Jeudi 09 Février, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

TELETHON CONTRE LE CANCER : Plus de 127 millions de F Cfa récoltés

Single Post
TELETHON CONTRE LE CANCER : Plus de 127 millions de F Cfa récoltés

Le téléthon initié par l’Assemblée nationale et organisé vendredi dernier par la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca), a produit les effets escomptés. Plus de 127 millions de F Cfa ont été collectés, le niveau de sensibilisation élevé.

Les Sénégalais et les expatriés ne sont pas insensibles à la souffrance des personnes atteintes de cancer. Ils ont donné la preuve lors de la cérémonie de téléthon organisé par l’Assemblée nationale et la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca) et diffusée par la Rts. La soirée téléthon a été rehaussée par la présence du président de l’Assemblée nationale, Mamadou Seck, de l’épouse du chef de l’Etat, Mme Viviane Wade, du ministre de la Santé et de la Prévention, Modou Diagne Fada, du ministre de la Famille et de la Solidarité nationale, Thérèse Coumba Diop, de la présidente de Lisca, Monique James Thiaw. « Nous devons être solidaires des personnes atteintes de cancer, le traitement est coûteux. Je remercie l’épouse du chef de l’Etat, pour ses actions pour la santé et l’éducation. Nous devons aussi insister sur la prévention », a dit le président de l’Assemblée nationale, Mamadou Seck.

Les Sénégalais ont appelé de partout pour donner leur contribution à la prise en charge des malades. L’Assemblée nationale a donné 5 millions de F Cfa en plus de la collecte de fonds qui sera organisée à l’interne. La contribution de l’hémicycle devrait ainsi tourner autour de 12 millions. Le Sénat, par la voix de Ngoné Ndoye, a remis 10 millions de F Cfa, le président du Conseil économique et social, Ousmane Masseck Ndiaye, 3 millions de F Cfa. Parmi les contributions individuelles, on note celle des députés Oumar Sy et Aïda Mbodj qui ont offert, chacun, 1 million de F Cfa, un des amis du ministre d’Etat, le ministre Ousmane Ngom, a octroyé 5 millions de F Cfa. La contribution de la coopération Turque s’élève à 40 millions de F Cfa pour l’achat de 3 mammographies, celle des Mines du fer du Sénégal (Miferso) à 1 million, le Crédit Mutuel du Sénégal a aussi remis le même montant, Sanofi Aventis, 5 millions de F Cfa à Lisca, l’Agence nationale de l’aviation civile (Anacs), 1 million de F Cfa, l’épouse de l’ambassadeur de la Chine au Sénégal, 1 million plus des équipements.

Solidarité gouvernementale

Les membres du gouvernement n’ont pas été insensibles à l’appel de l’Assemblée nationale. Le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom ont donné, chacun, 1 million, le ministre conseiller à la présidence de la République, Habib Sy, le ministre d’Etat, ministre des Mines, de l’Industrie et des Pme, Abdoulaye Baldé, 2 millions de francs Cfa, chacun,. Les ministres Khady Mbow, Seynabou Ly Mbacké, Thierno Lô, Mamadou Lamine Keïta, Thérèse Coumba Diop n’ont pas été en reste.

Même des élèves ont joué leur partition. Un collégien du cours privé Les Maristes a offert un chèque de 50.000 F Cfa. Ce geste simple a touché plus d’un. « C’est une jeunesse généreuse. Son acte donne de l’espoir », magnifie l’épouse du chef de l’Etat.

Des Sénégalais vivant au Gabon, en Italie, en Espagne, en France ont aussi réagi. L’ambassadrice du Sénégal en France, Maïmouna Sourang Ndir, celui d’Espagne, Abbass Ndiour, ont apporté leur contribution. La liste des contributeurs est loin d’être exhaustive. Au total, près plus de 127 millions de F Cfa ont été collectés.

Un traitement onéreux

Les participants ont salué cette action de portée sociale. En réalité, le traitement du cancer qui a déjà ruiné des familles au Sénégal, n’est pas à la portée d’un malade même des patients salariés. Certains dépensent, en moyenne, 320.000 F Cfa par mois pour leur chimiothérapie, les analyses comprises. « Le gros problème de la prise en charge, c’est la chimiothérapie. Les médicaments sont hors de portée des malades, il y a un effort à faire à ce niveau », rapporte le Pr. Mamadou Diop de l’Institut de Cancérologie de l’Hôpital Aristide Le Dantec. La cherté des médicaments a conduit les responsables à concevoir des prototypes de traitement proportionnés à la bourse du patient. « Plus le protocole est cher, plus il est efficace. Nous proposons des protocoles en fonction du pouvoir d’achat du malade », a déclaré le Pr. Diop.

L’idée de la collecte des fonds trouve ainsi toute sa pertinence. Des milliers de Sénégalais ne bénéficient pas de couverture sociale. D’autres n’ont pas d’assurance maladie. « Je salue cette belle et noble initiative. Le dicton, l’homme est le remède de l’homme, est plus que jamais une réalité à travers cette cérémonie. Si la communauté se mobilise, on peut soulager la souffrance des malades. Je félicite la présidente, Mme Viviane Wade, le président de l’Assemblée nationale, Mamadou Seck », a souligné le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom.

Pour le ministre du Travail et des Organisations professionnelles, cet élan de solidarité rappelle à bien des égards, l’accueil des étudiants haïtiens. « Il y a quelques jours, les Sénégalais ont manifesté leur solidarité aux étudiants haïtiens. Aujourd’hui, nous sommes en train de faire la même chose pour les Sénégalais malades. Il faut qu’on apprécie les bonnes choses au bon moment », a estimé le ministre Innocence Ntap Ndiaye.

Renforcer la prévention

La cérémonie a servi de prétexte pour exposer les causes de la survenue de cette maladie. Le tabagisme, l’alcoolisme, l’environnement pollué sont indexés. « Le tabagisme est la première cause de certains types de cancers. Nous avons constaté une augmentation de 35 % chez les jeunes. Aujourd’hui, beaucoup de personnes veulent cesser de fumer. Nous devons les aider à observer le sevrage tabagique », a plaidé le Pr. Diop. Dans cette perspective, le ministère de la Santé et le ministère de l’Education ont noué un partenariat qui rend obligatoires les visites médicales aussi bien au Préscolaire, à l’Elémentaire que dans le Secondaire. « Il ne sert à rien de courir derrière une maladie comme le dit le président de la République. Nous devons insister sur la prévention. Il faut travailler à taxer davantage les produits qui nuisent la santé », a préconisé Modou Diagne Fada. 



7 Commentaires

  1. Auteur

    Leuz

    En Novembre, 2010 (02:38 AM)
    MAITI NAA
    Top Banner
    • Auteur

      Sénégal

      En Mars, 2021 (09:40 AM)
      vraiment les sénégalais ne le connaissaient pas, le pur a battu une campagne pour lui et le parti. c'est grâce aux moustarchidines qu'il est connu. "ki fayoul nar bi khoromam dh". il n'est pas un mauvaise personne mais juste qu'il a mal pris sa décision ...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Ben Diouf

      En Mars, 2021 (09:59 AM)
      ""l n'est pas un mauvaise personne mais juste qu'il a mal pris sa décision ""
      ah ah ah ah , gros eclat de rire.......
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Tathiou

    En Novembre, 2010 (02:52 AM)
    ...  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Leuz

    En Novembre, 2010 (03:32 AM)
    ADJJA mickael binak
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Dakarois

    En Novembre, 2010 (10:12 AM)
    Merci madame wade d'avoir remis à sa place cette hypogrite ministre de la santé qui ne sait meme pas ce que veut dire institution et générique c' est une honte pour un dirigeant qui ne maitrise meme pas sont sujet c triste

    {comment_ads}
    Auteur

    Le Dakarois

    En Novembre, 2010 (10:12 AM)
    Merci madame wade d'avoir remis à sa place cette hypogrite ministre de la santé qui ne sait meme pas ce que veut dire institution et générique c' est une honte pour un dirigeant qui ne maitrise meme pas sont sujet c triste

    Top Banner
    Auteur

    Lu

    En Novembre, 2010 (13:17 PM)
    Ceci montre que l'argent est entre les mains des gouvernants contrairement aux vrais pays democratiques
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndioufa

    En Novembre, 2010 (15:40 PM)
    la plus grande prevention devrait commencer a refuser de construire la plus grande usine de tabac sur son sol a vous nos dirigeants
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email