Dimanche 28 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Tokyo 2021 : Luka Doncic, le prodige slovène qui se dresse sur la route des basketteurs français

Single Post
Le prodige slovène Luka Doncic, le 3 août 2021, aux Jeux olympiques de Tokyo. © Thomas Coex, AFP
L'équipe de France masculine de basket s'est qualifiée pour le dernier carré aux Jeux olympiques de Tokyo. Pour espérer décrocher son billet pour la finale, elle va devoir se défaire de la Slovénie et de sa bouillonnante star Luka Doncic. À 22 ans, le joueur des Mavericks de Dallas enchaîne les performances en NBA et en sélection nationale. 

Dix-sept matches en sélection nationale. Dix-sept victoires. Sous le maillot de la Slovénie, Luka Doncic n'a jamais chuté et depuis le début des Jeux de Tokyo, le jeune basketteur continue de marcher sur l'eau. Il sera l'homme à ne pas lâcher du regard lors de la demi-finale qui opposera, jeudi 5 août, la France à la Slovénie.

Après avoir brillamment porté son équipe lors du tournoi de qualification olympique en juin dernier, le joueur des Mavericks de Dallas récite ses gammes au Japon. Lors de la première rencontre, face à l'Argentine, il marque 48 points pour une victoire 118 à 100. Il réalise le deuxième meilleur total de points dans une rencontre olympique (ex æquo avec Eddie Palubinskas), derrière les 55 points d'Oscar Schmidt en 1988. Mardi lors de la victoire de la Slovénie en quart de finale face à l'Allemagne (94-70), le joueur éclabousse une nouvelle fois ses adversaires de son talent avec 20 points, 8 rebonds et 11 passes.

"Je suis juste né pour jouer au basket"

À seulement 22 ans, il est déjà  considéré comme l'un des meilleurs basketteurs de la planète et l'une des sensations des Jeux de Tokyo. Une étiquette qu'il assume. "J'apprécie d'être une star de ces Jeux, je me sens à l'aise avec ce statut, si tant est que je sois bien une star", a-t-il confié au magazine Eurohoops. 

Luka Doncic a été biberonné au ballon orange. Fils de l'ancien joueur serbe Sasa Doncic, naturalisé slovène dans les années 90, il a commencé à jouer au basket tout petit tout en assistant aux matches de son paternel. "Je me souviens qu'il restait sous le panier", a raconté au magazine Reverse, Goran Dragic, ancien coéquipier du père et actuel joueur de NBA. "Même à cet âge-là, ça se voyait qu'il sentait bien le jeu. Comme son père. Quand on revenait du vestiaire à la mi-temps, il était tout le temps là en train de shooter. J'ai toujours gardé ce souvenir en tête".

Dans les équipes de jeunes, Luka Doncic affole déjà les compteurs et joue dans les catégories supérieures. Pour lui, le basket n'est pas seulement un sport, c'est une passion dévorante. "Je pense que c'est un cadeau", avait-il expliqué au site Euroleague.net. "Je suis juste né pour jouer au basket". À 13 ans, le natif de Ljubljana s'exile en Espagne pour se former au prestigieux Real Madrid. Trois ans plus tard, il devient le plus jeune joueur du club à jouer en Liga. Il enchaîne alors les titres avec une Euroligue, trois championnats d'Espagne, deux Coupes du Roi et une coupe intercontinentale. Il brille aussi en sélection nationale. En 2017, il participe au Championnat d'Europe avec la Slovénie, qui remporte la compétition en étant invaincue. Luka Doncic est nommé dans le meilleur cinq de la compétition avec son compatriote Goran Dragic, l'Espagnol Pau Gasol, le Russe Alexeï Chved et le Serbe Bogdan Bogdanovic.

Des débuts retentissants en NBA

Ses exploits ne peuvent plus être limités à la seule Europe. La pépite slovène est sélectionnée en 2018 en 3e position lors de la draft NBA  par les Hawks d'Atlanta avant d'être envoyé dans la foulée aux Mavericks de Dallas. L'arrivée en terre américaine ne change rien à ses habitudes. Luka Doncic continue de progresser avec insolence. Il est même désigné rookie de l'année à l'issue de sa première saison et devient le deuxième joueur européen à remporter ce prix après Pau Gasol.

Depuis, il fait les beaux jours des Mavericks de Dallas où après le départ de la légende allemande Dirk Nowitzki, il a récupéré le statut de chouchou des supporters. Lors de la dernière saison, il envoie son équipe jusqu'aux playoffs où les Texans affrontent au premier tour, comme l'année précédente, les Clippers de Los Angeles de Kawhi Leonard et Paul George. Même si les Mavericks sont éliminés en sept manches, Luka Doncic réalise des moyennes impressionnantes de 35,7 points, 10,3 passes décisives et 7,9 rebonds dans cette série. Devenu indispensable à la franchise, le Slovène a désormais le droit à sa journée officielle, le 6 juillet, dans le comté de Dallas. Il pourrait également signer cet été une prolongation de contrat de plus de 200 millions de dollars sur cinq ans, selon les rumeurs rapportées par Basket USA.

La "magie" de Doncic

Mais le basketteur veut rester focaliser sur la compétition olympique. Le coach slovène Aleksandar Sekulic sait qu'il peut compter sur l'incroyable motivation de son leader, comme le rapporte Basket Infos : "Quand vous avez Luka, c'est facile. Tout est facile. Il n'est pas ici pour se montrer. Il est ici pour aider l'équipe en premier lieu. Il est venu pour s'amuser sur le terrain, s'amuser avec les gars et nous sommes là pour l'utiliser autant que possible, pour utiliser, disons-le, la magie".

Les Français sont prévenus. Ils savent qu'ils vont devoir tout faire pour le contenir lors de la demi-finale, même si pour Nicolas Batum, la Slovénie ne se résume pas à ce seul joueur. "Ils sont les champions d'Europe en titre pour une bonne raison et avec Luka, ils sont à 17-0. Il ne s'agit pas uniquement de Luka même s'il est sans doute l'un des meilleurs au monde en ce moment. C'est une grande équipe", a estimé l'ailier des Bleus. “Vous ne pouvez pas laisser Luka Doncic marquer 50 points,” a aussi confié l'entraîneur français Vincent Collet. “Contre l’Espagne, ils étaient à 8 ou 9 points derrière et ils sont revenus sans lui. Cela montre que c’est une grande équipe, avec un leader fantastique.”

À une marche de la finale, tous les regards sont donc braqués sur le phénomène Luka Doncic. Le jeune homme qui aimait tant le basket touche son rêve du doigt. Interrogé en conférence de presse sur sa préférence entre une médaille d'or et un titre NBA, il avait laissé entendre qu'il choisirait un sacre olympique. "Tu joues pour ton pays et c’est vraiment quelque chose, mais ça ne me dérangerait pas d’avoir les deux", avait-il ajouté avec malice.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email