Mardi 11 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sport

Pour la première fois, Marc Coucke raconte la perte de son enfant: “La plus grosse cicatrice de ma vie”

Single Post
Marc Coucke raconte la perte de son enfant
Marc Coucke (55 ans) s’est livré comme rarement dans le 50e épisode de “Het huis” sur la VRT. Pour la première fois, le patron d’Anderlecht a raconté “la plus grosse cicatrice” de sa vie, la perte de son premier enfant.

“Ma femme et moi avons perdu notre premier enfant à la naissance. C’est la plus grosse cicatrice de ma vie”. Marc Coucke a partagé un drame datant d’il y a plusieurs années qu’il avait décidé, pendant un temps, de cacher à ses proches.

“Oui, j’ai trois enfants. Nous avons perdu notre premier bébé à la naissance. Comme un enfant doit être déclaré de toute façon, j’ai fait la queue avec des gens heureux, alors que je venais signaler un décès. Ma femme et moi-même avons d’abord décidé d’épargner ce drame à toute la famille. C’est la plus grosse blessure de ma vie. Nous avons enterré cet enfant avec dignité et nous avons pleuré durement. Ce n’est qu’alors que nous avons informé la famille en disant: ‘Ça a mal tourné, la nature a décidé. Mais nous aurons des enfants en bonne santé plus tard’”, a-t-il confié. Le couple a aujourd’hui deux enfants.

“Je ne vendrai pas Anderlecht”

Marc Coucke s’est également confié au sujet d’Anderlecht. “Wouter Vandenhaute sera un meilleur président que moi. Ce n’est pas un scandale de dire que je n’ai pas répondu aux attentes. Tout dépend des résultats et ils étaient mauvais. (...) Je n’étais pas la bonne personne”, a-t-il reconnu. Mais hors de question de vendre le club pour autant. Le propriétaire de la maison mauve a ainsi démenti les rumeurs.

“Même après un titre de champion, je ne vendrai pas Anderlecht. Les gens qui racontent cela ne le font pas sans arrière-pensées. (...) Le club mérite qu’on fasse tout pour revenir au plus haut niveau. Mais à cause de circonstances de tout genre, aussi bien du passé que du présent, nous sommes loin du but. Sans vouloir me disculper, j’ose dire que mis à part les supporters, Anderlecht n’était déjà plus à 100 % ‘l’institution Anderlecht’ quand j’ai repris le club.”


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email