Dimanche 19 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

AMADOU BADIANE, PROMOTEUR DE LUTTE '' J'ai perdu beaucoup d'argent à Bercy''

Single Post
AMADOU BADIANE, PROMOTEUR DE LUTTE '' J'ai perdu beaucoup d'argent à Bercy''

Amadou Badiane est devenu célèbre dans le  milieu de la lutte pour avoir osé organiser un grand gala de lutte avec frappe dans le mythique Palais Omnisports de Bercy (France). Une première dans les annales de la lutte sénégalaise. Après la fin de la saison, le promoteur tire un bilan de son gala et parle de ses perspectives au journal EnQuête. Entretien
 
 

Vous avez réalisé un défi majeur lors de la saison écoulée en organisant, pour une première fois dans l'histoire de la lutte sénégalaise, un combat à Bercy. Quelles sont vont ambitions pour la saison à venir ?
 
On vient de finir Bercy. L'objectif était de réaliser un événement qui pouvait beaucoup apporter à la lutte sénégalaise en l'exposant au niveau mondial. On a réussi à le faire, ce qui n'était pas du tout facile pour une première. Nous avons reçu des félicitations de partout. Actuellement, on est en train de tirer le bilan de tout cela pour envisager les perspectives. Je confirme de toute façon qu'on sera à Bercy la saison prochaine pour la deuxième édition, pour pouvoir continuer notre vision de la lutte.
 
 

Vous en êtes-vous bien sorti à Bercy, financièrement parlant ?
 
L'objectif pour une première n'était pas du tout de s'en sortir financièrement. Quand on fait une première édition, c'est toujours un investissement que l'on fait. Parce qu'on sait qu'on est là pour le long terme. S'en sortir financièrement pour une première n'était même pas pensable. Ce qui est sûr, c'est qu'on l'a réussie. C'est dans quatre voire cinq ans que je vais commencer à chercher de l'argent dans cette manifestation. J'ai perdu beaucoup d'argent, mais j'ai investi sur le long terme.
 
 
 
Qu'avez-vous concrètement gagné dans cette première édition de Bercy ?
 
Il y a un bilan positif à plusieurs niveaux. On voulait exporter la lutte et on a réussi à le faire sur 27 pays par le support de la chaîne de télévision Canal+ qui a fait un direct de plus de trois heures. C'était l'objectif majeur. Le financement du sport aujourd'hui, c'est les grandes chaînes de télévision. Il faut attirer ces grandes chaînes de télévision-là dans la lutte, c'est ce qu'on voulait faire. Décrocher Bercy aussi a été une satisfaction, puisqu'il n'y a que de grandes manifestations qui s'y passent. On a réussi à implanter la lutte sur le calendrier de Bercy, c'est quelque chose de positif. La plus grande satisfaction, c'est que tout le monde disait que ce n'était pas possible. On a montré que c'était possible et cela ouvre la voie à d'autres perspectives.
 
 
 
Actuellement, les promoteurs se disputent les affiches. Pour votre deuxième édition, quels lutteurs avez-vous en ligne de mire ?
 
D'abord, moi j'ai un principe, je ne suis pas dans les guerres de promoteurs, je ne travaille pas comme cela. Aujourd'hui, il y a autant de lutteurs sur le marché pour faire des  événements et qui n'ont pas encore de combat. On va voir ce que le marché nous offre par rapport à nos moyens. On n'a pas certains gros moyens, on travaille sur un système de business-plan bien établi.
 
 
 
''Le business modèle qui est dans la lutte aujourd'hui ne fonctionne pas. Certains cachets sont exorbitants''
 
 
 
Les lutteurs attirent plus le public et les sponsors. Ne pensez-vous pas que ce serait mieux de les avoir pour mieux exporter la lutte ?
 
On va y arriver et on pourra décrocher certains lutteurs. Ce que je crois, c'est que le business modèle qui est dans la lutte aujourd'hui ne fonctionne pas. Il y a certains cachets qui sont exorbitants par rapport aux rentrées d'argent qui arrivent dans la lutte. Qu'on le dise ou pas, c'est la réalité. Il faut qu'on fasse attention et que l'on parte à la recherches de ressources en dehors du sponsoring pour accompagner ces cachets-là ; sinon, on ne va pas aller très loin. Le Sénégal est un pays où le tissu économique est très petit. On ne peut pas du tout se permettre certaines choses. Il y en a qui le font, mais je ne pense pas que cela va continuer si on ne recherche pas des ressources additionnelles, notamment les grandes chaînes de télévision qui vont acheter les droits, entre autres.
 
 

Pensez-vous organiser un gala de lutte au Sénégal ?
 
Pour le moment, je privilégie l'international. Déjà que cela nous prend beaucoup de temps, mais il n'est pas exclu d'avoir des journées au Sénégal, si l'opportunité nous est offerte. Mais  on va déjà caler nos dates sur l'international. Nous allons voir d'ici à l'ouverture de la saison si on pourra faire quelque chose au niveau du Sénégal.
 
 
 
À quelle période allez-vous programmer le prochain gala de Bercy ?
 
Il est déjà programmé. On est en train  de travailler sur la date, on en a déjà retenu une, il ne nous reste plus qu'à discuter avec les responsables du stade Omnisports de Bercy. Dans les prochains jours,  on va communiquer sur cela. Retenez juste que ce sera en 2014, sur le courant du premier semestre.

Article_similaires

12 Commentaires

  1. Auteur

    Massey

    En Juillet, 2013 (19:39 PM)
    Bienvenu au club des loosers  :up:  :up:  Ainsi tu devais consulter Petit mbaye ou Gaston avant de se lancer  :up:  :up: 
    • Auteur

      Papa

      En Juillet, 2013 (19:58 PM)
      tieuy justice yaa ma neex de macky sall :
      on met en prison de nobles citoyens sans aucune preuve
      et on laisse libre des policiers dealers de drogue depuis des jours !
      en tout cas, cet abdoulaye niang, chef de la police, semble intouchable et protege, il se dit meme qu'il aurait finance la campagne de macky ! avec quel argent,si c'est avere ? celui de la drogue ?
      ah ce regime ! une vraie catastrophe pour le senegal ! senegal yaaxxu neu !
    • Auteur

      Kate

      En Juillet, 2013 (22:09 PM)
      ce gars ma lair tres il ne parle pas du court terme mais du long,


      il investit son argent , pas pour le recuperer tout de suite mais pour plutard...je trouve sa demarche coherente


      en bon financier
  2. Auteur

    Cv

    En Juillet, 2013 (19:39 PM)
    C BIEN FAIT Y A DES SENEGALAIS QUI NE MANGENT PLUS ET TU LES LAISSES CREVER LE BON DIEU LE RECUPERE D UNE AUTRE FACON
    Auteur

    Tangor

    En Juillet, 2013 (19:41 PM)
    MOI JE VEUX INVESTIR DANS LA FABRICATION DE "GUIMBE" MARQUE "FROKH TOOOOLEU". JE CHERCHE PARTENAIRE.  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    • Auteur

      Yougo

      En Juillet, 2013 (21:26 PM)
      suis partant mon gars. je vais un business plan en béton. yow koula diapalé légui banlieu am liguéy.
    Auteur

    Soyez Sérieux Waay

    En Juillet, 2013 (20:10 PM)
    alors ne parlez pas d'exportation de la lutte.



    parlez plutôt de délocalisation.



    car le pays supposé importateur n'en veut pas parce qu'il ne le comprend pas et même s'il le comprenait, son intérêt s'arrêterait à la découverte. imaginez un blanc dans son salon, le dimanche, attendre un combat de lutte... :hun: 
    Auteur

    Dxb

    En Juillet, 2013 (20:10 PM)
    Lii yeup wakhoon nalako , les senewebiens m'en sont temoins !

    Téré mou teu bayil mou guiss.
    Auteur

    Thezou

    En Juillet, 2013 (20:25 PM)
    Je te l'avais dit que t'allais pas gagner un rond,evite d'ecouter certains beaux parleurs,ils te bouffent tes sous et disparaissent.Si tu le refait tu iras en prison.Salam ba 2014.
    Auteur

    Waxtontou

    En Juillet, 2013 (20:35 PM)
    ya ko teq sa bopp deh daiy meuneeum leum

    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2013 (20:37 PM)




    La lutte comme je l'ai déjà dit a pris une telle ampleur au Sénégal parce que les gens n'ont rien dans leur vie.

    Leur passion exagérée pour ce sport est la conséquence du vide émotionnel de leur vie.



    A Paris les gens ont d'autres chats à fouetter que d'aller voir un combat sans enjeu.
    Auteur

    Yeet

    En Juillet, 2013 (20:53 PM)
    Saakura Waaly!!!! Du courage!!!! Rien ne se reussit en un seul coup!!!!
    Auteur

    Safna Sap C Est Sur C Faillite

    En Juillet, 2013 (22:31 PM)
    franchement c est domage mais sans aucune experience ,fallait pas engager une telle entrprise ;bercy franchement tu as vu trop grand et les affiches etaient pas a la hauteur ;cette experience a été un fiasco totale car on exporte pas un concepte aussi peu professionel et aussi peu intense dans un pays ou les charges et les exigences securitaires sont tres lourdes ;ce sport n est pas pres pour etre populaire en europe ;certains combats sont si peux passionnant que les toubab amateur de sport de combat vont penser que c est une farce ;a cote de la boxe tai ,le k one et M M A LA LUTTE AVEC FRAPPE C EST DE LA RIGOLADE CAR LA PLUPART DES LUTTEURS N ONT AUCUN NIVEAU EN BOXE .A LA LIMITE LA LUTTE SIMPLE TRADITIONELLE A HAUT NIVEAU DONNE DES COMBATS TERRIBLE MEME SI ELLE N EST PAS POPULAIRE .MAIS EN FRANCE IL FAUT SAVOIR QUE LE PUBLIQUE CHERCHE D ABORD LE COTE SPORTIF ET SURTOUT UN A NIVEAU QUE SEUL CERTAINS LUTTEURS PEUVENT ASSURER .LE COTE FOLKLORIQUE EN PARTI EST A REVOIR LES HISTOIRES DE DOF DOF LOU C EST BON POUR LES BONOBOS DU PAYS . C EST UN GRAND GACHI ET A PART UNE GRANDE AFFICHE QUEL INTERET DE LA FAIRE A L ETRANGER SI CA NE S ADRESSE QU A DES SENEGALAIS
    Auteur

    Bravo Bravo Mr Badiane

    En Juillet, 2013 (23:05 PM)
    BONJOUR et Bravo Mr BADIANE D'AVOIR PRIS CETTE INITIATIVE qui PAYERA DANS LE LONG TERME

    LE FLOP QUE JK'AI CONSTATE EST SUR LA VENTE DES BILLTES A LA FNAC ET AILLEURS .

    SUR LES SITES INTERNET IMPOSSIBLE DE TROUVER l'INTITULE "LUTTE SENEGALAISE". IL FALLAIT GALERER POUR TROUVER LES BILLETS DANS CES SITES .

    LE COMBAT DE BABOYE ET BOMBARDUIER ETAIT INTROUVABLES AVEC L4INTITULE LUTTE SENEGALAISE.



    COURAGE PETIT A PETIT L'OISEAU FAIT SON NID
    Auteur

    Kakoko

    En Juillet, 2013 (12:54 PM)
    qu'attend macky sall pour demettre pathe seck de ses fonctions de ministre de l'interieur?sinon,comment comprendre ke pathe veuille banaliser le scandal ki secoue son ministere kil kalifie de guere fratricide entre chefs de la police a lakel il n'entend pas se meler?n'est ce pas là une incapacite avouee a pouvoir diriger son departement?et puis,le scandal est bien reel;en atteste les menaces proferees contre le journal qui l'a révélé.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email