Lundi 16 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Sport

Homme de l'année (3/3) : Aliou Cissé, la bonne étoile

Single Post
Homme de l'année (3/3) : Aliou Cissé, la bonne étoile

Le coach des Lions, 41 ans, est le premier technicien sénégalais à avoir décroché une qualification en Coupe du monde comme joueur puis comme sélectionneur. Une performance qu'il doit à son ardeur au travail, ses qualités de meneur d'hommes, mais aussi à une pointe de chance.

Une image, une scène, un geste explique, peut-être, tout. Accueillis par une foule en délire, ivre de joie après la fabuleuse épopée du Mondial-2002, les Lions qui se sont inclinés en quart de finale, les armes à la main, paradent dans les rues de Dakar. Meilleur récupérateur du monde, le Président Abdoulaye Wade s'exhibe aux côtés des héros du moment et profite à fond de chaque seconde du bain de foule.

Près de lui, le capitaine de l'équipe. Digne et stoïque. Tout en retenue et crinière au vent. Ce garçon flegmatique, c'est Aliou Cissé. Malgré le parcours hors normes, qui a stupéfié la planète foot, le teigneux milieu de terrain n'a pas l'air satisfait. Tout est là : le caractère bien trempé et l'esprit de gagneur, digne de celui qui ne se contente pas de peu.

Aujourd'hui entraineur des Lions, Cissé a fait une petite entorse à son flegme de lord britannique lorsque ses joueurs l'ont porté en triomphe après leur époustouflante qualification pour le Mondial prévu l'été prochain en Russie. Pour cette fois, on le verra sourire. Et même se déhancher sur du mbalax. Parenthèse vite fermée.

Gagneur né… sous la bonne étoile
Visage verrouillé à double tour, le regard vif et inquiet, le sélectionneur national se laisse rarement aller. Même la clémence du tirage de la Coupe du monde, qui loge le Sénégal dans le groupe H avec la Pologne, le Japon et la Colombie, ne lui fera pas sortir une once d'émotion. Il est apparu à la télé très zen, serein parmi ses collègues présents à Moscou où se tenait la cérémonie. Obnubilé par ses objectifs : aujourd'hui, conduire les Lions le plus loin possible au Mondial et gagner la Can prévue en 2019.

Seize ans après Corée-Japon, l'histoire va continuer en Russie. Aliou Cissé, 41 ans, joueur puis sélectionneur, meneur d'hommes à tous les coups, est le seul Sénégalais à avoir décroché deux qualifications au Mondial de football. L'une en short-dossard-crampons, l'autre en costard. Mais, cette culture de la gagne n'explique pas tout. Des joueurs d'exception, hier El Hadji Diouf et Cie aujourd'hui Sadio Mané et ses amis, non plus. Il a aussi ce truc en plus, cette bonne étoile qui éclaire son chemin.

Comme joueur, en sélection, Cissé aura réussi une grosse prouesse : briller au milieu des étoiles. Il n'a ni l'aisance de Diouf ni la finesse et la précision de Fadiga, mais réussit à s'imposer comme titulaire et à prendre le brassard de capitaine à Pape Malick Diop. La suite est connue.

Ces premiers grands succès, Aliou Cissé les a obtenus comme joueur. Sous les couleurs du Paris Saint-Germain, il décroche le titre de vice-champion de France en 2000 avant de signer la saison suivante à Montpellier. En 2002, au terme d'une Coupe du monde de feu, cap vers l'Angleterre. Birmingham City et Portsmouth (2002-2006) l'accueillent tour à tour. Après quatre ans outre-Manche, retour en Ligue 1. Il renoue avec l'équipe de ses débuts, Sedan. Deux ans plus tard, il décide de rejoindre Nîmes (Ligue 2) pour une saison. Il n'est pas reconduit à la fin du championnat. Clap de fin.

Un coach précoce
Au terme d'une carrière professionnelle de 15 ans, Cissé embrasse très tôt la carrière d'entraineur. À 36 ans. Mais là où les grands commençants usent souvent leurs pantalons sur les bancs des clubs, au mieux derrière un titulaire inamovible, au pire dans les catégories de jeunes, Cissé choisit une sélection. Au bercail.

D'abord, il prend la direction de l'équipe du Sénégal des moins de 20 ans (Jeux de la Francophonie de 2013), puis monte comme adjoint de Karim Séga Diouf chez les Olympiques (Jo de Londres-2012) avant d'être bombardé au poste de sélectionneur de l'équipe A le 4 mars 2015 succédant ainsi à Alain Giresse.

Entraineur charismatique, Aliou Cissé a fini par faire de la Tanière son affaire. Pour atteindre ses objectifs, il s'est entouré d'hommes de confiance, Regis Bogaert, son ancien coach à Lille, et ses anciens coéquipiers, des figures de la Génération 2002 : Omar Daf, Tony Sylva et Lamine Diatta.

Aliou Cissé, c'est aussi une affaire de pénalty avec le Cameroun. D'abord, en tant que joueur, en finale de la Can-2002. Il manque son tir, comme El Hadji Diouf et Amdy Faye. Les Lions s'inclinent. Ensuite, en tant que coach, en quart de finale de la Can-2016. Son équipe est éliminée. C'est la cavalcade, la meute se rue sur Cissé, qui en prend plein la figure. Ses détracteurs se comptent parmi ses anciens coéquipiers.

"La faute revient à l'entraîneur, assène El Hadji Diouf. Avec de bons choix, jamais le Sénégal n'allait perdre face au Cameroun. Aliou Cissé croit qu'il a toujours raison."

Khalilou Fadiga acquiesce : "Aliou Cissé a toujours été comme ça. Il est toujours certain de ses choix. Ce serait bien qu'il échange avec certaines personnes pour pouvoir enlever cette carapace."

"Yaya Jammeh"
Le coach est borduré. Son départ est réclamé. En coulisses, on murmure que les méthodes d'Aliou Cissé seraient celles d'un dictateur. Un obsédé du travail, soucieux du moindre détail, un zélé. Dans la Tanière, les joueurs l'auraient affabulé du sobriquet de "Yaya Jammeh", ancien Président gambien, en bonne place au rayon des dictateurs sanguinaires. Diao Baldé en sait quelque chose.

Mais rien ne semble l'atteindre réellement. "Les critiques sont là, on ne peut pas les empêcher, minimise-t-il. Toute ma vie, j'ai été dans le milieu. J'ai été critiqué en tant que joueur, maintenant c'est en tant que sélectionneur. Ce n'est pas quelque chose qui m'empêche de vivre. Je ne donne pas de l'importance à ces choses-là."

Pour comprendre Aliou Cissé, il faut visiter son royaume d'enfance à Ziguinchor où il né le 24 mars 1976.  Ses proches retiennent de lui, un homme au tempérament de feu, un "indomptable", précise son oncle maternel Mamadou Dème. "Il n'a peur de rien, dit ce dernier dans Wiwsport. C'est ce qui justifie qu'il ne rentrait jamais sans s'être bagarré avec quelqu'un. Il était très turbulent. Il ne pouvait se retenir devant une injustice. Il agit parfois sans même comprendre ce qui se passe en vérité."

Mamadou Dème se souvient d'un garçon pétri de courage. Qu'il n'a jamais vu courber l'échine devant un adversaire. Qui jouait aux justiciers. "Quand deux de ses amis se bagarraient il n'hésitait pas à prendre parti pour le plus faible. Il avait tellement confiance en sa force qu'il jouait le rôle de justicier avec tout le monde. Il était d'un courage extraordinaire."

Mais en dépit de son caractère bien trempé, Cissé est un "homme au grand cœur", se souvient Chérif Boubacar Massaly, son ami d'enfance. Son père, Mamadou Cissé, loue surtout son "franc-parler" : "Tel père tel fils", glisse un proche.

À l'école, Aliou Cissé était réputé moyen. Rien de plus. Dans un entretien avec Sport221, il avoue : "Je me contentais juste de passer en classe supérieur." Devenir footballeur, était son unique but : "Je n'ai jamais pensé à faire autre chose que le football. Pour moi, c'était clair dans ma tête, football ou rien. Mes parents étaient en France et je suis parti très tôt les rejoindre (à 9 ans, nous dit-on). Des recruteurs sont venus dans le quartier où je jouais en 1994. Ils m'ont engagé chez les pupilles après chez les minimes et ensuite ils m'ont amené à Lille où j'étais dans un centre de formation."

Londres, Paris, Dakar
Aliou Cissé est très peu disert sur sa vie privée. Marié à une Burundaise et père de 3 filles, il concède juste quelques bribes. "J'ai une famille dispersée, confie-t-il. Ma femme est en Angleterre, ma maman est en France, mon père est basé à Dakar. Et j'ai une fille qui vit aux États-Unis."

Lui, que les devoirs d'époux, de fils, de père et professionnels baladent entre l'Europe, l'Amérique et l'Afrique, vit donc entre deux avions. Décrit comme un mari attentionné, un papa affectueux, un ami fidèle, il ne rate jamais une occasion de retrouver les siens pour des vacances ou les fêtes de fin d'année.

Aujourd'hui, le Sénégal n'a d'yeux que pour lui. Seneweb l'a choisi comme Homme de l'année 2017. En 2014, en plein débat pour la succession d'Alain Giresse, nous l'avions désigné comme le meilleur choix pour diriger les Lions. Nous n'avions pas tort.

Article_similaires

18 Commentaires

  1. Auteur

    Moches Rastas

    En Janvier, 2018 (12:14 PM)
    Rase toi mon cher. Tes rastas sont moches et tu as dépassé l'age des rastas. Ca ne colle plus. Un admirateur
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (14:03 PM)
      il faut dire équipe nationale de football au lieu de aliou cissé.la qualif en coupe du monde a été un travail d'équipe et non d'une seule personne.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (21:43 PM)
      khana yaw borrom ndél ngua,borrom ndél dou mousseu beug borrom ndiangne,sokhor va,quittes la méme
  2. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (12:28 PM)
     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  je valide pour Sonko
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (12:30 PM)
    wade homme de l année
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (12:36 PM)
    Mais foutez nous la paix avec ce que vous dites. comment on peut dire que ndoye Bane est l´homme de ´l´annee et vous mentionez une une autre personne de coté? L´HOMME DE L´ANNÉE CEST NODYE BANE
    Auteur

    Seninfolive.com

    En Janvier, 2018 (12:53 PM)
    SenInfoLive, c’est le site qui vous permet de suivre l’actualité du Sénégal à la seconde. Tout ce qui se dit ou se raconte sur le Sénégal est ici. Donc, si vous voulez savoir sur tout ce qui se passe au Sénégal, vous tapez à la bonne porte. Egalement, avec SenInfoLive, vous pouvez suivre l’intégralité des informations sur la politique, le sport, la société, votre série ou émission préférée …, au cours de toute l’année. Car, grâce à notre flux d’actualité sur le Sénégal, SenInfoLive va chercher les informations du Sénégal qui paraissent sur tous les sites, qu’ils soient au Sénégal ou à l’étranger. Enfin, nous couvrons l’actualité du Sénégal au travers des citoyens sénégalais, c’est à dire sur tout ce qui se passe dans leur localité, dont le contenu sera vérifié par des journalistes.
    Auteur

    Seninfolive.com

    En Janvier, 2018 (12:54 PM)
    SenInfoLive, c’est le site qui vous permet de suivre l’actualité du Sénégal à la seconde. Tout ce qui se dit ou se raconte sur le Sénégal est ici. Donc, si vous voulez savoir sur tout ce qui se passe au Sénégal, vous tapez à la bonne porte. Egalement, avec SenInfoLive, vous pouvez suivre l’intégralité des informations sur la politique, le sport, la société, votre série ou émission préférée …, au cours de toute l’année. Car, grâce à notre flux d’actualité sur le Sénégal, SenInfoLive va chercher les informations du Sénégal qui paraissent sur tous les sites, qu’ils soient au Sénégal ou à l’étranger. Enfin, nous couvrons l’actualité du Sénégal au travers des citoyens sénégalais, c’est à dire sur tout ce qui se passe dans leur localité, dont le contenu sera vérifié par des journalistes.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (13:12 PM)
    je valide pour sonko
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (13:14 PM)
    Bonne santé capitaine cœur de lion  :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (13:20 PM)
    Bonne continuation Coach. Tu es l'un des meilleur au monde. :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (13:39 PM)
    Pour moi c'est Astou Traoré , Aliou a du mérite mais le Sénégal s'est logiquement qualifié et même en deuxième position j'aurais mis Gorgui S DIENG pour l'important don de médicaments et de matériels faits à Kébémer ..........
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (13:52 PM)
    FÉLICITATION GUAIDE PIRE
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (14:08 PM)
    Homme de l annee par secteur.

    Sport : ok ppur Aliou Cisse

    Politique : ok ppur Sonko

    Social ; a voir

    Intellectuels : Felwine Sarr

    Affaires : a voir
    • Auteur

      Bouba

      En Janvier, 2018 (15:32 PM)
      ousmane sonko est véritablement l'homme de l'année. radié pour avoir dénoncé la dilapidation de derniers à nous tous, il appris son courage à deux mains pour atterrir à l'assemblée nationale là où tous les détournements, dilapidation des derniers publics, mal gouvernance, corruption etc..., il est l'homme de l'année.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (13:04 PM)
      fewin sarr intellectuel de l'année ? tout ça pour un salmagondis incompréhensible , beaucoup de propos abscons mais aucune idée claire !!!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (14:43 PM)
    Pourtant beaucoup de gens n'y croyaient pas !!!
    Auteur

    Raymond

    En Janvier, 2018 (15:24 PM)
    Bien joué. Aliou Cissé mérite bien le titre de l'homme de l'année contrairement à Lansana Sakho, choisi par Rewmi qui n'a que le mérite de disposer du budget "com" de l'Onas, qu'il dépense sans compter pour sa propre gloire alors qu'il n'a encore rien fait... Sakho, s'il te plait, ne tombe pas dans le piège de l'argent facile et du clientèlisme. Bon courage :brawoo: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (15:46 PM)
    Attention chers camarades à ne pas confondre, pour le cas qui nous intéresse, sélectionneur national de footballeur et entraineur national. Le travail fondamental, essentiel et payant est celui qui se fait dans les clubs d'où sont issus les footballeurs auxquels Aliou Cissé fait appel. Là bas ils sont sous la coupe d'entraineurs qui les prennent en main tous les jours. Aliou Cissé, occasionnellement les regroupe pour quelques jours avant des matches internationaux ou des campagnes internationales. Entre nous Aliou apporte quoi de très sérieux. Nos footballeurs évoluent sur le terrain avec leurs qualités et leur technique individuelle acquises dans leurs clubs respectifs. Il faut donc remettre les choses à leur véritable place et ne pas tomber dans le piège des qualificatifs, des slogans et des louanges comme seuls les sénégalais savent le faire. Aliou a la chance d'avoir des joueurs façonnés en dehors du pays. Un point c'est tout. dites moi, actuellement il entraine qui. Et ce" chômage technique" va continuer jusqu'au prochain regroupement de l'équipe nationale. Pour terminer nous ne sommes que qualifiés. Arrêtons de péter trop fort. Nous indisposons tout le monde et nos adversaires que nous minimisons nous attendent de pieds fermes. Soyons modestes, respectueux, fermons la et bossons, arrêtons de nous prendre pour le centre de la terre, nous n'en sommes même l'auriculaire. Voyez AIBD et out le tralala et bruitage faits autour et toute la mauvaise publicité internationale dont nous faisons faisons les frais aujourd'hui. Le message du président le 30 décembre a prouvé que le Sénégal n'a pas d'entraineur mais seulement une sorte de sélectionneur de n'importe quoi mo takh dou nou demm.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (19:01 PM)
    senego
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (20:14 PM)
    Je sais que cette equipe ira tres loin a la coupe du monde ils vont pas se montre petit devant les grands vive les LIONS.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (10:44 AM)
      bien sûr qu'elle ira loin. la coupe du monde n'est pas à pikine mais en russie. le voyage est long. heureusement qu'ils ne se montreront pas petits sinon la télévision ne les verra pas. vive les quoi!!!!!!!!!!. il n'a plus de lions au sénégal sauf à niokolo koba. mais des envahisseurs, il y'en a partout avec leurs saletés, leur bruitage, leur occupation anarchique des espaces, leur indiscipline.....nous serons champions du monde de l'anarchie. wiwe maquis saltimbanque.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (10:44 AM)
      bien sûr qu'elle ira loin. la coupe du monde n'est pas à pikine mais en russie. le voyage est long. heureusement qu'ils ne se montreront pas petits sinon la télévision ne les verra pas. vive les quoi!!!!!!!!!!. il n'a plus de lions au sénégal sauf à niokolo koba. mais des envahisseurs, il y'en a partout avec leurs saletés, leur bruitage, leur occupation anarchique des espaces, leur indiscipline.....nous serons champions du monde de l'anarchie. wiwe maquis saltimbanque.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (13:19 PM)
    Sans doute un bon meneur d'hommes mais l'équipe nationale n'a aucun fond de jeu , bien

    insuffisant pour faire une bonne coupe du monde ou CAN....

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR