Jeudi 29 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sport

L’ex-coach du Barça Quique Setién menace de poursuivre le club en justice

Single Post
Quique Setién, ex-entraîneur du FC Barcelone menace de porter plainte
Quique Setién, ex-entraîneur du FC Barcelone entre le 13 janvier et le 17 août 2020, a menacé de poursuivre le Barça en justice pour des irrégularités lors de son licenciement mi-août, a annoncé le technicien ce jeudi dans un communiqué. 

"Après un mois de silence absolu de la part de la direction du FC Barcelone, et après diverses requêtes de notre part, nous n'avons reçu les premières communications officielles du club qu'hier (mercredi), par courrier recommandé", ont indiqué dans un communiqué Quique Setién, Eder Sarabia, Jon Pascua et Fran Soto, le staff qui a dirigé le Barça pendant sept mois début dans la première moitié de l'année 2020. 

"Nous nous sommes vu obligés de remettre entre les mains de nos avocats la résolution de ce conflit, et de recourir aux actions légales correspondantes. Et ceci, dans le but de préserver nos droits et le contrat signé avec le FC Barcelone", ont annoncé les entraîneurs dans le communiqué diffusé jeudi en début de soirée sur les réseaux sociaux.

 "Dans mon cas, Quique Setién, il est de notoriété publique que le 17 août, le club ainsi que le président ont annoncé mon licenciement avec effet immédiat. Cependant, ce n'est qu'hier, 16 septembre (soit un mois plus tard), que l'on m'a remis pour la première fois par écrit cette lettre de remerciement (sans aucun règlement contractuel)", a précisé Setién, qui avait initialement été engagé jusqu'en 2022.

 "Pour ce qui est du staff technique, on nous a communiqué, également hier (mercredi), à notre grande surprise, un futur replacement au sein du club", indiquent les techniciens dans le communiqué. Motion de censure "Ces communications révèlent la claire intention de la direction de ne pas tenir ses contrats de travail signés en date du 14 janvier 2020", affirment les anciens techniciens du club catalan. 

 Le 26 août dernier, au lendemain du Burofax (courrier recommandé qui a valeur de preuve devant la justice espagnole) envoyé par Lionel Messi à la direction du Barça pour indiquer qu'il souhaitait rompre son contrat de manière unilatérale, les avocats de Quique Setién avaient eux aussi envoyé un Burofax à la direction du club blaugrana pour exiger un courrier officiel du licenciement de leur client. 

 Jeudi soir, la direction du Barça a également dû faire face à un autre coup dur : les opposants aux dirigeants actuels ont récolté 21.731 signatures pour la motion de censure contre Bartomeu et son équipe, qu'ils ont déposés dans les bureaux du club ce jeudi.