Mardi 07 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Transports routiers : La chevauchée macabre de l’indiscipline

Single Post
Transports routiers : La chevauchée macabre de l’indiscipline

Mercredi 25 mai 2011, un camion, dans une chevauchée macabre, sème la terreur sur la Vdn. Dans une course folle, le poids lourd qui roule dans le sens de la foire, se dispute « ‘irresponsablement »’ la voie avec un « ndiaga Ndiaye » à hauteur de la Caisse nationale de Crédit Agricole (Cnca). Son acte coute la vie à 3 âmes innocentes. Dans sa course folle, il percute un poteau électrique, tue un talibé et termine sa course sur deux élèves de l’école Machala! Un carnage !

Le visage hideux de l’indiscipline routière

align=

La violence du choc provoque des décibels de cris dont les échos submergent toute la zone. Une foule, transie d’émotion, prend d’assaut les lieux du drame. Quand les cœurs les plus solides tentent d’extirper une des victimes coincées sous le poids lourd, les âmes les plus sensibles pleurent à chaudes larmes devant l’insoutenable scène. Trois vies innocentes s’éteignent brutalement. Par la faute de qui ? La justice désigne le chauffard. 5 ans de prison ferme lui sont infligés, son permis, annulé. Puis, plus rien. La prise de conscience n’aura pas lieu. L’indiscipline reprend de plus belle. Chaque jour, chauffard, « coxers » et autre trouvent du plaisir à se jouer de la vie des centaines de citoyens qu’ils transportent. Surcharge, feu de signalisation brûlé, excès de vitesse, téléphone au volant, fuite après avoir fauché un humain, conduite sans casque ou en état d’ébriété, bref, le Code de la route est violé et piétiné au quotidien sur nos routes.

« Il y a une indiscipline telle que je vais demander au gouvernement de renforcer les moyens de contrôle et de présence pour que nous puissions préserver ces vies humaines, qui auraient pu permettre au pays d’avancer et permettre aux familles éplorées de se développer dans la quiétude », avait déclaré le chef de l’État en février 2014, après l’exacerbation des accidents. Mais, cette promesse de renforcement du contrôle a-t-elle vraiment été tenue? De pauvres citoyens ne sont-ils pas des victimes quotidiennes de l’indiscipline et de la goujaterie des conducteurs et « coxers » ? Trimballés et surchargés sous les yeux des forces de l’ordre,  dans des véhicules de transports pour la plupart inadaptés, ne perdent-ils pas chaque jour la vie dans des accidents où un contrôle en amont aurait pu éviter le pire ? Le constat est sans appel. De 2002 à 2011, 3.177 morts. En 2012, 154 morts. Additionnés aux 570 morts de 2013 et les 518 décès en 2014, cela nous donne un carnage de plus de 4.419 morts et plusieurs dizaines de milliers de blessés graves! Beaucoup d’enfants sont devenus orphelins, des mères perdent leurs fils dans des chocs extrêmes, des hommes jadis valides sont amputés des membres importants de leurs corps du fait de cette indiscipline routière.

Des carnages qui ne servent pas de leçon

align=

Samedi 2 mai 2015, nouveau drame! Vers 23 heures, alors qu’ils revenaient de la kermesse de la cathédrale de Dakar, un accident spectaculaire, d’une rare violence, se produit à hauteur de l’échangeur de Malick Sy. « Il y avait 2 véhicules. Ils roulaient à une vitesse hallucinante. On aurait dit une course-poursuite comme dans les films. Ils avaient mis leurs feux de détresse. Lors du choc, la première voiture de couleur claire s’est encastrée dans la rambarde du pont. J’en ai encore des frissons », racontait un témoin. De très jeunes garçons, qui revenaient d’une Kermesse à la Cathédrale de Dakar, venaient de perdre la vie dans un accident dont la cause est connue de tous. « Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux, les victimes étaient incarcérées dans la voiture. Nous avons procédé à la désincarcération et à l’extraction des corps. L’un des jeunes est décédé sur le coup, l’autre au cours de son évacuation. Nous avons déposé deux corps sans vie et trois blessés graves à l’hôpital Principal de Dakar », avait indiqué le Commandant Moussa Niang de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers! À quand la prise de conscience ? Cette tragédie ne doit-elle pas servir de leçon aux automobilistes?

En attendant, ce fléau qui, dans 92% des cas, est provoqué par le comportement humain nous fait perdre 4% du PIB national. Aujourd’hui, un phénomène, qui n’est cependant pas du tout nouveau, prend de l’ampleur. Certains chauffeurs ne se contentent plus des routes, construites pour leur confort. Au Sénégal, on roule même sur les passerelles ou en sens inverse.

Les folies indignes de nos chauffards

align=

Juin 2015, en plein jour, une charrette emprunte la corniche ouest! Non satisfait de se retrouver sur un axe formellement interdit aux véhicules à tractation, notre charretier, insolemment debout sur son véhicule, fonce à vive allure en sens inverse.

Septembre 2015, c’est au tour d’un bus Tata de se distinguer de la pire des manières. Au cœur d’une dense circulation, le chauffard s’arrête en pleine autoroute et se paie une marche arrière. Au mépris du danger que son acte fait planer sur les véhicules qui venaient derrière lui! Quelques jours plus tard, cette fois-ci à la tombée de la nuit, un car rapide, là encore, engage une marche arrière au cœur d’une des minces bretelles de l’échangeur de la foire. Il n’aura pas échappé à la vigilance de citoyens comme « Dj Malick » qui s’est donné pour mission d’immortaliser ces comportements irresponsables et dangereux et de les dénoncer sur son compte Facebook. Quid de ce taximan et des particuliers qui ont grimpé sur les passerelles pour handicapés, ou le chauffeur du minibus Tata qui a bloqué toute une circulation en prenant en sens inverse une bretelle lui aussi ? L’heure semble grave !

« Ma vie a basculé après un accident »

align=

Sa vie a basculé en 2007. Lui, c’est Ousmane Ndoye. Jadis vigoureux et dynamique, il a perdu l’usage normal d’une partie de son corps, à la suite d’un accident. Sa voiture a fait de multiples tonneaux. « J’étais mobile jusqu’au jour où j’ai subi cet accident atroce en 2007. Aujourd’hui, j’ai perdu ma mobilité et je suis dans un fauteuil roulant. Je partais en mission et ma voiture a fait des tonneaux sur la route de Kédougou », confie Ousmane Ndoye. Aujourd’hui, 8 ans après le choc, c’est avec émotion qu’il se replonge dans sa vie d’avant. « J’étais chargé des mouvements de soutien au Pds et en plus j’étais technicien. Je gagnais environ 5 millions par mois. Aujourd’hui, ma mobilité est réduite. Il me faut de l’aide pour faire certaines choses. C’est dur de vivre avec un handicap. Cet accident a changé beaucoup de choses dans ma vie », indique celui qui est aujourd’hui le président de l’Association nationale des personnes accidentées vivant avec un Handicap (Anpavh). Dans son association, les accidents ont décimé la vie de beaucoup d adhérente, comme le vieux Amath Dieng, qui a aussi perdu 4 de ses fils dans un accident.

Aujourd’hui, Ousmane Ndoye s’est fixé pour mission de sensibiliser, prévenir et conseiller les chauffeurs afin qu’ils ne vivent pas ce qui lui est arrivé.  « J’étais au garage des Baux maraîchers pour une campagne de sensibilisation. J’étais devant les chauffeurs, je leur ai dit que j’étais comme eux. J’étais mobile, sans handicap aucun. Aujourd’hui, je suis dans un fauteuil roulant après un accident. Et je ne veux pas que ce qui m’est arrivé leur arrive. C’est pourquoi je leur conseille de rouler avec prudence. Qu’ils sachent qu’ils sont des responsables qui quittent leurs familles pour aller travailler et qu’ils transportent des passagers qui sont des êtres humains. Les véhicules qui roulent sans feux de signalisation, il y en a énormément. Le contrôle doit aussi être renforcé. L’État doit mener des actions sur le terrain ».

Incivisme chronique

align=

« Qu’un conducteur de taxi pense qu’il peut monter sur une passerelle aménagée pour des personnes à mobilité réduite (les handicapés), je pense que ce sont des problèmes de civisme », a martelé le Directeur des transports routiers. Pour El hadj Seck Ndiaye Wade, partager la route est avant tout un acte de civisme. Et la manière de conduire n’est, malheureusement, que le reflet du rapport que l’individu entretient avec la discipline : « Le partage de la route c’est un acte de civisme. Les gens, quand ils n’ont pas un comportement civique dans leur vie quotidienne, c’est ce qu’ils répercutent sur la route. Notre rôle c’est de les ramener à l’ordre et de leur rappeler les comportements qu’il faut avoir », indique le directeur des transports routiers. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui pointent du doigt les auto-écoles, le système de délivrance des permis de conduire et l’importation de comportements strictement ruraux en ville. « Il y a des mesures dissuasives qu’il faut avoir. C’est d’abord l’organisation des examens de permis de conduire, nous allons travailler à améliorer les systèmes de délivrance des permis de conduire. Nous allons faire en sorte d’avoir des auto-écoles de qualité », indique M. Wade. La Direction des transports routiers veut également instituer un système d’évaluation qui va abolir le contact entre l’examinateur et le candidat : « Le projet est à l’étude, il y a des cabinets qui sont en cours de sélection pour mettre en place une application audiovisuelle qui permettra d’évaluer les candidats à l’examen théorique sans contact avec l’examinateur. Ce sera avec un écran tactile. Quelqu’un qui porte un casque pourra répondre aux questions qui lui sont posées et immédiatement avoir ses résultats qui lui sont fournis par un ordinateur. Nous travaillons aussi à mettre en place un travail de formation poste permis », renseigne-t-il. Quant à la mise en place du permis à point, tant promis, ce n’est pas chose aisée répond M. Wade. Mais, « avant décembre 2016, tous les jalons qui pourront mettre en œuvre le permis à point pourront être posés », indique-t-il.

Que faire pour juguler cette l’indiscipline ?

align=

Cependant, l’indiscipline dans la circulation est-elle le seul fait des chauffards? Les piétons qui font fi des passerelles, pour aller détruire les murs de protection des autoroutes et traverser ces voies à grande circulation, les conducteurs de deux roues qui ne portent pas de casque, semblent tous aussi comptables du désordre qui règne aujourd’hui dans la circulation. « Hier j’ai vu deux jeunes qui traversaient l’autoroute à pied. Malgré tout ce qui a été fait par l’État. Les autoroutes sont protégées par des murs de clôture. Des passerelles sont aménagées pour les piétons », s’est exclamé M. Wade.

Pour Ibrahim Ndongo, cet expert en Transport et en sécurité routière, c’est « la boulimie financière » qui est la cause véritable de l’indiscipline, de la violence routière et du carnage qu’elles occasionnent. De son avis, il faut absolument, dès la maternelle, inscrire l’éducation à la sécurité routière dans les manuels scolaires.  À ses yeux, le permis à point n’est pas une panacée. L’Etat devra renforcer le contrôle technique,  sanctionner et former. « Il faut de la sanction et de la dissuasion. Il faut former, recycler, former les formateurs, faire comprendre aux forces de l’ordre que maintenant, il n’est plus possible de laisser faire certaines choses. Que certaines choses ne peuvent plus continuer. Aujourd’hui, combien de policiers et gendarmes contrôlent la circulation, mais c’est toujours dû n’importe quoi », regrette M. Ndongo.

Au Sénégal, le visage du transport urbain est devenu indissociable d’avec celui hideux de l’indiscipline. Elle règne presque en maître sur nos routes et tue de plus en plus de vies humaines.


liiiiiiiaffaire_de_malade

57 Commentaires

  1. Auteur

    Kalkulart

    En Septembre, 2015 (13:03 PM)
    Il y a de moins en moins d'éducation dans nos sociétés senegalaises.chacun se croit plus fort, plus armé et plus important.On joue sur la psychologie pour railler tout le monde.

    Mais aussi que la police et la gendarmerie en interne se porte reellement garant et responsable.

    Pour cela, ni toucouleur, ni diola, ni wolof, ni serere, ni bassari, ni griot, ni niegno, ni gueer, ni domu buur, mais tous senegalais.

    Par ailleurs tout policier ou gendarme doit pouvoir controler, conseiller et sanctionner à juste titre et de façon raisonnable sans pratique de racquette sur les humbles chauffeurs.

    Faite des contraventions en bonne et due forme aussi

    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (14:12 PM)
      que faire pour juguler cette indiscipline? simplement sanctionner et pas de deux poids deux mesures
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (20:27 PM)
      quand je suis parti feter la tabaski je me suis rendu compte que tous les tetes brulées qui etaient exclus de l'ecole en classe de ci pour avoir repris trois fois de suite la meme classe de ci sont devenus des chauffeurs de camions de bus et de taxi et du coup j'ai peur de partager les memes routes qu'eux
    • Auteur

      Patriote

      En Septembre, 2015 (20:36 PM)
      tous des batards. il faut les eduquer a coup de yatou kel (gros batons) et temps pis pour les droits de l'homme parcequ'ils tuent sur la route ont aussi des droits. et les biens d'autrui endommages ont aussi un cout.
    • Auteur

      Patriote

      En Septembre, 2015 (20:38 PM)
      tous des batards. il faut les eduquer a coup de yatou kel (gros batons) et tant pis pour les droits de l'homme parcequ'ils tuent sur la route ont aussi des droits. et les biens d'autrui endommages ont aussi un cout.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (13:04 PM)
    Merci de ce diagnostic complet de ce milieu pourrie, faut pas oublié que presque dans 90% ou plus des accidents mortels relatés, les transports en commun et autres camions sont quasiment tous mêlés, il faut que l'Etat ait le courage d'affronter ses "Kaw Kaw" protègés par des lobbys maraboutiques. Y'en a marre de ces chauffards indisciplinés
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (13:05 PM)
    C'est pas de l’indiscipline, c'est de l'ignorance! Comment donner un permis de conduire à quelqu'un qui ne sait ni lire ni écrire (wolof, peul français etc)????
    Auteur

    Solution?

    En Septembre, 2015 (13:05 PM)
    du YAYADIAMEISME!!!  :emoshoot: 
    Auteur

    Aziz

    En Septembre, 2015 (13:06 PM)
    Tu as parfaitement raison M. Sane, et comme qui dirait, les autorites s'enfichent completement.
    Auteur

    T.d

    En Septembre, 2015 (13:11 PM)
    Tant et aussi longtemps qu'il n'y aura pas de peine de prison très sévère, l'indiscipline notoire de certains Sénégalais sera maître sur les routes!

    A quand la perpétuité pour ces chauffards qui tuent impunément des innocents? Ou bien à quand un dictateur pour faire régner l'ordre en général à Dakar?

    Une femme révoltée...
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (22:49 PM)
      tu as raison post 6. il faut sanctionner sévèrement. mais une perpétuité pour conduite anormale, est un peu exagérée. rien que le retrait du permis et une peine ferme de 6 à 24 mois suffirait pour les contrevenants (conduite en état d'ivresse, conduite sans permis de conduire). il est difficile de sanctionner un conducteur parce qui'il a causé un accident mortel; cela risque de créer un désordre.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (13:19 PM)
    il y a un sérieux problemes de mauvais comportements qu'il faut essayer de rétablir

    dirait on que les gens sont dans une jungle
    Auteur

    Anonyme Le Plus Est A Venir

    En Septembre, 2015 (13:21 PM)
    Un pays ou les hommes de lois et douaniers y compris , sont dans le métier

    pour gagner leurs salaires en une journée !!!!!!

    Ou on cherche à être plus riche que les commerçants .

    On a rien vu encore !!!! Paroles parole parole

    Auteur

    Alibaba

    En Septembre, 2015 (13:23 PM)
    Tout le monde sait où se trouve le vrai problème mais on feint de l'ignorer pour plaire, et s'enrichir honteusement. Les gendarmes qui naguères étaient incorruptibles passent leur temps à racketter les chauffeurs, les policiers, n'en parlons pas. Où sont les corps de contrôle de ces forces qui maintenant ont érigé la pratique comme norme ? Allez dans tous les carrefours : ils ne s'en cachent plus. Il va de soi que si les usagers de la route (chauffeurs de n'importe quel engin) savent tout se règle à coup de 1000 F, pourquoi alors s'embarrasser de fioritures en respectant le code ? Des arrêt car sont érigés au niveau de l'autoroute (pont de Hann), des calèches qui empruntent l'autoroute, le péage, des voitures sans aucune signalisation qui circulent même la nuit, des chargements surdimensionnés qui passent; d'ailleurs au niveau des poste de contrôle de charge à l'essieu, les barres transversales des portes d'entrée ont été sciemment démonter pour laisser passer des camions chargés de plus 10 m de hauteur). Voyager dans ce pays devient un risque énorme au vu de l'indiscipline sur les routes. Je crains que cela ne cesse parce dans ce pays, l'oubli et le fatalisme sont une religion. Ndogalu Yalla.
    • Auteur

      Sen Egal

      En Septembre, 2015 (15:13 PM)
      on n'a pas un problème de diagnostic au sénégal, mais on a un problème pour agir. on connait tous nos problèmes et on connait aussi les solutions mais personne ne fait rien. c'est à la limite ridicule mais comme le ridicule ne tue pas au sénégal... il y'a pas plus ridicule que ça franchement... deuk bi dou demm. personne ne fait rien pour régler le problème on attend toujours que cela dégénère quelque part pour courir ds ts les sens. on dirait que cela arrange quelques uns, les ridicule sénégalais, pour qu'ils puissent continuer à se ridiculiser.
    Auteur

    Permis à Point

    En Septembre, 2015 (13:24 PM)
    Instaurer le permis à point 12 points sur un an , enlever 3 points pour chaque infraction, au bout de 4 infractions annulation de permis il faut repasser plus convocation au tribunal pour délit. Ca va les calmer sur la route. Quand on sait qu'ils ont besoin de leur permis pour manger et pour faire vivre leur famille, ils feront plus attention. l'Etat doit prendre des mesures sanctions mais aussi prévention dans les écoles les mairies les lieux publiques. Beaucoup ont le permis sans savoir conduire comment ils les ont eu? sanctionner radier à vie de l'administration ces personnes, plus de contrôle . A en croire que la vie humaine n'est pas importante en Afrique d'aprés les derniers evenements.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (13:31 PM)
      d'accord avec toi pour autant qu'ils aient un permis de conduire ! et que dire des charretiers et des piétons indisciplinés ?
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (13:26 PM)
    Et bizarre!! A chaque fois les coupables brandissent le signe victoire pour "magnifier" leur forfait leurs forfaits(Photo le charretier et le taximan de la passerelle)!! ça me laisse sans voix!!!! :interrogation:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">   :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    Auteur

    Avertissement

    En Septembre, 2015 (13:30 PM)
    je rajoute aussi , on dirait que le téléphone au volant n'est plus une faute et regarder ceux qui sont au volant il le font n’importe ou  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    L'anonyme

    En Septembre, 2015 (13:31 PM)
    L'indiscipline et l'insolence (ils ont l'injure à la bouche) des chauffeurs de transport en commun encore et toujours :thumbsdown: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (13:31 PM)
    Ndeysane,jme rapel kan jpassé mon code et l'ingenieur posa la kestion a savoir "K signifie c pano" indexant celui du "SENS INTERDIT"?l premier a repondre dit "ROND POINT" et le suivant la eme chose juska plus de 5personne ki senfoncé de la merde du premier.

    C.T a mon tour et jai donné la bonne reponse.G.T Decu kan l'ingenieur passa a une autre kestion sans meme montrer son inkietude face aux reponses Bete de certains Candidat. :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Daguite.

    En Septembre, 2015 (13:31 PM)
    Un très bon diagnostique! Mais moi, j'accuse l'Etat. Si on a besoin de faire des lois c'est parce que, l'homme est imparfait et il est nécessaire de le ramener à l'ordre, sinon c'est l'anarchie. On traverse la route à un mètre d'une passerelle et devant le gendarme (des fois c'est ce même gendarme qui arrête les véhicules pour laisser traverser les piétons). Au pied des passerelles, c'est des tabliers et des marchands de toutes sortes. Tant que l'Etat ne sévira pas comme il se doit, nous vivrons toujours sous la menace de catastrophes.

    Cependant tant qu'à la tête des Administrations (société nationale ou agences...), on nommera les membres du parti au pouvoir et ceux des nombreux mouvements de soutien (la nouvelle trouvaille des politiciens pros) à la place des vrais cadres compétents, on sera toujours confronté aux mêmes problèmes.

    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (09:02 AM)
      laissez l'état tranquille! je rencontre souvent des cadres " intellectuelles" imbus de leur personnalité conduire au volant de leur bolide 4x4 sans respect pour les autres usager et se croyant tout permis roulant à vive allure. pour eux la ligne continue et les panneaux de limitation de vitesse sont beaucoup des ralentisseurs qu'il faut négliger, le respect de la distance réglementaire, c'est pour les autres, les "petits gens du peuple
    Auteur

    Deug

    En Septembre, 2015 (13:51 PM)
    MAIS OUI Mr du poste No 10 . n'oubliez pas aussi que nous sommes dans un pays d'anarchie ou il n'y a aucune regle que nous respectons. grace a la corruption , tout se negocie dans ce pays. et d'autre part , il y'a aussi ce monstre qu'on appelle pompeusement "democratie" qui ne fait qu'ajouter a l'anarchie. voyez Mr , toutes ces mesures que vous preconisez ,aucun politicien , encore moins le president de la republique n'ose les appliquer sous peine de perdre son poste tout de suite. sanctionez deux , trois ou quatre chaufards indisciplines, des criminels voleurs et tueurs de toute sorte et voila , l'opposition s'en saisit appuyee par quelques journalistes et marabouts opposants et vous etes cuits. ils diront de vous que vous etes nul et mechant.meditons un peu sur le president DIAMEH de GAMBIE , est il bon ou mauvais ? moi je crois qu'il est bon , par les temps qui courent.
    Auteur

    Baobaoserer

    En Septembre, 2015 (14:00 PM)
    Désolé toute la pagaille dans ce pays a une origine connue de tous et principalement des pouvoirs publics, c'est ces chefs religieux qui au lieu de rester à leur place de directeurs de conscience et d'être au-dessus de toute magouille, sont des manipulateurs, des calculateurs, des profiteurs dont le civisme des sénégalais et l'avenir propre et global de ce pays ne les effleurent même pas. Voyez les richement habillés, gros, gras et dodus, vivant dans l'opulence, trônant comme des rois avec des mecs rampants, utilisant des transmetteurs de paroles....voyez les parler avec des gestes empruntés, des mimiques, des attitudes qui traduisent leur arrogance, leur besoin de se donner de l'importance..... Tout sauf des hommes de Dieu. Tout le monde sait que c'est seulement dans notre pays que des chefs religieux se comportent de la sorte sans être inquiétés le moindre du monde bien au contraire. Point d'émergence avec un état poltron envers des individus dont la mission est de servir Dieu à travers les hommes qui leur sont fidèles et non d'être des présidents bis, des premier ministres bis, des ministres bis, des maires bis pour leur seul et unique intérêt, la jouissance sur terre. Et on parle fort de l'ISLAM au Sénégal, le Prophète -PSL doit se poser bien des questions sur ce tout petit islam bien sénégalais
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (14:02 PM)
    Je me suis promené ce matin dans les rues de Dakar. Dakar après la Tabaski, on aurait dit Beyrouth après les bombardements. Une ville dévastée, souillée, violentée, saccagée. Les sénégalais sont vraiment bordéliques. Aucun soucis pour nôtre cadre de vie. La priorité c'est le boubou, le mouton et la bagnole pour épater parents et voisins. Un peuple unique au monde!
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (15:45 PM)
      je t'assure.... tu as tout dit..
      le sénégalais ne se soucie pas de son cadre de vie. je suis étonné à quand je vois quelqu'un (un adulte...) lancer un sachet, une tasse de thé... dans la rue.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (14:02 PM)
    Que font la police ou la gendarmerioe devant des bus ou camions surchargés : RIEN .....à chaque controle de véhicule a-t-on vu un policier ou le gendarme controler visuellement le véhicule (pneus , éclairage , essuis-glaces...) NON ....la sécurité commence toujours par la peur du gendarme
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (14:06 PM)
    L'impunité et la corruption sont aussi à la base du problème. Si les gendarmes et les policiers sanctionnaient les manquements en infligeant des amendes lourdes et en retirant les permis des mis en cause, il y aurait un peu plus d'ordre et de sécurité sur nos routes. Malheureusement, ces derniers s'en tirent toujours avec un billet de 1000 Francs CFA. Il est temps que les autorités compétentes se penchent sérieusement sur la question de la sécurité routière. Nous avons hélas un peu trop vite oublié le drame du Djola. Ce que nous avons sur les bras sont de vrais mini Djolas avec les memes causes et les memes consequences.
    Auteur

    Triste

    En Septembre, 2015 (14:06 PM)
    Instaurer les permis a point. C'est simplement ce qu'il nous faut. Seuls les chauffards vont être en désaccord avec cela parce qu'ils savent qu'ils auront leur permis confisqué en moins d'un mois. Comment un Homme qui ne sait ni lire encore moins écrire peut avoir un permis de conduite. Non mais franchement.



    Les piétons aussi doivent être conscients que c'est leur propre vie qu'ils mettent en danger s'ils font les indisciplinés.



    La corruption est aussi un problème majeur dans cette affaire.



    Gaa mome accident meunoul niakk mais le nombre peut diminuer exponentiellement.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (14:22 PM)
    que faire mais juste sanctionner et en tirer des lecons pour nos futurs enfants

    les policiers corrompus doivent etre abatus les chauffards elimines de la circulation les charrrettes dotees de plaques ....etc etc :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang: 

    et gar a ceux qui interviendront pour appaiser des cituations quand il faut sanctionner arreter de faire du maslaha
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (14:39 PM)
    On aurait crié au scandale si c'était enseignants.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (14:40 PM)
    Le problème est que la seule autorité respectée dans ce pays, c'est le Marabout. Comme au village! Et même le Marabout, on commence par le remplacer par les nouveaux gourous qui sont prêts à nous garantir le Paradis! Le sénégalais n'a pas encore compris que cette terre nous a été confiée par Dieu et que nous y avons des obligations durant tout nôtre séjour terrestre. Cela, peu de sénégalais l'ont compris.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (14:41 PM)
    Mo khalass qd l.etat va sévir des groupes de pression ou des droits de l'hommiste vont s'en saisir pour critiquer l'ëtat dans ce pays il ns faut un yaya jammeh c tout
    Auteur

    Wassawrouba

    En Septembre, 2015 (14:46 PM)
    Un technicien "pds" qui touchait 5 millions par mois...... n'est ce pas cela l'origine véritable de votre triste accident ?

    A méditer...
    Auteur

    Thade

    En Septembre, 2015 (15:10 PM)
    c'est vrai quand on voit vos voitures et votre indiscipline c'est mieux que vous restiez chez vous en Europe il n'y a pas de place pour vous
    Auteur

    Lipalip

    En Septembre, 2015 (15:16 PM)
    Pas beaucoup de choses à dire en plus. Tu as tout dit. Félicitations
    Auteur

    Deug

    En Septembre, 2015 (15:19 PM)
    Merci à ceux qui denoncent cette indiscipline par l'image et le son;

    bravo DJ Malick pour ce qu'il fait

    Que tout le monde s'y mette

    la police et la gendarmerie ne jouent pas leurs roles

    on ne les voit meme pas,tres grave
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (15:21 PM)
    C'est l'Etat qui est responsable de ce massacre, les policiers et gendarmes corrompus, le contrôle technique inexistant par la magouille, les permis achetés. En premier lieu : les chauffeurs illettrés, inconscients, fiers et arrogants, incompétents et assassins en puissance.

    une seule solution : un accident corporel = retrait immédiat du permis avec délais cours ou longs suivant gravité (responsable ou pas !) mais pour cela il faut de vrais policiers et de vrais gendarmes pas préoccupés par le backchich.
    Auteur

    Anonymebababs

    En Septembre, 2015 (15:27 PM)
    Il faut de la discipline et rien que de la discipline. Mais il ne peut y avoir une discipline dans le vrai sens du mot sans éducation. Donc l'école pour tous (obligatoire et gratuite), dégager les trotoires (aujourd'hui les piétons n'ont même plus la possibilité d'emprunter les voies qui leur sont réservées à cause des commerçants et artisans qui ont tout occupé), interdire la circulation des charettes en ville, interdire le surchargement des comions et transports en commun, mettre fin aux jakartas, enlever les dos d'âne qui ne font que détruire les véhicules et renforcer la surveillance par la police. Le vendredi, tous les commerces devraient fermer pour laisser place à ce que nous pourrions appeler "le grand nettoyage citoyen). Du cadre supérieur au petit mécaniencien, nous prendrions tous le balai pour rendre nos quartiers et villes propres... Si nous amimons notre Sénégal, il nous appartient d'écrire son avenir. Il est grand temps sinon ce sera la catastrophe sous peu.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (15:29 PM)
    très bon article seneweb.

    Franchement aujourd'hui votre article a tout un problème qutidien sérieux aux multiples dommages-collatéraux. Tout le monde en pâtit.

    Il faut que l'ETAT prenne toutes ses responsabilités.

    Ne faut-il pas instaurer le système du "permis à points"?
    Auteur

    El Perverto

    En Septembre, 2015 (15:31 PM)
    Desole de faire hors sujet mais un technicien charge de mouvements pour le PDS comment peut t'il gagner 5 millions par mois ? bien plus qu' un ingenieur experimentè dans les pays developpès???? Rien ne justifie ce salaire. So je penses que si cette argent justifiais la contructions de bonnes routes et permettre le renouvellement des parcs automobiles publics et meme payer normalement les flics pour qu'ils puissent faire correctement leur travail sans corruption.... Et punir plus severement les coupables .... Je penses que ce serait un debut.
    Auteur

    Permis à Point

    En Septembre, 2015 (15:44 PM)
    Qui dit permis à point dit état de la voiture, pneu lisse, defaut d'assurance, phare, retroviseurs ,tout plus les infractions au code de la route.. Les gendarmes corrompus doivent être virés . Les administrations gérés par des gens compétents diplomés opposition et pouvoir en place pas de différence. L'administration est indépendante du pouvoir quel que soit le pays. Comme à l'école il n'y a pas de discipline sans sanctions.Maintenant il est vrai que les marabout occupe une place importante dans les décisions. Et souvent les commandants de gendarmerie ou de police qui veulent sévir par exemple les camions transportant des êtres humains dans la benne lors du magal doivent etre interdites mais malheureusement autorisé par les marabouts de touba Conclusion c'est tout un systéme à revoir,on est dans un systémé un peu batard moitié monarchique ('marabout) et moitié républicain.. Et un pays ne peut pas avancer dans ces conditions. C'est l'exploitation de l'homme le plus fort sur le plus faible. Une question un peu hors sujet , suis ivoirienne, qui peut me répondre,??? Pourquoi les marabouts chef religieux tidianes mourides, niassene ne vont pas à la mecque,, ce sont des musulmans pourtant, Ou alors comme disait l'internaute ci dessus c'est un islam bien sénégalais. Merci
    Auteur

    Annick

    En Septembre, 2015 (15:55 PM)
    et les passages protégés pour piétons ??? ce ne sont que des bandes de peinture au sol, çà ne coute rien. A condition que les chauffeurs et les piétons soient responsables et conscients du sens de leur vie !!!
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (15:57 PM)
    Le gouvernement, c-a-d l'exécutif, le législatif ne se préoccupe que de se remplir les poches. Pas besoin d'être un savant pour prédire le pire au Sénégal. La sud-africanisation du pays est en marche accélérée. Et même l'Afrique du Sud a aménagé une porte de sortie de l'apartheid en déclarant l'accès à la propriété foncière exclusivement à ses nationaux, nous, on fait le contraire. Quelle signification ce régime donne-t-il à la lutte de nos ancêtres qui ont versé leur sang pour préserver notre capital des prédateurs occidentaux.

    Ces politiciens parasites, il faut pas compter sur eux pour régler problèmes mineurs comme la sécurité routière.
    Auteur

    Moniounior

    En Septembre, 2015 (16:00 PM)
    VOTRE ANALYSE EST PERTINENTE ET INTERESSANTE. TOUTEFOIS, VOUS AVEZ NEGLIGE UN POINT QUI ME PARAIT ESSENTIEL DU LAISSER ALLER DANS NOS ROUTES : LA CORRUPTION QUI GANGRENE AUSSI BIEN LES AGENTS CHARGES DE LA VISITE TECHNIQUE DES VEHICULES QUE LES FORCES DE L'ORDRE. CES DERNIERS, POUR 1000 F CFA OU MOINS, LAISSENT N'INPORTE QUELLE GUIMBARDE ROULER ET NE FONT PAS LE CONTROLE NECESSAIRE A LA SECURITE DE TOUS LES USAGERS.
    Auteur

    Xam Xam

    En Septembre, 2015 (16:11 PM)
    @ post 17 baobaqbserer. Merci d'avoir mis le doigt la ou il faut, Votre analyse pose avec appret cette la caracteristique d'une societe qui est le reflet des tares de ses "dirigeants". Le Senegal me sera jamais emergent avec des individus pareils. C'est ca la verite.
    Auteur

    Anonyme: Ringo

    En Septembre, 2015 (16:25 PM)
    Vous nous faites chier avec vos remarques bidons.

    Des gens sont payés par l'Etat pour les contrôler et les sanctionner en cas de délits ou d'infractions. Ils du plus gradés et plus petits (policiers et gendarmes). Vous assistez tous les jours à des scène de corruption (des billets de banque glissés dans les permis de conduire ou remis mains à mains à la vue de tout le monde.

    Personne ne pipe mot.

    Ces agents de la sécurité n'aiment les chauffeurs qui sont en règle, ils souhaitent toujours qu'il y ait une surcharge, un signal mort, une infraction quelconque qui leur permettent de chiper quelques sous.

    Les chauffeurs se fichent pas mal d'eux parce qu'ils savent que tout ce qui les intéressent c'est un minable billet de 500 F. Ils ne les respectent même pas.

    Donc vous savez tous où se trouve le mal.

    Je m'excuse s'il y a dérapage
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (16:30 PM)
    La route Linguere -Matam est celle ou il y a bcp plus d'accident mortels dans ce pays. Les gendarmes ont une part de responsabilité dans ces accidents. Ils ne font qu'encaisser de l'argent et laisser les chauffards tuer les voyageurs.
    Auteur

    Chic

    En Septembre, 2015 (16:41 PM)
    Sa c'est un très bon article, merci Monsieur SANE pour ce travail.
    Auteur

    Mooo

    En Septembre, 2015 (16:44 PM)
    Moi j'aime bien quand c'est des fils de ministres,députés ou hommes politiques qui sont tués sur les routes car pour moi ils sont les seuls responsables de tous ces accidents de la route ! Selon le philosophe Platon:" Le seul Etat légitime est celui qui protège la vie des citoyens".D'où l'argument selon laquelle il revient à l'Etat d'organiser tout ce transport et tout ce qui tourne autours.Mais malheureusement au Sénégal souvent les politiques se trompent de combats.Ils ne savent pas ce que c'est gouverner et par conséquant sont toujours là où personne ne les attend.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (16:59 PM)
    Un très bon article. L'autre jour, je disais à une collègue de faire attention pour remarquer le nombre de véhicules qui circulent à Dakar sans numéro d'immatriculation et on a compté de Ngor à l'entrée de l'auto - route plus d'une dizaine, sous le nez et la barbe des policiers, sans compter des véhicules qui avaient des vitres teintés visiblement sans autorisation. Sur le même chemin, on se disputait avec des charretiers à qui on était obligé de céder la route pour ne pas se faire écraser par leurs rampes. Le Sénégal est peut-être le seul pays au monde où on peut circuler sans plaque d'immatriculation. Ce qui est dommage, le mauvais exemple est donné par l'administration (ex: DDD, les véhicules des présidents des communautés rurales, certains véhicules officiels durant le week-end, etc.) et c'est pourquoi, c'est devenu comme une mode; il faut enlever sa plaque pour montrer qu'est puissant, on est protégé. Il faut arrêter l'indiscipline et l'impunité, sinon on va droit au mur. C'est un cri de coeur que je lance. Fraternellement.



    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:01 PM)
    Hier j'ai assisté à la traversée de l'autoroute par un troupeau de boeufs. Il y en a aux Almadies aussi qui traversent partout. On doit les égorger et distribuer la viande dans les hôpitaux, les prisons et les daaras. Les chauffards doivent se voire confisquer les véhicules (camions, cars rapides, taxis, charrettes, scooters etc...). Dans tous les pays du mondes si il n' y'a pas de sanction la tendance au civisme disparait.Il faut de temps en temps des opérations coup de poing dans des zones ciblées. Enfin, mettez des caméras embarquées dans vos voitures et diffusez les images... Ca fera comme le taxi sur la passerelle, les autorités devront bien sévir.

     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:08 PM)
    très bel article.
    Auteur

    Wild Powder

    En Septembre, 2015 (17:35 PM)
    Rien ne changera à aucun niveau au Sénégal (en afrique en général) si vous ne réglez pas le problèmes de la CORRUPTION !!! C'est le.premier des fleaux à combattre si vous voulez espéré un jour entrapercevoir L'ÉMERGENCE !!!





    Mais votre hypocrisie prétentieuse vous empêchera à jamais d'accéder au développement !
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (18:21 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (19:04 PM)
    Qui d entre vous tous n a pas dans sa famille quelqu un qui n a pas acheté son permis???????

    L indiscipline est un fait mais le manque de structures aussi .La solution passe par l annulation de tous les permis et tout le monde repasse au moins le code , les chauffards ont l impression que c est celui qui s engage le premier qui a la priorité  :fbcool: 
    Auteur

    T.d

    En Septembre, 2015 (19:29 PM)
    Il faut maintenant réagir! Personnellement, lors d'un séjour pour des vacances, j'ai voulu organiser vite une marche à Dakar contre cette indiscipline sur les routes, mais mes proches m'avaient dissuadé de le faire!

    Récoltons des signatures, marchons tous vers le palais pour crier NOTRE DOULEUR, NOTRE DESESPOIR face à ce chaos!



    une femme révoltée
    Auteur

    Mooo

    En Septembre, 2015 (20:03 PM)
    Ah c'est inquiétant ! J'ai l'impression que les sénégalais ne sont pas intelligents dans leur super majorité ! Parmi les commentaires dans toute cette page,personne ne comprend que les accidents au Sénégal,ce n'est pas un problème d'indiscipline ! Non ce n'est pas un problème d'indiscipline ! C'est plutôt un problème d'incompétence de nos autorités qui ne prennent pas les mesures necessaires pour stopper ces tueries sur la route ! C'est inquiétant aussi de constater que parmi ceux qui commentent sur ce cette page,presque personne n'est intelligent ! c'est intelligent !
    Auteur

    Faut Revoir Les Permis

    En Septembre, 2015 (20:39 PM)
    il est urgent de revoir les permis de conduire au Sénégal. comment peut t'on se contenter de d'un créneau pour délivrer un permis? cela veut dire que le jeune qui travaille à la gare routière, qui n'a jamais circulé mais ne sait que garer les voitures peut se retrouver avec le permis sans être conscient des dangers, de la route et des effets que peuvent avoir un mauvais comportement dans la circulation. Il y en a assez de tout ça. il est temps que les choses changent et qu'on prenne la question de sécurité routière plus au sérieux car il y va de notre survie. offrez de vrai formations, et de vrais examens devant un expert ou un inspecteur qui fera circuler le candidat pendant 30 mn et qui le notera sur son comportement , le respect du code.....wa salam
    Auteur

    Anonyme L'analyste

    En Septembre, 2015 (21:36 PM)
    L'heure est grave, pour nos gouvernants. Les commentaires sont assez élogieux pour faire ressortir l'urgence d'AGIR mais surtout d'agir vite. L'État du Sénégal doit agir pour éviter toutes ces tueries sur nos routes, sinon sur la valeur des Saints, nous le bouteront DEHORS, un jour où l'autre. Oui, pour une pétition ou une marche devant les grilles du palais, cela n'a rien d'une incitation. L'État doit nous protéger, nos routes tuent et les maux et diagnostics, tout le monde le sait. Il est temps!

    Un frusté des doublements sur les lignes continues, des passages en force alors qu'ils ont pas la priorité. L'État s'en balance parce qu'ils sont dans des FLÈCHES et eux-mêmes ne respectent pas le code. Mais bientôt, nous les contraindrons à agir sinon nous les délogerons parce qu'ils seront incapables de nous protéger!
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (22:49 PM)
    annulation de tous les permis , du moins qu ils qu' ils soient gelés le temps que tout les détenteurs prouvent qu ils ont assimilé la conduite et le code de la route c est tout . :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :rigolo:  :rigolo:  :rigolo: 
    Auteur

    Oscardo

    En Septembre, 2015 (01:17 AM)
    c tro facile de pointer du doigt l'etat la responsabilite est partagee a tous les niveaux on parle de corruption,de massla d'incivisme etc:moi je dis k le le plus grand probleme c le manque d'education. KOU DIANGOUL NOUMOUY HAME CIVISME AK COMPORTEMENT SI KAW TALI?malgre tout le budjet alloué a leducation tous les efforts de l'état resteront vains face au mauvais comportement des senegalais ki ne se preocupent pas de leur cadre de vie;l'incorection est la choSe la Plus partagee au senegal.KOU NEK LOULA NEH RK NGAY DEF!!
    Auteur

    Ndondi 44

    En Septembre, 2015 (01:26 AM)
    être sénégalais où conduire... IL FAUT CHOISIR! -paske andoul  :nono: 
    Auteur

    Bigup

    En Septembre, 2015 (09:44 AM)
    le permis à points au Sénégal, c'est une vraie fausse bonne idée. ce système ne fera qu'accentuer le phénomène de corruption de nos agents. en effet, pour ne pas perdre de points, les gens, au lieu de se conformer au code de la route, chercherons par tous les moyens y compris l'argent, à ne pas perdre de points. de plus, les agents de sécurité routière, vu l'augmentation de leur parcelle de pouvoir, ne feront plus de distinguo entre ceux qui sont en règle et ceux qui ne le sont pas : ils voudront que tous le monde leur donne quelque chose.
    Auteur

    Anonymeaaaaaaaaaaaaaaaa

    En Octobre, 2015 (05:36 AM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email