Lundi 18 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

CHEZ BOMBARDIER A MBOUR : La confiance vire aux larmes et crises d’hystérie

Single Post
CHEZ BOMBARDIER A MBOUR : La confiance vire aux larmes et crises d’hystérie

En cette matinée du 02 décembre 2011, une foule immense est venue accompagner le B52 pour son combat contre l’enfant de Joal Yékini. Un tour chez le lutteur a permis au reporter de Nettali, de constater que c’est avec une confiance débordante que l’entourage du lutteur bombardier a abordée ce face à face avec Yékini. Mais cette confiance a très vite viré aux larmes et crises hystériques, dès que le B52 fut terrassé par Yékini. Reportage.

 

C’est autour de de 13h heures que nous sommes arrivés devant la demeure du lutteur bombardier, sise au quartier Château d’eau Nord, de Mbour. Sous un soleil au zénith, de grosses bouffées de chaleur torturent la foule immense, venue soutenir le lutteur pour son combat contre l’enfant de Joal, Yékini. Indifférente aux picotements des rayons de soleil, cette impressionnante foule, massée des deux côtés de la maison, les yeux rivés sur la porte de la maison, sursautait à chaque grincement de métal. Ce portail surveillé par des éléments de l’armée de Serigne Modou Kara depuis trois mois, n’aura été franchi que par la famille et les proches de la famille. Des notes de tam-tam détendent l’atmosphère. Mais, si certains affichaient des signes de stress, d’autres plus détendus et décontractés, bougeaient aux rythmes des tam-tams, affichant ainsi une grande confiance, qui ne réflètait chez eux, aucun doute sur la victoire du natif de Mbour.


« Inchallah nous allons battre Yékini »

 

D’ailleurs, c’est ce que confirmera Djiby Dieng, un des supporters rencontré sur place. Avec un large sourire qui laisse entrevoir des dents d’une blancheur éclatante, il a lancé : « nous n’avons pas peur de Yékini, nous allons à Dakar battre Yékini et revenir à Mbour ». Et de poursuivre en déclarant que ce combat est pour eux, le combat le plus important de toute la carrière du B-52. « Nous ne nous sommes jamais investis de la sorte. Nous sommes là depuis 8 heures et nous partons pour Dakar », a t-il ajouté. Des propos appuyés par le groupe de jeunes qui l’entouraient, des mécaniciens du garage qui ont loué un car pour l’occasion.

 

Abondant dans le même sens, un des frères du champion de Mbour, Lémou Dia, même s’il confie qu’ils ont préparé ce combat de la même manière que les autres, a tout de même reconnu : « nous avons déployé plus de moyens que d’habitude parce que c’est le combat de notre avenir »

 

« 2100 T. Shirt ont été confectionnés, 60 cars ont été loués par le lutteur et 40 par un député libéral Omar Sy », nous a t-on confié. Selon lui, l’ambition est la même dans toute la famille, c’est-à-dire que Bombardier redevienne le roi des arènes. Pape Dia, l’autre frère du lutteur, intercepté par les jeunes qui n’avaient pas encore reçu leur T. shirt a, avec grande précipitation fait savoir : « nous avons travaillé durant six mois, et nous avons tout ce qu’il faut pour que Bombardier terrasse Yékini ». Avec confiance et zen, il nous a lancé : « Inchallah nous allons battre Yékini »

 

« Bombardier ne viendra plus ici, il est déjà parti »

 

Très déterminés, les fans qui ont toujours la ferme résolution de voir leur lutteur, avant qu’il ne se rende au stade, sont tous trempés de sueurs, continuant à affronter le soleil. Et pour étancher la soif de ces jeunes, les sœurs du lutteur ont pris l’initiative de distribuer de l’eau, un geste accueilli avec un grand enthousiasme. Mais lorsque la rumeur s’est faite plus précise et selon laquelle : « Bombardier est déjà parti », certains avaient déjà commencé à rejoindre leurs concessions, tandis que les plus tenaces n’avaient pas voulu bougé d’un pouce, espérant toujours que Bombardier fût là.

 

Et c’est malheureusement sur le petit écran qu’ils reverront leur lutteur… car le B52 avait déjà quitté depuis dix heures et était déjà en route pour la capitale. Las de faire le pied de grue, une grande partie des supporters avait déjà commencé à se disperser et à rejoindre les salons des maisons.

 

Toutefois, les plus excités ont continué à faire le show dans le quartier. A 16H30 tout le monde avait les yeux rivés sur son poste de téléviseur. Comme à leur habitude, la famille du lutteur n’a pas suivi le combat, et c’est la maison d’en face qui est prise d’assaut par la foule immense.

 

Les yeux rivés sur le petit écran, l’arrivée du lutteur est attendue avec impatience et dès qu’il a fait son entrée, une pluie d’applaudissements retentit et des hourras provoquèrent un moment hilare qui fut automatiquement suivi d’une nouvelle concentration. La salle, pleine à craquer, donne l’image d’un aquarium avec les vas et viens des occupants qui ne tiennent plus sur place. La démonstration du B52, suivie avec attention, fait pétiller les yeux de certains même si, l’angoisse avait commencé à envahir de plus en plus la salle.

 

Une longue attente suivie de larmes, pleurs et crises hystériques

 

Au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient, l’attente était de plus en plus longue, des soupirs se faisait entendre, les moins résistants migraient ainsi vers la cour, tandis que les plus endurants, ne laissaient entrevoir aucun signe de faiblesse. Bien que la chaleur suffocante du début ait commencé à baisser d’intensité, la tension dans la salle était restée la même. Intenable ! Les petits combats et les directs des confrères de la radio détendaient de temps à autres l’atmosphère même si, elle n’était que de courte durée. La maison du B52 toujours fermée, était ainsi plongée dans un calme funéraire.

 

Vers 19H25, le face à face des deux lutteurs est affiché sur le petit écran, les soupirs s’accélèrent, certains quittent la salle, la tension est de plus en plus palpable. Chacun y allait de son commentaire et on pouvait entendre des « Serigne diapoul nguemb bi dé » (il n’a pas une bonne prise sur la ceinture). S’en est suivi une série de stratégies et conseils, jusqu’à ce que le B52, soit terrassé par Yékini.

 

La chute du lutteur fut accompagnée de cris hystériques. Les jeunes, surtout les filles, tombaient dans les pommes, les pleurs fusaient de partout. Le quartier inondé de monde, est témoin d’un spectacle désolant de jeunes qui se cognaient la tête contre un mur et de filles qui se roulaient au sol. Preuve que le B 52 a été cloué au sol par Yékini.


Article_similaires

23 Commentaires

  1. Auteur

    Mimi

    En Janvier, 2011 (03:41 AM)
    lol
  2. Auteur

    Leuz

    En Janvier, 2011 (03:42 AM)
    du courage bombardier
    Auteur

    Mendo

    En Janvier, 2011 (03:47 AM)
    Senegal Monekhe
    Auteur

    Mada

    En Janvier, 2011 (04:03 AM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  je suis tres content de yekini ,tu as beaucoup parle mais tu as

    encore gagner comme toujour
    Auteur

    Collrek

    En Janvier, 2011 (04:37 AM)
    oui bédiénne bi : bou cobba là c'est à dire corne d’antilope
    Auteur

    Fatih

    En Janvier, 2011 (05:11 AM)
    hey waup everybody love you all take care



    YEKINI tks for u
    Auteur

    Saliou

    En Janvier, 2011 (06:24 AM)
    les journaliste senegalaise dal j'ais pa conprit du tous holenn thi premiere page bi niou worone binndi janvier le 2 mes niou def decembre
    Auteur

    Village De Mbour

    En Janvier, 2011 (07:35 AM)
    C bon pour nous mbourois dagno reeye lamigne comme sa gnou noopi complexe nous des villageois I'll faut le comprendre notre ville c thies :tala-sylla: 
    Auteur

    Sop Yékini

    En Janvier, 2011 (09:00 AM)
    bilahi bakhna si Bombarier dou dafa yaradikou ak bew rek mo takhite yékini dieulatena dam li dal vivi yékini le roi le champion
    Auteur

    As

    En Janvier, 2011 (09:10 AM)
    yes we can speak english so far so far we want
    Auteur

    Alpha

    En Janvier, 2011 (09:58 AM)
    Vous pouvez le dire en anglais, en wolof, en espagnol, en chinois si ça vous chante, une seule réalité:



    YEKINI MOO MAN REK !!

    YEKINI YAAR AK TEGUINE

    YEKINI LA FORCE TRANQUILLE, LE SERIEUX, LA TECHNIQUE !

    BOMBARDIER A RECU UNE LECON D'HUMILITE ET C'EST BIEN FAIT !



    Auteur

    Dof Bi

    En Janvier, 2011 (10:09 AM)
    parlez francais way mais bombardier doit chercher un professeur pr apprendr a lutter
    Auteur

    Vie Balla

    En Janvier, 2011 (10:13 AM)
    felecitation yekini il est le roi intestatable de la lutte per sonne de doit le defier
    Auteur

    Ne La Thiass

    En Janvier, 2011 (12:02 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  il nest pa un bon lutteur meme yawou dial mo ko daka beure jattend ce combat lou promoteur yi khar  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Lieber

    En Janvier, 2011 (12:41 PM)
    bombardier amoul khél nimporte ki p l téracé su désolé amo technik té say loha dafa gate yaw dal holal bénén métier
    Auteur

    Zal

    En Janvier, 2011 (13:06 PM)
    salamoualeykoume li douwone comba gni kham lamb khamnanou li maye wokh bombardier n est pas inteligent dofou toucouleurla bon toucouleur mou mousse amoule fene parole d un serere ha ha ha hA kou dess legui boy balla gaye n 2 ok pas de probleme
    Auteur

    Laardo

    En Janvier, 2011 (15:34 PM)
    courage bombardier tu as entendu c k yekini t a dit tu es encore jeune donc gorgorloul dina bakh boul khady boul decouragé :dedet: 
    Auteur

    Pape Thiam

    En Janvier, 2011 (15:48 PM)
    Quant à Yekini c'est le meilleur y'a rien à dire
    Auteur

    Kharegne

    En Janvier, 2011 (16:27 PM)
    bombardier crois en dieu tu ne sais pas lutte bayil beure nakk sakh mo la tane
    Auteur

    Abou

    En Janvier, 2011 (18:47 PM)
    espece de nullard on est pas encore en decembre 2011 amoins que ce sera la prochaine voctoire de YEKINI le ROI des arènes
    Auteur

    Awa Diop

    En Janvier, 2011 (19:19 PM)
    il doit être courrageux c la vie
    Auteur

    X

    En Janvier, 2011 (21:49 PM)
    imbarco 2011destinatione molta felicita





    Auteur

    Beuz

    En Janvier, 2011 (00:25 AM)
    du courage bombe c la loi du sport gagné ou perdre felicitation yeki tu l empereur

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email