Mercredi 23 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sport

Fifagate: le procureur général suisse démissionne

Single Post
Démission de Michael Lauber, Procureur General Suisse
Le procureur général suisse Michael Lauber a annoncé vendredi sa démission. Il avait été condamné en mars dernier pour mensonge et entrave à l’enquête disciplinaire qui le visait sur sa gestion de l’affaire de la Fifa. Dans un bref communiqué du Ministère public de la Confédération (MPC), il a rejeté fermement les accusations de mensonge.
La démission fait suite à une décision du Tribunal administratif fédéral (TAF), qui a rendu sa décision vendredi sur un recours introduit par M. Lauber. Le TAF a jugé que les reproches formulés à l’encontre du procureur général suisse étaient fondés en partie et a réduit la sanction infligée en mars, qui correspondait à 8% de son salaire annuel, à 5%. L’arrêt n’est pas définitif et peut être attaqué devant le Tribunal fédéral.
A l’issue d’une enquête disciplinaire liée aux rencontres du procureur général avec le président de la Fifa Gianni Infantino, l’Autorité de surveillance du parquet suisse (AS-MPC) avait conclu à des violations graves et répétées du devoir de fonction. Elle avait prononcé une sanction équivalant à une réduction de 8% de son salaire annuel.

“Je respecte la décision du Tribunal administratif fédéral”, écrit M. Lauber. “Je continue toutefois à rejeter fermement l’accusation de mensonge. Cependant, le fait que l’on ne me croie pas en qualité de procureur général est préjudiciable au Ministère public de la Confédération”, poursuit-il.

Par conséquent, et dans l’intérêt des institutions, M. Lauber offre sa démission à la commission judiciaire compétente. Les modalités seront discutées avec cette dernière directement. Aucun autre commentaire ne sera donné en l’état, ajoute le communiqué du MPC.

L’Autorité de surveillance du parquet suisse (AS-MPC) enquêtait depuis 2019 pour faire la lumière sur les agissements de Michael Lauber, dans les enquêtes sur la corruption entourant la Fifa.

L’AS-MPC avait décidé d’ouvrir une enquête interne après des révélations par des médias suisses sur une rencontre non déclarée en 2017 entre MM. Infantino et Lauber. Ce dernier avait affirmé ne pas s’en souvenir. Deux premières rencontres en 2016 entre les deux hommes avaient été révélées par les Football Leaks en 2018.

L’Autorité de surveillance a estimé que l’arrêt du Tribunal administratif fédéral confirmait “largement ses constatations”. Le procureur général n’a délibérément pas dit la vérité à l’Autorité de surveillance lors de son audition du 12 novembre 2018, lorsqu’il a sciemment dissimulé la troisième rencontre avec Gianni Infantino, le président de la Fifa. Il a ainsi gravement violé son devoir de fonction et son obligation de fidélité, a poursuivi l’Autorité.

Le TAF a toutefois évalué différemment la gravité de certains faits. Il n’en reste pas moins que la sanction imposée constitue l’une des plus sévères prévues par le droit du personnel, rappelle l’Autorité de surveillance.

liiiiiiiaffaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2020 (19:15 PM)
    Filles chaudes vous attendent sur == H­o­ss­e­t­.­C­om
  2. Auteur

    Latdior2012

    En Juillet, 2020 (03:10 AM)
    Les grandes manoeuvres de lessivage commencent pour un enterrement de première classe de ce dossier. Avec ça, on nous casse les pieds avec la corruption en Afrique.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email