmes sont toutes mariées et ont rejoint leur domicile conjugal ou partent faire la fête hors de Dakar. C'est la fille aînée de la maîtresse de maison qui m'a embauchée pour aider sa mère le jour de la Tabaski (ce mercredi), pour 7000f la journée. Elle habite seule avec ses deux jeunes garçons et son mari", raconte la jeune femme qui a été engagée pour trois jours de travail, soit la vielle, le jour-j et le lendemain de la Tabaski.

Abdourahmane quant à lui, est un Guinéen. Il est arrivé au Sénégal, il y a 5 ans. Âgé entre 18 et 19 ans à l'époque, il cumule de petits boulots par-ci et par-là. De la vente de sachets au marché Castors au lavage de voitures, Abdourahmane finit par gagner la confiance des clients qui lui offrent d'autres boulots supplémentaires pour arrondir ses fins du mois. Les jours ouvrables, il est à la disposition de son patron, M. Tounkara à qui il fait les petites courses. Les week-ends, il ne chôme pas non plus, puisqu'il fait le tour des domiciles de ses clients pour faire le nettoyage, le lavage des moutons et enclos, ou encore le nettoyage des moquettes. La famille Mbaye qui réside à Castors l'a sollicité pour les aider durant ces jours de fête puisque les deux domestiques qu'elle emploie, sont parties passer la fête au village pour quelques jours et la dame de la maison est souffrante depuis quelques années.

"C'est le fils de cette dernière qui m'a engagé pour cinq jours, c'est-à-dire du lundi au vendredi. Depuis lundi, je viens très tôt vers 7 h 30 et je nettoie toute la maison à grande eau. Vers 9 h ou 10 h toute la maison est propre. Et je reviens dans l'après-midi pour laver la vaisselle. Le jour de la Tabaski (Mercredi) je dois me lever un peu plus tôt car je dois laver les moutons d'abord. Juste après je ferai le ménage comme d'habitude puis je vais aider dans la préparation du festin", explique le sieur Diallo.

Pour ce qui est de son salaire, Diallo n'en fait pas une fixation puisqu'il a affaire à un bon patron. "Normalement les 5 jours doivent faire 25 000f soit 5 000f par jour, mais mon patron est tellement généreux qu'il me donne des fois plus. Il m'offre également de la viande. Il me recommande des fois même à ses amis ou aux autres membres de sa famille qui habitent dans d'autres quartiers"

Ainsi, poursuit-il, "j'ai un parent qui travaillait dans un Fast-Food, il a arrêté et je l'ai recommandé à des clients comme "boy" durant la Tabaski".

Le métier de "bonnes" et "boy" est très sollicité durant cette période pour entretenir les maisons. Les agences de placements de domestiques, elles aussi, en profitent pour se frotter les mains. En effet, elles exigent la somme de 10 000 f la journée pour une "bonne" ou un "boy" et nombreuses sont les familles qui font recours à eux en attendant le retour dans une ou deux semaines des vaillantes domestiques ou celles dites "vacancières" puisque l'année scolaire va bientôt se terminer.


10 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2021 (05:28 AM)
    Deuk bi berina dizmbaaar deh

    Quand je pense aux "chomeurs" pro ki attendent un cdi ou stage depyis des annees

    Au lieu de weuri khaliss ou s reorienter,non non,dgniy tooke khaar contrat fekeusilene

    Surtout khaley dakar

    Tayelnzgn,gnakenegn ambition,beug lou yomb,yambar,a commencer par moi..
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2021 (11:15 AM)
      T as tellement dit vrai! Ils attendent le travail de Büro ils te diront qu ils ont des Masters diplômes et whatever.Que l État ne fait rien Qu il y'a pas de travail Qu untel a détourné l argent du contribuable que que que.... pour ces bonhommes c est toujours la faute aux autres: des fainéants qui parlent de boys town de come on town Pendant que les autres dignement se battent et réussissent. You only get what you you give.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2021 (13:18 PM)
      Mais tooguaay n'dawsi si bang bi kene doussi wakh?khaler legui yi leu ou gnou toke si bang c'est dommage. la femme sénégalaise peut être élégante. 
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2021 (15:54 PM)
      Ya ngi fatelikou les vrais bancs and bois. Quand c'est bien fait dou messe yakou
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Juillet, 2021 (06:21 AM)
    C’est bien 5000 F par jour il faut reconnaître le travail des ouvriers au Sénégal et bien les payer et les respecter elles ou ils travaillent comme vous dans les bureaux et devant les ordinateurs.Y’a pas de sous métiers dans la vie. Tout le monde qui travaille à la sueur 😓 de son front doit être bien payé et respecté !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2021 (09:16 AM)
      il y a bellle lurette que nos employes gagnent 5000 cfa par jour ou plus .... 
    {comment_ads}
    Auteur

    Dibor

    En Juillet, 2021 (08:57 AM)
    on va plus revenir. C’est l hivernage, on reste au village !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2021 (11:23 AM)
    "de teint clair et d'ethnie "mancagne".

    Toujours parler des caractéristiques physiques des personnes ou de leur origine.

    et s'étonner que le noir soit victime de racisme partout dans le monde.

    Même nos soit disant journaliste ne peuvent écrire un article sans les considérations liées à la couleur de peau ou des origines ethniques.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2021 (16:00 PM)
      Comme quand à la télé on dit par exemple "dans la localité lointaine de Saraya" alors que le journaliste est en fait présent à Saraya à travers l'écran de la télévision.... et les habitants de Saraya ne pensent pas que Saraya soit loin puisqu'ils sont sur place au moment où ils regardent le journaliste débiter ses bêtises.
      Même constat quand on dit "souniou mbokkou chrétiens yi". Si c'est un chrétien qui regarde la télé en ce moment il se met sur quelle position
      Trop de lacunes !!!
       
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2021 (12:00 PM)
    Le senegalais preferent donner que de payer un travail. Le travail n'est pas respecté dans ce pays. Nous pensons que l'avaoir qui compte au lieu d'être utile et donc fournir un travail bien fait.
    Top Banner
    Auteur

    En Juillet, 2021 (12:08 PM)
    le ou la sénégalaise est tellement  feignante qu 'elle  n ' est  méme pas capable d ' entretenir sa maison seule  , allez  voir en europe si  la  plupart des familles  ont  une  bonne  , en  plus  ce  personnel est  largement sous payé  25 a  30 000 f  par  mois  , et  le senegalais est le  premier a parler qu ' il est exploité  par le  blanc  , de  parler de  l ' esclavagisme  ,  mais qui est ce qui  met  ses  propres  frére en esclavage si  ce  n ' est le sénégalais  parce que  payer quelqu' un  30 000 pour  travailler  12h par  jour c ' est quoi si  ce  n ' est de  l ' esclavage  , et  vous  n ' avez  méme pas  honte  ............ vous avez des  bonnes et  vous en étes fiére  ,  honte a  vous  tas de feignants  
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2021 (16:12 PM)
      Heu en occident pas besoin d bonnes
      Parce k mr et madame font lenmenage ensmeble,cuisonent ensemble ou a tour de role,se partagent les taches les depenses etc..et puis la cuisine toubab n depasse pas 1h grand grand max
      Gbeweul senegal senn khetou peund,senn niak ndierignou monsieur,tayalou diekk dji,on veut passer des heures sur facebook ou snap et dleguer..kouka meun nako def...
      Occident c parce k c cher mais ds les familles aisees ca se fait bele t bien...
      Fii nakk kou mataloul dara mooy jeul aide menagere,exploiter ko diapeeko diaame,gnomite nangou ba deee halatougn evokuer et se faire respecter a cause de la pression sociale quelles vivent aussi ak leur tere dorigine
      Le mal est profond
      Trop profond
       
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2021 (13:06 PM)
    Les petits boulots sont pour les guinéens, nous jeunes sénégalais nous voulons des boulots nobles. Tu me vois trancher des oignons pour les dames au marché, je ne suis pas un gordjiguène. 
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen

    En Juillet, 2021 (15:03 PM)
    Tu en verras des femmes dignes qui travaillent malgré le maigre salaire. Mais les jeunes hommes dans ce pays, il faut qu'ils aient des conseillers. Parce que je ne peux pas comprendre qu'on refuse un salaire de 50mil pour rester à la maison. Et préfèrer la manche au quartier 50francs ou 100francs. Soyez digne jeunes hommes et dites vous que tout début est difficile. Le fait d'aller au boulot et de bien travailler, vous faites des rencontres, des connaissances, des retrouvailles qui peuvent vous apporter plus que ce vous avez. Donc dites vous que c'est un sacrifice et demain sera meilleur. Dieu nous met parfois à l'épreuve mais on est trop fainéant pour le voir. Foncez et courage à vous!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Boys

      En Juillet, 2021 (15:52 PM)
      50 000 lane leu meun fathie ? Tu crois quon est des esclaves ou quoi ? Waye yow .di expnoiter nitt gni pour sene interet dafa doy seuk yen a marre
    {comment_ads}
    Auteur

    ????

    En Juillet, 2021 (16:41 PM)
    Machallah vous êtes très courageux. Pareil ma fiancée est femme de ménage à temps partiel dans une agence malgré que je sois "modou modou" et que je sois également entrepreneur au Sénégal. Alors j'ai eu droit à toute sorte de réflexion ( souvent venant des gens qui n'ont jamais travaillé ).. vous savez le genre de personne qui ne se préoccupe jamais de leurs vies.. il n'y a pas de sous métier. D'ailleurs le fait qu'elle soit femme de ménage et déscolarisée avant le collège a beaucoup motivé ma décision de faire ma vie avec elle 
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2021 (23:51 PM)
    c'est le rtour de l'esclavage  des neg par les neg
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email