Jeudi 17 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Technologie

Lancement d’une plateforme pour la délivrance de l’autorisation de construire

Single Post
Lancement d’une plateforme pour la délivrance de l’autorisation de construire

Dakar, 18 fév (APS) - L’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) a lancé mardi la phase test de la dématérialisation de la procédure de demande de l’autorisation de construire, qui vise à booster le classement du Sénégal dans le Doing Business, a constaté l’APS.

Initiée depuis six mois, la plateforme (teledac.gouv.sn) permet aux citoyens d’effectuer les procédures administratives pour l’obtention du permis de construire.

Elle a pour ambition d’améliorer la qualité des services offerts à des citoyens et de se doter d’un environnement des affaires de classe internationale de nature à attirer les investissements privés de qualité.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement, Khassoum Wone, directeur général de l’ADIE a indiqué que ‘’toutes les conditions sont réunies pour permettre le déploiement de la plateforme’’.

Selon lui, avec cette nouvelle plateforme, ‘’les agents auront les moyens d’agir plus efficacement, de façon transparente et avec diligence’’. M. Wone a précisé que les délais d’obtention de permis vont se situer à 28 jours pour les dossiers simples et 40 jours pour les dossiers compliqués.

Pour sa part, le directeur de cabinet du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Moussa Sarr, a souligné que la dématérialisation de la procédure de demande de l’autorisation de construire permettra, entre autres, ‘’de réduire de façon significative les coûts et les délais de traitement de dossiers’’.

‘’En plus de la célérité dans la procédure d’instruction et d’autorisation, ce projet offre tout un programme d’équipement et de renforcement’’, a poursuivi M. Sarr.

L’Ordre des architectes, le secteur privé et la mairie de Dakar ont salué la mise en place de la plateforme électronique et souligné son importance dans l’amélioration de l’environnement des affaires.



BHC/AD


Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Citsen

    En Février, 2014 (22:46 PM)
    L'initiative est à saluer et à encourager MAIS avoir un site d'informations avec des informations non mise à jour depuis des années réduit considérablement l'intéret d'un tel outil.

    J'en veux pour exemple que tout le monde sait que vouloir muter un véhicule importée qui n'a pas encore de plaque sénégalaise nécessite une condition exigée par les autorités : l'attestation DIC.

    Ce document n'est toujours pas présent dans la partie du site : servicepublic.gouv.sn actuel ni dans l'ancien demarches.gouv.sn. Donc on peut se permettre de douter sur le sérieux qui a soustendu ce travail.

    Mais cela n'est pas étonnant car en allant sur le site du ministere de l'intérieur on y apercoit la photo et le nom de mbaye ndiaye comme étant l'actuel ministre, ce qui est INACEPTABLE pour un pays sérieux 1 ou 2 ans aprés le départ de ce dernier.



    RIGUEUR, SERIEUX, PROFESSIONNALISME : nos plus grands lacunes pour le plan sénégal émergent.
  2. Auteur

    Diaw

    En Février, 2014 (23:16 PM)
    Trop de manque de serieux dans les affaires administratives du Senegal ça fait que le pays peine à avancer

    C'est la corruption qui cangraine le pays.
    Auteur

    Sentinelle Sn

    En Février, 2014 (23:54 PM)
    l'initiative est certes à saluer mais MA QUESTION EST SIMPLE: si tout ce qui se rattache à l'informatique est fait par l'adie, les pme pmi dans ce domaine vont disparaitre. on parle de moins d'Etat mais pas le contraire.



    Imaginez un seul instant que l'Etat décide de construire ses propres routes, le taux de chomage exploserait. l'adie doit agreer les structures et veiller à la bonne exécution des solutions informatiques. mais etre directement dans l'opérationnalité TUE l'economie.
    • Auteur

      Homie

      En Février, 2014 (09:41 AM)
      ah d'accord ! parce que si l'etat "décide de construire ses propres routes" (!?), ce serait certainement les ministres et les administrateurs civils qui mettraient leur bleu de travail chacun pour descendre gérer le chantier eux-mêmes ! lol......
      c'est bien aussi des fois de réfléchir avant de parler, non ?
    Auteur

    Lol

    En Février, 2014 (23:58 PM)
    Je n'ai cessé d'alerter les autorités sur l'obsolescence de certains sites web institutionnels dont celui du ministère de l'intérieur. Mais à ce jour rien! J'ai ecrit à la présidence, à l'ADIE et même signalé le problème par téléphone. Aucun hopital public ne dispose de site web digne de ce nom, l'aeroport de dakar n'en parlons pas car il semble figé dans le temps. Le développement rime avec la célérité et la disponibilité d'une information actualisée.
    • Auteur

      Erer

      En Février, 2014 (10:37 AM)
      pas de site web aussi pour des "fleurons" de notre toursime :
      - monument de la renaissance(horaires, prix, transports, lieux a voir, etc..)
      - maison des esclaves senegal (horaires, prix, transports, lieux a voir, etc..)

      on travaille pas vite et bien
    Auteur

    Vérité

    En Février, 2014 (12:33 PM)
    Il s'agit là d'une très bonne initiative pouvant favoriser une administration de meilleure qualité à travers l'usage des TIC. On se rend compte qu'au Sénégal le citoyen éprouve de grandes difficultés pour effectuer un certain nombre de démarches administratives. Il est temps de montrer une célérité quant à la délivrance des documents administratifs.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR