Jeudi 24 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Losc-Sochaux (3-3): le couac du Losc qui menait 3-0

Single Post
Losc-Sochaux (3-3): le couac du Losc qui menait 3-0

Lille s'est écroulé face à Sochaux (3-3) après avoir mené 3-0 jusqu'à la 78e, en ouverture de la 34e journée. Les Nordistes manquent l'occasion de monter sur le podium.

 La démonstration avant le trou noir. Les Lillois ont mené 3-0 vendredi contre Sochaux avant de se liquéfier dans les dix dernières minutes pour finalement concéder le nul en ouverture de la 34e journée (3-3). En l’espace de huit minutes, ils ont encaissé trois buts, tous sur coups de pied arrêtés, signés Cédric Kanté (79e) et Vincent Nogueira (84e, 87e). Les Lillois avaient tout fait auparavant pour se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise. Salomon Kalou avait mis les siens sur la voie d’un doublé (26e, 45e+2) et Marko Basa pensait avoir définitivement assommé le FCSM (47e). C’était avant que le LOSC n’éteigne la lumière dans un Grand Stade stupéfait. Les Nordistes (5e) manquent ainsi l’occasion de grimper sur le podium de la Ligue 1. Les Sochaliens restent eux dans la zone rouge (18e) mais reviennent à égalité avec Nancy.

Losc-Sochaux (3-3): le couac du Losc qui menait 3-0 - Football - Ligue 1 Les Lillois rumineront certainement durant un long moment cette rencontre. Depuis le début de la saison, comme à Bastia la semaine passée (1-2), ils se sont fait une spécialité des retournements de situation et ont pris dix-sept points après avoir été menés. Mais ils ont eu le mauvais rôle vendredi. Une issue d’autant plus inexplicable que les Nordistes maîtrisaient pleinement leur sujet. Les Sochaliens avaient fait honneur à leur réputation d’équipe à son aise devant les grosses écuries durant une petite dizaine de minutes. Le temps pour les Lillois de prendre la mesure du FCSM. Après plusieurs tentatives de loin, les hommes de Rudi Garcia ont débloqué le compteur sur un rush de Kalou, qui a eu tout loisir de transpercer une défense sochalienne apathique (1-0, 26e). L’international ivoirien, auteur de huit de ses dix buts en championnat à domicile, a ensuite doublé la mise d’une frappe en pivot venue se loger dans la lucarne de Simon Pouplin (2-0, 45e+2).

Nogueira, spécialiste ès coups francs

Le break pour le LOSC aurait dû venir plus tôt, mais Ronny Rodelin a été signalé à tort en position de hors-jeu (27e). Dominateurs dans tous les secteurs, les Lillois évoluaient alors en pleine confiance, sur la lancée de leurs huit victoires en dix rencontres de Ligue 1 et mettaient les Sochaliens au supplice. L’addition aurait même pu être plus corsée pour les Lionceaux si Pouplin n’avait pas été sauvé par sa barre transversale (43e) ou si Marko Basa avait connu plus de réussite (37e, 40e). L’international monténégrin a fini par être récompensé au retour des vestiaires (3-0, 47e). Le LOSC semblait filer vers un net succès et vers la troisième place qui lui était promise en cas de victoire par deux buts d’écart. Martin (59e), Nolan Roux (70e) et Dimitri Payet (74e) ont même eu des opportunités pour alourdir encore le score. Mais les Nordistes ont vendangé avant d’arrêter de jouer. Et comme par enchantement, les Sochaliens ont retrouvé un minimum d’allant.

Durant la majeure partie du match, ils s’étaient contentés de défendre et de courir après le ballon, avec courage mais sans idées. Seul Giovanni Sio avait amené le danger sur le but de Steeve Elana (36e, 52e) avant ce final homérique. Kanté a d’abord ravivé l’espoir dans le camp du FCSM (3-1, 79e). Nogueira s’est ensuite mué en spécialiste ès coups francs. Il a d’abord profité d’une erreur d’appréciation d’Elana (3-2, 84e) et a ensuite bénéficié d’une réussite incroyable pour aller chercher l’égalisation. Il a glissé au moment de sa frappe, donnant à son ballon une trajectoire improbable (3-3, 87e). Une seule équipe avait remonté trois buts de retard en Ligue 1 cette saison, il s'agissait de Lorient contre Ajaccio (4-4, 28 octobre 2012). Les Lillois ont poussé dans les dernières minutes, mais sans résultat. Le mal était fait. Cette contre-performance risque de trotter longtemps dans les têtes nordistes. Et surtout de coûter très cher dans le sprint final.

 


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR